Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de la Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral !

Marseillais, Aixois, Aubagnais, Ciotadens, quelque soit l'origine, nous sommes tous animés par la même passion de l'escalade libre. Les articles traiteront principalement des sorties en rocher avec des photos et encore des photos.

Puisqu'il y a du soleil toute l'année en Provence et que nous sommes heureux d'y vivre, c'est évidemment nos belles falaises du sud qui sont visitées régulièrement.

Et puisque le centre du monde vertical est à Marseille, les Calanques et toutes les falaises phocéennes seront à l'honneur. En amoureux transi du rocher, nous irons même jeter un oeil hors de nos frontières ...

La C.M.E.L., c'est aussi une association qui cherche à aménager notre environnement pour la pratique de notre sport favori (Clean Up Day de La Ciotat). Le blog permettra d'en rendre compte.

Bonne lecture à tous les grimpeurs internautes !!!

 

  

P.S. :

Pardonnez une facheuse tendance à laisser le retard s'accumuler dans la publication des articles !

Mais la description d'une voie ou d'un secteur est relativement intemporelle ... peu importe la date d'édition !

Recherche

Contacts C.M.E.L.

Pour toutes demandes d'informations, questions et autres, vous pouvez contacter (remplacer les mots en majuscules : AROBASE, POINT, par leur symbole) : 

 

  • Olivier Didon par mail : didon POINT olivier AROBASE gmail POINT com

                                     ou par téléphone : 06 19 14 01 01

  • Jean-Philippe Dalbavie par mail : jeanphi.dalbavie AROBASE wanadoo POINT fr

                                  ou par téléphone : 06 09 89 64 91

Visites

 

Nombre de visiteurs (depuis 2006) :

 

Articles Récents

A découvrir

 

 

   
La Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral vous offre ses services pour un encadrement en escalade, canyon, via ferrata, parcours accrobatique. Retrouvez le détail des prestations de "nos professionnels au service de votre passion" sur la page dédiée aux moniteurs C.M.E.L. 

 


 

  Saison 2012/2013 : compétition "Blocs qu'on teste" ouverte à tous. Rendez-vous mensuels les vendredis soirs à partir de 19h (le calendrier sur la page Compétition)  à Bloc Session de La Ciotat et finale en avril !


Les autres salles de la région sur la page des salles d'escalade phocéennes.

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 


 

Quelques soient les opinions quant au choix du système de protection, le Parc National des Calanques est bien là (signature officielle en avril 2012).


La place des activités douce de pleine nature comme l'escalade est défendue par l'association "Des Calanques et des Hommes". Historique des actions depuis 2009 sur la page "Avenir de l'escalade dans le Parc National des Calanques".
 


 

 


 

 

 


 

24 mai 2010 1 24 /05 /mai /2010 10:24

 

"A l'Ouest rien de nouveau" d'après le roman éponyme sur le front ouest de la première guerre mondiale ! Vu du Luberon, c'est tout le contraire !

 

Sans cerise sur le gâteau, il manquerait au rassemblement Escala' Buoux 2010 ce surcroit de désir qui perturbe un planning bien huilé et impose une entorse à son agenda pour investir toutes affaires cessantes le vallon de l'Aiguebrun.

Quelques semaines plus tôt en avril, le buzz sur internet porte ses fruits et rameute les affamés de nouveautés.

De nouveautés ? A Buoux où tout est déjà équipé ?

Oui ! Car même avec du vieux, on fait du neuf ; surtout pour les jeunes perfeurs contemporains qui enfilent les 8b à vue comme les victoires de l'OM version 2009-2010    (pourvu que ça dure  !) !

Au milieu des années 80, certains étaient bien loin d'être conçus ; à cette époque, les hautes sphères de la difficulté écrivaient l'Histoire de l'escalade sportive sur le rocher de Buoux et en particulier sur une falaise rendue mythique par son inaccessibilité : la Face Ouest !

 

C'est elle la star de ce rassemblement, celle qui affole le petit monde de l'escalade  !

 

 

P1000073rec reg red comp

 

 

 

 

Fruit de longues négociations, l'équipe du CD84 FFME mené par Pierre Duret conclut la ré-ouverture de ce secteur, convention en poche et rééquipement aux normes sportives à la clé.

Bravo pour la tenacité et ce résultat probant !

 

 

 

Les restes des anciens points d'assurage de la Face Ouest : des chevilles courtes et bien rouillées mais aussi des spits longs : finalement pas si fragile ?

 

P1000081rec reg red comp

  Evolution du matériel à demeure dans les voies : P1000161rec reg red compOutre la pérennité des points d'assurage, c'est la taille et la longueur de l'ancrage qui fait la différence aujourd'hui.

 

  [Témoignages détaillés à lire sur le site Escala'Buoux 2010]

 

Pour nos classes biberons, revenons sur cet âge d'or de l'escalade à Buoux !

 

 

Période faste des sociétés occidentales, les années 80' se sont imposées également dans l'escalade sportive comme une décennie marquante.

Complétement émancipée de l'alpinisme, son activité mère, elle s'est considérablement étendue dans cette décade. Développement dans tous les sens et tous les excès parfois (le bricolage est testé sous toutes ses formes du collage à la taille de prises), il a mis en lumière les sites phares de l'escalade dans le Sud de la France. L'exploration extrême des dalles, murs met en avant les grands centres des Calanques, de la Sainte Victoire et pousse la difficulté vers ses plus infimes grattons comme à Mouriès.

Les aventuriers du haut niveau arrivent jusqu'au vallon de l'Aiguebrun caché au sein du Luberon.

L'escalade plus qu'un sport est un idéal de vie, Buoux en devient sa Mecque et un jeune Blond provençal, son Dieu.

 

Devant le potentiel et grâce à l'optimisation de l'équipement du haut (sur corde fixe), l'effervescence est telle que de nouvelles voies apparaissent chaque semaine à Buoux ; les cotations s'envolent (pour subir des décotes parfois aussi vertigineuses) et évidemment la foule suit surtout après la médiatisation offerte par les films de Jean-Paul Janssen ("La vie au bout des doigts" starifiant Patrick Edlinger).

C'est toute l'Europe qui vient grimper sur ces parois merveilleuses ; il faut dire qu'il n'y a guère de sites de haut niveau aussi développés et bénéficiant de bonnes conditions.

Avec la sur-fréquentation viennent inévitablement les incivilités et dégradations. Le ras-le-bol est tel que le maire de Buoux interdit l'escalade dans le vallon au printemps 1983. Au terme de négociations, le site rouvrira vite puis sera conventionné en 1985 mais dépourvu des secteurs des Confines et de la Face Ouest (sur des propriétés privées).

 

Triste sort pour cette dernière falaise investie en 1982 par la "bande des parisiens" (les frères Le Menestrel, JB Tribout, Fabrice Guillot, Laurent Jacob, ...) qui n'aura pas eu une année pour se dévoiler au plus grand nombre.

Désaveu qui n'empêchera pas la libération en 1985 du premier 8b de France par Marc Le Menestrel : "Les Mains sales", mythe inaccessible pendant des années.

 

 

P1000126rec reg red compSylvain Millet au rétablissement du mythe : "Les mains sales" 8b. P1000129rec reg red comp Une cordée de choc à l'assaut d'une voie brillante (ou l'inverse ??) : Gérome Pouvreau assure Anthony Lamiche dans "Le loir" 7a

 

 

 

Quelques grimpeurs continuent de visiter ce secteur, attirés par des bijoux comme "Le loir" 7a, "Esquisses exquises" 7b,  "Elixir de violence" 8a et l'aléatoire "Nuit du lézard" 8a+ (réalisée en solo par Alain Robert en 1991),

 

Concurencée par d'autres sites, par d'autres styles à la mode (les dévers sur colonettes), l'affluence à Buoux s'est tassée et même les gros weeks-ends du printemps n'arrivent pas à la hauteur de la fréquentation intense de l'âge d'or.

Les recommandations, le vieillissement de l'équipement finiront par priver les grimpeurs de la Face Ouest.

 

Définitivement ? Non pas tout à fait.

Puisqu'aujourd'hui, l'accès est à nouveau autorisé et le rééquipement (quasiment) terminé.

 

Une condition essentielle s'associe à cette autorisation : l'accès exclusivement par le vallon en montant au secteur Autoroute et en longeant la falaise vers l'ouest. L'accès initial par le village tout proche est strictement prohibé.

Respectez cette condition afin de ne pas avoir le regret d'un retournement de situation et le retour à l'interdiction.

 

 

P1000132rec reg red comp

 

La Face Ouest, une hospitalité en or !

 P1000074rec reg red comp

 

 

 

C'est donc chargés d'émotions que les anciens se retrouvent sur ces murs à cupules, ces bombés à trous et refont leurs gammes dans des voies classiques avant d'être patinées. Car le bénéfice de cette jachère imposée est de conserver le rocher dans sa qualité originelle. Le pied !

Pour les plus jeunes bassiné par le discours sur la légende des voies, c'est un nouveau secteur équipé sereinement à la sauce moderne (espacement normal entre les points sans engagement effrayant) agrémenté de nouvelles lignes plus abordables pour baisser le ticket d'entrée à 6a et s'échauffer doucement.

 

  Effectivement, on peut grimper ici sans être un heptogradiste : 5 voies de 5c à 6b.

 

 

P1000086rec reg red comp

Les trous déterrés un à un par l'équipeur donnent une belle voie tout à gauche de la falaise : "L'avenir était mieux avant" 6b ; final sur le petit bombé en haut !

 P1000096rec reg red comp

Guillaume prend le relais pour sortir "La croisade de l'idiot" 6c : un dièdre dalleux qui se redresse et demande plus de tonus ; encore un pas de dalle avant le rétablissement plus facile.

  C'est bien raide et pourtant 6a : "Escale à Buoux"P1000119rec reg red comp

Au premier plan, les micros-trous de "Cornichon" angoissent les tendons. Seulement 6b+ ? Diablement technique alors !

  La progéniture de JB Tribout suivrait-elle ses traces ?

Avec un capital génétique pareil, les croix ne trompent pas !

Dans le crux de "Jambon beurre" 7a :

P1000093rec reg red comp

  La ligne colorée et charmeuse de "Esquisses exquises" 7b

P1000028rec reg red comp

 P1000030rec reg red comp

 

 

 

 

Parmi les anonymes, quelques têtes d'affiche ont fait le déplacement et se ruent dans chaque voie.

En quelques journées de mai, la Face Ouest prend un air de Céüse avec son cortège d'essais dans les voies dures, d'échange de méthodes et d'encouragements.

 

Quelques articles web résument les croix :

 

 

P1000069rec reg red comp

"Cauchemar de l'éléphant" 8a très fréquenté ces jours-ci.

  Martina Cufar sent l'arrivée matinale du soleil dans ce mur désespérément froid  P1000116rec reg red comp

 

 

 

 

 

"Elixir de violence" 8aP1000088rec reg red comp

P1000100rec reg red comp

Anouk Evene dans "Territoire de fièvre" 7c+

 

 

 

 

P1000107rec reg red comp

La voie à faire pour l'octogradiste de passage, c'est "Elixir de violence", le 8a référence du secteur !

 

 

 

 

 

 

  L'organisation a prévu le topo en grand format directement au pied de la falaise (photos ci-dessous). Merci !!!

Quelques précisions (corrections de cotations) seront apportées dans la diffusion qui suivra (un grand reportage dans Grimper n°126).

 

 

 

P1000078rec reg topo red comp

 

 

  Achetez les topos officiels qui servent à soutenir l'escalade sur vos falaises favorites et boycotter les topos plagiaires (éditeurs étrangers).

 

 

P1000079rec reg red comp

 


P1000012rec reg red comp

 

 P1000011rec reg red comp

 

 

Un dernier mot sur la meilleure saison pour visiter la Face Ouest de Buoux : éviter l'hiver car l'ombre des arbres denses protégera plutôt à mi-saison et en été.

 

A vous de choisir la prochaine sortie ...

 

 

 

 

 

Repost 0
Publié par cmel - dans Topos
commenter cet article
28 août 2009 5 28 /08 /août /2009 20:06



Depuis le mois de juillet 2009, les grimpeurs peuvent trouver dans les boutiques marseillaises un nouveau topo des Calanques.
En 2004 sortait le topo fédéral qui fait toujours référence aujourd'hui. Peu de nouveautés entre temps mais beaucoup de rééquipements sur certains terrains. Ces mises à jour apparaissent dans ce "topo privé", fruit de la collaboration d'un équipeur réputé, Jean-Louis Fenouil et d'un grimpeur-éditeur amoureux du massif, Cédric Tassan. Fort de son expérience en édition de topo de VTT, il investit le monde de l'escalade.



Topo Fenouil 2009 Couverture red comp1
Topo Fenouil 2009 Rando red comp
 
Topo Fenouil 2009 grdes voies red comp





Le résultat est d'une belle qualité avec des photos de grandes définitions et très jolies, des tracés de voies sur les aquarelles de Jean-Louis et des descriptifs de voies et de randonnées qui donnent envie.
L'iconographie donne une identité à l'ensemble.

L'objectif est de toucher le plus grand nombre de lecteurs sans toutefois reproduire l'exhaustivité du topo officiel.
Le choix éditorial est orienté vers le plus grand nombre de grimpeurs (et donc d'acheteurs), c'est pourquoi, les voies sont une sélection jusqu'à 6c max en couennes et 6b obligatoire en grandes voies.
Cet avantage est aussi un inconvénient car dans certains secteurs de petites voies, il sera difficile de s'y retrouver.
Au rayon nouveautés, ce sont les grandes voies de Soubeyrannes qui sont intégrées.

Le succès sera sûrement au rendez-vous pour cet ensemble de grande qualité. Il ravira les grimpeurs de passage et satisfera le collectionneur qui possède déjà le topo officiel de 2004 (dont une révision sera en gestation dans la décennie qui s'ouvre ).




Le monde éditorial de l'escalade sera peut-être à nouveau réveillé en 2010 par l'arrivée du topo complémentaire sur la région (Escalades phocéennes).
On entend aussi parler d'un redoutable concurrent étranger qui regrouperait toutes les falaises de France ... A suivre ...

 
 



Repost 0
Publié par cmel - dans Topos
commenter cet article
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 17:03


Quand l'air s'alourdit sous les effets conjugués du soleil et de l'absence de brise, tout épiderme se recouvre de cette couche pégueuse fort désagréable en fin de journée. La solution : ombre et rafraichissement régulier.

C'est ce qu'a choisi une figure légendaire du Grand Nord isérois en migrant pour le week-end sur la Côte phocéenne.
Avec la ferme intention de plonger dans la Grande Bleue depuis les plages de La Ciotat, ce personnage haut en couleur s'accorde avec ses amis un détour "escalade" par la falaise.
Honneur privilégié, c'est le secteur loisir du SDF à l'Etoile Noire qui a la chance de le recevoir comme répétiteur de prestige. Les festivités se sont évanouies et les lieux ont retrouvé leur quiétude.

Habitué à des altitudes favorisant la prolifération des globules rouges, Jean-Michel Cambon, le roi de l'Oisans (ouvreur prolifique de grandes voies modernes) se dégourdit les bras et les jambes dans plusieurs lignes.


Du dévers fleurant le 7ème degré ? Non, juste "Escalado Bamboulaou" 5c+ avec de bon bacs ! Il n'y a pas que les dalles granitiques d'Ailefroide dans sa vie ; JMC sait aussi fermer le bras quand il le faut.


A l'image de sa prose humoristique dont le grimpeur se délecte dans ses topos, ses commentaires sont toujours empreints de fantaisie et de bons mots.
En tête ou en moulinette, ce grimpeur d'expérience démontre sa passion pour l'escalade en alignant les mouvements jusqu'à l'arrivée du soleil, signal retentissant comme une sirène et poussant la foule vers la mer.



Hervé dans "Black Star Party" 5c+.




Hervé se lance dans une des plus dures du secteur : "Bloc Session" 6b+ ; des petites prises crochetantes à travailler dans la carotte artificielle, une galette plate à pincer fort puis un rétablissement.

   JMC trouve une excellente prise de pied pour enclencher la section .
 Babeth au départ du dièdre d'"Escalado Bamboulaou" un bon 5c+.  Pour Matthéo, les prises sont plus éloignées et l'allonge manque ; sur "l'échelle transversale de correspondance adulte/espoir", la difficulté serait alors de 6a.  Hervé combine les deux variantes en une longueur indépendante "Mix climbing" 6b. Déclipper quelques dégaines n'est pas un luxe.


Profitant de cette aubaine pour affiner les jugements et les observations, voici le topo de ce secteur (de gauche à droite ; équipement en scellements ; moins de 20 mètres de haut) :

"La Ciotat Fiesta" L1 5a L1' 5c ; un départ apocalyptique pour rejoindre un joli dièdre. Le second relais s'atteint après une belle section très intéressante à découvrir.
"Black Star Party" 5c+ ; les habitués démarreront en verrouillant la fissure mais les astucieux profiteront des prises cachées du pan de gauche et valoriseront le dièdre et les écarts.
"Bloc Session" 6b+ ; en hommage à Matthieu Lupo et sa salle d'escalade, pour sa motivation dynamique et son coup de pouce géant pour l'Escalado Bamboulaou : une section dense où les clippages sont les plus encombrants mais aussi les plus rassurants. Le trou inversé en main, il reste à rétablir avec les forces restantes (s'il en reste).
"Mix climbing" 6b ; escalade alambiquée qui peut se mixer naturellement avec "Escalado Bamboulaou" en sortie ou le mix complet en partant tout à droite pour la sortie originale et une lecture délicate avant la fissure à bras (rétablissement bien à droite). Le grattage
de la première partie fut fini par Gilles Michel (merci bien !) pour trouver la prise clé dans la terre solidifée.
"Escalado Bamboulaou" 5c+/6a ; physique et très jolie, surtout à la répétition quand on sait où sont les bacs. Alors là, ça déroule magnifiquement !
"CMEL Roc Trip" 6a+ ; un nom mégalo pour une voie où la panique est proportionnelle à la rapidité des bras à gonfler dans une situation imprévue. Pas facile à vue, ne pas hésiter à répéter en connaissant les passages.
"Certifié assertif" 6b+ ; comme l'assertif qui s'affirme dans la vie, il faut s'engager un peu à la sortie pour chercher le relais. Lecture attentive en bas pour ne pas trop crisper sur des croutes et donc, trouver les bonnes prises !



Dans ces noms de voies, on retrouve pelle-mêle tous les titres qui auraient pu baptiser la manifestation de mai.
Pour succéder au "Clean Up Day", il fallait un nom associant fête, escalade et Etoile Noire. Le mélange à la sauce provençal l'a emporté : "Escalado Bamboulaou".
Pour les cotations, tout ceci n'est que proposition à prendre avec tolérance suivant les styles de chacun.

La pluie nettoie le sable mais fera couler une pellicule terreuse que les premiers répétiteurs auront à charge de souffler.
Bonne grimpe !


 
 
 






Repost 0
Publié par cmel - dans Topos
commenter cet article
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 12:57


Votre agenda l'annonçait au marqueur rouge : le week-end du 16-17 mai 2009 serait 100% ciotaden !


L'Escalado Bamboulaou du samedi 16 mai 2009 a tiré sa révérence pour cette année. Le rangement est lui achevé mais pas la journée du dimanche 17 mai 2009. On passe le témoin à un autre club ciotaden (Aventures Soubeyrannes) et on migre d'à peine quelques centaines de mètres.
Revêtue du tee-shirt bleu turquoise (à peine froissé) de la veille, une délégation (à peine froissée ? ) de la C.M.E.L. rend une visite à l'inauguration du site de la Boule des Emigrés pour prolonger le week-end spécial La Ciotat.



  Fléchage dense pour atteindre les mains courantes !


Sous le belvédère, la journée est bien avancée et le soleil frappe fort. Chacun diversifie ses solutions à la recherche d'une parcelle d'abri : ombre des dévers, parasol improvisé, casque à visière




Eric Valls, organisateur (avec Nicolas Baey, le principal équipeur), résume la journée :

"Ce dimance, nous étions une trentaine sur le site.
23 se sont prononcés sur les cotations des voies qu'ils ont réalisés.
Le topo a été corrigé en prenant comme cotation pour chaque voie, celle qui fut la plus souvent énoncée. Seule une voie n'a vu personne : "Dilemme Carpe Diem" 7b+, première voie du site en arrivant. Sinon toutes les autres ont eu au moins une visite.
Les voies les plus réalisées aujourd'hui furent : "L'air débonnaire" (9x), "Piège à cons" (9x), "Piège de cristal" (10x) ; "Piège à grives" (10x) ; "Piège à filles" (9x).
La voie ultime n'a pas été enchainée mais annoncée à 7c+ ; qui fera donc la première ? [Note juin 2009 : Thomas Reymonenq annonce lui avoir réglé son compte lundi 18 mai au matin et confirme à 7c/7c+ ! Voir sa liste sur 8a.nu !]
Enfin la plus forte modification de cotation revient à la voie "Les burnes comptent pas pour des prunes" passant de 6a à 7a+ (l'équipeur aurait-il fumé quelques choses avant d'annoncer la cotation ?)
En tout cas, merci à tous pour cette belle journée pleine de soleil et de croix.
A bientôt,
Eric

PS : c'est grâce à la vente du topo de La Ciotat et à l'acharnement des équipeurs que ce secteur a pu être équipé. "



 


Maintenant officiel et distribué à tous les participants, voici donc le topo et sa liste des voies après correction de leurs cotations (de gauche à droite, les noms sont inscrits au pied des voies) :

"Dilemme Carpe Diem" 7b+
"Tibet Libre" 6c+
"L'air débonnaire" 6a+
"Digitale crucifixion" 6c+
"Mini Demande" 6a
"Label Guillaume" 6c+
"Pièges à cons" 5b+
"Piège de cristal" 5c+
"Pièges à grives" 6a
"Pièges à filles" 6a+

 

  Eric Valls, l'organisateur (casqué) ! "La tripe en folie de l'ouvrier partant chier" 7b+
Le projet de "Rêve sidéral d'un naïf idéal" 7c+ ?


Dans la baume (secteur Ouvrier) équipée par Nicolas Baey :
"La philanthropie de l'ouvrier charpentier" 6c+
"Rêve sidéral d'un naïf idéal" 7c+
"In boullabaisse, we trust" 6a
"La tripe en folie de l'ouvrier partant chier" 7b+






  "L'air débonnaire" 6a+ et son pas de bloc sous le relais !   Jean dans "Pièges à filles" 6a+.
"Sur le fil du rasoir" 6a
 
 



Après le couloir de remontée muni d'une main courante :
"Sur le fil du rasoir" 6a
"Des zigs et des zags" 6c+
"Avec" 7b
"Sans" 7b/7b+ (variante droite de la précédente)

"Serial Croiteur" 6a+
"Les burnes comptent pas pour des prunes" 7a+
"Le plaisir s'accroît quand l'effet se recule" 6c
"Ecart de conduite" 7a+



Pour les commentaires sur certaines voies, s'en remettre à l'article suivant !
L'équipement est d'Eric Valls, Nicolas Baey et leurs amis. La falaise a besoin de quelques centaines de passages alors profitez-en (avec casque pour assurer ?) !!!

 
 
 









Repost 0
Publié par cmel - dans Topos
commenter cet article
19 décembre 2008 5 19 /12 /décembre /2008 10:38

Importateur ou distributeur par sa société XXL des marques Prana, Five Ten, Black Diamond, Verve, Arc'teryx, E9, Jibé Tribout, la star des falaises des années 80-90, a ouvert avec sa femme une boutique à Lourmarin où toutes les marques sus-nommées se trouvent : Happy Boulder.


Le grand intérêt des grimponautes est dans le site web associé au magasin.
En effet, outre le matériel, Jibé lance quelques infos sur les nouveautés dans la région : topo du Sud-Est et rubrique News du Sud-Est.

Fruit de sa reprise au plus haut niveau ces dernières années et de ses nombreux contacts, il nous fait partager les infos et ses appréciations.

Dernièrement, il décrit un nouveau secteur à St Rémy de Provence, les nouvelles voies en face Est de St Léger du Ventoux suite au conventionnement récent du prolongement de la falaise (bonne mise à jour du topo 2008) et surtout le scoop : on apprend que la face Ouest de Buoux serait en cours de ré-autorisation et donc, rééquiper par la suite. La Mecque de l'escalade vit toujours  Espérons que cette belle information se concrétise.
 
 
  
 
 
 

Repost 0
Publié par cmel - dans Topos
commenter cet article
8 décembre 2008 1 08 /12 /décembre /2008 10:07



 

Après le monumental livre mémoire des Calanques et ses 120 ans d'histoire, Bernard Vaucher, plus connu sous le nom de Barney s'est attelé à la rude tâche de rassembler l'histoire de l'escalade dans les gorges du Verdon.







"Les Fous du Verdon" oeuvre essentielle à posséder dans sa bibliothèque de grimpeur provençal est donc lancée ce samedi 6 décembre 2009 lors d'une grande soirée à la salle Grimper de St Marcel : apéro, vente du livre, présentation, dédicace.
 



Comme Barney l'annonce en préambule, rassembler les pionniers des origines remontant à 40 ans est plus simple que pour les Calanques avec ces 120 ans de recul, car la plupart sont encore parmi nous et grimpe même toujours.

Ainsi, on croise et on met un visage sur des noms mythiques (en rapport avec leurs ouvertures) : François Guillot (toujours très affuté qui raconte l'ouverture avortée du Duc et sa "Demande" ... en mariage), Claude Cassin, Joël Coqueugniot, Jean GounandBernard Bouscasse (dont on apprend qu'"Ula" était le nom du chien les effrayant et partageant la banquette arrière d'une 2 CV lors de leur retour après l'ouverture de la fissure géantissime ; la légende du Verdon aurait pu s'appeler "Médor" ou "Rex" ), Marius Coquillat et bien d'autres dont les plus récents : Hervé Guigliarelli, Carine Maze, Gilles Crespi (le roi de l'artif et du bicoin), François Ranise, Jean Devaud, Gilles Bernard, ...

Hommage également aux disparus qui ont marqué les gorges comme Guy Héran, Serge Gousseault, Patrick Bérhault, Bernard Domenech, ...

 
 

 

 


Comme le souligne Gilles Crespi qui a cotoyé tout ce joli monde dans les granges de La Palud sur Verdon, ces fiers libérateurs ont bien vieilli. 40 ans sont passés par là mais avec toujours une fort belle prestance.

Le deuxième constat est de voir que la foule présente a plutôt les tempes grisonnantes et que les jeunes mutants habitués du pan ne sont pas là ce soir.
Le Verdon, passé de mode ? Ou affaire de maturité ?


Sur cette mise en bouche, la compulsion s'empare de l'acheteur pour frénétiquement dévorer les pages du livre rouge où l'on découvre milles anecdotes savoureuses sur les ouvertures des grandes classiques du Verdon et l'ambiance parfaitement détendue qui régnait dans les soirées-bivouac.

 
 Pour les absents, la retard se rattrape dans toutes les bonnes librairies ou sur le site des Editions Guerins.
 


Repost 0
Publié par cmel - dans Topos
commenter cet article
26 novembre 2008 3 26 /11 /novembre /2008 08:22


La patience est la qualité essentielle du grimpeur-lecteur face à la parution (très) attendue des topos.
Après des années épuisantes d'espérance, elle est récompensée par la sortie cet automne d'un ouvrage très désiré [dans les Bouches du Rhône, l'Arlésienne se nomme "Alpilles" et "Escalades Phocéennes" mais ils débarqueront un jour chez votre libraire quoiqu'il arrive ! La preuve avec cet opus ! Patience, patience ... ].

Bien que devancé par la concurrence (déloyale) d'un éditeur anglais avide de retour rapide sur investissement, voici le (seul et unique) topo inédit des "Escalades autour du Ventoux".

 



Réunissant toutes les falaises conventionnées autour du Mont Ventoux, à la Baleine (surnom de St Léger du Ventoux, morceau de choix à lui seul) s'ajoutent Combe Obscure et les beaux murs de Malaucène.

Toujours avide d'informations supplémentaires, on peut se plaindre de ne pas y voir Entrechaux (avec ses nouvelles voies) parfaitement dans la zone géographique ou plus loin les secteurs de Vénasque.
Sans doute que le conventionnement n'est pas complet pour l'un et qu'un topo indépendant paraitra un jour pour l'autre ...


Avec ces kilomètres de rocher décrits, ne faisons pas la fine bouche et apprécions la mise en page claire avec des pictogrammes limpides avertissant de la hauteur, de la marche d'approche, l'inclinaison, la fourchette de difficulté, l'ensoleillement et l'accessibilité pour les enfants (on sent transparaitre les jeunes parents derrière les auteurs).
La même qualité de lecture se poursuit dans la description des voies sur photos avec un petit commentaire appréciable sur chacune.


 


On approuve aussi la jeune (mais déjà fournie) histoire de St Léger du Ventoux avec ces querelles enfantines entre équipeurs, son cours de géologie et l'hommage à Thierry Nief, équipeur disparu récemment.


Le chapitre sur Malaucène et la falaise du Groseau est un mine de renseignements bienvenus tant le développement du site laissait le grimpeur pantois avec les maigres informations dont on pouvait disposer (à moins d'avoir un local dans son entourage).
Et enfin, le dernier chapitre remet Combe Obscure sur le devant de la scène.


 


Face à tant de louanges, que dire de négatifs !

Pas grand chose, à part peut-être la publicité (17 pages intérieures), marque de fabrique des topos vauclusiens (cf Buoux) ;  groupée au début, elle laisse l'impression d'être omniprésente mais ne vient pas pour autant saturée les pages de descriptions des voies.

Le prix à 20€ reste bien compressé pour la quantité d'informations à la page (184 pages d'une bonne épaisseur synonyme de résistance à l'utilisation fréquente) et pour les finances réduites du grimpeur.

Comme tout écrit figé sur le papier, à l'heure actuelle, ce topo est sûrement déjà obsolète avec l'apparition de nouvelles voies.
Exercez vos talents et votre fibre sociable en discutant sur place avec les locaux et fouinez sur Internet pour compléter cette belle réussite.
Il fallait donc bien tout ce temps pour livrer cette qualité de travail.



Muni d'un tel guide, plus aucune excuse pour ne pas courir sous le Mont Ventoux à l'assaut de ces divines falaises !

 
 
 
 
 
Repost 0
Publié par cmel - dans Topos
commenter cet article
5 septembre 2006 2 05 /09 /septembre /2006 12:22

 

La canicule estivale limitant toute activité grimpante dans le Sud, certains marseillais ont pris leur quartier d'été dans la fraicheur alpine.

Ainsi, Hervé Guigliarelli, talentueuse plume du topo des Calanques et néanmoins équipeur prolifique et reconnu du bassin marseillais livre une nouvelle voie à Ailefroide. Voici son annonce du forum camptocamp le mercredi 9 août 2006 :

"Date:   09 aoû 2006 19:23

Nouvelle voie à Ailefroide dans le secteur du Ravin des Fourons, à droite des voies toulonnaises (Soléa, etc.).
Départ commun avec la voie de droite
[ "Tour de tango" ]
sur quelques mètres.
L1 : 6a, L2 : 6c, L3 : 7a, L4 : 6b, L5 : 6a, L6 : 5b, L7 : 6c puis 6a. Descente en rappel dans la voie.
Une suite est prévue dans le ressaut terminal, dès que possible !! "

 

Peut être plus d'info à son retour ...

 

 

Mise à jour du 1ier septembre 2006 (forum camptocamp) :

"Voilà, la voie est terminée avec trois longueurs supplémentaires dans le ressaut final, ce qui donne :

L1 : 6a, L2 : 6c, L3 : 7a, L4 : 6b, L5 : 6a, L6 : 5b, L7 : 6c puis 6a, grande terrasse à remonter sur 100m (marche), L8 : 5b, L9 : 7a, L10 : 6b. Cotations à vérifier et corriger si nécessaire.
Quelques très belles longueurs (L2, L3, L4, L5, L9) et d'autres plus quelconques.

C'est en rive gauche de la vallée d'Ailefroide, donc à droite en montant vers le Pré de Mme Carle, bien après le secteur Cascade Blues. On remarque une très belle dalle d'une centaine de mètres en haut d'un étroit couloir, à ne pas confondre avec la "Dalle interdite" qui se situe plus loin, après le Ravin de Clouzis.

Pas de croquis mais la voie est facile à trouver, c'est la plus à droite avec plaquettes dorées Fixe."

 

 

Mise à jour du 5 septembre 2006 :

Merci à Hervé qui, malgré la rentrée des classes, a pris quelques minutes pour nous adresser quelques précisions sur cette voie d'Ailefroide :

L'ouverture a été réalisée en 3 jours par une équipe de solides marseillais déjà forts aguerris au climat des Ecrins. Elle se compose de Carine Maze, Gilles Crespi (qui a tout fait à vue), Jean Devaud (qui a ouvert la longueur la plus belle et la plus dure ou inversement), Hervé Guigliarelli et Pierre Pichon.

 

Pas encore de nom pour cette voie qui est de l'avis même de l'auteur la plus belle de la vallée (encore mieux que celles de maître Cambon ? Est ce possible ?) : de quoi alimenter les conversations pendant les longues soirées d'hiver !  ;-))

Les photos viendront à la prochaine visite des lieux   ...   c'est à dire en juillet 2007   ;-))

 

 

Repost 0
Publié par cmel - dans Topos
commenter cet article
24 juin 2006 6 24 /06 /juin /2006 17:57

 

 

Gilles Bernard, responsable de la commision "Equipement, rééquipement et conventionnement" au sein du CD 13 FFME, nous signale la fin des travaux dans la voie "Arakis" à En Vau.

Prévu au plan de rééquipement 2005-2006, l'équipe constituée de Gilles Bernard, Georges Paul, Vincent Vilmer a rempli une très longue journée de labeur intense dans cette voie : protections sur scellements inox. Comme toujours dans les rééquipements, c'est le retrait des anciens points qui est un véritable challenge.

Gillou en a conservé le souvenir jusqu'au lendemain : contractions et douleurs au niveau du coude suite à une demi journée à frapper à la masse sur les "punaises" pour réussir à les plier.

Bilan : une voie correctement équipée (= sans danger objectif) dont 2 longueurs sur 4 sont belles.

Après "le Calendal", "le Vibro Tasseur", le "pilier gauche de la passerelle", "la source noire" et "Super Sirène", les chantiers d'En Vau sont terminés : détails sur la page rééquipement du site du topo des Calanques.

Objectif accompli !

 

 

 

Repost 0
Publié par cmel - dans Topos
commenter cet article
17 juin 2006 6 17 /06 /juin /2006 17:30

 

Décidée il y a de longs mois (années ???) en commission "Equipement" du CD 13 et validée par les acteurs les plus actifs du site, une voie mythique de Bartagne vient d'être rééquipée.

C'est André Bernard et Georges Paul qui ont oeuvré dans "le Grand Pilier de Bartagne" souvent surnommée "la Walker de Provence".

 

 

 

 

 

L'équipement est maitenant béton sur scellements.

Tous les relais sont en place (10 points).

Dans les longueurs, dès que la protection naturelle est possible, l'espace est laissé libre pour poser friends ou coinceurs.

Avec juste 26 rings dans la voie, comme le dit André : "ça va être sportif !"

 

 

Une seconde journée de ce début juin 2006 fut nécessaire pour finir le nettoyage et retirer toutes les antiquités ; elles rejoindront les plus beaux restes de clous des Calanques dans le musée de l'escalade phocéenne.

 

 

La longueur clé vaudrait 7b+ (à confirmer) dans l'ambiance sauvage de Bartagne.

Photo Guy Morizot

 

 Place aux répétiteurs pour leur futur avis !

N'oubliez pas votre quincaillerie en complément de protection !

 

 

 

Repost 0
Publié par cmel - dans Topos
commenter cet article