Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de la Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral !

Marseillais, Aixois, Aubagnais, Ciotadens, quelque soit l'origine, nous sommes tous animés par la même passion de l'escalade libre. Les articles traiteront principalement des sorties en rocher avec des photos et encore des photos.

Puisqu'il y a du soleil toute l'année en Provence et que nous sommes heureux d'y vivre, c'est évidemment nos belles falaises du sud qui sont visitées régulièrement.

Et puisque le centre du monde vertical est à Marseille, les Calanques et toutes les falaises phocéennes seront à l'honneur. En amoureux transi du rocher, nous irons même jeter un oeil hors de nos frontières ...

La C.M.E.L., c'est aussi une association qui cherche à aménager notre environnement pour la pratique de notre sport favori (Clean Up Day de La Ciotat). Le blog permettra d'en rendre compte.

Bonne lecture à tous les grimpeurs internautes !!!

 

  

P.S. :

Pardonnez une facheuse tendance à laisser le retard s'accumuler dans la publication des articles !

Mais la description d'une voie ou d'un secteur est relativement intemporelle ... peu importe la date d'édition !

Recherche

Contacts C.M.E.L.

Pour toutes demandes d'informations, questions et autres, vous pouvez contacter (remplacer les mots en majuscules : AROBASE, POINT, par leur symbole) : 

 

  • Olivier Didon par mail : didon POINT olivier AROBASE gmail POINT com

                                     ou par téléphone : 06 19 14 01 01

  • Jean-Philippe Dalbavie par mail : jeanphi.dalbavie AROBASE wanadoo POINT fr

                                  ou par téléphone : 06 09 89 64 91

Visites

 

Nombre de visiteurs (depuis 2006) :

 

Articles Récents

A découvrir

 

 

   
La Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral vous offre ses services pour un encadrement en escalade, canyon, via ferrata, parcours accrobatique. Retrouvez le détail des prestations de "nos professionnels au service de votre passion" sur la page dédiée aux moniteurs C.M.E.L. 

 


 

  Saison 2012/2013 : compétition "Blocs qu'on teste" ouverte à tous. Rendez-vous mensuels les vendredis soirs à partir de 19h (le calendrier sur la page Compétition)  à Bloc Session de La Ciotat et finale en avril !


Les autres salles de la région sur la page des salles d'escalade phocéennes.

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 


 

Quelques soient les opinions quant au choix du système de protection, le Parc National des Calanques est bien là (signature officielle en avril 2012).


La place des activités douce de pleine nature comme l'escalade est défendue par l'association "Des Calanques et des Hommes". Historique des actions depuis 2009 sur la page "Avenir de l'escalade dans le Parc National des Calanques".
 


 

 


 

 

 


 

2 mars 2009 1 02 /03 /mars /2009 11:25


Débuté timidement début 2008, le plan de rééquipement mené par le CD 13 FFME sur les terrains appartenant au Conseil Général des Bouches du Rhône (suite à la signature de la convention) s'est activé en cette fin d'hiver 2009.
Les résultats sont largement perceptibles à St Michel d'Eau Douce où la C.M.E.L. via ses représentants Olivier Didon et Jean Devaud ont contribué à ces travaux :

  • "Solidarnosc" : 3 longueurs en 6a/6a+ bien nettoyées, sur du beau caillou et des relais confortables. Avec la marge et en jouant intelligemment avec les dégaines (une quinzaine) et l'engagement, on peut même se faire un maximum de plaisir en sortant une seule et unique longueur de 70 mètres : du pur bonheur !
  • "Arête de la Cordée" : la grande classique des Goudes.
  • "La Rectiligne" : dièdre et cheminée à l'ancienne. Toujours intéressante malgré la patine marquée de cette classique de 1940. A parcourir de préférence par une sèche et collante journée d'hiver.
  • La "traversée spécial doigts" avec Vincent Vilmer et des stagiaires BE.
  • "Le S" par George Paul.
  • "Le poids du ciel" par Olivier Michaud.
  • "Les Trois pins" par Olivier Michaud.
  • "Poubelle d'époque" par Vincent Vilmer et Olivier Michaud.
  • "?" (voie sans nom à droite d'"All Free") par Vincent Vilmer : 2 longueurs bien techniques sur un rocher superbe : L1 6a+ - L2 6b (? A confirmer).
  • "Toit de Garrigou par la droite" par Pierre Clarac : une classique facile avec une superbe traversée sous le surplomb.
  • En face Nord, Vincent Vilmer a rééquipé les "Trois rappels".



 
 
 

Au Crêt St Michel, il restait quantité d'itinéraires rééquipés dans les années 80 dont les plaquettes souffraient copieusement de l'air marin oxydant.
Les scellements inox ont maintenant remplacé ces vieilleries.

 
 
 
     




Parmi ces voies, "l'Arête du Brouillard" rééquipée par Bernard Privat est une ligne idéale pour l'initiation dans plusieurs longueurs. La difficulté comme l'ambiance est réduite et les relais sur des vires ultra-confortables.
Néanmoins, comme toutes voies de ce niveau, le casque est obligatoire car les vires sont chargées de cailloux volatiles.

  

 
Le vent d'Est se ressent dans les dernières longueurs de l'arête.
Ballade tranquille avec vue sur le port et relais agréable.
  Dernière longueur où l'abondance de prises ne doit pas perturber le choix vers les plus solides.   Accès au rappel du "Complexe d'Icare" : cairns puis main courante jusqu'au relais. Le vide augmente l'ambiance !


 
 

 Pour éviter de descendre à pied dans les pierriers et ainsi détruire la flore fragile de ces espaces (comme l'endémique Herbe à Gouffée ou Sabline de Provence poussant dans les pierriers), la descente est privilégiée en rappel.
Deux lignes sont équipées de part et d'autre du Crêt. L'une sur la gauche dans "Complexe d'Icare" (rééquipée par Olivier Michaud) avec deux rappels de 46 mètres et l'autre dans la ligne des Dalles de l'UEREPS (2x50m ou 4x30m environ).




 

  "Les cheminées " L1 5b   Des jolies gouttes d'eaux (acérées) au départ puis ça se redresse avant l'arrivée dans le couloir.   Le débroussaillage est conséquent. Ne reste qu'une fréquentation régulière pour empêcher un enfouissement prématuré sous la protection des chênes-kermès.


 
 
Attiré par la facilité annoncée, "les cheminées" (rééquipé par Olivier Michaud qui a fait beaucoup de débroussaillage) est une suite logique de l'initiation. Mais, attention, cette voie Gabriel-Livanos de 1947 vaut sensiblement plus que les 4b du topo.
Nous proposons volontiers : L1 5b L2 5c+ (un pas athlétique avec inversée) L3 5c.
 
 
 Parfaitement abrité du vent d'Est, cette voie réchauffe les répétiteurs hivernaux.
 
 
 

"Les cheminées" L3 5c : un rocher compact avec quelques trous pour le repos.
 

Du sommet, il est dommage de ne pas avoir une ligne de rappel direct pour descendre ici.
Il faut pour l'instant remonter sur le plateau et rejoindre celle des Dalles de l'UEREPS : pas très pratique !


Juste à droite de cette voie, Olivier Michaud a rééquipé la variante de sortie en dernière longueur de "Roule ta bille" (si on va directement vers le premier point, il est passablement haut (expo)) Vincent Vilmer a rééquipé "T'engatze pas" avec un départ du bas pour deux longueurs immenses.
  



 
Les autres voies rééquipées du Crêt St Michel sont les suivantes :

  • "Grand dièdre jaune" par Pierre Clarac.
  • "La Directe" par Bernard Privat. Voir l'article.
  • "Les Mordus" par Bernard Privat.
  • "La Chaloupée" par Pierre Clarac.
  • "Eperon de droite" par Pierre Clarac.
  • "La Bavaroise" par André Bernard.
  • "Le doute et la pierre" par André Bernard.
  • "Tendre incisive" par André Bernard.
  • "La Rimaye" par Xavier Legendre.

 


Le Roy d'Espagne a déjà subi le lifting d'Hervé Gugliarelli : voir l'article.

Les chantiers continuent et une nouvelle tranche s'ouvrira fin 2009. Merci à tous les rééquipeurs investis dans les Calanques !

A suivre !


Merci à Vincent Vilmer, l'agile coordinateur de la commission rééquipement qui nous fournit les infos. 

 
 
 

 

Repost 0
14 janvier 2009 3 14 /01 /janvier /2009 00:14




A la vitesse où la nature change d'aspect, que voulez-vous que notre mémoire retienne ?
L'ouragan neigeux daté d'à peine quatre jours semble une nouvelle galégeade marseillaise tant le soleil du week end baigne des paysages sans aucune trace blanche si ce n'est notre calcaire urgonien inamovible.

La chaleur pousse même la bande de collègues réunie à l'Igloo du Socle à exposer les peaux blanchies aux marques de l'astre rayonnant.


 

Les cordes pendent, les nouvelles circulent, les circuits routiers fleurissent dans la terre et les bateaux tracent leur ligne maritime : le pur bonheur d'une sortie Calanques en hiver !
 










 Enseignant-chercheur à la ville et chasseur de réglettes, adepte des blocages puissants sur le caillou, Xavier surprendrait tous ses étudiants en leur présentant ces photos dans "Ressac" 7b.






Claude Cerruti au départ de "Ressac" 7b.
 



 Hervé révise ses gammes dans "Brobodoblom" 7a+  André finit sa séance dans "la joie de vivre" 6b+.  Maryline dans "Baraka" 5c.


A foison en 2007, les chenilles ne sont pas encore sorti de leur villégiature cette année. Espérons qu'elles restent absentes comme l'année dernière ...
 
 
 
 

 


Repost 0
12 janvier 2009 1 12 /01 /janvier /2009 19:35


Jeudi 8 janvier 2009 :

Le réchauffement climatique fait reculer la calotte polaire qui a fait une irruption express hier matin sur les Bouches du Rhône.
 Les glaces, neiges se retirent petit à petit laissant à l'explorateur l'opportunité de s'aventurer loin de ses bases.



Les Flammes de Pierre et la Tête du Trou du Chat.

Ci-dessous, le cirque des Goudes avec la Tête du Trou du Chat, St Michel d'Eau Douce et le Rocher des Goudes.






 
Du col de la Gineste, vue sur le Mont Puget et Luminy.


Puis, escapade sur le site de blocs de la Gineste.
 



  
 
Repost 0
10 janvier 2009 6 10 /01 /janvier /2009 18:43

 
 

Mercredi 7 janvier 2009 : 


 
 Au Premier Jour, il y a le noir : un ciel sombre obscurcit l'horizon de Marseille et toute la région phocéenne.

Puis, vint le blanc, d'abord, du ciel tombant en flocons drus, épais et dense recouvrant rapidement le sol d'un matelas cotonneux.

S'ensuivit une pagaille monstre dans les rues marseillaises et sur tous les axes de la région bloquant les autoroutes et coupant la ville du reste du monde.

Privé d'activités, chacun retourne à ses joies d'enfants dans les rues enneigées et goute au plaisir des boules de neige, des bonhommes de neige, des pentes de neiges à dévaler à ski, en surf, ...

Le grimpeur jette un oeil sur ses falaises et découvre les Calanques sous un profil inédit.

Gilles Bernard nous confie le résultat de son excursion à Sormiou :


Dans le jardin !  A l'entrée du parking de Sormiou !
   
Au loin, le Bec et la Momie !
 Secteur "Lou Spigaou".  Le port et l'Aiguille de Sormiou au loin.
 Derrière le secteur "Arénas".  Colline de Lun.

  Le contraste avec l'article précédent vantant les qualités ensoleillés du département est saisissant.

 
 Prochaine visite à Marseilleveyre !
Repost 0
10 novembre 2008 1 10 /11 /novembre /2008 23:19


Depuis l'été 2007, chacun a pu profiter des aménagements réalisés pour consolider le sol au pied de la falaise des Escampons, site sympa (et très fréquenté) à l'approche de la calanque de Morgiou.
En effet, le piétinement des grimpeurs provoquait l'accélération du ravinement de la terre et présageait d'une détérioration irréversible. Le CD13 FFME décide d'engager des travaux de consolidation.
Ecoutons le récit de Vincent Vilmer, coordinateur pour le CD13 :

"Educateur à l'ADDAP13 (et équipeur de renom), Alain Dupaquis propose d'encadrer un groupe de jeunes pour ce chantier. Avec Hélène, autre éducatrice et 4 jeunes, l'objectif est le suivant :
limiter l'érosion trés forte engendrée par les grimpeurs au pied de la falaise et sur le sentier.

Les travaux ont duré une semaine en mai 2007. Le plus dur a été de monter les traverses de chemin de fer (imputrescible) sur le sentier bien raide qui mène à la falaise. Un vrai boulot de forcat (mais sans les chaines, le boulet et le pyjama rayé ) !
On a préféré épargner certains jeunes qui avaient déjà un peu de mal à monter avec une pelle... Alors en renfort, Gilles (Bernard) et Pierrot (Clarac) ont été du bagne.
Les percer ces maudites traverses, c'était coton ... aussi, toute la science d'Alain au perfo était nécessaire.
Les jeunes ont bien bossé et Alain travaille comme il frise (et il frise beaucoup !).
Ils ont terrassé, percé, cimenté, ramassé des pierres de plus en plus loin, moufflé des blocs de plus en plus gros, ...  
Voilà le résultat :


   
  

Mais l'éducation passe également par d'autres chemins alors ils ont cogité sur l'utilité d'un tel aménagement paumé au milieu d'une colline mais aussi organisé un mariage en Tunisie ...
Et il reste encore un peu de boulot : une traverse sert de banc là-haut ... la nature peut maintenant reprendre ses droits. "




 
 
Bravo pour cette première consolidation, preuve de l'implication des grimpeurs pour préserver leur environnement et merci à l'investissement de tous les participants !
 
 


 
Repost 0
20 octobre 2008 1 20 /10 /octobre /2008 12:25

Merci à quelques contributeurs du net qui ont sorti de l'oubli ces vidéos du Grec.
25 minutes d'excursion dans la vie de l'ouvreur référence des Calanques.
Tourné en 1994, ce petit film de Jean Afanassieff suit à Marseille (entre Endoumela corniche, le port de Morgiou) les déambulations en souvenirs de Georges Livanos. C'est l'occasion de revenir sur son exceptionnelle carrière de grimpeur en compagnie du maitre Georges et de Sonia l'indestructible comme il le dit lui-même.



L'occasion de profiter aussi de ses formules savoureuses :

"L'escalade libre la vraie, ... sans guillemets, c'est l'escalade libre !! C'est à dire d'être libre de faire ce qu'on veut ! De mettre un étrier si on en a envie, de faire du 3 si on en a envie ou d'aller ramasser les fraises. Ca, c'est vraiment libre."


"... les types qui commencent à adopter un ton doctoral pour expliquer comment ils ont coincé la troisième phalange dans le vingt-cinquième mouvement qui leur avait demandé trois ans d'étude pour arriver à 5 mètres au-dessus du sol ..." Tiens, il n'y aurait pas comme un air de famille avec les lyrismes d'un certain Hervé, plume de topo majeur du Sud 









"Ce qui compte pour un grimpeur, c'est d'abord de grimper !"


" ... enfin, les questions d'horaire, c'est un détail ! Le meilleur horaire, ça consiste à arriver à 70 ans ..."


" ... ça, je dois reconnaitre que je suis assez énergique. Quand je garantis un piton, on peut y accrocher un porte-avion ..."









"... indestructible [...] ces gens là pour les abattre, il faut une tonne de briques. 950 kilos, c'est pas suffisant !"


Et pour finir, la phrase culte connu de tous : "... il vaut mieux un piton de plus qu'un homme de moins. Surtout quand cet homme-là, c'est moi ! ... C'est ça le Grec !"






Après ça, trois envies : aller grimper, relire "Au-delà de la verticale" et se mettre à la roulée vissée au coin du bec 
 
 
 
 

Repost 0
3 juillet 2008 4 03 /07 /juillet /2008 10:44

 


La canicule s'installe.

Travailler dans une atmosphère asphyxiante à plus de 27°C réclame une soupape de décompression.
Reprenant les habitudes de 2007, un petit groupe se retrouve dans le courant d'air ombragé de la Bergerie.
Entre deux traversées d'échauffement, les commentaires vont bon train sur les projets estivaux.



 

 Nouveau champion de Triathlon, Sir Djamoul montre qu'il a toujours les Calanques dans la peau et ne se verra pas déposséder de son titre d'Empereur des Calanques.


 



Les dégaines sont alignées dans les longueurs jusqu'à la pénurie. Trop de voies ? Trop d'enthousiasme ?
Finalement, prévu pour rester une petite heure, c'est à la frontale à presque 23h que les dernières cordes sont repliées.


Vraiment, un site parfait pour s'oxygéner après le boulot !

 
 


 
 
Repost 0
19 juin 2008 4 19 /06 /juin /2008 12:42




Au-dessus de Marseille, la chaleur fait gonfler les nuages à grande vitesse laissant craindre l'explosion orageuse pour ceux qui auront le malheur de se trouver dessous.





 

 
 Préservé de cette menace, le Vallon des Aiguilles dresse ses fières tours parcourues de classiques ancestrales (enfin, du siècle dernier, c'est déjà l'aube des temps).
Au sommet de la paroi de "la Tour" (justement), le retour à pied vers le col des Chèvres mène à proximité (ou même devant) d'un gendarme dont l'extrémité se dédouble en deux oreilles dressées aux aguets.


 


Prolongé son ascension au-dessus du niveau de la mer dans cette voie de 40 mètres est un plaisir bien avant d'être une obligation. Le réel sommet atteint vous transforme en alpiniste victorieux.
Le rocher blanc et licheneux est creusé en de multiples écailles et gouttes d'eau se laissant dominer pour un 6a des plus abordables (6a+ pour le topo).


 
Avec des coinceurs, on peut aussi remonter une fissure voisine en 5b.

  


 




On remarquera que les plaquettes de 2002 subissent déjà l'attaque en règle des embruns soufflés par quelques rafales d'un puissant mistral. L'oxydation est révélatrice du sens du vent. Leur épaisseur laisse une marge encore conséquente avant de s'alerter sur leur solidité.



Alors profitez de votre passage pour toucher "les oreilles de lapin".

 
 
 



Repost 0
9 juin 2008 1 09 /06 /juin /2008 15:52



Avec son habituelle force de frappe dont l'efficacité n'est plus à démontrer, Hervé Guigliarelli expédie le rééquipement complémentaire du Roy d'Espagne.

Prévu dans le plan de rééquipement des terrains du Conseil Général dans les Calanques, le chantier prévoyait un lifting des précédents rééquipements en rajoutant quelques points au départ expos des voies. Surtout, il devait permettre de remplacer tous les relais hors normes comme les troublantes "queues de cochon" (génératrice de quelques accidents ces dernières années). Une balade dominicale en quelque sorte !

Au bilan, en ajoutant un point par-ci et un relais par-là, Hervé comptabilise exactement 180 points placés sur les trois secteurs du topo 2004. L'équivalent de plus d'une quinzaine de couennes ou de trois grandes voies de la Paroi Noire.
Les habitants de la tour voisine ont subi le vrombissement nocturne du perfo pendant une quinzaine de jours à raison d'à peine trois visites par semaine. Quand on parle d'efficacité, ce ne sont pas des paroles en l'air !
Si les départs des voies expos sont sécurisées par l'ajout d'un point supplémentaire, le danger reside toujours dans l'espacement entre le deuxième et le troisième. A part, remplacer de zéro et casser les points en place, pas vraiment de solution.

Reste à retirer les restes d'équipement anciens pour achever le travail.

Merci et bravo pour l'investissement.

Après le lifting, redécouvrons les lignes oubliées de ce spot de soirée estivale !

 
 
 
 

Repost 0
5 avril 2008 6 05 /04 /avril /2008 16:31



Après d'une part, la signature avec le CD13 FFME de la convention des falaises sportives sur les terrains du Conseil Général des Bouches du Rhône et d'autre part la demande de subvention pour remettre aux normes de sécurité les voies sportives, l'heure est au démarrage du plan de rééquipement sur le terrain.


  Profitant d'une accalmie dans son emploi du temps avant le rush du printemps, Bernard Privat ouvre le bal en livrant le fruit de son travail dans "La Directe" au Crêt St Michel.



 




La ligne de scellements inox remplace avantageusement les restes de plaquettes et pitons rouillés de cette classique.
La première longueur reste identique mais les deux suivantes sont fusionnées en 40 mètres d'envolée jusqu'à la bonne vire. Le final dans la dalle rouge est toujours aussi magique : beau résultat !
 






Vincent Vilmer et Gilles Bernard s'active pour nettoyer une ligne de rappel au dessus des Dalles de l'UEREPS. La purge n'est pas encore finie pour le dernier rappel. La descente pourra se faire soit rapidement avec 50m ou alors en plus fractionné avec une longueur de corde plus réduite.
Il existera à terme deux lignes de descente en rappels de part en d'autre de la falaise pour privilégier ce moyen et ne plus emprunter définitivement les éboulis où la Sabline de Provence (plante endémique des Calanques et de ce fait, protégée) a bien du mal à résister au ravinement des cailloux.



Pour la suite, des équipeurs chevronnés comme Xavier Legendre, Pierre Clarac, ... activeront leurs chantiers ; mais seulement après la saison estivale ...


A suivre dans ces pages au fur et à mesure des réalisations !



Repost 0