Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de la Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral !

Marseillais, Aixois, Aubagnais, Ciotadens, quelque soit l'origine, nous sommes tous animés par la même passion de l'escalade libre. Les articles traiteront principalement des sorties en rocher avec des photos et encore des photos.

Puisqu'il y a du soleil toute l'année en Provence et que nous sommes heureux d'y vivre, c'est évidemment nos belles falaises du sud qui sont visitées régulièrement.

Et puisque le centre du monde vertical est à Marseille, les Calanques et toutes les falaises phocéennes seront à l'honneur. En amoureux transi du rocher, nous irons même jeter un oeil hors de nos frontières ...

La C.M.E.L., c'est aussi une association qui cherche à aménager notre environnement pour la pratique de notre sport favori (Clean Up Day de La Ciotat). Le blog permettra d'en rendre compte.

Bonne lecture à tous les grimpeurs internautes !!!

 

  

P.S. :

Pardonnez une facheuse tendance à laisser le retard s'accumuler dans la publication des articles !

Mais la description d'une voie ou d'un secteur est relativement intemporelle ... peu importe la date d'édition !

Recherche

Contacts C.M.E.L.

Pour toutes demandes d'informations, questions et autres, vous pouvez contacter (remplacer les mots en majuscules : AROBASE, POINT, par leur symbole) : 

 

  • Olivier Didon par mail : didon POINT olivier AROBASE gmail POINT com

                                     ou par téléphone : 06 19 14 01 01

  • Jean-Philippe Dalbavie par mail : jeanphi.dalbavie AROBASE wanadoo POINT fr

                                  ou par téléphone : 06 09 89 64 91

Visites

 

Nombre de visiteurs (depuis 2006) :

 

Articles Récents

A découvrir

 

 

   
La Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral vous offre ses services pour un encadrement en escalade, canyon, via ferrata, parcours accrobatique. Retrouvez le détail des prestations de "nos professionnels au service de votre passion" sur la page dédiée aux moniteurs C.M.E.L. 

 


 

  Saison 2012/2013 : compétition "Blocs qu'on teste" ouverte à tous. Rendez-vous mensuels les vendredis soirs à partir de 19h (le calendrier sur la page Compétition)  à Bloc Session de La Ciotat et finale en avril !


Les autres salles de la région sur la page des salles d'escalade phocéennes.

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 


 

Quelques soient les opinions quant au choix du système de protection, le Parc National des Calanques est bien là (signature officielle en avril 2012).


La place des activités douce de pleine nature comme l'escalade est défendue par l'association "Des Calanques et des Hommes". Historique des actions depuis 2009 sur la page "Avenir de l'escalade dans le Parc National des Calanques".
 


 

 


 

 

 


 

30 juillet 2010 5 30 /07 /juillet /2010 23:58

 

 

A l'automne 2006 naissait à La Coueste, dans les faubourgs aubagnais, un nouveau site d'escalade sur une idée de l'ONF locale et mis en oeuvre par le CD13 FFME (André Bernard, Olivier Didon, Vincent Vilmer).

 

Profitant du classement du coin en Zone d'Accueil du Public en Forêt (= Z.A.P.E.F.), il est intéressant d'organiser une mini-séance d'initiation sur ces dalles inclinées pour les clubs ou les parents voulant initier leur progéniture .

 

 

 

P1010875rec reg red comp  P1010876rec reg red comp

 

 

 

La faible fréquentation (quasiment inexistante) a favorisé le retour de la végétation qui reprend peu à peu ses droits dans les gros bacs du rocher ou sur la vire des relais.

 

Fourmillant de rings, il est simple de poser une moulinette ou d'envoyer un tête un néophyte.

 

La forêt encore élevée à cet endroit dispose d'une ombre conséquente pour les jours de grosses chaleurs.

 

La dizaine de voies s'éparpille du 3 au 4 avec peut-être quelques sections en 5 (poussée sur les pieds en dalle).

 

 

P1010885rec reg red comp  P1010898rec reg red comp
P1010940rec reg red comp

 

 

 

 

 

Pour faciliter l'accès, espérons que ce plan vous guidera :

 

Plan Route La Coueste red comp

En provenance de Marseille, rouler sur l'A50 direction Toulon.

 

Sortir de l'A50 à "Aubagne - Toulon par RD".

 

Suivre "Aubagne-centre" (à gauche) sur la D559a.

 

Au rond-point, continuer tout droit (panneau "Les Espillières").

Tourner à gauche avant de passer sous le pont (panneau "Les Espillières").

 

La route longe la voie ferrée à sa droite puis l'autoroute à sa gauche. Elle traverse celle-ci.

Après quelques virages, tourner à gauche (panneau marron "Espace Naturel de La Coueste").

 

Continuer jusqu'au parking annoncé par un panneau "Parking obligatoire" et un plan des espaces naturels.

 

 

 

 

 

 

Plan Acces La Coueste red comp

  Du parking des Espillières, continuer à pied sur l'impasse jusqu'à la barrière DFCI.

 

Prendre la piste qui longe à plat sur votre droite.

 

Difficile de donner un point de repère pour indiquer le moment ou il faut monter à gauche pour trouver la falaise.

Chercher un petit sentier jusqu'à voir le rocher à travers les arbres (pas évident).

 

Approche en 10 minutes maximum (sans se perdre ).

 

 

 

 

 

  Avec un peu plus de visite, la jungle reculera-t-elle sur ce petit secteur plein de charme et accessible l'été hors des journées classées en risque noir ?

...

 

 

 

 

 

 

Repost 0
20 juillet 2010 2 20 /07 /juillet /2010 16:04

 

 

 

Une randonnée dans la colline avec les enfants ?

Un programme qui en fera trainer des pieds plus d'un !

Mais agrémentez le tout de quelques pauses avec "atelier-aventure" et la balade devient quasiment le moment préféré des vacances !

 

  Un exemple : sur la Route des Crêtes après La Ciotat, depuis le parking du belvédère du Baou Traouca (celui de l'Arche naturelle au-dessus de Fardeloup qui s'ouvre son panorama sur Mallombre et l'Etoile Noire), une boucle sympa permet de se rendre d'abord au sommet de l'Abri au Renard.

 

 

 

P1010513 rec reg red comp   P1010507rec reg red comp
P1010485 rec reg red comp

 

 

Cette voute est percée de deux boyaux bien connus pour s'entrainer aux remontées sur corde ou aux rappels.

 

Du relais sur le plateau, mouliner les minots dans ce trou béant devient une expérience inoubliable pour eux : "encore !!! On recommence !!!".

 

Les rejoindre ensuite en rappel (et éventuellement installer un petit pendule à la descente). Un brin de 50 mètres devrait suffire ; à confirmer !

 

 

P1010490rec reg red comp  P1010498rec reg red comp

 

 

 

L'exploration de l'Abri au Renard ne donne pas de rencontre inopinée avec le supposé habitant des lieux .

 

Poursuite de la marche et c'est là le plus compliqué en cette saison : la végétation est plus que florissante et a bien recouvert le sentier. Les ronces, salsepareilles et autres kermès  deviennent des barrières pour les enfants qui s'accrochent pour rejoindre la piste de galets. Un débroussaillage en règle serait utile ...

 

Remontez jusqu'à Mallombre pour une pause sandwichs et une "balançoire" dans un des départs déversants (par exempe, à l'extrême gauche du secteur, le premier point d'"Un entracte pour deux").

 

 

P1010520 rec reg red comp  P1010571rec reg red comp

 

Avant de repartir, la faille géante à gauche du secteur est l'occasion d'une "Ch'tite traversée" facile et propice à la parade proche du sol (attention, la fin à droite n'est pas complétement nettoyée).

 

Retour au parking du belvédère par le petit couloir d'accès à Mallombre et direction ... la plage ... pour bien récupérer de ce périple actif.

Surtout pour ceux qui se seront encombrés d'un sac chargé de tout le matériel !!!

 

 

 

 

 

 

Repost 0
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 15:31

 

 

En guise d'inauguration du Pic Foch à la Barasse, Vincent Vilmer, le délégué "falaises" du CD13 FFME, souhaitait rassembler les bonnes volontés afin d'aménager le pied de la falaise.

Difficile de faire venir des clubs avec enfants pour ratisser de la caillasse instable ! C'est donc vers les plus motivés des grimpeurs adultes que l'invitation fut lancée pour la journée du samedi 29 mai 2010.

Fort d'une douzaine de gaillards prête à en découdre avec la terre et les amas rocheux, les travaux, coachés par Philippe, un agent ONF spécialiste de ce genre de mission (aménagement des sentiers à la Brèche de Castelvieil, en face sud de la Grande Candelle par exemple) ont pour objectifs de stabiliser le sol en créant quelques terrasses et en aplanissant deux rangées de sentes longeant le secteur.

 

 

 

P1000307reg red comp

A 9h, Vincent devant le "chantier" ! A trois, ce sera long  ! Heureusement, les renforts arrivent toute la matinée  !

 

P1000310rec reg red comp

Philippe et Vincent se démènent dès les premières heures pour déblayer l'accès et installer quelques marches en guise d'escalier. Doucement ! La journée est encore longue !

P1000324rec reg red comp

 

Arrivée en renfort des deux Alain (Paoli et Dupaquis). Ce dernier habitué des chantiers d'aménagement, s'attelle à la construction de ce muret de soutènement.

P1000327rec reg red compPhilippe nettoie les départs de voies noyés sous la terre.

 

A droite du secteur - AVANT P1000320rec reg red comp

APRESP1000340rec reg red comp... après le ratissage énergique de Fabien !

 

Vincent balaye le couloir d'accès à un départ (perché dans les arbres) de voies.P1000349rec reg red comp

P1000341rec reg red comp

On est loin des restanques de nos aieux mais c'est déjà pas mal sur ces dalles calcaires couchées.

 

 

 

 

 

Le soleil est lui aussi au rendez-vous et les fronts perlent vite sous son effet. Heureusement les boissons n'ont pas été oubliées pour midi.

Les sentiers sont creusés jusqu'à l'extrême droite du site.

Une plate-forme avec dalles de pique-nique est installée à gauche du secteur. Quelques empierrements forment des terrasses.

 

 

 

 

P1000342rec reg red comp

 Les empierrements sont parachevés par la "table de pique-nique" très utile aussi comme siège pour mettre les chaussons.

 

 

 

 

 

Le plaisir du travail accompli !

P1000348rec reg red comp

 Casse-croûte et rafraîchissements !P1000336rec reg red comp
 P1000355rec reg red comp

  Un bosquet de romarins aménagé en parasol !

P1000352rec reg red comp

 

 

 

 

 

Ces aménagements tiendront-ils sous l'effet de la fréquentation ? Résisteront-ils aux premiers orages inondants ?

A suivre dans les prochains mois !

 

Tous nos remerciements à ceux qui ont donné de leur temps et de leurs bras : Vincent, Philippe, Gwen, Alain, Philippe, Alain, Fabien, Claire, ...

 

Leur récompense : tester les voies à l'ombre et en avant-première ... à lire dans le prochain article !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
27 mars 2010 6 27 /03 /mars /2010 22:13

 

 

Comme tout bon franchouillard qui se respecte, la critique est facile et désigne souvent nos dirigeants.

 

Pour l'escalade, elle se tourne vers le Comité Départementale des Bouches du Rhône de la FFME.

Mais quand le travail est efficace et porte ses fruits d'une façon bénéfique pour les grimpeurs, nous nous devons de souligner le résultat.

 

Force est de constater que depuis le départ de personnalités puissantes comme celle de Gilles Bernard qui défendaient haut et fort notre pratique extérieure, le CD13 FFME a déployé une politique tout en rond-de-jambe et discussions de couloirs avec les administrations propriétaires et gestionnaires de nos terrains de jeu.

Dans le concret, les dossiers avancent (très) lentement et les interdictions s'enlisent au rythme administratif. Effectivement, les conventionnements des terrains de l'ONF dans les Calanques, du C.G.13 sont une grande réussite par cette méthode. L'attente semble parfois longue ...

 

Alors, quand les bonnes relations entretenues avec le Conseil Général des Bouches du Rhône et l'ONF débouchent sur un projet clé-en-main d'une nouvelle falaise équipée, nous ne pouvons que saluer la prestation.

L'événement est de taille : un nouveau site (officiel) d'escalade autour de Marseille, c'est une denrée rare à l'heure des restrictions chaque jour plus contraignantes.

 

Les interlocuteurs ont été sensibles à la présentation d'une falaise-école dont le niveau sera tout à fait destiné à l'initiation et à la confirmation approchant le sixième degré afin de servir au public des collèges et écoles voisins.

 

 

Sur son domaine du vallon de La Barasse (derrière le cinéma des Trois Palmes), le Conseil Général des Bouches du Rhône (CG13) a un projet d'aménagement de cet espace vert.

L'ancien monticule, fruit des résidus industriels du siècle dernier, s'est mué en un plateau verdoyant où joggers, trailers et VTTistes se ruent entre deux familles en déambulations lassives.

 

Dominant cette cuvette, la falaise du Pic Foch offre une grande dalle orientée sud-est (abritée du mistral modéré) sur un calcaire gris, creusée de bacs et de trous finissant au sommet par du rocher blanc à cannelures et écailles compactes. Parfait pour les journées de mi-saison, les matinées d'hiver (soleil jusqu'à 11h) ou les après-midi de chaleur (ombre vers 15h30).

 

Mandatée par le C.G.13, la falaise est purgée pour une société spécialisée et des témoins sont posés sur le grand dièdre pour vérifier sa stabilité à long terme.

 

La paroi ainsi dénudée est mise à disposition des équipeurs.

Vincent Vilmer, le "Monsieur Falaise" du CD13 FFME, coordonne la création des voies avec ses amis.

Sur ce site conventionné, tout sera sur rings inox et relais chainé. Bravo pour ce gros boulot aboutissant à une quinzaine de voies !

 

 

 

DSCN5568rec reg red comp  DSCN5560rec reg red comp

 

 

 

Un secteur initiation avec des points d'assurage resserrés et une grande facilité est équipé sur la gauche de la falaise par les stagiaires BE : secteur Dalton du 3b au 4a.

 

En allant vers la droite, la difficulté augmente avec la hauteur : de 5a à 6c et de 20 m jusqu'à 40 m avec les extensions (cordes de 80m et 15 à 16 dégaines pour les intégrales). Des relais intermédiaires ponctuent les longueurs en fonction du niveau (5c-6a en bas et extensions en 6b-6c).

 

Les travaux sont encore en cours. Les impatients ne se plaindront pas des dernières prises cassantes, de la terre restant dans les prises. Le casque est recommandé surtout les jours de Mistral.

 

 

 

 

 

  Les journées peuvent être longues et l'équipement à plusieurs n'est pas sans risque : quelques débris rocheux atterissent sur une cuisse malheureuse et Vincent en est quitte pour un bon hématome handicapant pour ses prochains encadrements.

Une excuse pour ne pas porter les sacs au retour dont il se serait bien passer  !

 

DSCN5598rec red comp  DSCN5591rec red comp  DSCN5592rec reg red comp

 

 

 

 

Avec ses stats tendus comme les cordages d'un voilier, ils restent encore quelques lignes à terminer d'ici l'été.

 

Vincent Vilmer souhaite réunir quelques volontaires pour aménager le pied du site afin de le stabiliser.

Ce sera sans doute fin du printemps pour une journée "travaux-inauguration".

 

Rendez-vous à ce moment-là pour plus d'informations !!!

 

 

 

 

 

 

Additif novembre 2010 :

 

Sur les liens relatifs, vous trouverez les articles résumants l'inauguration du site en juin 2010 et les runs de découverte des voies avec le topo en prime ...

 

 

 

 

 

 

Repost 0
18 février 2010 4 18 /02 /février /2010 13:37

 

Pourtant isolée entre les Alpilles, la Sainte Victoire et les Calanques, la commune de La Fare les Oliviers au large de l'Etang de Berre, parait favorable à l'escalade.

D'une part, elle possède quelques sites sur son terrain (initiation à Sainte Rosalie, amélioration au Coussou) et aux alentours (Chateau-Virant) mais elle accueille avec enthousiasme les volontés de développement. Des signes qui ne trompent pas ?

 

Ainsi Patrick Thiery, moniteur sur-actif dans cette zone entre Lançon et Salon de Provence leur a concocté un mini-plan de rééquipement du cirque du Coussou. Bien que conventionnées, les voies n'étaient pas vraiment aux normes fédérales.

Quelques goujons de 12mm sont venus corriger le tir et de nouvelles voies ont agrémenté l'ensemble.

 

Le pied des arbres a été débroussaillé pour plus d'espace favorisant l'accueil des clubs locaux. Seul le panneau en bois avec les noms des voies et leur difficulté a disparu (momentanément ???).

 

Des balcons d'origine de part et d'autre, il en reste un à fréquenter (à droite avec de belles lignes sur une dalle grise au calcaire neuf). Pour celui de gauche, toutes les voies sont accessibles depuis le bas pour de grandes longueurs de presque 30 m.

Un gros travail de nettoyage du premier ressaut fut nécessaire. Malgré l'aspect fragile du rocher, il tient .

La surprise, ce sont de gros bacs sur un profil vertical qui conserve une difficulté sous le 6a. Il va falloir sortir les gros muscles  .

Pour le challenge, les voies à droite sont plus raides voire déversantes et montent jusqu'à 7a dans une fissure (15 m de haut environ).

 

 

 

 

Vue d'ensemble du cirque avec le bosquet d'arbres tapissant le fond, les "envolées" depuis le bas, les couennes plus dures à droite et le balcon de droite avec son rocher plus compact.DSCN5174rec reg red comp Rocher fracturé et gavé de grosses marches  !DSCN5159reg red comp 

 

 

 

Avec un bon abri du mistral et une face sud ensoleillé, ce petit secteur est plutôt destiné à la saison hivernale. L'ombre du bosquet d'arbres peut favoriser des visites en mi-saison avant qu'il ne fasse trop chaud.

Néanmoins avec sa vingtaine de voies, ce n'est peut-être pas la peine de rouler une heure depuis Marseille. C'est un site certes charmant mais plutôt destiné aux locaux.

 

 

Bref descriptif des voies de gauche à droite (cotations à confirmer) : 

Tout à gauche, 2 voies pas encore rééquipées en 5a et 4c.

En goujons de 12 mm et scellements inox : 4c ; 5b ; 5a ; 5b+ ; 5c ; 5c+ ; 5c+ ; 5c+ ; 6b ; 6b ; 7a.

A droite, une voie en 3/4.

Au balcon supérieur (accès par la droite) : 5c, 6a, 6b, 6a+, 6c.

 

Evidemment, ce secteur se trouvera dans le futur topo de la région ... qui paraitra bien un jour ...

 

 

 

Il y a de la hauteur quand même !DSCN5166rec reg red comp

  Au départ physique d'un bon 5 sup !

DSCN5181rec reg red comp

La suite est continue sur de bonnes prises. Au prix d'une volonté farouche n'écoutant pas les muscles appelant au repos, l'enchainement se mérite.

 

 

 

 

Comme tout site fraichement "livré", attention aux quelques cailloux qui tomberont sous vos pas ! le casque est toujours utile !

Patrick n'a pas encore fini tous les chantiers de rééquipement (notamment pour les voies du balcon de droite). Quelques changements seront à suivre ...

 

Pour l'accès, il en existe un direct mais pas le temps d'explorer la bonne rue dans le village (Carraire des Crémades ??). Donc, depuis le centre ville (avenue René Seyssaud), monter vers la maison des Jeunes de Sainte Rosalie, prendre la route à droite qui longe la "chaine" rocheuse (chemin du Grand Jas).  L'emprunter au plus loin (chemin du Castellas). Puis remonter à pied vers la large piste qui longe les affleurements calcaires et la suivre vers l'est (à votre droite). Un panneau d'information indiquera le site conventionné du Coussou.

 

 

 

Repost 0
5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 10:38




Atterrir sur le parking de sa résidence et respirer le grand air en confirmation de sa ferme intention d'aller grimper en cette magnifique journée d'hiver comme la Provence sait nous en gratifier !

L'esprit encore tourmenté par les différentes options qui s'offrent à nous après avoir compulsé inefficacement la collection de topos locaux, l'absence de décision perturbe.


Et là, en levant les yeux, la simplicité de la logique se dévoile d'un regard : le bandeau dominant Marseille semble étincelant comme les vitrines clinquantes de la saison festive et son antenne la pointe de son doigt effilé :  La Grande Etoile.

 

 

 

DSCN4969rec reg red comp

 

 

Une face sud, un panorama urbain mais grandiose, un équipement au top (scellements) et ... un rocher exigeant !

Pour les voies en 4, l'extrémité gauche égrène les rares lignes.

Pour le 5, la douzaine de voies est parsemée dans le recoin des dièdres et fissures. Assez pour une séance ?

La falaise est vraiment désignée pour le sexogradiste qui saura se donner des combats dans les 6a retors du coin : exigence est le maître mot.
Fidèle vestiges d'une époque où le 6a était un palier important et le franchir, une étape marquante dans la carrière d'un grimpeur, l'Etoile à l'instar de falaises historiques comme la Sainte-Victoire par exemple est une paroi qu'il faut apprivoiser. Pas de croix facile ou alors dans un bon état de forme, avec la collante et la bonne technique.

 

Le pas de bloc féroce est une règle locale mais hors des départs surplombants, on trouve aussi des voies conti'. A dénicher !

 

 

 

A l'extrême gauche, le mistral souffle encore sur ce 5b fissuré. Au-delà, l'enfilade de surplomb se perd à l'horizon.DSCN4987rec reg red comp  DSCN4991rec reg red comp  DSCN4997rec reg red comp

 

 

 

"Arête ouest" 4c ; attention à la construction branlante empilée à gauche !DSCN4981rec reg red comp

 Un pur dièdre bien protégé : "La Dulf" 5c.

 

DSCN5012rec reg red comp

 

DSCN5000rec reg red comp

 "Valentin" 5c+ : petite prise sous le surplomb puis mouvement physique pour se rétablir.

 

DSCN5001rec reg red comp

 

 

 

 

 

 

DSCN5016rec reg red comp

 Irrisation rosée au coucher du soleil !

D'un coup, la température perd 10° DSCN5022rec reg red comp

 

 

Souvent délaissée, cette destination aux portes de Marseille est pourtant digne d'intérêt.

Le mistral modéré est bien arrêté (mais les rafales passent s'il est puissant), l'effet du soleil est renforcé par l'effet réverbérateur du calcaire blanc. A l'ombre seulement en fin d'après-midi (17-18h en plein été ?).

Les voies sont innombrables et l'équipement béton.

 

Que demander de plus ?

Une marche d'approche moins pentu depuis le parking de Palama ? Des cotations plus flatteuses pour l'ego du grimpeur moderne ? Du rocher qui déroule avec plus de bacs ? Le double de hauteur ?

 

Stop ! Pour ces critères, allez à la salle  !

Ces caractéristiques sont celles d'une falaise avec sa personnalité bien marquée.

Alors, (re-)découvrez la barre de la Grande Etoile !

 

 

 

 

 

Repost 0
27 décembre 2009 7 27 /12 /décembre /2009 22:22

 

 

 

 

 

Au détour des news du web, l'annonce du prochain film de Michaël Youn sur la biographie de son personnage de rappeur bling-bling, j'ai nommé "Fatal Bazooka", réveille quelques souvenirs ...

... une voie du même nom ... à l'Abri-bus.
Occupant la colo' de la grotte de droite, cette voie libérée par Jean-Luc Jeunet avait été annoncée comme 7c+ : un jeté sur la lèvre puis un rétablissement avec les micro-croutes et le final sur de belles écailles crochetantes.

 

Depuis la grande mode en 2008, le site de l'Abri-Bus est un peu retombé dans le calme et les répétitions n'ont pas dû être légion.
Ce "battage médiatique" décalé donne envie d'y retourner ...

 

 

L'hiver 2009-2010 dépasse encore celui de l'année dernière dans les caractéristiques rigoureuses de la saison : pluie fréquente, froid , grisaille. Même la Provence ne peut résister à pareil invasion des dépressions.

Alors, forcément, les dévers à colonettes résurgent longtemps.

Quand le soleil perce à nouveau, il éclaire le ciel d'un bleu puissant et il faut profiter du créneau.

 

 

DSCN4644rec reg red comp

 

Pas évident de trouver son bonheur pour le grimpeur de 5 !

La section technique des "Acharnés" n'est pas évidente pour un 6a.

  A l'extrême gauche, le mur agressif de "l'embuche de Noël" en 6a+ sert d'échauffement pour les doigts.DSCN4896rec reg red comp

  Les glaçons fraichement dégringolés des dévers tempèrent l'impression : c'est bien l'hiver !

 

DSCN4890rec reg red comp

  Le départ des "Fiançailles" en 6b est rude. Il faut s'accrocher pour gouter aux 2/3 suivants de toute beauté.DSCN4903rec reg red comp

 

 

A l'Abri-bus, les lignes faciles sèchent rapidement et parmi les projets, c'est celui de "Commandant Sylvestre" qui est le plus vite en conditions.

Juste à gauche de "Capitaine Flamme", cette ligne en 7b fut souvent répétée à-vue car la lecture est à la fois instinctive et évidente dans le dernier crux.

 

 

DSCN4651rec reg red comp  DSCN4660rec reg red comp

 

 

 

Le premier passage fait serrer une pince fuyante à droite et remonte le pied gauche sur la bonne marche. Les clés de la réussite passent par une bonne saisie du bac en main gauche, bien insérée en verticale au maximum vers le haut et une orientation de la pointe du pied qui repousse l'impression de pousser avec la cheville en torsion.DSCN4906rec reg red comp   Il est possible aussi d'aller prendre quelques croutes à gauche avant d'envoyer sur l'inversée (avec le pouce d'abord ?).DSCN4671rec reg red comp

  Ne pas dédaigner cette bonne marche car ce sera le meilleur repos pour se préparer à la suite. En se calant bien les pieds, on peut délayer patiemment.

 

DSCN4678rec reg red comp

 De lecture évidente, le crux réclame la saisie de cette inversée main droite et de tracter dessus pour aller chercher une goutte d'eau sur le rebord assez loin. La bonne mise en place des pieds en s'aidant des règles à droite est primordiale.DSCN4699rec reg red comp

 

 

Laisser passer les mois voire les années pour entreprendre à nouveau le travail d'une voie déjà conquise permet de s'enthousiasmer comme au début pour de jolis mouvements. Sans pression de l'échec, le retour au parking est plus léger.

 

Pour des chantiers plus conséquents des Dansaïres, il faudra attendre la plus grande stabilité de la météo afin de réduire les résurgences.

 

 

 

 

Repost 0
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 11:32

 

 

 

 

 

 

 

S'il ne fallait qu'un élément dans la panoplie du grimpeur, ce serait la motivation.

 

Pour preuve cette après-midi maussade où l'absence de vent et de pluie est la seule embellie dans cette démonstration déprimante de ce que peut offrir l'automne dans sa pire configuration : un rendez-vous vite ficelé pour Mallombre, un site improbable sous la "route des Crêtes" de La Ciotat, un créneau horaire réduit à moins de 2 heures et ...

 ... la découverte toujours trop tardive de l'oubli des chaussons.

 

Peu importe, quand l'envie est là, le rocher n'attend pas et les baskets font très bien l'affaire.

 

Les voies faciles au calcaire morcelé sont un plaisir jusqu'au 5c :

 

 

"Alvéoles club ciotaden" 4c

 

DSCN4517recregredcomp

 DSCN4519rec reg red comp

 

 

 

Vivement le retour du soleil au printemps pour gouter à ce charmant petit secteur dans de meilleures conditions !

 

 

 

Repost 0
28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 11:01


L'exploration récente de ce site du vallon des Escourtines nous a prouvé sa destination logique et prioritaire pour les chaudes journées avec son orientation nord-est et l'ombre bénéfique qui y est associée.
Alors que la météo s'annonce chargée en précipitation, une nouvelle visite impromptue dévoile une autre facette intéressante du Mont Wu Tang : l'escalade à l'abri en cas d'averse dense.



A l'arrivée, le ciel bleu est encore de la partie et le mur de gauche accueille un échauffement approprié en montant crescendo dans le 6.

  La voie la plus à gauche en traversée sur une fissure horizontale ... 6a ?P1120239rec reg red comp
P1120249rec reg red comp
Les dégaines imperceptibles jalonnent l'itinéraire naturel de ce 6b. Jean n'a plus qu'à suivre ce fil d'Ariane imaginaire.
P1120246rec reg red compGuillaume croise dans ce départ bloc au caractère athlétique : une fermeture de bras et c'est passé ! Environ 6a+ ?



A peine colonisé de gris diffus, la noirceur des nuages déboule dangereusement des crêtes et annonce un proche avenir bien humide.

Sans surprise, la douche déverse son torrent sur le pauvre Jean, chargé de récupérer les dégaines encore en place.
La course pour rejoindre le dévers laisse la cordée trempée au 2ème degré (à travers sweat et tee-shirt) .


 P1120250rec reg red comp
Passage technique dans ce 6b+ avant que les trombes d'eau n'anéantissent la moindre tentative d'enchainement.
 P1120252rec reg red comp
Jean s'empresse d'atteindre le relais pour déguerpir au plus vite de cette douche forcée.
P1120260rec reg red comp  P1120261rec reg red comp
Vite, la descente à l'étage inférieur à l'abri du dévers ...



Devant un tel déluge, la séance s'achèverait piteusement. C'est sans compter sur la morphologie de la falaise qui s'est adjoint un miraculeux bombé en guise de parapluie.
Le dévers est sans concession et c'est dans le 7 minimum qu'il faut taper pour poursuivre. Travailler une voie devient une obligation.
"Impact" occupe la ligne naturelle évidente qui traverse sur une strate continue puis remonte après un pas bloc par un  7a avec une arrivée au relais mouillée. Le tout pour un bon 7b+.
Parfait pour se farcir à tour de rôle en avançant les dégaines de plus en plus haut.



P1120263rec reg red comp  P1120269rec reg red comp P1120271rec reg red





En résumé, le Mont Wu Tang sera une destination d'été mais aussi pour les jours orageux.

Attention, le lendemain de la pluie, les coulées et autres résurgences prennent leurs quartiers et rendent les "projets besogneux" complétement inopérants.


 
 






Repost 0
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 11:54

Dans la fraicheur du vallon des Escourtines (en direction de La Penne sur Huveaune), les mutants adeptes des passages athlétiques connaissent les sites de la Matrice.
Dénommée Matrice 2 par facilité, la paroi du Mont Wu Tang (son vrai nom) se distingue depuis le chemin par son dévers foncé caractéristique attirant les grimpeurs de l'été.

Faut-il arpenter le 7ème degré à l'échauffement pour consacrer un intérêt quelconque à ce site ?
Faut-il développer sa force pure pour tenter l'enchainement des pas de blocs des voies en 8 ?
Non, pas seulement ! 
Pas besoin de sortir de la fameuse école d'arts martiaux du Mont Wu Tang décrite dans le cinéma de Kung-Fu et revisité par "Tigre et dragon" !
Masqué par la réputation haut niveau du site, il existe une douzaine de voies en 6 sur toutes la partie gauche (de 5c à 6c+).


Les voies sont courtes et frolent les 15 mètres à leur sommet. Le rocher est typique des faces Nord : licheneux à souhait . Qu'importe les prises sont crochetantes, de technique dans l'approche à profondes pour la conti' dans les secondes parties. L'escalade est exigeante dans un registre varié proposé par ce profil vertical.
Question ombre, c'est parfait pour une journée de grimpeur estival (en fonction des heures d'accès autorisé par l'arrêté préfectoral) : de 11h à la nuit, le tout agrémenté d'un courant d'air thermique jusqu'au soir.

En guise d'exemple, voici quelques photos :


Benjamin dans la voie la plus à gauche : une traversée le long d'une fissure en 6a.
 Hervé dans la partie basse sur petites prises et salpêtre avant de passer dans les gros blocages sur bonnes prises !
 
Les enfants jouent dans les arbres pendant que les parents crispent dans ce 6b+/6c.
 


Pour se tenter un petit projet, les 7a sont assez blocs et si vous l'osez, il est conseillé de tenter la grande diagonale d'"Impact", un 7b+/c long traversant tout le dévers et finissant dans un 7a.


A l'attention des familles avec enfants en bas age, le pied des voies abordables est sur une vire plus ou moins large (un mètre au moins) et vous conviendra moyennement ... surtout pour monter la poussette en haut de la pente d'accès
Sous le dévers, l'espace permet un stationnement plus prolongé ... (sieste, pique-nique, ...).
 
 
 
 


Repost 0