Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de la Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral !

Marseillais, Aixois, Aubagnais, Ciotadens, quelque soit l'origine, nous sommes tous animés par la même passion de l'escalade libre. Les articles traiteront principalement des sorties en rocher avec des photos et encore des photos.

Puisqu'il y a du soleil toute l'année en Provence et que nous sommes heureux d'y vivre, c'est évidemment nos belles falaises du sud qui sont visitées régulièrement.

Et puisque le centre du monde vertical est à Marseille, les Calanques et toutes les falaises phocéennes seront à l'honneur. En amoureux transi du rocher, nous irons même jeter un oeil hors de nos frontières ...

La C.M.E.L., c'est aussi une association qui cherche à aménager notre environnement pour la pratique de notre sport favori (Clean Up Day de La Ciotat). Le blog permettra d'en rendre compte.

Bonne lecture à tous les grimpeurs internautes !!!

 

  

P.S. :

Pardonnez une facheuse tendance à laisser le retard s'accumuler dans la publication des articles !

Mais la description d'une voie ou d'un secteur est relativement intemporelle ... peu importe la date d'édition !

Recherche

Contacts C.M.E.L.

Pour toutes demandes d'informations, questions et autres, vous pouvez contacter (remplacer les mots en majuscules : AROBASE, POINT, par leur symbole) : 

 

  • Olivier Didon par mail : didon POINT olivier AROBASE gmail POINT com

                                     ou par téléphone : 06 19 14 01 01

  • Jean-Philippe Dalbavie par mail : jeanphi.dalbavie AROBASE wanadoo POINT fr

                                  ou par téléphone : 06 09 89 64 91

Visites

 

Nombre de visiteurs (depuis 2006) :

 

Articles Récents

A découvrir

 

 

   
La Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral vous offre ses services pour un encadrement en escalade, canyon, via ferrata, parcours accrobatique. Retrouvez le détail des prestations de "nos professionnels au service de votre passion" sur la page dédiée aux moniteurs C.M.E.L. 

 


 

  Saison 2012/2013 : compétition "Blocs qu'on teste" ouverte à tous. Rendez-vous mensuels les vendredis soirs à partir de 19h (le calendrier sur la page Compétition)  à Bloc Session de La Ciotat et finale en avril !


Les autres salles de la région sur la page des salles d'escalade phocéennes.

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 


 

Quelques soient les opinions quant au choix du système de protection, le Parc National des Calanques est bien là (signature officielle en avril 2012).


La place des activités douce de pleine nature comme l'escalade est défendue par l'association "Des Calanques et des Hommes". Historique des actions depuis 2009 sur la page "Avenir de l'escalade dans le Parc National des Calanques".
 


 

 


 

 

 


 

27 février 2006 1 27 /02 /février /2006 00:00

 

Chers amis grimpeurs,

Après un petit coup de fil à la mairie de La Ciotat, voici quelques nouvelles pour notre avenir de grimpeur sur l' Etoile Noire.

 

 

 

Des panneaux signalétiques (chutes de pierres) ont bien été placés çà et là sur chaque carrière afin de prévenir les usagers d' un éventuel danger (suite à l' accident survenue dans les Calanques) : plutôt destinés aux piétons qui s'approcheraient trop des zones à risques (mais aussi des falaises compactes équipées ??? ).

 

 

 

C'est la preuve flagrante de la dérive sécuritaire de notre société. Plus personne n'est aujourd'hui capable de se prendre en charge et d'assumer ses choix sous sa propre responsabilité : c'est toujours la faute aux autres ! C'est pourquoi, pour éviter de se retrouver mis en cause par des accidents dûs à la négligence des gens, les propriétaires et notamment les municipalités cherchent à se couvrir aux maximums en informant à outrance sur des risques qui nous paraissent  tellement flagrant : à voir les blocs suspendus de certaines zones de l'Etoile Noire, pas un grimpeur n'irait voir au pied si la paroi est aussi fragile qu'elle en a l'air !

 

C'est un engrenage dangereux qui s'engage puisque l'usager à force de ne plus utiliser son regard critique sur l'environnement sera de moins en moins apte à jauger sa sécurité et réclamera toujours plus de prise en charge et d'avertissements sur des dangers avérés.

 

Rien à reprocher aux gestionnaires des espaces naturels car ils suivent en quelque sorte la demande du public et l'éducation des foules serait trop longue et couteuse !

 

 

 

 

Au sujet de la quinzaine de panneaux disséminés sur le site, c'est très esthétique !

Superbe oeuvre métallique moderne !!!

 

Je vous laisse juge du résultat de cette incursion urbaine dans un environnement qui cherche à retrouver ses caractéristiques naturelles.

 

 

 

 

 

 

D'autant plus que les emplacements sont criticables : le bloc de l'Escargot (en face de "Space Cowboys") est à moitié défiguré et par conséquent quelques passages sont perdus !

 

 

Dans un projet planifié pour toutes les anciennes carrières du département des Bouches du Rhône, les anciens carriers sont tenus de purger et nettoyer toutes les parois délitées.
Gaff' à l' équipement, il se pourrait qu' il y est encore quelques modifications aux programmes dans les voies existantes ou en cours d' équipement.

Il est possible que le début des travaux aient commencé au mur du SDF et que la fameuse écaille de "Clean up D" en soit la première victime (voir article du 20 février 2006).

Une fois que le site sera propre et sans risque, le fameux projet (ou projet fumeux !!! ),  d'un théatre en plein air verra peut-être le jour, au coeur des Carrières du Loin. Reste à connaitre son futur emplacement (nous privera t il d'une falaise ??).


Ouf nous avons encore un petit peu d' avenir devant nous, mais pour combien de temps....?


Il serait judicieux cependant de concerter les responsables municipaux afin que certains itinéraires ne se transforment pas en gachis ou disparaissent.


Bonne grimpe

 

Olivier

Repost 0
26 février 2006 7 26 /02 /février /2006 00:00

 

D'après les infos données par Gillou, une barre derrière le col de la Gineste serait équipé.

Visité en prime time par Xavier, ses commentaires annoncent un maquis épais et des voies courtes dans le 5 ; pour lui, sympa mais sans grande extase !!

 

Notre mission : explorer, découvrir puis faire un état des lieux des plus précis !

 

Action !

Samedi, direction le col de La Gineste ; le sentier jaune puis la suite est évidente : une large barre blanche dominant les faubourgs de Marseille. Approche en 25 minutes dans les conditions actuelles (après aménagement, la marche se limitera à 20 minutes).

La bonne surprise, ce sont les cairns  (bravos ! ) balisant largement l'accès très encombré de chênes kermès, d'argeras et de tous ce que la végétation méditerranéenne a créée en plantes épineuses et agressives (ça, c'est la mauvaise surprise).

 

 

 

 

 

 

 

Arrivé sur les lieux en bartassant un max', nous comptons une trentaine de lignes équipées fraichement en goujons de 10 mm et plaquettes FIXE dorées. La hauteur de l'ensemble varie de 25 à 12 mètres.

 

Les équipeurs ont-ils oubliés d'ouvrir le sentier et le pied de la falaise ou alors l'équipement est si récent qu'ils n'ont pas encore lancé le chantier de débroussaillage ?

Pour nous le nom (temporaire) est tout trouvé : Brouss' Highland (prononcer brousse-aïe-land et vous comprendrez).

 

 

 

 

 

 

Nous jetons notre dévolu sur la partie gauche où l'ampleur de la face s'étend sur 20-25 mètres.

 

L'espace vital pour assurer sereinement n'étant pas suffisant à notre gout, le sécateur passe de main en main : Benoit et Michaël finiront par ne plus le lâcher persuadés que cette activité a plus d'avenir que l'escalade libre.

 

 Entre temps, nous grimpons les 10 premières lignes en partant de l'extrême gauche de la falaise.

 

 

 

Benoit en plein réta dans le 6c de la voie C.

 

 

 

 

Résultat des cotations après mise en commun de nos impressions :

Depuis le bord gauche de la falaise, 

A. 5c+ . Non protégé au départ pour faire la difficulté de la voie mais ça passe avec un peu de concentration.

B. 6a . En passant bien à gauche du surplomb : 1 pas !

C. 6c . Un rétablissement en sortie d'un bombé : chercher les pieds !!

D. 6c . Encore un rétablissement en sortie du même bombé mais avec un ensemble de prises différent (verticales).

E. 5b+ . Un pas en haut où il faut fermer le bras !

F. 5b . Joli rocher avec de l'espace entre les points. Peu recommandé pour lancer un débutant en tête.

G. 5b+ . Idem que F avec un peu plus de précison dans sa pose de pieds.

H. 6a . En évitant complétement le dièdre à gauche du surplomb, la cotation va évidemment exploser !

I. 7a+ . Une section rési sur petites prises (voir croutes suivant les répétiteurs) avec pas vraiment de pieds (Oui ! On peut parler d'adhérence !). Une prise bidouillée ??  A confirmer  !!

J. 5c . Belle ligne sur le pilier truffé de trous et de bonnes écailles !

 

 

 

 

 

 

Le soleil faiblit, la caillante engourdit tout le monde mais pas question de s'arrêter  : encore une petite !

 

 

Départ de la voie J 5c

 

Le rocher a tous les symptômes d'une falaise neuve : un calcaire tout propre bien adhérent mais encore quelques prises qui vous restent dans les mains ou qui craquent sous la gomme des chaussons.

 

Derniers détails :

L'orientation est pleine ouest.

La vue sur la baie de Marseille surplombé de Notre Dame de La Garde donne une atmosphère de falaise urbaine style Pastré. Cet effet est renforcé par les motards en pleine tentative de record dans les lacets de la Gineste (surtout le week end).

(De notre promontoire, de bonnes jumelles permettent de suivre le match en direct au stade vélodrome !)

 

Prochainement, la suite de l'exploration !

 

 

Si les équipeurs lisent cet article, n'hésitez pas à nous contacter (cmel13arobasecaramailpointcom) pour nous livrer leur commentaires et recommandations.

 

 

 

Repost 0
24 février 2006 5 24 /02 /février /2006 00:00

 

 

 

Explosion de grappe de couleur !

 

Mimosas au milieu des palmiers : vision de paradis ??

Non, juste les signes du printemps dans un quartier résidentiel de La Ciotat.

 

 

 

 

Repost 0
23 février 2006 4 23 /02 /février /2006 00:00

 

Dans le cadre du plan de rééquipement des voies dites sportives (avec protection aux normes) sur les terrains de l'ONF, certains chantiers sont déjà terminés (à suivre sur le site officiel du topo des Calanques).

"L'été meurtrier"

7a ,  éq. : Maurice Migheli et Bernard Privat en 1982 - rééq. : André Bernard et Georges Paul en 2005 (scellements inox).

Accès du haut en rappel (relais chaîné) sous le petit cairn !

"Splendeur et décadence" 

TD+ (6b obl.), éq. : Pascal Perez en 1984 - rééq. : André et Gilles Bernard, Georges Paul en 2005 (scellements inox).

 

Rq : photos prises du sommet sur la longueur finale.

 

Le secteur "Centrale" (voies d'1 longueur) est également terminé par Bruno Douillet et Philippe Legier en octobre 2005.

 

Prochainement le feuilleton en images du chantier de la C.ME.L. ...

 

Repost 0
22 février 2006 3 22 /02 /février /2006 12:24

Le Baou de St Jeannet, véritable monument de l'escalade niçoise démarre sa cure de rajeunissement.

 

Débuté fin janvier, les travaux de rééquipement vont se poursuivre jusqu'en avril 2006 (durée prévue de 13 semaines).

Engagés et financés par la Communauté d'Agglomération Nice Côte d'Azur, ils ont été confiés suite à un appel d'offre à Odyssée Verticale composée de professionnels (BE et guides).

L'article d'infosport.org mentionne une concertation entre tous les organismes et une collaboration pour appliquer les directives de Natura 2000.

Cette réalisation prouve qu'il est possible de faire travailler ensemble organismes gestionnaires (ONF, D.D. de l'Agriculture et de la Forêt, direction de l'Environnement de l'agglomération), fédérations de pratiquants (FFME, CAF), ministère (D.D. Jeunesse et Sports), protecteurs de l'environnement (LPO) et de maintenir l'escalade sur un site historique dans un milieu naturel à préserver.

 

 

Espérons que nos dirigeants locaux des mêmes administrations (le GIP des Calanques, Marseille et la communauté MPM, l'ONF, la LPO) prennent Nice et le Baou St Jeannet en exemple et permettent au CD 13 FFME de mettre en place un conventionnement serein de l'escalade dans les Calanques et de préserver l'intégrité du massif (accès canalisés et balisés aux falaises).

 

 

 


 

 

Dans le même esprit, c'est à Seynes (30) que la situation se régularise : la mairie avait interdit les falaises (site orienté sud ultra fréquenté l'hiver) depuis novembre 2005 pour se prémunir en cas d'accidents sur ce spot d'escalade.

La fédération (CD 30) et les clubs locaux vont prochainement signer une convention qui déchargera la responsabilité de la commune sur la FFME.

D'autre part, le Conseil Général du Gard financera une partie de l'entretien et de la maintenance du site.

En contrepartie, les grimpeurs se doivent de respecter les accès aux falaises et les stationnements autorisés.

 

Encore un exemple à suivre par les élus et propriétaires des Bouches du Rhône !!!

 

(Source FFME)

 

 

Repost 0
21 février 2006 2 21 /02 /février /2006 00:00

 

Restreint par la place sur le topo 2004 des Calanques, Gilles Bernard et l'équipe de rédaction lance une nouvelle page sur leur site :

 

Topo des voies en T.A.                       http://www.topo-calanques.com/TA/voies_ta.htm

 

 

Pour l'instant, les voies proposées sont celles des grands centres non équipées comme le Devenson, l'Eissadon, l'Oule et Castelvieil.

La liste des 996 voies de ce style montre l'étendue de la tâche (les plus classiques seront publiées en priorité).

Pour les besoins et les vérifications du topo 2004, de nombreux itinéraires ont été répétés : du coup, les cartons sont pleins de photos et de souvenirs.

 

 

Chaque voie est présentée sur un format jpeg compressé pour l'enregistrer facilement et l'imprimer en A4, compagnon idéal de sa sortie T.A. :

  • une photo en fond,
  • un encadré du tracé de la voie
  • et une appréciation de l'ensemble des longueurs (hauteur, difficulté générale, état de l'équipement en place et du complément à emporter, qualité du rocher en place : complétement pourri ou juste un peu ???).

 

Les publications sont à suivre régulièrement et combleront les amateurs de coinceurs et ils sont nombreux.

Toutes nos félicitations et nos encouragements aux travaux de Gilles et de ses collègues.

 

 

Repost 0
20 février 2006 1 20 /02 /février /2006 00:00

Nouvelles infos dans l'article du 27 février 2006 !

 


Chers amis grimpeurs, voici la suite des histoires de l'Etoile Noire !


Dimanche 19 décembre 2005, nous nous rendons au mur du SDF (Etoile Noire à La Ciotat) avec des potos nordistes fan de grès.
Je regarde "Clean Up Day" 7c+  afin que Patrice "le bédouin" puisse s' y essayer et là, à ma plus grande stupéfaction ... le trou !!??!!! ...  plus d' écaille !!!!!

 

 

 

 


 

 

La saga continue, épisode trois, après le retour du Phacomochère au Garlaban, la carrière du Loin reprend ses activités d' en temps sans concerter bien évidemment les ouvreurs et utilisateurs.
Arrêtons de tourner autour du pot, le froid en est bien entendu la cause première ...  je l' espère.

 

 

 

 

 

 

Cependant le samedi 18 février 2006, nous nous rendons au mur quand soudain, je vois un panneau, "Chute de pierres" boulonné au 10.


       Provocation, interdiction, mesquinneries, jalousies, c' est top les gars ; continuez comme ça et on ira tous "au trou".

 



De plus nous nous sommes entendus avec les riverains,les chasseurs, la commune et l' O.N.F gestionnaire du site pour ne plus circuler dans ce massif, car il est interdit à toute circulation à moteur sauf dérogation ou autorisation.

Les riverains se plaignent de constater qu' il y a toujours des grimpeurs et autres qui circulent et stationnent sur la route de la carrière alors qu' un parking se situe à 2mn 35 de marche
en contre bas.
Après les chasseurs, le moto cross, le tir et les petits plombs qui nous retombent dessus,c' est le trial et les révoltés de la barrre à mine et du goujon de 10.
Mais où va t-on alors?
Chacun fait ce qu' il veut, comme il peut, quand il veut.


Il y a urgence, en matière de réflexion, je propose en tant que président de la CMEL une réunion, pourquoi,pas sur le site, afin que nous puissoins débattre de nos intérets commun et propre à chaque activité, afin de ne pas détruire, ce que l' on a chacun construit.

En tant que président de la C.M.E.L et avant tout grimpeur et amoureux de cette carrière, je fais appel à tous les passionnés de ce massif, afin de se rencontrer autour d' un pot.

Avis aux interréssés - écrivez moi : didon2@wanadoo.fr



PS:

La voie "Clean up D" n' est plus 8a ou 7 c+ (dans sa version 2003 d'origine), c' est plus qu' ABO maintenant, voire 8b au moins pour Matt'. La voie est donc rebaptisée : "Clean Up D - remix 2006".
Cependant gaffe à la disposition des points, elle n' est plus à l' ordre du jour. Un rectificatif de l'équipement sera envisagé au printemps.

 

 

Olivier Didon

Repost 0
19 février 2006 7 19 /02 /février /2006 21:57

 

 

 

Les travaux d'amélioration de la station d'épuration de La Cayolle (chemin de Sormiou) sont en cours.

Fin 2007, les eaux rejetés dans la mer à Cortiou devraient être mieux filtrés et avantages pour nous autres grimpeurs moins pestilentielles.

A vérifier narines à l'air fin 2007 !

 

En références, la brève de Bernard Privat sur son site : http://calanques-escalade.chez-alice.fr/infos.htm

et l'article de Marseille Hebdo décrivant les travaux : http://calanques-escalade.chez-alice.fr/article%20MH%20emissaire%20%E9gout.htm

 

Repost 0
19 février 2006 7 19 /02 /février /2006 21:48

 

 

 

 

 

 

Un samedi de rêve avec un ciel dégagé et dimanche tout bascule : ciel noir, fort vent sud sud-est et averses orageuses l'après midi.

 

Prévenu dès le début de semaine, une seule solution : tricot au coin du feu !

Ou alors, repos à la maison devant les Jeux Olympiques ou un petit ciné ... ou une bonne séance de pan à la salle !

 

 

 

 

La semaine qui s'annonce sera instable : c'est parti pour les giboulées de mars en avance d'une quinzaine.

Plafond bas au col de Sormiou !


 

Repost 0
18 février 2006 6 18 /02 /février /2006 22:26

 

 Membre de l'équipe de rédaction du futur topo des escalades phocéennes (http://www.topo-calanques.com/premiere_epreuve.htm), nos vérifications nous entraînent sur le site du Portallet dans la chaîne de l'Estaque.

Souvent décrié dans le milieu des grimpeurs provençaux, à l'arrivée, rien n'évoque le soit disant site bouseux annoncé (ou alors la route d'accès glauque et l'A55 proche mais pas de rapport sur le style de grimpe).

 

 

 

Le secteur des grottes, orienté sud ouest, prend le soleil de la fin de matinée jusqu'à 17h30 aujourd'hui.

Le style est globalement à la dalle à gouttes d'eau avec des pas blocs.

 

 

 

 

Guillaume dans "Certains l'aiment chaude" 6a+ : un passage bloc sur des inverses.

 

 

 

 

 

Dans le 6b bien tassé de "Universal climber" : un rétablissement par dessus la lèvre, puis une seconde partie bien dalleuse (pieds fins) et quelques gouttes d'eau sobrement placées.

 

 

 

Croisé en ces lieux, Christian et Edith, un couple d'habitués, connaissent le secteur comme leur poche et décrivent les voies en détail.

Leur passion les a décidé à débroussailler les pieds des voies qui en avaient bien besoin : bel exemple d'investissement pour l'escalade en falaise. Félicitations !

 

 Photo à gauche : Christian dans "Affreusement vôtre" 5c.

Ci dessus, dans "Universal climber" 6b.

 

Hormis quelques prises taillées héritage d'une époque (officiellement ?) révolue et l'équipement bizarre de 2 voies dans la dalle à droite de la grotte, les voies restent intéressantes pour le grimpeur de 6.

A suivre avec le futur topo en main ...

 

 

 

Repost 0