Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de la Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral !

Marseillais, Aixois, Aubagnais, Ciotadens, quelque soit l'origine, nous sommes tous animés par la même passion de l'escalade libre. Les articles traiteront principalement des sorties en rocher avec des photos et encore des photos.

Puisqu'il y a du soleil toute l'année en Provence et que nous sommes heureux d'y vivre, c'est évidemment nos belles falaises du sud qui sont visitées régulièrement.

Et puisque le centre du monde vertical est à Marseille, les Calanques et toutes les falaises phocéennes seront à l'honneur. En amoureux transi du rocher, nous irons même jeter un oeil hors de nos frontières ...

La C.M.E.L., c'est aussi une association qui cherche à aménager notre environnement pour la pratique de notre sport favori (Clean Up Day de La Ciotat). Le blog permettra d'en rendre compte.

Bonne lecture à tous les grimpeurs internautes !!!

 

  

P.S. :

Pardonnez une facheuse tendance à laisser le retard s'accumuler dans la publication des articles !

Mais la description d'une voie ou d'un secteur est relativement intemporelle ... peu importe la date d'édition !

Recherche

Contacts C.M.E.L.

Pour toutes demandes d'informations, questions et autres, vous pouvez contacter (remplacer les mots en majuscules : AROBASE, POINT, par leur symbole) : 

 

  • Olivier Didon par mail : didon POINT olivier AROBASE gmail POINT com

                                     ou par téléphone : 06 19 14 01 01

  • Jean-Philippe Dalbavie par mail : jeanphi.dalbavie AROBASE wanadoo POINT fr

                                  ou par téléphone : 06 09 89 64 91

Visites

 

Nombre de visiteurs (depuis 2006) :

 

Articles Récents

A découvrir

 

 

   
La Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral vous offre ses services pour un encadrement en escalade, canyon, via ferrata, parcours accrobatique. Retrouvez le détail des prestations de "nos professionnels au service de votre passion" sur la page dédiée aux moniteurs C.M.E.L. 

 


 

  Saison 2012/2013 : compétition "Blocs qu'on teste" ouverte à tous. Rendez-vous mensuels les vendredis soirs à partir de 19h (le calendrier sur la page Compétition)  à Bloc Session de La Ciotat et finale en avril !


Les autres salles de la région sur la page des salles d'escalade phocéennes.

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 


 

Quelques soient les opinions quant au choix du système de protection, le Parc National des Calanques est bien là (signature officielle en avril 2012).


La place des activités douce de pleine nature comme l'escalade est défendue par l'association "Des Calanques et des Hommes". Historique des actions depuis 2009 sur la page "Avenir de l'escalade dans le Parc National des Calanques".
 


 

 


 

 

 


 

17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 12:13

 

 

La "légende" le déguise en pirate (façon "Pirates des Caraïbes" ?) et le représente armé d'un fouet dirigeant des ouvrières cachées dans une grotte reculée des hauteurs sisteronaises .

On imagine la scène fantasmée mais bien loin de la réalité plus basique .

Dans son antre de la vieille ville, Mike fait son commerce mais surtout ressemelle les chaussons de toute l'Europe , répare les coinceurs et reprise vos derniers accrocs.

 

 

Le matériel semble archaïque mais pour la couture, rien ne remplace cette bonne vieille Singer, une machine à coudre dont la robustesse est à l'épreuve du temps :
 

 

 

Des services inestimables à l'heure où la société de consommation effrenée s'emballe à vouloir tout remplacer dès la moindre complication.

 

 

Repost 0
Publié par cmel - dans Insolite
commenter cet article
13 juin 2010 7 13 /06 /juin /2010 10:52

 

 

Les Dentelles de Montmirail sont un massif à elles-seules et de ce fait sont régies par leurs propres règles. Au milieu des vignobles à l'ouest d'Orange, l'effet lanternant accompagnant l'annonce des topos provençaux semble ici évaporé.

La dernière version datant de 2003, c'est presque étonné qu'on découvre dans les bacs cette 11ème édition ... à juste  7 ans d'écart !

C'est sans son compère Régis Leroy qu'Olivier Gaude publie le topo "Grimpe aux Dentelles" sous couvert du CAF d'Avignon - Vaucluse.

 

 

Topo Dentelles 2010 Couverture red comp

 

 

Se configurant à l'usage contemporain, tous les tracés de voies sont reportés sur photos.

Les lignes rouges ressortent bien de l'image en noir et blanc : une visibilité parfaite de chaque voie. Avec une seule couleur de tracé, aucun code de couleurs en fonction des difficultés qui aide à voir le niveau moyen d'un secteur.

Les cotations sont reportées dans le texte mais manquent sur l'image où elles pourraient être écrites directement. C'est un détail certes !

 

La présentation est soignée, simple et direct. Du format portrait, les pages sont maintenant au format paysage, plus conforme à la configuration des falaises souvent plus larges que hautes. Cela évite aussi de tourner le topo suivant les pages lues et l'orientation de la photo.

Les pictogrammes suffisants désignent l'orientation, la hauteur des voies.

Dans la modification, les pages consacrées à l'histoire du massif ont disparu et après une introduction de bienvenue, des plans de situation et quelques avertissements, on passe directement aux descriptifs des secteurs.

 

Au titre des nouveautés, quelques secteurs font leurs apparitions :

  • en face sud de la chaine de Gigondas : Pousterle sud.
  • Tout à droite de la chaine du Clapis : secteur "Santémerga".
  • Tous les secteurs de la cascade Lafare (visité sur ce blog en 2008) : du grand mur et du surplomb.

 

Rien que pour cet apport, le renouvellement de votre précédent topo des Dentelles s'impose et si vous ne l'avez pas, il sera indispensable lors de votre visite dans le massif.

Surtout qu'avec les pleines pages de publicités concentrées au début et entre chaque chapitre, Olivier Gaude a pensé aux porte-monnaie amaigris des grimpeurs en le vendant au prix serré de 16€.

 

 

Quelques informations complémentaires sur le site du gite de Gigondas ...

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Publié par cmel - dans Topos
commenter cet article
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 15:45

 

 

 

Les travaux achevés, place à l'escalade dans ce mur gris !

 

Les libérateurs passent à l'offensive sur le Pic Foch pour les premières répétitions ou les premières tout court ! Venga !

 

 

P1000835rec reg red comp

 

 

 

L'ombre de l'après-midi est propice à une stratégie de masse en assaillant la paroi de toutes parts. Dans la fluidité,  les dalles sont gravies sans résistance avec des protections en nombre conséquent .

Le rocher gris encore croustillant est morcelé de creux plus ou moins larges et parfois assez profonds pour se définir comme des trous : un style assez original pour la région phocéenne.

La première vague est passée et le bastion final est attaqué par les longueurs les plus hautes ou en poursuivant sur les extensions plus raides (attention, la corde de 80 mètres est parfois le minimum pour redescendre entier).

Le calcaire devient blanc et les écailles plus physiques exigent une continuité plus intense. Les machoires se crispent au rythme des arquées et des blocages plus violents. On retrouve un style familier pour le calanquiste.

 Au final, la falaise est domptée et le plaisir des grimpeurs est souverain.

Victoire, le contrat est rempli : les voies sont belles  !!!

 

 

Sans plus attendre, regardez les images de la bataille :

 

 

 Tout à gauche, le secteur Dalton permet l'initiation en tête dans des voies courtes du 3a au 4b.

Ensuite, les relais s'atteignent plus en hauteur et la difficulté augmente dans le 5.

 

L'avantage de cette montée progressive dans les cotations est de prendre confiance petit à petit du 5a sur-équipé jusqu'au 6c qu'on peut essayer en moulinette.

 

P1000361rec reg red comp

 

 

C'est le programme suivi par Pauline qui débute sa séance en prenant confiance dans ce 5a.P1000850rec reg 5a red comp


P1000357rec reg 5b+ red comp

 

La paroi est végétale et fleurie . Entre deux bouquets de Centhrante (plus connu sous le nom de Valeriane rouge), Philippe part à la découverte de ce 5a+ : une ballade tranquille avant un pas sympa et physique sur une écaille (renforcée).

 

 

 

 

P1000368rec reg red comp

 Claire démarre dans le 6a central du site (juste sous le dièdre).

Sentira-t-elle la touche d'espacement dans l'équipement de Vincent ?

P1000385rec reg 6a red comp

 

 Au tour de Philippe de gravir ce mur gris en 6a et de poursuivre sur l'extension à droite du dièdre.P1000365rec reg 6a 6b+ red comp

 Pauline s'arrêtera au relais intermédiaire ; les grattons farceurs l'agaceraient-ils en cassant sous ses pieds ?P1000858rec reg 6a red comp

 

 

 

P1000367rec reg et 6a red comp

L'extension en 6b+ (photo à droite) démarre dans un mur à trous francs mais innombrables : la difficulté peut augmenter en saisissant les moins bons . Un léger crochet à gauche avant de s'attaquer au mini-crux avec une surprise : oui, ce trou est bien l'unique prise pour votre doigt !

Les points sont en nombre, alors n'hésitez pas à tester cette sortie et fouler le sommet ...

80 mètres minimum de corde pour l'aller-retour direct !

P1000370rec reg 6b+ red comp

 

 

L'escalade peut se faire crescendo avec les relais intermédiaires qui segmentent les voies et permettent de monter en gamme suivant son niveau.

Attention à la longueur de cordes si vous tentez l'intégrale avec les extensions de voies : au centre, il faut 80 mètres minimum de corde pour revenir au sol d'un coup et 70 mètres pour les voies à droite sinon fractionnez la descente au relais intermédiaire.

 

 

 

Déchainée, Pauline sort les "gros muscles" dans ce 6c signé Vincent Vilmer.

P1000871rec reg 6c red compUn premier bombé à franchir avec suffisamment de bonnes prises pour passer sereinement. Le suivant est plus coriace et demande allonge, fermeture de bras et surtout de bien tenir la règle moyenne pour faire le mouvement !

On sent sa patte dans le final quand il faut avancer au-dessus de la dégaine à la recherche d'une méthode efficace.  P1000379rec reg 6c red comp

Au moins 35 mètres de haut ! C'est une grande voie !

Et dans les grandes voies, Vincent et Alain, moniteurs des Calanques, assurent du haut !


 

P1000388rec reg red comp

Surtout pour s'assurer à la descente de la bonne longueur de corde ...

 

 

 

 

P1000374rec reg 5c red comp  Pauline gravit ce beau 5c entre les deux 6a. L'extension non essayée ce jour vaut bien 6c avec un pas à doigt et plutôt bloc.P1000861rec reg 5c red comp
 Encore un BE des Calanques qui se délecte de grimper à vue de nouvelles lignes : Fabien Chartier libère l'intégrale de cette voie ; un 6a surmonté d'une extension en 6c alliant passage physique dans le bombé avec son gros trou puis finesse technique à méthode pour se rétablir.P1000391rec reg 6a 6c red comp  Une astuce : à hauteur du gros trou, il y a un bac énorme dans une cavité à gauche (vers le romarin) pour clipper tranquillement. A vue, Fabien n'a rien remarqué et crispe le rebord du trou ...P1000398rec reg 6c red comp

 

 

 

Tout à droite du secteur, la difficulté baisse un peu.

 

Vincent aborde le final dans cette fissure et propose 6a+.

 

P1000394rec reg 6a+ red comp

P1000395rec reg 5c+ red comp D'un départ commun tout à droite du secteur, Claire choisit la branche en 5c+ : un peu de lecture pour prendre le cheminement le plus facile à la sortie.

 

 

 

 

 

Quelques recommandations :

 

  • Ne rien laisser dans les voitures ; le parking est isolé, l'effraction tentante si des objets sont en vue. Certaines voitures ont déjà subi ces agressions.
  • Faites un noeud en bout de corde ; les voies sont longues ... surtout si vous partez dans les extensions (80 mètres de cordes pour certaines voies) !
  • Prévoir un rack de dégaines suffisant. Qui dit falaise-école dit équipement rassurant et donc beaucoup de points à mousquetonner (parfois 15 à 16 avec les extensions) ! Avec un peu de bon sens et d'observations, il est aisé de récupérer quelques dégaines rapprochées.
  • En cas de vent fort, le mistral éjecte les rochers coincés dans la végétation sommitale ! Casque conseillé, ne pas trop s'éloigner de la paroi car les "missiles" volent plutôt loin en arrière.

 

 

 

 

P1000837rec reg red comp
P1000839rec reg red comp

 Encore quelques semaines avant que la déferlante des clubs ne confirme le succès de ce nouveau site !

 

 

 

P1000843rec reg red comp

 

 

 

 

 

 

Au prix de négociations serrées, Gilles Bernard fournit amicalement le topo du Pic Foch, extrait du futur recueil des "Escalades phocéennes" (qui sortira ... quand il sera fini ... dans quelques années ???).

Voici cette première version qui sera corrigée dans les mois à venir (vous pouvez toujours donner votre avis en commentaires) : 

 

 

foch topo 06 2010 acces red comp 1

 

 

Les noms de voies seront inscrits sur de beaux galets ...

Certaines lignes ne sont pas encore équipées et les stats sont toujours tendues en place (voies H, K, L et M).La voie U s'appelle "Ethique en toc" 6a+.

A suivre à l'automne sans doute ...

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Publié par cmel - dans Topos
commenter cet article
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 15:31

 

 

En guise d'inauguration du Pic Foch à la Barasse, Vincent Vilmer, le délégué "falaises" du CD13 FFME, souhaitait rassembler les bonnes volontés afin d'aménager le pied de la falaise.

Difficile de faire venir des clubs avec enfants pour ratisser de la caillasse instable ! C'est donc vers les plus motivés des grimpeurs adultes que l'invitation fut lancée pour la journée du samedi 29 mai 2010.

Fort d'une douzaine de gaillards prête à en découdre avec la terre et les amas rocheux, les travaux, coachés par Philippe, un agent ONF spécialiste de ce genre de mission (aménagement des sentiers à la Brèche de Castelvieil, en face sud de la Grande Candelle par exemple) ont pour objectifs de stabiliser le sol en créant quelques terrasses et en aplanissant deux rangées de sentes longeant le secteur.

 

 

 

P1000307reg red comp

A 9h, Vincent devant le "chantier" ! A trois, ce sera long  ! Heureusement, les renforts arrivent toute la matinée  !

 

P1000310rec reg red comp

Philippe et Vincent se démènent dès les premières heures pour déblayer l'accès et installer quelques marches en guise d'escalier. Doucement ! La journée est encore longue !

P1000324rec reg red comp

 

Arrivée en renfort des deux Alain (Paoli et Dupaquis). Ce dernier habitué des chantiers d'aménagement, s'attelle à la construction de ce muret de soutènement.

P1000327rec reg red compPhilippe nettoie les départs de voies noyés sous la terre.

 

A droite du secteur - AVANT P1000320rec reg red comp

APRESP1000340rec reg red comp... après le ratissage énergique de Fabien !

 

Vincent balaye le couloir d'accès à un départ (perché dans les arbres) de voies.P1000349rec reg red comp

P1000341rec reg red comp

On est loin des restanques de nos aieux mais c'est déjà pas mal sur ces dalles calcaires couchées.

 

 

 

 

 

Le soleil est lui aussi au rendez-vous et les fronts perlent vite sous son effet. Heureusement les boissons n'ont pas été oubliées pour midi.

Les sentiers sont creusés jusqu'à l'extrême droite du site.

Une plate-forme avec dalles de pique-nique est installée à gauche du secteur. Quelques empierrements forment des terrasses.

 

 

 

 

P1000342rec reg red comp

 Les empierrements sont parachevés par la "table de pique-nique" très utile aussi comme siège pour mettre les chaussons.

 

 

 

 

 

Le plaisir du travail accompli !

P1000348rec reg red comp

 Casse-croûte et rafraîchissements !P1000336rec reg red comp
 P1000355rec reg red comp

  Un bosquet de romarins aménagé en parasol !

P1000352rec reg red comp

 

 

 

 

 

Ces aménagements tiendront-ils sous l'effet de la fréquentation ? Résisteront-ils aux premiers orages inondants ?

A suivre dans les prochains mois !

 

Tous nos remerciements à ceux qui ont donné de leur temps et de leurs bras : Vincent, Philippe, Gwen, Alain, Philippe, Alain, Fabien, Claire, ...

 

Leur récompense : tester les voies à l'ombre et en avant-première ... à lire dans le prochain article !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
31 mai 2010 1 31 /05 /mai /2010 15:38

 

 

 

L'Equipe, le journal sportif français hégémonique, accentuerait-il sa "mission" d'informations exhaustives sur tous les sports ?

Et dans tous les sports, pas seulement les sports olympiques que leur rédaction relègue déjà dans de maigres articles bisannuels mais bien tous et en particulier ceux qui ont porté haut les couleurs de la France.

 

Si l'escalade n'est pas (ou plutôt plus médiatisée car avec le phénomène Edlinger, les années 80 ont braqué les projecteurs sur l'escalade en falaises), ce n'est pas faute d'avoir eu des champions squattant les podiums et raflant les victoires (de François Legrand à Alex Chabot pour les plus titrés).

En ce mois de mai 2010, miracle, les compétitions d'escalade deviennent visibles sur le site très grand public de L'Equipe.fr dans la liste des news :

Les championnats de France de blocs et la première étape de coupe du monde de bloc

 

Une étape vers une reconnaissance plus large ?

 

Vu la régression constante des français dans les bilans mondiaux, pas sur que cette incursion dans le monde des Coupes du monde de Bloc et de Difficulté ne s'installe durablement ...

 

A suivre !

 

 

 

 

 

 

Additif novembre 2010 :


Finalement, les news se succèdent jusqu'à maintenant (taper escalade dans la barre Recherche du site lequipe.fr) et la dernière coupe du Monde en Chine ...

Cette percée est sans nul doute dûe à Auriana Beauté, une journaliste spécialisée dans les sports de pleine nature connue des grimponautes.


Le foot n'a quà bien se tenir, l'escalade grimpe en tête d'affiche .

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
24 mai 2010 1 24 /05 /mai /2010 10:24

 

"A l'Ouest rien de nouveau" d'après le roman éponyme sur le front ouest de la première guerre mondiale ! Vu du Luberon, c'est tout le contraire !

 

Sans cerise sur le gâteau, il manquerait au rassemblement Escala' Buoux 2010 ce surcroit de désir qui perturbe un planning bien huilé et impose une entorse à son agenda pour investir toutes affaires cessantes le vallon de l'Aiguebrun.

Quelques semaines plus tôt en avril, le buzz sur internet porte ses fruits et rameute les affamés de nouveautés.

De nouveautés ? A Buoux où tout est déjà équipé ?

Oui ! Car même avec du vieux, on fait du neuf ; surtout pour les jeunes perfeurs contemporains qui enfilent les 8b à vue comme les victoires de l'OM version 2009-2010    (pourvu que ça dure  !) !

Au milieu des années 80, certains étaient bien loin d'être conçus ; à cette époque, les hautes sphères de la difficulté écrivaient l'Histoire de l'escalade sportive sur le rocher de Buoux et en particulier sur une falaise rendue mythique par son inaccessibilité : la Face Ouest !

 

C'est elle la star de ce rassemblement, celle qui affole le petit monde de l'escalade  !

 

 

P1000073rec reg red comp

 

 

 

 

Fruit de longues négociations, l'équipe du CD84 FFME mené par Pierre Duret conclut la ré-ouverture de ce secteur, convention en poche et rééquipement aux normes sportives à la clé.

Bravo pour la tenacité et ce résultat probant !

 

 

 

Les restes des anciens points d'assurage de la Face Ouest : des chevilles courtes et bien rouillées mais aussi des spits longs : finalement pas si fragile ?

 

P1000081rec reg red comp

  Evolution du matériel à demeure dans les voies : P1000161rec reg red compOutre la pérennité des points d'assurage, c'est la taille et la longueur de l'ancrage qui fait la différence aujourd'hui.

 

  [Témoignages détaillés à lire sur le site Escala'Buoux 2010]

 

Pour nos classes biberons, revenons sur cet âge d'or de l'escalade à Buoux !

 

 

Période faste des sociétés occidentales, les années 80' se sont imposées également dans l'escalade sportive comme une décennie marquante.

Complétement émancipée de l'alpinisme, son activité mère, elle s'est considérablement étendue dans cette décade. Développement dans tous les sens et tous les excès parfois (le bricolage est testé sous toutes ses formes du collage à la taille de prises), il a mis en lumière les sites phares de l'escalade dans le Sud de la France. L'exploration extrême des dalles, murs met en avant les grands centres des Calanques, de la Sainte Victoire et pousse la difficulté vers ses plus infimes grattons comme à Mouriès.

Les aventuriers du haut niveau arrivent jusqu'au vallon de l'Aiguebrun caché au sein du Luberon.

L'escalade plus qu'un sport est un idéal de vie, Buoux en devient sa Mecque et un jeune Blond provençal, son Dieu.

 

Devant le potentiel et grâce à l'optimisation de l'équipement du haut (sur corde fixe), l'effervescence est telle que de nouvelles voies apparaissent chaque semaine à Buoux ; les cotations s'envolent (pour subir des décotes parfois aussi vertigineuses) et évidemment la foule suit surtout après la médiatisation offerte par les films de Jean-Paul Janssen ("La vie au bout des doigts" starifiant Patrick Edlinger).

C'est toute l'Europe qui vient grimper sur ces parois merveilleuses ; il faut dire qu'il n'y a guère de sites de haut niveau aussi développés et bénéficiant de bonnes conditions.

Avec la sur-fréquentation viennent inévitablement les incivilités et dégradations. Le ras-le-bol est tel que le maire de Buoux interdit l'escalade dans le vallon au printemps 1983. Au terme de négociations, le site rouvrira vite puis sera conventionné en 1985 mais dépourvu des secteurs des Confines et de la Face Ouest (sur des propriétés privées).

 

Triste sort pour cette dernière falaise investie en 1982 par la "bande des parisiens" (les frères Le Menestrel, JB Tribout, Fabrice Guillot, Laurent Jacob, ...) qui n'aura pas eu une année pour se dévoiler au plus grand nombre.

Désaveu qui n'empêchera pas la libération en 1985 du premier 8b de France par Marc Le Menestrel : "Les Mains sales", mythe inaccessible pendant des années.

 

 

P1000126rec reg red compSylvain Millet au rétablissement du mythe : "Les mains sales" 8b. P1000129rec reg red comp Une cordée de choc à l'assaut d'une voie brillante (ou l'inverse ??) : Gérome Pouvreau assure Anthony Lamiche dans "Le loir" 7a

 

 

 

Quelques grimpeurs continuent de visiter ce secteur, attirés par des bijoux comme "Le loir" 7a, "Esquisses exquises" 7b,  "Elixir de violence" 8a et l'aléatoire "Nuit du lézard" 8a+ (réalisée en solo par Alain Robert en 1991),

 

Concurencée par d'autres sites, par d'autres styles à la mode (les dévers sur colonettes), l'affluence à Buoux s'est tassée et même les gros weeks-ends du printemps n'arrivent pas à la hauteur de la fréquentation intense de l'âge d'or.

Les recommandations, le vieillissement de l'équipement finiront par priver les grimpeurs de la Face Ouest.

 

Définitivement ? Non pas tout à fait.

Puisqu'aujourd'hui, l'accès est à nouveau autorisé et le rééquipement (quasiment) terminé.

 

Une condition essentielle s'associe à cette autorisation : l'accès exclusivement par le vallon en montant au secteur Autoroute et en longeant la falaise vers l'ouest. L'accès initial par le village tout proche est strictement prohibé.

Respectez cette condition afin de ne pas avoir le regret d'un retournement de situation et le retour à l'interdiction.

 

 

P1000132rec reg red comp

 

La Face Ouest, une hospitalité en or !

 P1000074rec reg red comp

 

 

 

C'est donc chargés d'émotions que les anciens se retrouvent sur ces murs à cupules, ces bombés à trous et refont leurs gammes dans des voies classiques avant d'être patinées. Car le bénéfice de cette jachère imposée est de conserver le rocher dans sa qualité originelle. Le pied !

Pour les plus jeunes bassiné par le discours sur la légende des voies, c'est un nouveau secteur équipé sereinement à la sauce moderne (espacement normal entre les points sans engagement effrayant) agrémenté de nouvelles lignes plus abordables pour baisser le ticket d'entrée à 6a et s'échauffer doucement.

 

  Effectivement, on peut grimper ici sans être un heptogradiste : 5 voies de 5c à 6b.

 

 

P1000086rec reg red comp

Les trous déterrés un à un par l'équipeur donnent une belle voie tout à gauche de la falaise : "L'avenir était mieux avant" 6b ; final sur le petit bombé en haut !

 P1000096rec reg red comp

Guillaume prend le relais pour sortir "La croisade de l'idiot" 6c : un dièdre dalleux qui se redresse et demande plus de tonus ; encore un pas de dalle avant le rétablissement plus facile.

  C'est bien raide et pourtant 6a : "Escale à Buoux"P1000119rec reg red comp

Au premier plan, les micros-trous de "Cornichon" angoissent les tendons. Seulement 6b+ ? Diablement technique alors !

  La progéniture de JB Tribout suivrait-elle ses traces ?

Avec un capital génétique pareil, les croix ne trompent pas !

Dans le crux de "Jambon beurre" 7a :

P1000093rec reg red comp

  La ligne colorée et charmeuse de "Esquisses exquises" 7b

P1000028rec reg red comp

 P1000030rec reg red comp

 

 

 

 

Parmi les anonymes, quelques têtes d'affiche ont fait le déplacement et se ruent dans chaque voie.

En quelques journées de mai, la Face Ouest prend un air de Céüse avec son cortège d'essais dans les voies dures, d'échange de méthodes et d'encouragements.

 

Quelques articles web résument les croix :

 

 

P1000069rec reg red comp

"Cauchemar de l'éléphant" 8a très fréquenté ces jours-ci.

  Martina Cufar sent l'arrivée matinale du soleil dans ce mur désespérément froid  P1000116rec reg red comp

 

 

 

 

 

"Elixir de violence" 8aP1000088rec reg red comp

P1000100rec reg red comp

Anouk Evene dans "Territoire de fièvre" 7c+

 

 

 

 

P1000107rec reg red comp

La voie à faire pour l'octogradiste de passage, c'est "Elixir de violence", le 8a référence du secteur !

 

 

 

 

 

 

  L'organisation a prévu le topo en grand format directement au pied de la falaise (photos ci-dessous). Merci !!!

Quelques précisions (corrections de cotations) seront apportées dans la diffusion qui suivra (un grand reportage dans Grimper n°126).

 

 

 

P1000078rec reg topo red comp

 

 

  Achetez les topos officiels qui servent à soutenir l'escalade sur vos falaises favorites et boycotter les topos plagiaires (éditeurs étrangers).

 

 

P1000079rec reg red comp

 


P1000012rec reg red comp

 

 P1000011rec reg red comp

 

 

Un dernier mot sur la meilleure saison pour visiter la Face Ouest de Buoux : éviter l'hiver car l'ombre des arbres denses protégera plutôt à mi-saison et en été.

 

A vous de choisir la prochaine sortie ...

 

 

 

 

 

Repost 0
Publié par cmel - dans Topos
commenter cet article
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 13:12

 

  Promu depuis de longs mois sur tout le territoire français (et même au-delà ?), la communication fut particulièrement réussi pour l'organisation (CD 84 FFME, club Aptitudes) de ce premier rassemblement "Escala'Buoux 2010" du 13 au 16 mai 2010.

Avec un site internet, des relances régulières depuis plusieurs mois sur les sites web spécialisés, des prospectus dans les salles d'escalade de la région et d'ailleurs (on trouvait des flyers fin 2009 jusqu'à Vitam Parc, la salle du bassin genevois), le grimpeur à l'écoute ne pouvait manquer l'annonce de cet évenenement.

Reste à se libérer et à bénéficier d'une météo clémente.

 

 

  Le jour J, tout est en place à Buoux, la mecque de l'escalade !

 

 

 

Escala Buoux 2010

  Les stands des partenaires ont colonisé l'esplanade du "Moulin clos".

 

P1000042rec reg red comp

P1000049rec reg red comp

P1000043rec reg red comp

 

Des panneaux reprennent l'historique de la falaise (évolution de l'équipement à demeure du pitons aux broches modernes) et de ces bâtiments (ancienne colonie de vacances).

 

 

  Les trois jours sont animés par un contest amical où chaque inscrit indique les voies parcourues.

Celles-ci se trouvent sur tous les secteurs avec les dégaines en place et les noms indiqués au pied. Tous les niveaux sont représentés à partir de 5c/6a.

 

Les moniteurs locaux assurent quelques animations : via cordata, rappels et tyrolienne.

 

 

P1000045rec reg red comp
 

 

 

 

  Les photographes ne sont pas oubliés : des cordes statiques sont placés régulièrement sur les parois pour s'élever et prendre de beaux clichés.

 

 

 

P1000031rec reg red comp

Dès le secteur "No man's land", on aperçoit des grimpeurs. Le mur du Styx (ci-dessous) a son lot de visiteurs.

P1000036rec reg red comp

 

 

  Sous un ciel clément, Buoux déploie ses trésors de molasse :

 

 

Le Pilier des Fourmis, la Plage, La Croisette, ...P1000040rec reg red comp Les secteurs "Fakir", "Excalibur", "Scorpion".P1000033rec reg red comp
Secteurs PGF, les Diamants (depuis la vire), mur Zappa, Salinas.P1000050rec reg red comp P1000032rec reg red comp

 

 

 

 

P1000051rec reg red comp

  Secteur GVB (?)

 

P1000052rec reg red comp

 

 

 

 

Les secteurs d'Aiguebrun central et ses classiques en plusieurs longueurs : "La No", "La beda", "La Franco-belge", "Le goitre", "DSF", "La Marabounta", "Pepsicomane" et bien d'autres !

 

P1000054rec reg red comp

 

Une grimpeuse dans "La Kajozoazo" L1 6a (zoom ci-contre).

 

P1000055rec reg red comp

P1000053rec reg red comp

 

 

En direction de la face ouest (sur l'autre versant tout à gauche), on trouve d'abord le secteur Autoroute (avec quelques voies mythiques dont "Viol de corbeau" (en photos ci-dessous)) avec son grand mur gris tacheté de coulées claires puis plus à gauche, les secteurs "Songe" et "Dérive".

P1000006rec reg red comp

 

 

 

 

 

 

 

P1000056rec reg red comp

Les anecdotes sont nombreuses au sujet de ce 7b+ mythique.

Parmi elles, celle d'Olivier qui croit partir dans un 6c. Devant tout son club, hors de question de lacher les prises dans ce niveau ! S'arrachant mouvement après mouvement jusqu'au relais, il enchaine à vue ... "Viol de corbeau" ...  Dur le 6c  !

Le final de "Viol de corbeau" impose de s'engager dans cette dalle aléatoire jusqu'au relais : angoisse ... de ne pas enchainer si près du but ?P1000059rec reg red comp
P1000134rec reg red comp

Pour finir la journée au secteur Gibottière, préférez une journée sèche, histoire de ne pas rajouter un handicap supplémentaire aux prises parfois grasses et patinées des classiques.

 

P1000137rec reg red comp

"Brazil", un 6b de toute beauté avec le départ sur l'écaille décollée et le final dans la dalle buouxienne : cupules et micro-gouttes ! Ambiance !!

 

 

 

Le dièdre de "la gibottière" est fréquenté de longue date. Les prises jaunies par les passages doivent être bien gras en pleine chaleur. En soirée, la brise assèche l'air et la ligne reste magnifique : des trous, de la fissure et quand cela devient dur, un pied en écart dans le dièdre pour se soulager dans ce bon 5c+.

 

P1000142rec reg red comp

 

  Quand un grimpeur siffle sa bière directement au pied de la falaise, quel sacrilège pour les gardiens du bon goût ! P1000154rec reg red comp


Ils ne tiennent plus le coup ces grimpeurs  : une journée d'escalade, deux gorgées de mousse et voilà le travail  :

 

P1000130rec reg red comp

 

Oui, c'est vrai, en mélangeant l'ordre des photos, on peut leur faire dire ce qu'on veut ... (c'était une sieste de début d'après-midi) .

 

 

 

En fin de journée, les grimpeurs rejoignent le "Moulin clos" et partagent un repas avant d'assister à un concert.

 

L'animation n'est certes pas mémorable mais à l'image des lieux : apaisante et champêtre.

C'est surtout l'occasion pour de nombreux grimpeurs de l'âge d'or de Buoux de se retrouver et de raviver les souvenirs des années 80-90 : un résumé de Liv Sansoz sur son blog, celui de la FFME sur son site.

 

 

Niveau logistique, bravo, c'est une parfaite maitrise pour les principaux organisateurs que sont Françoise Lepron, Pierre Duret, Jérémie Chastel, Fred Lebre, ...  : les navettes gratuites pour amener les participants depuis de lointains parkings, le balisage, les cordes statiques installées, les dégaines en place dans les voies du contest, les animations en falaises (tyroliennes, via cordata, initiation) ... et la réouverture de la Face Ouest après son rééquipement ... mais ce sera le sujet d'un prochain article ...

 

 

 

 

 

 

Repost 0
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 20:34

 

 

 

 

Tout comme le vignoble alsacien qui s'étend du nord au sud de cette région, les sites d'escalade ne se limitent pas aux alentours de Saverne ou aux confins nord du département du Bas-Rhin.

 

En descendant plus au Sud tout en montant vers le Haut-Rhin, les crêtes sont toujours protégées par la silhouette de fiers édifices moyen-ageux.

 

  L'hégémonie du grès s'effritent pour laisser la place à quelques originalités comme au Falkenstein (détail dans le topo des Vosges du Nord) : un site perdu dans la forêt (au nord ouest de Sélestat) dont le sommet émerge à peine du massif boisé. Pourtant, la hauteur dépasse allégrement les 40 mètres et même 50 mètres parfois.

 

 

DSCN6321rec reg red comp


 

DSCN6322rec reg red

  La facilité des itinéraires (du 4c au 6c), l'opportunité de grimper en deux longueurs et la possibilité d'installer des moulinettes directement depuis le sommet-point de vue rend ce site intéressant. L'isolement (35 bonnes minutes d'approche) en garantit un certain calme. DSCN6318reg red comp

C'est le grain du rocheux qui marquera le plus les esprits aventureux : des cristaux incisifs qui martyrisent les épidermes les plus épais. L'adhérence est maximale et le caractère des voies plutôt physique. Les passages les plus durs sont à mettre à l'actif de section bloc.

 

 

 

 

 

 

  En descendant sur l'autoroute, des falaises rouges évidentes attirent l'oeil juste après Colmar. Du grès et sans doute des anciennes carrières !

C'est le site ultra-classique de Gueberschwihr ! Sauf que les parois les plus visibles ne sont pas celles fréquentées.

Futé le faucon pélerin  ! Il a investi les plus belles parois qui lui sont strictement réservées et privant ainsi les patauds grimpeurs de ce terrain si séduisant.

Malgré tout, il reste de quoi se rabattre : deux parties séparées par la route : l'Ancien Gueberschwihr et le Nouveau.

N'émergeant pas des arbres, c'est certainement moins grandiose mais finalement, après essai, c'est pas si mal. Les locaux le savent bien car il y a foule surtout au Nouveau Gueberschwihr.

 

 

 

Décrivons d'abord l'Ancien ...

 

Depuis le grand parking des randonneurs (maison forestière St Marc), l'accès est immmédiat (accès fléché et panneau) et les affleurements gréseux rivalisent de formes et de sculptures pour les amateurs de blocs. La hauteur les rend parfois exposés et il convient de s'entourer des précautions suffisantes de sécurité (crash-pad, pareur). Plus loin, les blocs sont prévus pour être moulinés avec un relais au sommet.

 

 

Le royaume du faucon pélerin ! Inaccessible aux grimpeurs  !

 

DSCN6294rec reg red comp

 

On peut toujours saliver devant autant de dièdres, de fissures, de murs à réglettes arrondies. Mais rien n'y fait ! Tout ce rocher restera vierge. Le maître des lieux demeurera indélogeable de son fief !

  Un aperçu des blocs disséminés dans la forêt !DSCN6304rec reg red comp

Le grès alvéolé tend les bras et on cède à la tentation d'une traversée sur bacs au ras du sol ; le tapis de feuille aidant, le retour au sol est amorti.

 

 

 

Pour les voies, il faut avancer encore de quelques pas pour apercevoir l'envergure suffisante : une ancienne carrière en demi-cercle colonisée par de hauts pins rectilignes.

C'est la petite carrière du Vieux, hommage au regretté Pierre Rouzo.

Ce fier équipeur des environs montpellierains (Claret, St Bauzille de Montmel en particulier), disparu il y a quelques années (juillet 2007), a laissé un grand vide aussi bien dans ces prises de positions tranchées sur les forums du net que dans le coeur de ses amis. Et des amis, il en avait jusque dans l'Est lointain en la personne de Serge Haffner, grand développeur de l'escalade sud-alsacienne qui grave son souvenir dans la dénomination des voies du secteur.

Fin de la parenthèse !

 

 

DSCN6295rec reg red comp  DSCN6290rec reg red comp

 

 

 

Des rails de fissures à verrous, du mur dalleux ou entrecoupé de surplombs athlétiques, il existe plusieurs styles dans ce secteur ... mais pas vraiment de voies faciles (un seul 5) ...

 

 

  Pour ça, il faut choisir le Nouveau Gueberschwihr !

 

 

 

 

Bien avant la maison forestière sur la route menant à Osenbach depuis le village de Gueberschwihr, les voitures s'alignent le long de cette montée.

Le repérage du parking est facilité par les panneaux de recommandations des chasseurs fixés sur la gauche de la route (photo ci-dessous).

 

C'est le monde à l'envers 

Les grimpeurs sont-ils si nombreux, si menaçants dans cette région pour voir les rôles s'inverser à ce point  : c'est le chasseur qui demande un peu de respect pour sa pratique au prix de messages affichés au départ du sentier d'accès au Nouveau Gueberschwihr.

De nos yeux de provençaux, cette lecture ressemble à une hallucination : inimaginable de voir nos fiers "régulateurs de gibiers" renoncer aux collines ou même les partager .

 

 

 

P1040088rec reg red comp
P1040092rec reg trace red comp
 P1040094rec reg red comp

 

 

  Le chemin s'enfonce dans les bois et dépasse quelques blocs poffés. Il en existe de nombreux autres en contrebas. A peine plus loin, emprunter le sentier descendant en lacets dans la pente (photo ci-dessus). Au bout de quelques mètres, la première tour fait son apparition. Sans dépasser les 20 mètres et plutôt à 10 mètres de moyenne, la hauteur parait raisonnable : sans doute, l'effet des arbres voisins qui rallongent visuellement l'ensemble .

 

 

P1040096rec reg red comp  P1040099rec reg red comp  P1040103rec reg red comp

 

 

  Sur ces tours, murs, dièdres, arêtes, pas moins de 47 voies équipées sous le 6a !

Largement de quoi attirer tout ce que Mulhouse, Colmar et toute la région autour comptent de clubs et de grimpeurs débutants à confirmés. Les week-ends et vacances scolaires, la fréquentation sera donc copieuse.

 D'abordables, ces voies ne le sont que par le chiffre car il faudra parfois une bonne dose de force pour décoller dès le 5b où les départs surplombants ne sont pas à négliger même si les prises franches sont fournies. Les plus belles voies correspondent bien aux coups de coeur attribués dans le topo 2010.

 

Dans ce fourmillement, on découvre une image familière : celle du mur de la Carrière (aperçu en photo rabougrie ci-dessus à droite) !

Ici, on touche l'historique ! L'histoire de l'escalade sportive s'est écrite sur ces parois ; à la fois alsacienne et retentissant dans la France entière !

 

Qui n'a pas entendu parlé de "Mythoman" 8a et ses multiples combinaisons ou de "Protection rapprochée" premier 8a local en 1986 par Jean-Pierre Minazzi (ou sa version en 8c par Pierre Bollinger sans la prise taillée) et des premières extrêmes enfin réalisées à l'aube du 21ème siècle (récit par Thomas Leleu de la première de "La Croisade" 8b+ et de "La puce" 8a+) ?

 

 

Qui n'a pas quelques souvenirs de "l'Art" aujourd'hui 8b/8b+, ce toit géant à 3 mètres du sol qui préfigure l'escalade de voie sur-bloc (9 mouvements dans le dur) et résume un peu le style en force de l'escalade alsacienne . Ce monument de puissance dompté par Jean-Minh Trinh-Thieu en 1995 correspond maintenant aux efforts des grimpeurs de bloc (vidéo ci-contre).

 

 

 

 

Outre la page sur le site web de Serge Haffner, vous trouverez les falaises de Gueberschwihr comme tous les sites des Vosges du Sud (dont la Martinswand par exemple, site majeur de grandes voies en granit) décritent dans le tout récent topo "Est'calades" édition 2010 de Jacques Dreyer.

 

 

 

 

En retournant dans la vallée, ne manquez pas le panorama sur le village de Gueberschwihr accroché à flanc de coteau dont il tire des vins réputés. Cette vue vous donnera peut-être l'envie de déambuler dans les rues typiquement alsaciennes avec maisons à colombages et clocher roman.

Du grès mauve dont sont faits leurs monuments, les habitants de la région ont développé un penchant fort pour la couleur et l'application sur les façades : du plus bel effet réjouissant ... au plus criard. Affaire de goûts mais on ne peut retirer le côté enjoué !

 

DSCN6305rec reg red comp DSCN6308rec reg red comp 

 

 

 

 

 

 

 

  Dans la catégorie "carrières de grès", il suffit de prolonger d'une quinzaine de kilomètres sur la D83 en dépassant Rouffach pour arriver à Bergholtz.

Site sportif aussi réputé et donc aussi courru que Gueberschwihr, l'ancienne carrière de Bergholtz se cache dans la forêt et déploie presque 80 voies. Le niveau moyen est plus élevé et il vaut mieux faire du 6a pour tenir la séance.

 

Aujourd'hui, le rocher étincelle de tous ses feux mais apparemment, dans les années 90 quand les premiers équipeurs ont commencé le chantier, la mousse masquait considérablement les parois et brimaient le potentiel des lieux.

Le jardinage gagna donc ses lettres de noblesse ici vu les belles réglettes maintenant dégagées.

 

Parking en haut du village (rue des sapins) au coeur du vignoble  : P1010369rec reg red comp

Quitter la piste par ce sentier à gauche (flèchage clair sur les arbres à droite).P1010371rec reg trace red comp

 

 

L'étonnement premier est de grimper toujours plus loin dans la forêt (large piste) sans jamais voir le moindre caillou.

Et enfin, en longeant à flanc, quelques traces mauves émergent des arbres et de la mousse. C'est là !

 

 

 

P1010374rec reg red comp
P1010390rec reg red comp
 

Quelle motivation immense pouvait posséder nos ancêtres pour exploiter une carrière complétement perdue dans la forêt  ?

Exploitation qui, entre parenthèses, fit quelques dégats à la vue des croix et inscriptions gravées de la fin du XIXème siècle (non, ce sont pas des épitaphes en mémoire de grimpeurs imprudents sacrifiés sur l'autel de la croix moderne ).

 

Lequel de ces carriers aurait imaginé un instant que ce rocher servirait à autres choses que la matière première aux constructions et que les falaises ainsi créées bénéficieraient pour les loisirs sportifs ?

 

P1010386rec reg red comp

 

 

  Les faces sont plus longues qu'au Nouveau Gueberschwihr et l'activité humaine d'extraction a modifié le style (moins d'alvéoles) : entre deux lignes de fissures, on rencontre plus de réglettes comme au Kronthal (ou à l'Etoile Noire pour des références plus phocéennes).

Néanmoins, le grès est plus sableux que sur les autres sites : si votre oreille se tend curieusement en devinant le souffle heurté d'un sanglier ; non, c'est juste un grimpeur éliminant tous grains susceptibles de faire glisser ses doigts .

 

 

P1010389rec reg red comp  P1010396rec reg red comp

 

 

Paradis du 6 (topo sur le site de Serge Haffner), la difficulté de Bergholtz plafonne à 8a (sans jeu de mot puisque le style reste en mur ou léger dévers). Pas de voies mythiques, peu connu hors de la région, le site est toutefois recommandé en cas de visite entre Mulhouse et Colmar.

L'ombre des arbres profitera plus lors des chaleurs estivales qu'en mi saison où l'humidité se fera ressentir.

 

 

Comme à Gueberschwihr, il est clairement demandé aux grimpeurs de quitter les lieux avant la nuit afin de laisser la faune locale s'épanouir en toute tranquilité.

 

Si avec ça, l'escalade alsacienne n'est pas désignée comme l'exemple parfait de l'activité en harmonie avec l'environnement ...

 

 

Repost 0
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 13:16

 

 

Dénichant d'inédits espaces vierges sur la falaise historique du Cimaï, les deux Fred (Bourgeois et Tuscan) et leurs amis ont équipé de nouvelles voies dans ce temple varois de la réglette et du léger dévers technique.

Dirigeant de la société EB, célèbre fabricant français de chaussons d'escalade, Fred Tuscan imagine cumuler l'inauguration de ces nouvelles lignes avec un rassemblement de grimpeurs promu par la marque de chausson qui fête ses 60 ans d'existence.

 

Ainsi nait le premier "EB On Ze Roc" au Cimaï.

Absent de cette grande fête des 27 et 28 mars 2010, quelques membres de la C.M.E.L. s'empressent de rattraper leur décalage au premier créneau disponible.

 

L'expansion du secteur s'est faite sur la gauche de la face vers La Carrière et le secteur Smilax.

 

 

 

Dans ce mur incliné taillé au couteau, quelques lignes existent déjà (les 8a de "Consensus" et "Manque de tact" ) au secteur La Carrière. Les "mutants" présents lors de l'évenement ont identifié quelques lignes potentielles extrêmes (9 ... ??). C'est l'avenir ... ???P1000165reg red comp P1000171rec reg red comp

  Sur la vire exposée (secteur Scarface), le grimpeur se vachera au câble mis en protection. Aucune crainte pour notre ami à quatre pattes qui cotoie le vide sans sourciller.

 

 

P1000168rec reg red comp

 

A l'extrémité gauche de la vire câblé, Olivier s'échauffe dans un nouveau 6b pas si simple : "Ouvre les yeux !". Et oui, chez les varois, pas de cadeau dans les petites cotations  !

Lecture essentielle pour ne pas crisper trop vite des croutes inadéquates. Suivez le conseil donné par le nom de la voie !

P1000174rec reg red comp 

 

 

 

  Entre le secteur de La Carrière et Smilax, un pan de rocher original pour les lieux étale ses couleurs rougeoyantes comme émergées de la terre..

 

C'est le secteur On Ze Roc !

 

Facilement accessible en longeant La Carrière, l'orientation spéciale (protection des parois déversante voisines) l'isole du rayonnement du soleil et rend ce secteur idéal quand il fait chaud.

 

 

 

P1000166rec reg red comp

Un aperçu du topo distribué lors du rassemblement EB On Ze Roc 2010 dénombre sur ce secteur 7 voies dont les cotations corrigées sont les suivantes :

8a+ ; 7b+ ; 7a ; 7c+ ; 7b ; 8a ; 7a+.

 

P1000179rec reg red comp

 

 

 

 

Parfaitement esseulé en début de séance, l'affluence guidée par la curiosité va grandissante au cours de la journée.

D'abord rejoint par l'équipe de Bloc Session (Matthieu, Nicolas, Clément, Jef'), c'est ensuite la cordée de Thierry Volpiatto venu travailler le 8a "EB On Ze Roc" qui arrive.

 

La deuxième étape sur ce secteur conduit au 7a majeur de "Tamalou" qui remonte l'immense dièdre.

Mêlant passage continu et repos astucieux (écarts multiples sur le pan accolé derrière soit), cette voie est un régal dont tous les visiteurs se délectent.

 

P1000235rec reg red comp

 Nicolas Mitaut démarre devant Olivier en mode "Pause".

Quand vient son tour, ce n'est pas le bleu de chauffe qu'il endosse mais il voit tout rouge  !

P1000186rec reg red comp

 P1000191rec red comp  P1000195rec reg red comp

 

 

Des bacs, un léger dévers, des prises géantes à dénicher et des méthodes à imaginer pour ne pas exploser avant l'arrivée !!!

 

P1000201rec reg red comp  P1000205rec reg red comp  P1000210rec reg red comp

 

 

 

 

 

P1000199rec reg red comp

 P1000243rec reg red comp

 

Suivant les réserves de chacun, la tactique sera plus ou moins détendue : écarts systématisés ou simple repofage avant d'avancer tout en souplesse .

 P1000212rec reg red comp

 A l'apogée de l'affluence, les cordes pendent de tous les relais dans un enchevetrêment inextricable ? Pas du tout, simple illusion  !

 

P1000287rec reg red comp

 

 

 

 

 

 

  Dans la montée en difficulté, la ligne suivante est "l'obscur objet du délire", le 7b qui traverse sur les petites patates (prudemment renforcées au sika teinté) avant d'essoufler l'appareil cardio-respiratoire dans une remontée continue.

 

 

Matthieu Lupo profite de ses rares créneaux hors de la salle Bloc Session pour grimper à l'extérieur : à l'attaque de "l'obscur objet du délire".P1000251rec reg red comp

 Après la traversée technique tout en savants croisés et bascule de pied vers de meilleurs grattons, place à la remontée sur une ligne de faiblesse fissurée et pourvue de multiples bacs.

P1000255rec reg red comp

 C'est le dévers et l'accumulation des mouvements qui vont ruiner les avants-bras et durcir la fibre asphyxiée.

 

P1000225rec reg red comp

 P1000226rec reg red comp

Illustration de l'héritage du "cousin", Olivier exécute un parfait grenouillage à la mode du Blond.

 

 

Thierry Volpiatto et son collègue travaille le 8a "EB On Ze Roc" : réglettes et résistance au menu.

La taille est un facteur déterminant puisque Thierry doit accomplir une séquence spécifique avec un jeté sur prises rabougries. Dans ce cas, la difficulté grimpe aisément à 8a+.

 

 

P1000246rec reg red comp  P1000249rec reg red comp  P1000264rec reg red comp
 Thierry dans sa séquence du jeté : P1000265rec reg red comp  P1000275rec reg red comp  P1000276rec reg red comp

 

 

 

 

 

 

 

 

A deux points du relais, pas de place au doute ! Mousquetonner ou avancer, il faut choisir ... et vite. L'interrogation même perturbe le mécanisme et provoque l'échec.

 

P1000296rec reg red comp

 

"Un ange passe", la directe en 7c+ à droite du trou béant réclame technique, placement et précision tout en conservant un net besoin de résistance. Les mouvements sont originaux et la voie très belle !

 


 

P1000284rec reg red comp

 

 

 

 

 

 

Sur le fil gauche du dièdre, "Au gré du vent" 7b/b+ égrène sa litanie de petites prises : chaussons ajustés, force dans les doigts et technique précise en poussée de pieds sont le bagage nécessaire pour enchainer cette voie.

 

P1000271rec reg red comp

La fine fissure à gauche héberge "Na'vi" 8a+.

 

 Olivier à l'attaque d'"Un ange passe" 7c+ : un run de fin de séance pour déchiffrer les méthodes.P1000285rec reg2 red comp

 

 

 

 

  Quand l'ombre se raréfie, que la végétation rechigne à se développer pour offrir une couverture suffisante, ne reste à Bo que la débrouille pour se rafraichir : un drap de terre humide ...

P1000224rec reg red comp

 ... avant une sieste sur une serviette désertée !

 

P1000294rec reg red comp

L'application à la lettre de la maxime :

"Qui va à la chasse, perd sa place !"

 

 

 

Bilan de cette exploration : du beau travail des équipeurs (Fred Bourgeois et Fred Tuscan) et un renouveau sympa de ce site magique.

Il reste encore 3 autres secteurs étoffés à visiter autour de "Pétale de rose", du secteur Smilax  ...

Ce secteur "On Ze Roc" est conseillé pour le niveau 7 et l'ombre bienvenue !

 

 

 

 

 

Repost 0
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 17:59

 

 

Retour en images sur l'évenement annuel de la salle de pan Bloc Session de La Ciotat : le Mega Bloc qu'on teste du 24 avril 2010.

 

Intégré dans le planning des compétitions mensuelles de la salle, ce rendez-vous en guise de finale de l'année se déroule sur un après-midi avec des blocs tout nouveau à parcourir dans tous les sens et dans tous les niveaux.

 

 

 

 

Bloc Session Contest affiche 24 avril 2010

 DSCN6355rec reg red comp

 

 

Matthieu Lupo à la tête de son équipe gère à la perfection la formule de l'inscription jusqu'à la soirée qui suit avec un maximum d'ambiance.

 

Un module extérieur augmente les possibilités.

 

DSCN6360rec reg red comp

  Fébrile, attentif et concentré, la foule (plus de 80 participants) écoute les règles du contest énoncées par Nicolas Mitaut devant l'équipe d'arbitres.

 

DSCN6361rec reg red comp

 

 

 

 

 

DSCN6363rec reg red comp  DSCN6367rec reg red comp

 

 

Chacun est libre de son parcours sur les blocs proposés. Echauffement en douceur avant d'augmenter l'intensité ou directement dans le vif du sujet pour bénéficier de la fraicheur immédiate ! Toutes les stratégies se rencontrent mais surtout celle du "j' fais le bloc libre".

 

 

DSCN6373rec reg red comp  DSCN6376rec reg red comp

 

 

 

 

 

 

DSCN6389rec reg red comp  DSCN6383rec reg red comp

 

 

 

DSCN6390rec reg red comp  DSCN6396rec reg red comp

 

 

Filmé par Fred Ripert, chaque participant aura droit en souvenir à un DVD du film monté de la journée. Connaissant la maitrise de l'outil vidéo de Fred, c'est un beau cadeau .

 

Le classement final établit la hiérarchie suivante :

1. Edouard Guis

2. Maxime Sembelly

3. Thomas Reymonencq

 

 

D'ores et déjà, le challenge reprendra dès l'été passé. Rendez-vous à la rentrée 2010 pour une nouvelle saison de contest à Bloc Session !

 

 

 

Repost 0