Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de la Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral !

Marseillais, Aixois, Aubagnais, Ciotadens, quelque soit l'origine, nous sommes tous animés par la même passion de l'escalade libre. Les articles traiteront principalement des sorties en rocher avec des photos et encore des photos.

Puisqu'il y a du soleil toute l'année en Provence et que nous sommes heureux d'y vivre, c'est évidemment nos belles falaises du sud qui sont visitées régulièrement.

Et puisque le centre du monde vertical est à Marseille, les Calanques et toutes les falaises phocéennes seront à l'honneur. En amoureux transi du rocher, nous irons même jeter un oeil hors de nos frontières ...

La C.M.E.L., c'est aussi une association qui cherche à aménager notre environnement pour la pratique de notre sport favori (Clean Up Day de La Ciotat). Le blog permettra d'en rendre compte.

Bonne lecture à tous les grimpeurs internautes !!!

 

  

P.S. :

Pardonnez une facheuse tendance à laisser le retard s'accumuler dans la publication des articles !

Mais la description d'une voie ou d'un secteur est relativement intemporelle ... peu importe la date d'édition !

Recherche

Contacts C.M.E.L.

Pour toutes demandes d'informations, questions et autres, vous pouvez contacter (remplacer les mots en majuscules : AROBASE, POINT, par leur symbole) : 

 

  • Olivier Didon par mail : didon POINT olivier AROBASE gmail POINT com

                                     ou par téléphone : 06 19 14 01 01

  • Jean-Philippe Dalbavie par mail : jeanphi.dalbavie AROBASE wanadoo POINT fr

                                  ou par téléphone : 06 09 89 64 91

Visites

 

Nombre de visiteurs (depuis 2006) :

 

Articles Récents

A découvrir

 

 

   
La Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral vous offre ses services pour un encadrement en escalade, canyon, via ferrata, parcours accrobatique. Retrouvez le détail des prestations de "nos professionnels au service de votre passion" sur la page dédiée aux moniteurs C.M.E.L. 

 


 

  Saison 2012/2013 : compétition "Blocs qu'on teste" ouverte à tous. Rendez-vous mensuels les vendredis soirs à partir de 19h (le calendrier sur la page Compétition)  à Bloc Session de La Ciotat et finale en avril !


Les autres salles de la région sur la page des salles d'escalade phocéennes.

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 


 

Quelques soient les opinions quant au choix du système de protection, le Parc National des Calanques est bien là (signature officielle en avril 2012).


La place des activités douce de pleine nature comme l'escalade est défendue par l'association "Des Calanques et des Hommes". Historique des actions depuis 2009 sur la page "Avenir de l'escalade dans le Parc National des Calanques".
 


 

 


 

 

 


 

18 janvier 2008 5 18 /01 /janvier /2008 13:28



 
 
Au Vallon du Saut de Chateauneuf les Martigues, Pierre-Emmanuel Clair s'est pris au jeu de remettre en état les blocs existants sur ces affleurements calcaires. Très vite, le débroussaillage s'est poursuivi par le brossage de nombreuses nouveautés.
Après fléchage des passages, l'étape suivante consistait à communiquer l'information au plus grand nombre. C'est ce qu'il a fait dans ce topo détaillé téléchargeable en format PDF sur Internet.
Peu familier des cotations blocs, il n'y a pas de classement des difficultés (qui semblent parfois approcher le 6 bloc) ; le texte et les photos décrivent les accès.
 
 



Dalles, murs, jeté et dévers à rétablir, il y en a dans tous les styles. D'autres ouvertures plus dures attendent leur heure. A vous de jouer  et d'entretenir le site !
 
 


Prolongeant le travail, Pierre a aussi remis en état le site de Gignac la Nerthe (derrière la Baume visible de l'autoroute A55).

Au sud de l'Etang de Berre, les amoureux du bloc pourront toujours faire une petite visite entre deux week-ends à La Capelle ou Annot.
 
 
 

 

Repost 0
3 janvier 2008 4 03 /01 /janvier /2008 09:42

 

 



Alerté par la lecture de nos articles sur l'Abri Bus, les responsables du programme Natura 2000 sur la zone du Garlaban souhaitaient entrer en contact avec les équipeurs locaux pour une réunion informelle (et non officielle).



Le grand froid a permi le succès de ce premier contact en plein mois de décembre entre équipeurs et naturalistes (spécialistes des oiseaux, des plantes et de la diversité naturelle).

 

 

En remontant le vallon des Dansaïres, l'heure n'est pas aux négociations sur d'éventuelles limitations mais l'accent est mis sur l'information :

  • sur les habitants des falaises :
    • en premier lieu, les oiseaux. Ils nous viennent immédiatement à l'esprit : du petit tichodrome aux Grands Ducs en passant par les faucons pélerins et crécerelles.
    • la famille des chauves souris qui trouvent leur habitat dans les infractuosités du rocher (espace parfois plus petit que la taille du poing).
  • les plantes : l'Herbe à Gouffé ou Sabline de Provence dont l'habitat est l'éboulis rocheux ; le Lavatère Maritime dont les réservoirs se trouvent en plein soleil en particulier dans les faces Sud propices du Grand Vallon de Lascours.


Ce contact est très intéressant en terme d'information : aux Dansaïres, les randonneurs sont canalisés dans les sentiers, les grimpeurs sur leurs falaises et les chasseurs vont partout.

Pour nous, il convient d'adopter une attitude la moins bruyante possible pour ne pas gêner le Grand Duc (un couple au Bec Cornu et un autre sur le Grand Vallon de Lascours) dont le vaste territoire est morcelé par l'empiétement des hommes (développé dans un prochain article).

Concernant la polémique apparue sur le forum des grimpeurs, les naturalistes ne sont pas catégoriques sur la voie de "la Guitare" (passant par un trou abritant les restes d'un nid) : d'une part, les oiseaux utilisant potentiellement ce trou sont des corbeaux et des tourterelles (vu la taille du trou, impossible pour un rapace de l'utiliser), et d'autre part, il n'y a pas d'obligation à ce qu'un nid serve d'une année sur l'autre. Il est proposé de retirer les premières plaquettes s'il y a nidification et de les remettre à la fin de cette période tout en informant les grimpeurs. Les responsables réservent leur réponse sur la publication dans le futur topo de ce site. Averti que les grimpeurs fréquentent les falaises en masse sous l'effet de mode et qu'ils sauront toujours avoir l'information, nos interlocuteurs n'ont pas tranché négativement. A suivre ! 

Dans l'idéal, les naturalistes souhaiteraient que des falaises vierges au potentiel grimpables soit désignées par les équipeurs. Les spécialistes font leur étude des espèces présentes sur le site et donnent leur feu vert ou non suivant la population et la rareté de l'espèce.

Pour les espèces végétales, il convient d'éviter les zones d'éboulis et les faces sud où poussent le Lavatère. 
A ce titre, l'accès à l'Abri Bus doit se faire par le chemin  et non l'éboulis en sortie du vallon vers le secteur du Cirque.



Le spécialiste des oiseaux invitent tous les participants à assister aux séances d'écoute nocturne des Grands Ducs à l'automne afin de déterminer les territoires et compter les couples sur le massif.

Le dialogue est cordialement ouvert ...
 

 

 

Repost 0
6 décembre 2007 4 06 /12 /décembre /2007 15:42

 

 

Le chapitre "Côte bleue" du futur topo attend les dernières retouches pour passer chez l'imprimeur.

Parmi celles ci, certains secteurs sont dépourvus de cotations fiables.

Ce dimanche, c'est Hervé qui s'en chargent en déplaçant inlassablement la corde de relais en relais pour mouliner les unes après les autres toutes les voies du secteur du Banc.

Ensoleillé le matin, ce secteur de la Baume Canouille de Vitrolles ne souffre pas trop de la proximité de l'autoroute. Blotti dans le défilé, le mur fait office d'antibruit.

Les difficultés s'étalonnent du 4 au 7 dans des voies courtes qu'un moniteur aura vite installé du haut en moulinette. C'est donc un endroit tout indiqué pour l'encadrement.

Les ruissellements sur ces petits murs ont créé un placage de mini colonnettes très particulier.

L'escalade est très à sensations, techniques et souvent à doigt.

 

Le défilé !

Hervé "Face à l'étang de mer" 6c+.

Une main s'agrippe. Elle est poursuivie d'un grimpeur qui s'étire sur cette arête verticale.

 

Les voies sont courtes d'une dizaine de mètres mais la complexité du rocher et sa lecture peu évidente oblige à progresser par à-coups léger. Il faut un certain nombre de mouvements et donc de temps pour atteindre le relais : escalade intéressante.

Pas majeur diront certains ? Certainement, mais doit-on obligatoirement fréquenter les sites exceptionnels ? Certains sauront apprécier ces voies lors d'une courte journée à l'occasion.
 
  

 

 

Repost 0
20 juillet 2007 5 20 /07 /juillet /2007 16:02

 

En kiosque, chacun peut trouver le dernier numéro (juillet 2007) du magazine Grimper. Parmi les articles, nos yeux de marseillais sont attirés plus particulièrement par l'un d'entre eux : 3 spots ombragées pour l'été ... dans l'agglomération marseillaise (la Matrice, les 3 Palmes et le Solarium).

C'est l'occasion d'une petite réunion au vallon des Escourtines.

 

 

[Cotations corrigées en août 2011]

 

   

 

Profitant de la baisse des températures en début de soirée et du coucher du soleil tardif en ce mois de juillet, un petit groupe se retrouve autour de Thierry Cienzo, l'un des équipeurs emblématique de la Matrice.

 

Même sa majesté Djamoul 1ier, empereur des Calanques, se décharge des ses obligations pour être de la partie.

 

"Pentaconta" 6a/a+.

 

Quelques voies récentes ne sont pas sur le topo de Grimper. A l'extrême gauche de la falaise, elles prennent le soleil juste avant la disparition de celui ci derrière la crête du vallon. L'occasion est trop belle pour les essayer ... surtout qu'en arrivant à 19h, la séance sera courte ; autant se faire plaisir dans ce mur plus accessible que les voies dans le dévers voisins.

La spécificité de la Matrice perdure même dans ce profil vertical : voies à méthode ! Calcaire à réglettes sur une quinzaine de mètres pour l'ensemble avec cavités et fissure-dièdre dans "Link".

"L'Architecte" 6b+.

 "Le Mérovingien" 7b+.

 Thierry tient à mériter sa bière.

Apparemment, il fait la première du "Mérovingien" en 7b/b+ (photo ci dessous) : des montées de pied difficiles avant de rejoindre les rondeurs de la fissure à remonter en dülfer. Sortie physique.

 

 

De gauche à droite, voici les propositions de difficulté (noms inscrits au pied) :

  • Les sentinelles 6c.
  • L'Architecte 6b+.
  • Pentaconta 6a+.
  • L'Oracle 6b.
  • Link 5b. Départ sous "l'Architecte" puis traversée à droite au plus facile jusqu'au dièdre.
  • Niobé 6b.
  • Le Mérovingien 7b+.
  • Persée Fun 7c+. Un pas bloc ... finalement réalisée en 2011 !

Cotations à confirmer ...

 

Les grandes vacances ont éparpillé nos connaissances hors de Marseille. Les retours sur invitation ont donc été réduits.

Malgré les désistements et le petit nombre, cette soirée nous semble être la répétition générale d'un futur rassemblement amical à la rentrée.

Le concept de "l'Apéro falaise" initié il ya quelques années par Jean Phi à l'Etoile Noire sera t il remis au goût du jour ?

A suivre ...

Repost 0
15 juillet 2007 7 15 /07 /juillet /2007 17:31

 

 

Panorama sur la rade de Toulon : ce spectacle est visible toute l'année depuis les plates formes du Baou des Quatre Ouros.

 

 

 

 

Les après midis d'été, c'est la fraicheur de cette face retombant à l'ombre qui sera appréciée des grimpeurs.

 

 

 

 

Si en plus de votre séance d'escalade, vous prenez garde aux dates de présence sur place, alors c'est un spectacle unique (enfin, annuel !) auquel vous assisterez :

A la tombée de la nuit, après la dernière montée dans votre projet, vos affaires sont rassemblés dans votre sac à dos. L'obscurité est maintenant établie. C'est un éclair qui attire déjà votre attention aussitôt suivi d'une déflagration ;  "Mais, c'est quoi ces pétards ? Ils se croient au 14 juillet ?"

Vous ne pensez pas si bien dire !

Vérifiez votre agenda ! Oui, c'est aujourd'hui le rendez vous populaire de la France républicaine avec ses cortèges de défilés, bals et ... feux d'artifice.

 

L'avantage du Baou est sa situation dominant non seulement Toulon mais aussi La Seyne, Sanary, Six Fours et Ollioules pour autant de représentation pyrotechnique qui s'enchaîne puis rivalise d'explosions toujours plus colorées.

Au début, on retrouve son regard d'enfant puis à la troisième ville tirant ses fusées, on finit par comparer les bouquets de lumière et être limite critique . Heureusement que le total s'arrête à cinq car la lassitude aurait gagné ;-))

 

Si vos congés ne vous ont pas éloigné de la région, pensez y pour l'année prochaine : escalade au Baou pour le 14 juillet ! Spectacle assuré !!

 

Repost 0
27 février 2007 2 27 /02 /février /2007 15:14

 

Ce week end du 18 février 2007, Jean Luc Jeunet fait la première de "La voix des sans voix". Il propose 7c dans un style atypique et très intéressant. Sans doute une future classique d'après Marco Troussier.

Hommage à l'Abbé Pierre suite à sa disparition, nous profiterons du retour de blessure d'Olivier pour vous offrir quelques photos.

 

JLeu s'offre aussi la première de "Fatal bazooka" dans la baume qu'il propose à 7c+ : un jeté retors et une suite sur petites prises avant de sortir dans de belles écailles.

Il prépare un projet entre "la Guitare" et "Capitaine Caverne" qui sera dans le 8 ; à suivre !

 

Repost 0
15 février 2007 4 15 /02 /février /2007 22:04

 

La Paroi du Rouge ou secteur Cézanne, c'est cette grande face barré d'une ligne de surplomb aux couleurs rougeoyantes.Réputée pour ces dalles techniques et autres murs à petites prises, le tout saupoudré d'un engagement certain, la Sainte Victoire affiche une diversité originale sur ce site : le gendarme à l'extrême gauche est criblé de trous et les dédient spécialement à la continuité sur bonnes prises en deux magnifiques lignes.

 

Le mur de gauche dans des teintes ocres est parsemé de multiples réglettes dans des voies en 7 qui peuvent se laisser apprivoiser.

 

 

 

 

"Spiderman" 6a

 

"Garatagul" 7a


 

 

"Septième ciel" 7c

 

Repost 0
6 janvier 2007 6 06 /01 /janvier /2007 13:06

 

Olivier Didon lors de première de "La Guitare" 7c.

 

 

A l'Abri bus, Thierry Volpiatto investit les lieux. Depuis le temps qu'Olivier lui en faisait la pub ... maintenant qu'il connait, il écume les voies :

"Les orfèvres" 7b à vue dont la première dans ce style était d'Olivier.

 

"La Guitare" 7c à vue (première à vue) malgré ses passages blocs qui éveillent souvent beaucoup d'interrogations ; mais quand on a le niveau ...

 

"Merci Madame Pellegino" 7c avec une méthode personnelle adaptée à sa morphologie dans la section teigneuse.

 

"Les Brutes", la voie emblématique de la falaise qu'il confirme à 8a (super Jean Phi, tu peux en compter un troisième dans ta liste).

 

Première ascension et à vue de "Commandant Sylvestre" qu'il annonce à 7b+.

Dans cette voie, les répétitions suivent pour Olivier Didon, Marco Troussier, Jean Luc Jeunet tous à vue et juste flash pour Vincent Scharwatt. On peut en conclure que c'est une classique du à vue dans ce niveau (qui pourrait n'être que 7b d'ailleurs : à suivre).

 

Vincent Scharwatt fait la première de "Papi Birthday" dont il trouve une méthode dans le passage très bloc à 7a+ ou 7b. Suivant les choix, c'est vite un casse tête : Olivier se blesse l'épaule dedans. Espérons qu'une triste réputation ne s'associe à cette ligne.

 

 

 

D'autres projets attendent leur première ! Le feuilleton commence !

 

 

 

Repost 0
4 janvier 2007 4 04 /01 /janvier /2007 21:41

 

Pour illustrer le futur topo des "Escalades phocéennes", il faut étoffer la base de données de photos de sites et notamment des moins réputés.

Le site phare de l'étang de Berre, c'est le Vallon du Saut et ses multiples secteurs.

La Grande Face est le plus attrayant avec ses lignes de 30 à 40 m dans le pur style local : techniques sur petites prises dans une magnifique pinède.

 

 

 

Profitant de la liste de contact des membres de la CMEL, la séance oblige Amandine, une spécialiste du bloc à enfiler le baudrier et manier les dégaines. La traversée sous ces grands toits est la ligne la plus photogénique du coin : passage obligé !

 

 

 

 

Pour rentabiliser la visite, une incursion au secteur du "Figuier" s'impose. La saison n'est pas propice aux vives couleurs rafraichissantes de l'arbre donnant son nom au lieu. Néanmoins, cette face nord encaissée est abritée du mistral. Dans ces conditions, le rocher est sec et reste adhérent.

 

Des méthodes avancées pour faire bonne figure sur les photos ?

Ou entrainement pour le célèbre croisé de "La Rose et le Vampire" 8b de Buoux ??

 

 "Le piano à bretelles" 6a+

 

 

Repost 0
31 décembre 2006 7 31 /12 /décembre /2006 12:22

 

Profitant des conditions météorologiques exceptionnelles, quelques grimpeurs sont en avance sur leur programme. En effet, habituellement les fêtes sont la coupure dans la saison du falaisiste sudiste : réveillons et sports d'hiver mettent l'escalade entre parenthèses.

Mais pas cette année !

 

    

 

Avant les vacances, Olivier Didon fait la première de "Merci Madame Pellegrino" 7c à l'Abri bus puis même sanction : F.A. pour "La Guitare" même cotation et même secteur (photo ci contre). Il fait aussi à vue "Les orfèvres" 7b. Cette voie marque aussi le retour en forme de Jean Phi Dalbavie qui l'enchaîne en peu d'essai.

 

Profitant de la visite d'une exilée finlandaise, Vincent Scharwatt fait "Parfum sauvage" 7c à la Grotte de l'Ours. Trouvant la voie facile (pas de blague, c'est dans ta filière, c'est tout !), il essaie sa voisine "La Javanaise" 7c. Mais, il lui manque un essai pour l'enchainer : il faudra revenir !

 

Repost 0