Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de la Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral !

Marseillais, Aixois, Aubagnais, Ciotadens, quelque soit l'origine, nous sommes tous animés par la même passion de l'escalade libre. Les articles traiteront principalement des sorties en rocher avec des photos et encore des photos.

Puisqu'il y a du soleil toute l'année en Provence et que nous sommes heureux d'y vivre, c'est évidemment nos belles falaises du sud qui sont visitées régulièrement.

Et puisque le centre du monde vertical est à Marseille, les Calanques et toutes les falaises phocéennes seront à l'honneur. En amoureux transi du rocher, nous irons même jeter un oeil hors de nos frontières ...

La C.M.E.L., c'est aussi une association qui cherche à aménager notre environnement pour la pratique de notre sport favori (Clean Up Day de La Ciotat). Le blog permettra d'en rendre compte.

Bonne lecture à tous les grimpeurs internautes !!!

 

  

P.S. :

Pardonnez une facheuse tendance à laisser le retard s'accumuler dans la publication des articles !

Mais la description d'une voie ou d'un secteur est relativement intemporelle ... peu importe la date d'édition !

Recherche

Contacts C.M.E.L.

Pour toutes demandes d'informations, questions et autres, vous pouvez contacter (remplacer les mots en majuscules : AROBASE, POINT, par leur symbole) : 

 

  • Olivier Didon par mail : didon POINT olivier AROBASE gmail POINT com

                                     ou par téléphone : 06 19 14 01 01

  • Jean-Philippe Dalbavie par mail : jeanphi.dalbavie AROBASE wanadoo POINT fr

                                  ou par téléphone : 06 09 89 64 91

Visites

 

Nombre de visiteurs (depuis 2006) :

 

Articles Récents

A découvrir

 

 

   
La Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral vous offre ses services pour un encadrement en escalade, canyon, via ferrata, parcours accrobatique. Retrouvez le détail des prestations de "nos professionnels au service de votre passion" sur la page dédiée aux moniteurs C.M.E.L. 

 


 

  Saison 2012/2013 : compétition "Blocs qu'on teste" ouverte à tous. Rendez-vous mensuels les vendredis soirs à partir de 19h (le calendrier sur la page Compétition)  à Bloc Session de La Ciotat et finale en avril !


Les autres salles de la région sur la page des salles d'escalade phocéennes.

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 


 

Quelques soient les opinions quant au choix du système de protection, le Parc National des Calanques est bien là (signature officielle en avril 2012).


La place des activités douce de pleine nature comme l'escalade est défendue par l'association "Des Calanques et des Hommes". Historique des actions depuis 2009 sur la page "Avenir de l'escalade dans le Parc National des Calanques".
 


 

 


 

 

 


 

19 février 2014 3 19 /02 /février /2014 12:59

 

Dans les années 2010, à l'heure où le parapluie à responsabilité est ouvert de partout pour se protéger d'éventuelles poursuites en cas d'accident, rares sont les communes qui subventionnent le développement d'un site naturel d'escalade.

Alors, quand c'est le cas, autant le souligner : un grand merci à la commune de Miramas qui a soutenu ce projet d'équipement d'une falaise et poursuit le dévelopement avec d'autres tranches d'extension.

De plus, cet aménagement augmente une offre plutôt réduite de falaises équipées pour les grimpeurs de ce périmètre autour d'Istres et au nord de l'étang de Berre.

 

 

 

"Captain Biceps" 5c+

 

L'homme de l'ombre qui a permis ce résultat est Jean-Claude Salerno. Actif éducateur et animateur sportif au domaine de Cabasse, il a construit le projet pour le présenter à la mairie de Miramas et obtenir sa validation.

 

L'aventure a commencé en 2010 lors d'une journée printanière d'animations pour les enfants : Jean-Claude invite Olivier Didon et Jean-Phi Dalbavie, nos moniteurs spécialistes des "opérations extérieures", à créer un atelier d'initiation à l'escalade, d'un rappel et une tyrolienne pour l'occasion.

Sur place, guidés par Jean-Claude, les deux compères découvrent rapidement le potentiel de ce bout de molasse et de cette forêt de pins massifs.

Ainsi, Jean-Claude sera la cheville ouvrière sur le terrain (énorme débroussaillage des barres rocheuses) et auprès de la mairie pour valider les autorisations.

 

Au final, la barre principale est équipée en 2011 avec 19 voies. Juste à temps pour figurer en bonne place dans le nouveau topo "Escalades phocéennes" paru en 2012.

Les cotations du topo sont celles établies par Jean-Claude et son fils (jeune moniteur animant les sorties du club municipal) à mi-chemin entre l'échelle de cotations en voies et celle utilisée en bloc, en raison de la courte hauteur du site.

Du coup, le résultat est surprenant dès le 3a (on peut facilement ajouter un chiffre) avec déjà de bonne fermeture de bras.

 

 

"Captain Biceps" 5c+

"Toboggan" 3c

Un atelier rappel avec les jeunes de l'ECA.

 

Le rocher est très photogénique avec ces gros "yeux". Le profil assez raide et bombu donne une escalade vite physique (les adeptes de salle se trouveront en terrain conquis ).

Dicté par l'idée d'initier à grimper en tête, l'équipement est abondant et des plus solides : rings scellés partout et chaînes au relais.

Il n'y a pas de conventionnement avec la FFME mais un réglement affiché sur la paroi rappelant les consignes élémentaires d'usage : vigilance et prudence lors de l'assurage, surveillance des enfants et escalade sous la propre responsabilité du grimpeur.

 

 

Le prolongement à droite de l'affleurement de molasse avant son équipement mais déjà parfaitement débroussaillé par Jean-Claude.

 

 

En 2012, l'extension du site à droite de la barre principale est validée par la mairie et les chantiers peuvent commencer.

On gagne quelques mètres de hauteur et surtout plus de raideur pour compléter le site avec des voies plus dures.

 

  Jean-Phi donne ses consignes à Mickaël, Morgan et Raphaël.

 

 

 

L'équipe s'est étoffée de quelques jeunes BE validant leur UF2 (Aurélien, Clément, Mickaël, Morgan, Raphaël, Thomas) encadrés de prêt par Olivier et Jean-Phi. Les anciens partagent leur expérience ... et leurs anecdotes d'équipement ...

Par une belle journée d'avril, le rocher est nettoyé, sondé, les voies repérées, percées puis collées.

 

 

 

Deux sessions rondement menées plus tard et quelques heures de finition ajoutées les semaines suivantes, le secteur est bouclé : 11 voies d'une dizaine de mètres, du 5b au 7a et une via cordata sur la vire.

 

 

Gilles Bernard et son équipe du topo "Escalades phocéennes" nous partagent amicalement les tracés du topo :

A. "Trois points pour une U.F." 5c+ (Raphaël)

B. "Le rhôm lé pa bom, mé y boit kan même" 5b (Morgan)

C. "Plus de 300 ans de savoir faire" 5c+ (Mickaël)

 

 

En cas d'écart flagrant, vous pourrez poster votre avis sur les cotations (en commentaire de cet article).

 

D. "UF2 2012" 6c+ (Olivier)

E. "Mi-ramasse tes bras" 6b+ (Gwen)

F. "Bac à sable" 7a (Thomas)

G. ? 6c (Jean-Phi et Morgan)

H. "Mira-mastoc" 5b (Gwen)

 

 

I. "Sous les pavés" 6b (Aurélien)

J. "Déconne pas !" 6a (Clément)

K. ? 6a

"UF2 2012" 6c+ : continu avec un bon blocage sur petites prises.

 

 

 

"Sous les pavés" 6b : départ déversant sur grosses prises avant de se rétablir.

 

"Mi-ramasse tes bras" 6b+ : continu jusqu'au rétablissement péchu sous le relais.

 

 

Le dièdre-cheminée de "Mira-mastoc" en 5b.

 

 

D'autres secteurs ont vu le jour sur la gauche et feront l'objet d'un prochain article avec photos et topos à l'appui.

 

 

 

L'accès au site de Cabasse est bien décrit dans le topo "Escalades phocéennes".

En complément, voici quelques repères visuelles sur la route : 

En arrivant de l'autoroute par la D19, direction "Grans", tourner à droite : D16 direction "St Chamas".

Plus loin, rester sur le D16 mais en direction de "Miramas".

Sur le D16 ("Chemin de Belleval"), tourner à droite ; panneau "Crocs fidèles".

 

 

Rouler doucement (on croise de nombreux promeneurs ou joggers) jusqu'à l'esplanade sous la falaise.

 

 

 

Locaux ou visiteurs de passage, espérons que ces informations vous donnent envie d'aller grimper sur cette molasse tendre et gavée de trous ...

 

Notez tout de même que le domaine de Cabasse est un centre de loisir de la commune de Miramas et que les groupes d'enfants y sont accueillis pendant les vacances scolaires et tous les mercredis le reste de l'année. Pendant ces périodes, ils sont susceptibles d'aller grimper avec force enthousiasme et cris ...

 

 

Tous nos remerciements à la commune de Miramas pour nous offrir ce site d'escalade !

 

 

 

Repost 0
15 juin 2013 6 15 /06 /juin /2013 21:59

 

Enfin, les conditions météo s'ajustent conformément au calendrier et cette atmosphère d'automne semble balayée.

Place à la douceur des soirées tardives et au plaisir d'une mini séance après la journée de travail !

 

Quoi de mieux que les secteurs du vallon des Escourtines : parking rapproché, marche réduite et fraicheur.

On ne peut que remercier le topo "Escalades phocéennes" d'avoir mis en avant ce site péri-urbain, calibré pour l'été (à l'ombre dès 12h avec parfois une petite brise agréable).

Si on a le niveau (être minimum à l'aise dans le 6), on peut pousser jusqu'au dévers de la Matrice, monter à la petite grotte du "Laisse moi tranquille" ou juste s'arrêter au Mont Wu Tang.

 

 

Vincent au départ de "La 36ème chambre" 6c (ci-dessus).

Photo de droite : quand la nuit tombe, il faut ramasser les dégaines dans "Taï-chi Master" 7a+.

 

 

Sur cette barre du Mont Wu Tang, deux parties distinctes : à gauche, les voies en 6 sur du rocher à prises franches entrecoupées de quelques blocages conséquents.

A droite, c'est le dévers et ses voies en 7 et 8 où on peut se mettre un chantier comme si on travaillait un bloc à la salle.

 

Avant de toucher les bacs, il faut parfois se farcir les croutes comme dans "La 36ème chambre" (ambiance film de kung-fu ) avant de toucher aux bacs pour se rétablir du dévers.

Même chose dans "Kung-fu fighting" en 7a qui tire bien les tendons au départ et demande un peu de réserve pour sortir du dévers (un peu licheneuse la sortie).

Sa voisine "Taï chi Master" parait un peu plus dur (7a+) pour fermer les bras dans la partie déversante (les grimpeurs alourdis seront recalés sans pitié ). Dans la dalle finale,Thierry, l'équipeur, a rajouté un petit goujon, coupant ainsi l'engagement jusqu'au relais. Merci .

 

Bonne saison aux Escourtines !

 

Repost 0
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 18:29

 

 

Comprendre les mécanismes corticaux qui conduisent à la prise de décision du grimpeur reste une énigme.

Notamment quand il se met une destination en tête et n'en démord plus, perdant toute lucidité rationnelle face aux signaux extérieurs cherchant à l'avertir de son erreur.

 

Ainsi, en ce dernier lundi de Pâques, alors que toutes les prévisions météo annoncent la pluie et que les nuages noirs le confirment visuellement, Vincent, notre bleausard maison en séjour phocéen, suggère de se diriger vers La Matrice au vallon des Escourtines.

Etrange perspective d'aller grimper sur un site typiquement d'été, en face nord, sujet à l'embroussaillement chronique et qui n'a dû voir personne depuis octobre dernier.

 

Parmi ses compagnons d'infortune en manque d'inspiration, personne ne trouve à redire et l'argument final l'emporte : "s'il pleut, on sera à l'abri ; le retour au parking sera rapide et on pourra toujours se rabattre sur la salle Grimper".. 

On envisage même l'installation de tyrolienne, de rappel et de pendule pour égayer l'après-midi (l'imagination sera bridée par la réalité de la configuration des lieux  ).

 

 

 

Arrivé sur place, la confrontation aux traînées noirâtres sur le rocher ouvre les yeux : le dévers résurge de partout dans les voies dures : impraticable !

 

DSC02484rec reg red comp

 DSC02473rec reg red comp

 

A droite, les dévers trempés !

 

 

 

En patrouillant le long des gouttières naturelles, l'extrémité gauche du site révèle un îlot de rocher sec sur ce petit morceau de mur à réglettes : six voies à se mettre sous les dents pour remplir une après-midi promise aux visites culturelles de notre capitale européenne.

Finalement, ce n'est pas si mal.

 

Malgré l'impression juste verticale, le mur penche assez au sommet pour créer un abri ... suffisant pour déposer la corde au sec.

Cette trouvaille miraculeuse sera éprouvée dès les premières gouttes de pluie.

Après un rapide élargissement de l'espace au pied des voies (envahi de salsepareilles), c'est parti pour l'enchaînement successif de ces quelques lignes d'une douzaine de mètres.

Les noms tout droit tirés des derniers épisodes de la saga Matrix éveillent quelques souvenirs virtuels et pourtant, ça réveille !!

Les mouvements eux, sont biens réels et les cotations à l'image du reste du site, sont serrées.

 

 

 

DSC02448rec reg red comp

  "Link" : la voie la plus abordable en 5c ; une traversée sur grosses prises avec une sortie en dièdre athlétique. Elle traverse le mur et coupe les autres lignes, établissant un lien ...

comme le fait le transmetteur Link dans Matrix Reloaded .DSC02431rec reg red comp

 

 

 

Les amateurs de rappels gazeux pourront s'amuser à sortir sur le plateau (rétablissement physique sans tomber sur le relais de "Link").

D'un solide pin, un premier petit rappel permet d'atteindre le relais du 8a "L'été en pente douce".

La corde en place pourra ensuite servir à penduler ...

 

 

 

 

  DSC02438rec reg red compDu relais de "Link", rétablissement immédiat sur le plateau ... moussu !   "Allez !!!"DSC02471rec reg red comp   Expérience marrante à deux sur un relais suspendu : une jambe par dessus celle de son voisin ; fini les manières dans la cordée  DSC02475rec reg red comp
Pour montrer l'exemple aux plus jeunes !DSC02488rec reg red comp   La balançoire magique !DSC02494rec reg red comp   Instinct de grimpeuse DSC02434rec reg red comp

 

 

 

Après cet intermède ludique, retour à la grimpe !

 

Le mur monte seulement à une quinzaine de mètres mais l'effort est sérieux : dans le bon 6. Les bacs ne sont pas si fréquents ou s'atteignent au prix de bons blocages.

L'escalade est plutôt technique sur des réglettes franches. Doigts solides nécessaires pour palier l'adhérence moyenne sur ce rocher licheneux de face nord.

 

 

 

 

DSC02537rec reg red comp   Les mouvements en extension dans "Pentaconta" chauffent bien les gros muscles.DSC02500rec reg red comp
  Au départ de "L'Oracle". Faudrait-il un brin d'extra-lucidité pour comprendre la méthode finale ? Un gros blocage et des placements précis qui mérite bien le 6b+.DSC02485rec reg red comp   Dans le film, "L'Architecte" représente le concepteur de La Matrice et en dévoile toutes les subtilités. Ici, c'est avant tout de doigts qu'il faudra pour garder la lucidité de bien lire la dernière section avant le relais. DSC02527rec reg red compMême s'il n'y a pas de vent et qu'il ne fait pas trop froid, il vaut mieux se couvrir ...

 

 

 

 

La ligne naturelle de "Niobé" suit une fissure ronde dans sa partie médiane, juste assez creusée pour servir de verticales à l'espacement idéal.DSC02504rec reg red comp  DSC02507rec reg red comp DSC02513rec reg red comp 

 

 

  Au-dessus de cette fissure, un trou aide au rétablissement sur la vire.

Pour rejoindre le bac suivant, deux méthodes : soit à gauche en tirant sur une verticale marron en main gauche, soit à droite en montant bien les pieds et un gros blocage (photo ci-dessous à gauche).

 

 

 

DSC02517reg red comp  DSC02523rec reg red comp

 

 

"Les Sentinelles", voie la plus difficile sur le topo, est laissée de côté pour ce jour de volume.

Ça tire déjà assez fort jusqu'au 6b+ et en faisant l'essuie-glace d'un côté à l'autre du secteur, les bras fatiguent vite.

Pour une après-midi qui semblait perdue, elle fut finalement bien remplie et La Matrice n'était pas un si mauvais choix.

 

 

 

Repost 0
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 15:33

 

 

Avec son image d'athlète fin et sec, le grimpeur traine un idéal d'ascète aux yeux du grand public.

Et pourtant, dans la réalité des falaises, le gourmand cède souvent à la tentation d'une barre chocolatée ou d'une boisson énergistante entre deux runs, d'une fougasse en guise de pique-nique et bien sur, de la sacro-sainte bière en récompense des durs efforts de la journée.

 

A la C.M.E.L., on a basculé depuis bien longtemps dans l'hédonisme assumée : pizzas party improvisées (made in Bringueronne évidemment), soirées de gourmets bios agrémentées des divins bourgognes du Domaine de La Galopière et parfois cloturées du surprenant Lagavulin aux accents de "pierre à fusil".

 

Alors, quand les fêtes de fin d'année laissent place au mois de janvier, la tradition de l'Epiphanie donne le prétexte à savourer quelques galettes (frangipanes ou briochées) et à tirer les rois au pied du rocher.

 

 

Les enfants sont les premiers à s'enthousiasmer d'une sortie escalade pour satisfaire leurs appétits des sucreries et aussi courir dehors avec les copains de connivence.

 

DSC01593rec reg red comp

 

DSC01523rec reg red comp

Pour bénéficier d'une reprise en douceur, autant pour l'ensoleillement riche que pour la complaisance de la grimpe, le cirque des Dansaïres est un choix privilégié.

 

 

 

 

Toute la cuvette aubagnaise se retrouve au pied de ce mur gris, correctement abrité et bien orienté pour l'hiver.

 

A 20 minutes du parking, ce site attire aussi bien les clubs alignant les moulinettes que les familles prêtes à tracter un peu en fin de séance ou les jeunes couples s'extirpant tardivement de leur amoureuse grasse matinée.

 

Sur la gauche de la falaise, des voies plus faciles permettront aux débutants de vivre des émotions denses.

 

 

 

 

 

 

DSC01527rec reg red comp
DSC01536rec reg red comp

  "Lightning cars" 4c

Quelques prises commencent à se patiner ... et à peine plus dure que ces deux voisines en 4.

 

DSC01544rec reg red comp

 

 

 

Dans la partie principale, les longueurs peuvent atteindre pratiquement 40 mètres et montent jusqu'à 6c.

 

 

"Bringueronne" 4bDSC01555rec reg red comp   "Bob l'éponge" 4bP1090162 rec reg red comp

 

Dans la première partie du raide et fort prisu "Lili des Bellons" en 5b ; un hymne à la jeunesse de Marcel Pagnol

DSC01539rec reg red comp

  Même difficulté pour sortir de "Be bop" mais différence de style : dalle à droite et prises franches et athlétiques à gauche dans la fissure. C'est une question de gout !

DSC01587rec reg red comp

  A l'extrême droite, "Caroline", une belle voie en 5b.P1090174 rec reg red comp   P1090217rec reg red comp
  Après un départ abordable, "Mini-sudiste" se radicalise avec des gouttes d'eau plus fines et des pas techniques.P1090243rec reg red comp   P1090248rec reg red comp
Depuis le sommet de "Caroline", vue sur le Garlaban et le secteur Fantôme (qui attend toujours la percée d'un sentier d'approche pour être visité).P1090170 rec reg red comp   Le vallon des Dansaïres, la cuvette d'Aubagne et la Sainte Baume au loin.P1090173rec reg red comp

  Final dalleux dans "Ligne noire".

Heureusement qu'un groupie "pousse" le grimpeur vers le sommet

P1090200 rec reg red comp

  Sortie à près de 40 mètres du sol. Ouf, belle longueur !!P1090209rec reg red comp

 

 

 

 

 

 

Pour varier et délaisser les gouttes d'eau du calcaire gris pour les réglettes façon Lascours, il suffit de se déplacer de soixante mètres sur la gauche pour grimper au secteur Weltmeister (dont les noms de voies rappellent quelques souvenirs du temps où le foot renvoyait une image encore positive).

 

 

 

"Zidaninho" 6c

Départ en finesse, des verticales en calcites, une section conti sur réglettes franches et un final aérien sur gouttes d'eau profondes (avec un espacement marqué à cet endroit). La classe !
DSC01590rec reg red comp

 

DSC01562rec reg red comp

"Weltmeister" 6c+

Une première section où il faut comprendre la méthode la plus simple avant de tracter sur les doigts ; la deuxième partie dure après la vire est plutôt une affaire de lecture pour deviner où se niche les prises crochetantes ; pendant ce temps, les bras gonflent doucement mais surement.
DSC01602rec reg red comp

 

Fin du premier crux avec la saisie du bac sur la marche intermédiaire !DSC01612rec reg red comp

 

 

 

 

"Finale d'honneur" 6c+

Equipement serré pour la section à minis réglettes. Heureusement car c'est une question de lecture pour trouver le bon cheminement latéral (il vaut mieux être serein). Attention, il reste un pas sous le relais

 

P1090228 rec reg red comp

  DSC01578rec reg red comp


DSC01580rec reg red comp

 

 

 

 

 

 

S'il vous reste des bras, le court bombé jaune est à deux pas.
Se fier à son aspect raccourci sera une erreur tant la taille des prises devient ridicule à la sortie du dévers.

L'approche sur les colonnettes est sympa mais les rétablissements horribles .

Apparemment, les cotations du topo sont loin d'être définitives et attendent leurs révisions à une large hausse ...

Avis aux répétiteurs pour leurs propositions ...

 

 

 

P1090260rec reg red comp

  Sur ces photos d'une visite en automne, la Sainte Baume se noircit d'un orage violent.


P1090262 rec reg red comp

 

"Triple X" pour l'un et "Le pape des escargots" pour l'autre. Dans les deux cas, ça se corse sérieusement ...

7c pour le premier, 7b pour le deuxième ? A vous d'affiner la proposition ...P1030705rec reg red comp

 

 

Le cirque des Dansaïres est donc un coin complet pour les grimpeurs de 5 et 6.

Les adeptes du 7 et plus montront à l'étage supérieur au Bombé ou à l'Abri bus (attention site à laisser tranquille de janvier à juin) ou à Mini Sud.

 

Après des efforts si bénéfiques, place à la bière

Repost 0
31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 13:13

 

 

 

 

En plein hiver, les faces ensoleillées de Lascours font le plein de grimpeurs : Dansaïres, Grand Vallon, Vallon du Marseillais (en l'absence de mistral) attirent les cordées chaque week end.

Sur la route, l'arrêt à Napollon s'impose (à la sortie d'Aubagne, continuer tout droit sur la D96 en direction de Roquevaire ; à 1 km du rond point, enseigne verte sur votre gauche).

 

 

 

 DSC01173 rrrc

 

Avec ses fougasses longues comme le bras à moins de 3 euros, ses fabuleuses tartelettes aux pignons, amandes ou noix et bien d'autres spécialités, "Le Fournil de Marie" est une adresse à fréquenter assidument.


DSC01189rec reg red comp

 

De plus, si la patronne vous a servi, alors, vous ressortirez avec l'agréable sensation d'être un habitué du village tant la convivialité de l'accueil est ici préservée (un service en voie de complète disparition dans la majorité des commerces français).

C'est donc le sourire aux lèvres que vous approcherez de la falaise avec l'assurance d'un bon casse-croûte.

 

 

 

 

Au Grand Vallon, le grand mur de Graffiti est une destination majeure pour les chasseurs de croix.

 

Le cadre majestueux, les voies longues (35 mètres), le léger dévers et les sections rési conservent année après année leur lot d'aficionados qui viennent étoffer leur liste de 8a et plus.

 

 

  "Croutes que coûte" 8bDSC01205rec reg red comp Seb' Bouin en plein travail de "Déséquilibre Technique Naturel (D.T.N.)" 9a (à doigts ) pour compléter sa liste de voies en 9.DSC01206 rrrc 

 

 

 

 

 

Si l'alternance "essais-repos" rythme l'après-midi pour certains, d'autres viennent se détendre dans le mur à gouttes d'eau intercalé avant le bombé .

 

 

DSC01176rec reg red comp "Toile de fond" 6a+ entre deux touffes d'herbes et une fin technique dans les cannelures.DSC01182rec reg red comp

 

 

 

 

DSC01183reg red comp   "Légende du roi" 6c avec un mouvement d'allonge puis une belle continuité de gouttes d'eau lascouriennes jusqu'au relais.DSC01187rec reg red comp

 

 

 

 DSC01198 rrrc1

  Histoire de se forcer un peu malgré le manque de pêche, une montée dans "Le nouveau monde" 7b : un blocage au départ, un dièdre technique (= lisse ) puis encore un dièdre mais cette fois-ci, déversant et ... harassant.

 

DSC01203rec reg red comp

 

 

En référence à Jean-Phi, notre référent C.M.E.L. de l'escalade à Lascours, la séance se doit d'honorer "La Jeanphithéatre" dont le crux sous le surplomb se montre impitoyable avec les amorphes du serrage de prises .

 

 

 

Dernier secteur à profiter du soleil dans le Grand Vallon, ce secteur Graffiti est un must pour l'hiver.

 

Mais attention, le soleil ne fait pas tout et si les journées sont froides, si le Mistral arrive à placer quelques rafales, alors, il faudra s'emmitoufler copieusement entre deux escalades .

 

 

 

 

Repost 0
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 12:15

 

 

A Lascours, le Grand Vallon destine la plupart de ses faces sud à l'escalade hivernale.

Réchauffant vite le calcaire blanc des lieux, le soleil réveille les fibres les plus engourdies et fait (parfois) tomber les tee-shirts .

 

 

 

P1000599rec reg red comp

 

 

 

 

Après quelques années de flou autour des possibilités d'accès, les grimpeurs ont modifié leurs habitudes (parking au village) et reviennent fréquenter avec plaisir ce site majeur du Garlaban.

 

Sans mistral, on peut se diriger vers les secteurs Basse Pression (autour du 6a-6b) ou le Sanctuaire (du gros 6 au 8 ; attention au vent qui tourbillonne facilement dans le cirque).

 

Si le mistral se mêle à la partie, alors les secteurs les plus prisés (et les plus abrités) sont Météo et Graffiti.

 

Le premier est le plus développé en terme de voies abordables (quelques 5 et beaucoup de 6). Le soleil arrive tôt et quitte la paroi en milieu d'après-midi.

 

Les voies sont courtes (15 à 20 m) et variées : beaucoup de réglettes et aussi des colonettes, des gouttes d'eau, des dièdres, des surplombs, du dévers, de la continuité et pas mal de pas blocs.

 

 

 

 

P1000181rec reg red comp"Ciel de traîne" 6a

Une belle variante qui sort à droite du 6c de "La Rivas". Tout se passe au début sur le calcaire agressif de Lascours jusqu'à un blocage dynamique qui permet d'atteindre la bonne écaille et de remonter ce joli dièdre.

 P1000186rec reg red comp"Le Mistral" 6a+

Dès le départ, le ton est donné : pas facile du tout ! Mieux avoir fait une voie avant car la case échauffement est sautée en démarrant ici à froid.

 "Rosalie" 6b

A partir de l'éperon rocheux (renforcé), ne pas hésiter à faire un léger crochet à droite pour tenir une bonne prise excentrée (sinon, la cotation s'envole vers... 6c+ ?). Bel alignement de réglettes et superbe final en dièdre à grosses prises.P1000196rec reg red comp

 "Nanti-cyclone" 7a

Un départ à méthodes et à arquer puis une section fine sous le surplomb.

La sortie directe dans le surplomb monte à 7b (un peu éliminant car on est tenté de prendre l'arête à gauche des points).
P1000202rec reg red comp

 

 

 

 

 

 

Le secteur Graffiti héberge le grand mur qui a fait la réputation de Lascours. Les coulées ocres sont parcourues de voies de plus de 30 mètres  en 7 et 8, à la fois techniques, résistantes et ... engagées (Paul Dewilde a rajouté quelques points pour réduire cet engagement).

 

 

 P1000704rec reg red comp

P1000706rec reg red comp

Les membres de la Team Climbouse en action !

 

 

 

 

 

 

Bien abritée du mistral, cette falaise a le privilège de bénéficier des derniers rayons du soleil avant d'être masquée par la crête en face.

 

 

 

 

P1000689rec reg red comp

 


 

 

 

Alors, ce magnifique balcon est-il réservé à l'élite ?

L'élite des motivés prêt à marcher plus de 30 minutes, oui !

L'élite de l'escalade ? Non, pas seulement ! De superbes lignes en 6 encadrent le grand mur.

A gauche, trois voies au départ bloc sur un mur gris à gouttes d'eau.

P1000720rec reg red comp

"Le dièdre Guidi" 7a : voie d'échauffement pour les octogradistes et belle envolée pour tous.


  Ornement rituel !?

P1000712rec reg red comp

 

 

 

 

 

 

P1000697rec reg red comp

 

"Privat investing" 6a

Un départ bloc puis de bonnes règles avec des rings un poil espacés.

 P1000703rec reg red comp

 

"L'Inconnu" 6c

Un départ toujours aussi bloc et de nombreux pas à franchir au prix d'une bonne lecture. Gardez les yeux ouverts !

 

 

 

A droite, cinq voies splendides de 6a+ à 6c+ avant le bombé aux lignes ardues en gros 7.

 

Bon fin d'hiver à Lascours !

 

 

 

Repost 0
29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 12:19

 

 

Au sud-est de Marseille, le vallon des Néréides fut développé pour l'escalade sur une idée de Jean-Marc Zanoglio, directeur du centre social des Néréides dans les années 1990.

Aidé des équipeurs de l'époque et de Daniel Gorgeon, président du CD13 FFME, le projet fut vite sur pied pour faire grimper les jeunes du quartier.

Vingt ans plus tard, le site semble abandonné par les grimpeurs ... mais pas par la végétation.

En l'absence de passage, elle referme les sentiers des secteurs les plus hauts perchés et colonise les gros bacs des dalles.

L'entretien fourni par Philippe Azémar suffit juste à laisser en bon état les secteurs bordant le fond du vallon. Profitant du rééquipement de quelques relais, il rajoute quelques lignes pour le plaisir des groupes de scolaires qu'il encadre ici (grâce à l'accès facilité par le réseau RTM).

 

L'avantage avec les voies équipées, c'est que même avec un relatif abandon, les rings sont toujours là et il suffit de les redécouvrir sous le lierre ou la salsepareille.

 

Si on dépasse l'image laissée par le parking et la cité des Néréides, les falaises sont très intéressantes : accès rapide, voies d'initiation et de perfectionnement en 4, 5 et 6, bon équipement en scellements, essentiellement en dalle.

 

Pour plus de difficulté (jusqu'à 7b), il faut rejoindre le secteur du Cirque. Développée entre 1992 et 1993 par la famille Tuscan et leurs amis, la paroi s'est teintée de rouge lors d'un récent incendie.

 Première épreuve, retrouver le chemin. Au retour, il apparait clairement (mais ça bartasse bien à l'aller) : depuis la cité des Néréides et le parking, ne pas descendre vers le bas du vallon comme pour le reste des secteurs, mais aller directement en face (à côté du jardin d'enfants). Trouver un chemin qui traverse la bordure dense de végétation et remonte droit dans le talus vers la falaise tout en haut.

 

L'objectif du jour est simplement de faire quelques photos dans la partie droite du Cirque.

La visite express du site nous fera sans doute revenir pour une vraie séance.

 

 

 P1000656rec reg red comp

 

 


 

 

P1000675rec reg red comp

Pour l'instant, la voie "Leozeleba" servira d'écrin à la séance photo.

 

C'est François qui monte directement dans ce 6b+ technique et à doigts (surtout dans une section clé) : dur de tenir les prises le temps de la pause photo  !

 

 

P1000663rec reg red comp

 

 

La révision à la descente permettra d'identifier de meilleurs prises qui correspondent mieux à la cotation.

 

 

 

P1000651rec reg red comp   Une belle cheminée à gauche du secteur Prises de cristal des Initiés :P1000647rec reg red comp

 

 

En guise de reconnaissance, le pied de voies de cette partie droite du Cirque est maintenant débroussaillé : l'espace dégagé est suffisant afin d'accueillir correctement les sacs et l'assureur.

Profitez-en !

 

 

 

 

 

 

Repost 0
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 12:21

 

 

Deuxième étape : le secteur Vipère du Mont Rouvière.

 

 

Millésimé de plus de 10 ans d'âge, comment ce secteur d'escalade phocéen a-t-il réussi à conserver son grain calcaire d'origine aussi neuf qu'au premier jour ?

Surement au prix d'un anonymat profond qui l'a laissé loin des foules, au prix d'une réputation piquante de court bombé aux voies crouteuses et sur-dur (du gros 7 encore à réaliser) et d'un environnement qui repousse les motivations les plus curieuses.

 

Et pourtant, l'omniprésence de la ville s'assourdit (seulement) le week-end quand la carrière en contrebas s'accorde quelques heures de répit avant de reprendre le broyage des tréfonds de la colline en semaine.

Il n'y a pas que cinq voies teigneuses et difficiles sur cette courte paroi ; elles sont entourées de huit voies en 6 variant les passages (du 6a au 6b) en dalles à gouttes d'eau, réglettes et même une fine fissure.

 

De plus, combien de sites d'escalade peuvent s'enorgueillir d'avoir le regard bienveillant de la Bonne Mère par-dessus l'épaule du grimpeur ?

 

 

En l'absence de vent, cette face ouest sans vis-à-vis accueille les grimpeurs venus profiter du soleil hivernal tout l'après-midi jusqu'au dernier rayon avec en prime un coucher de soleil sur la rade.

 

P1000170rec reg red comp

 

 

Le calcaire de cette falaise est encore agressif, avec des prises aux rebords aussi vifs que les reptiles du nom de baptême du secteur.

 

 

 

D'en bas, la fissure de "Mamba" évoque une faiblesse forcément abordable du léger bombé. P1020541rec reg red comp

A part pour les spécialistes des verrous, cette fissure est bien fine pour servir de bacs et les blocages accompagnés d'extension justifient le 6a ... et les bras durcis .

P1020591rec reg red comp

Le jeu des 7 erreurs sur cette prise clé à la fin de la voie !

 

P1020564rec reg red comp

P1020599rec reg red comp

 

 

L'équipement en scellements Bis 2 inox est de bonne qualité. Quelques emplacements sortant de l'alignement pur et dur aurait gagner en confort dans l'éventuelle chute (petit pendule) et indication dans le à-vue pour le cheminement le plus simple.

 

 

 

Tout à droite, "Serpentar" enchaine deux mouvements d'arquées dans le faible bombé pour rejoindre une ligne de franche réglettes : 6a.P1020640rec reg red comp P1020624rec reg red comp

 

 

 

 

Vue sur la dégaine narquoise de "Serpentar" et sur les escaliers de la carrière !P1020632rec reg red comp  P1020650rec reg red comp

 

 

 

 

 

 

  Notre Dame de la Garde assure la protection du grimpeur phocéen  qui sort les méthodes avancées en carres externes dans "Snake" 6a+. Le départ passe au plus simple bien à droite du deuxième point d'assurage ; éliminante droit dans le point ?

 

P1020656rec reg red comp

  Après le beau mouvement sur une profonde écaille, Anthony cherche la prise de réception avant de monter les pieds en adhérence.

 

P1020657rec reg red comp

  Au secteur voisin du pilier, fin de la voie "Hélios" 4c.P1020637rec reg red comp   Lumière rasante pour le départ de "Boa" 6a+ : un premier point très haut placé qu'il faut atteindre avec précaution.P1000140rec reg red comp
Deux passages techniques où les pieds seront chargés au maximum pour garantir l'adhérence. Belles gouttes d'eaux et rocher bien accrochant !P1000147rec reg red comp   La sortie de "Boa" part à gauche pour suivre les bonnes prises (chute inconfortable ... à éviter ?).P1000153rec reg red comp

 

 

L'absence de lumière élimine les photos de "Python", un 6b bien technique qui ne ressemble à (presque) rien vu du bas. Dans le feu de l'action, les mouvements sur inversées sont intéressants.

 

 

Avec la description des voies et de l'accès dans le prochain topo des "Escalades phocéennes", ce secteur trouvera certainement son public.

Visite à réserver les jours sans vents et le week-end pour éviter le vacarme de la carrière.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 16:13

 

 

 

Mission topo de dernières minutes : en vue d'illustrer des secteurs d'escalades méconnus de la région phocéenne, quelques grimpeurs triés sur le volet sont désignés comme "modèles verticaux" .

Parmi la multitude de prises de vues, le reliquat permet une petite mise en bouche sur certaines parois oubliées ou inconnues.

Ce coup de projecteur sera relayé en détail dans les pages du futur topo ...

 

 

Première étape (fin septembre 2011) :

Face sud épargnée par les "armes anciennes" du club voisin, le secteur "Peace and love" est un grand mur blanc surmonté d'un bourrelet massif en guise de casquette.

Le style est volontier technique à réglettes et quelques extensions s'aventurent dans de rudes challenges rési' parcourant le bombé.

Le niveau général de la dizaine de voies balaye le 7 avec quelques échauffement en 6a et 6b.

 

En souvenir de Fred Chichin, récemment disparu, les noms de voies piochent allègrement dans le répertoire des "Rita Mitsouko".

 

 

P1010367rec reg red comp   A la lumière déclinante de fin d'après-midi, Xavier et Jean enchainent les montées dans un superbe 7a+ : "Histoire d'A". P1010281rec reg red comp

 

 

 

 

 
P1010308rec reg red compSéquence sur monodoigt 

 

 

P1010310rec reg red comp  

 

 

 

 

 

Bien avant de se fracturer l'astragale, Jean avale la première longueur de "Someone to love" L1 6a ...

 

P1010388rec reg red comp

  ... avant de travailler les mouvements techniques en L2 7b+.P1010396rec reg red comp

 

 

 

 

 

Repost 0
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 17:33

 

 

Depuis déjà un an (arrêté municipal de septembre 2010), le sentier des Dansaïres menant au Garlaban est dévié. 

 

 

Le serpentin de l'ancien sentier jauneP1000962rec reg red comp1


P1000916 rec reg red comp

Panneau, barrière et nouveau fléchage : immanquable !

P1000914rec reg red comp 

 

 

 

 

P1000913rec reg trace red comp

  L'information est claire et précise.

 

P1000915rec reg red comp

 

Comme l'indique la carte, le nouveau sentier jaune (dessiné en vert) est deux fois plus long pour rejoindre le Garlaban.

Accès simplifié pour les sites d'escalade (numérotés en bleu) :

 

1. Coliséum

2. Minisud

3. Cirque des Dansaïres

4. Bombé

5. Abribus

 

 

 

 

 

 

P1000917rec reg red comp

Le nouveau sentier jaune des Dansaïres avec le site du Cirque du Dansaïres (encadré en bleu).

  Le sentier est maintenant bien dégagé après l'élargissement pour accueillir les cohortes de randonneurs en route pour le Garlaban.

 

P1000918rec reg red comp

 

 

 

Repost 0