Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de la Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral !

Marseillais, Aixois, Aubagnais, Ciotadens, quelque soit l'origine, nous sommes tous animés par la même passion de l'escalade libre. Les articles traiteront principalement des sorties en rocher avec des photos et encore des photos.

Puisqu'il y a du soleil toute l'année en Provence et que nous sommes heureux d'y vivre, c'est évidemment nos belles falaises du sud qui sont visitées régulièrement.

Et puisque le centre du monde vertical est à Marseille, les Calanques et toutes les falaises phocéennes seront à l'honneur. En amoureux transi du rocher, nous irons même jeter un oeil hors de nos frontières ...

La C.M.E.L., c'est aussi une association qui cherche à aménager notre environnement pour la pratique de notre sport favori (Clean Up Day de La Ciotat). Le blog permettra d'en rendre compte.

Bonne lecture à tous les grimpeurs internautes !!!

 

  

P.S. :

Pardonnez une facheuse tendance à laisser le retard s'accumuler dans la publication des articles !

Mais la description d'une voie ou d'un secteur est relativement intemporelle ... peu importe la date d'édition !

Recherche

Contacts C.M.E.L.

Pour toutes demandes d'informations, questions et autres, vous pouvez contacter (remplacer les mots en majuscules : AROBASE, POINT, par leur symbole) : 

 

  • Olivier Didon par mail : didon POINT olivier AROBASE gmail POINT com

                                     ou par téléphone : 06 19 14 01 01

  • Jean-Philippe Dalbavie par mail : jeanphi.dalbavie AROBASE wanadoo POINT fr

                                  ou par téléphone : 06 09 89 64 91

Visites

 

Nombre de visiteurs (depuis 2006) :

 

Articles Récents

A découvrir

 

 

   
La Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral vous offre ses services pour un encadrement en escalade, canyon, via ferrata, parcours accrobatique. Retrouvez le détail des prestations de "nos professionnels au service de votre passion" sur la page dédiée aux moniteurs C.M.E.L. 

 


 

  Saison 2012/2013 : compétition "Blocs qu'on teste" ouverte à tous. Rendez-vous mensuels les vendredis soirs à partir de 19h (le calendrier sur la page Compétition)  à Bloc Session de La Ciotat et finale en avril !


Les autres salles de la région sur la page des salles d'escalade phocéennes.

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 


 

Quelques soient les opinions quant au choix du système de protection, le Parc National des Calanques est bien là (signature officielle en avril 2012).


La place des activités douce de pleine nature comme l'escalade est défendue par l'association "Des Calanques et des Hommes". Historique des actions depuis 2009 sur la page "Avenir de l'escalade dans le Parc National des Calanques".
 


 

 


 

 

 


 

16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 11:04

 

 

Dans le Ravin des Echos, l'enchainement le plus classique consiste à grimper "Pégase" au rocher du même nom puis du sommet à rejoindre le pied de l'arête et à faire "Zébulon" ou sa voisine un poil plus dur ("l'arête" avec une longueur de 5c+).

 

 

DSCN6025rec reg red comp

 

 

 

Atttention, classique se traduit par grandes affluences !

Contraint de se lever aux aurores à la belle saison pour ne pas faire la queue ou de profiter d'une accalmie en fin de journée, il est très agréable de se pointer à 9h et de grimper seul pendant ce mois d'avril.

 

 

 

Sur le chemin d'approche, quelques rochers déversants attirent l'oeil.

 

La montée direct atteint l'objectif en une quinzaine de minutes depuis le grand parking (rapidement rempli en pleine saison).

 

 

 

DSCN6034rec reg red comp

 

 

Le rocher de Pégase et le tracé approximatif (photo à droite) des 3 longueurs de la voie "Pégase" : 60 mètres, 3 lg, 5c max, 5b oblig., rings, face sud.

DSCN6026rec reg trace red comp 

 

 

Le succès a patiné les prises mais par ce temps sec, ce n'est pas gênant.

En plein soleil brulant, ce sera surement différent ...

 

 

Deux voies démarrent du pied et la plus simple est tout à droite.

La première longueur est fort photogénique grace au relais décalé sur la vire qui laisse tout le loisir de contempler et d'encourager ses partenaires (photos ci-dessous).

L'immense bloc détaché permet de judicieux écarts reposant les avant-bras dans ce mur à bacs en 5a athlétique.

 

 

DSCN6040rec reg red comp  DSCN6041rec reg red comp
  DSCN6052rec reg red comp  DSCN6043rec reg red comp
  Arrivée sur la vire en sortie de L1. Droit au-dessus, c'est le 6b de "ça gaze". "Pégase" se prolonge tout à gauche de cette vire avec un rude pas de 5c pour décoller du relais.DSCN6049rec reg red comp

  Après le pas bloc, les bonnes prises se succèdent avec une certaine continuité pour le niveau.

Les dégaines sont-elles alors considérées comme des bacs homologuées ?? DSCN6056rec reg red comp

 DSCN6060rec reg red comp

  "Cordée au rapport ! Prêt pour enchainer L3 !"

 DSCN6064rec reg red comp

  Dernière longueur plaisir avec le parking qui se garnit petit à petit (bien loin de la multitude de voitures de la pleine saison).

 

DSCN6070rec reg red comp

 DSCN6074rec reg red comp

 

 

 

 

Pause photos au sommet de cette aiguille avant de traverser sur l'arête vers un petit rappel.P1080766rec reg red comp

  La descente classique se fait en deux ou trois rappels dans la voie. Imaginez les relais déjà comblés de grimpeurs auxquels s'ajoutent les heureux descendeurs ... Les échanges sont toujours d'une profonde amabilité ...

 

P1080769rec reg red compPour enchainer avec la voie suivante, il suffit de rejoindre le chemin derrière le sommet pour un petit rappel au milieu des arbres. En traversant sur la crête, on aperçoit un tronc garni de quelques sangles qui sert de relais pour notre rappel.

Le ressaut (talus et petit mur raide) peut aussi se faire en désescalade pour les plus téméraires ou impatients.

 

 

  Le sentier encore balisé du dernier Roc Trip 2009 aboutit à la Cathédrale.

Dans ce secteur, les nouveautés (hors topo) de cette manifestation des Natural Games 2009 sont nombreuses.

En 10 minutes, la gorge hébergeant le départ de la voie est atteint.

 

 

"Zébulon" : 100 mètres, 4 lg, 5a max, rings, face sud.

 

DSCN6075rec reg trace red comp

La première longueur donne le ton : des bacs, des bacs et encore des bacs.

Ah si, un passage plus dur en forçant avec des verticales pour arriver au relais (ça vaut bien 5a surtout que les pieds sont un peu usés) !

 

DSCN6079rec reg red comp 

 

 

La suite est un plaisir : s'élever sans réfléchir dans une succession de prises plus ou moins gigantesques ; un régal quand on associe plaisir à délassement.

Les longueurs (4b max) déroulent et peuvent même s'enchainer au prix de quelques mètres en corde tendue.

 

 

DSCN6090rec reg red comp

Des lunules spéciales porte-sac  !

 DSCN6083rec reg red comp

 

 

  En s'élevant par cette journée grise sans soleil, la brise s'amplifie et refroidit les bras loin de surchauffer. Une petite laine dans le sac n'est pas superflue pour se couvrir en cas de besoin.

 

 

DSCN6089rec reg red comp

  Sous la dernière longueur, au choix le parcours direct sur le pilier arrondi ou à gauche sur un mur à peine plus dur.

Le choix de l'esthétique l'emporte avec cette arête.

P1080790rec reg red comp

 

 

 

Du dernier relais (grosse chaine sur un tout aussi gros arbre), quelques sentes mènent au sommet de cette tour et d'autres descendent  en contre-bas (un petit rappel ou une désescalade à assurer).

De là, soit on remonte sur le sentier des crêtes pour une marche sur ce balcon (ou un détour vers la tyrolienne de la Licorne ), soit on cherche le sentier descendant dans un couloir le long de la Cathédrale (jamais trouvé à part des fausses pistes menant à un promontoire pour photographier les voies ultimes de la Cathédrale).

 

Finalement, la descente en 4 rappels est la plus conseillée et passe très bien.

 

 

 

En conclusion, l'enchainement de ces deux voies est parfait pour grimper dans ce niveau (5a avec un pas de 5c escamotable en tire-clou). L'usure des prises n'est pas gênante sur les bacs de "Zébulon" et peut-être plus dans le départ bloc de "Pégase - L2".

 

Anticiper l'affluence lors des grands week-ends du printemps où les cordées s'agglutinent dans ces voies.

 

 

 

 

 

Repost 0
14 avril 2010 3 14 /04 /avril /2010 11:58

 

 

 

 

 

 

P1080825rec reg red comp

  Et pourtant les entraves à notre approche devaient être identifiées comme des avertissements : ici le sentier passe dans un labyrinthe de branches et les méchants rochers croquent volontiers le jarret des marcheurs imprudents .

 

P1080805rec reg red comp

 

 

Peu importe ces signaux, le sentier des crêtes dépasse le magnifique cirque des Vases vers la tour de la Licorne (à 20 minutes l'un de l'autre).

La vue de ces deux câbles flottants dans le vide, l'apparition d'une vraie tour largement détachée du reste de la paroi, la brise réfrigérante, refroidiraient-ils la motivation déjà bien entamée des aventuriers ?

La parole donnée, l'objectif fixé et la volonté féminine balaie toute tentative d'esquive dans ce projet afin de conclure la sortie de la veille : traverser sur la tyrolienne !

 

 

P1080828rec reg red comp

La tyrolienne relie le sommet de la tour de la Licorne à la paroi du plateau.

 P1080827rec reg red comp

 

Sur l'image ci-dessus, on distingue à peine les deux câbles.

 

 

 

Sans poulies, progresser sur un câble avec un mousqueton s'accompagne d'interrogations : prise de vitesse, usure prématurée, ...

En réponse, la multiplication des précautions vient un peu rassurer : doublage des mousquetons de sécurité sur chaque câble et corde pour éventuellement freiner une glissade dans la pente de la tyrolienne.

 

 

 

P1080668reg red comp   P1080830rec reg red comp

 

 

Au terme d'un premier aller-retour, point de glissade car "la flèche" sur ces câbles est très réduite et il n'y a quasiment pas de pente (à part à l'arrivée vers les ancrages en face pour éviter de reculer).

En fait, la difficulté vient des frottements des mousquetons qu'il faut faire coulisser un par un en les soulageant de le poids. L'opération est plus physique que prévue et l'attention ainsi détournée ne se préoccupe plus du vide sous les pieds.

Les mains sont glacés par le métal mais le vent (plus faible que la veille) ne gêne pas.

 

 

 

 

  P1080842rec reg red comp

 

 

 

 

 

P1080845rec reg red comp

 

 

 

 

 

  Challenge réussi !!!!

 

P1080847rec reg red comp

 

De retour sur le sol ferme, les interrogations ont été balayées et la fanfaronnade prend le dessus : trop facile !

P1080850rec reg red comp 

 

 

 

 

 

 

Un conseil : même si le minimum des mousquetons à vis suffit, avoir deux poulies facilitera l'opération et offrira plus de plaisir dans la progression.

 

 

 

 

Repost 0
12 avril 2010 1 12 /04 /avril /2010 23:20

 

 

 

 

 

  Au contraire de son modèle artistique désigné par la célèbre statue "Vénus de Milo", il faudra bien deux solides bras pour satisfaire votre envie d'atteindre le relais des voies de ce secteur.

 

Morcelé de trous larges, voire très gros, ce cube comme basculé en bas de la route des gorges de la Jonte aligne une quinzaine de longueurs athlétiques et continues sur deux faces. Par chance, le niveau est centré sur le 6a.

 

La réfection de la route et son entretien ne se sont pas encombrés de précaution et les remblais de gravats et de terres sont déversés depuis le bord de la route le long de la face ouest. Le pied des voies en pente sur ce côté en est devenu instable et donc inconfortable.

Reste l'arête et la face sud sous les arbres agrémentée de 4-5 nouvelles voies non identifiées sur le topo. Suffisant pour s'exploser les voies en fin de journée après l'ascension d'une grande voie !

 

Les nouveautés vont de 5c+ sur l'arête à 6a, 6b, 6b+ plus à droite.

 

 

Pour attaquer sereinement ces voies, un casse-croute au cul de la voiture s'improvise autour d'une baguette de pain et de coppa en provenance directe de Corse.

Ah, les plaisirs simples !

P1080712rec reg red comp

 P1080719rec reg red comp

 

 

  Le Vase de Sèvre surveille les mouvements, blocages et gestions des repos sur les bacs les plus crochetants.

 

 

 

P1080721rec reg red comp  P1080723rec reg red comp P1080726rec reg red comp 

 

 

 

Le secteur "Vénus de Millau" demeure un bon complément en cours de journée surtout grâce à un accès réduit : c'est la marche sur la route depuis le parking qui est la plus longue car la descente sur la gauche du rocher est courte.

Malgré leur quinzaine de mètres, les voies produisent leur effet transpirant et traquent les dernières parcelles d'énergie. Homogènes et continues, les longueurs sont sympas.

L'espace est restreint au pied des voies ; le fourmillement de plusieurs cordées n'y sera pas possible.

Par contre, les arbres pourront fournir un peu d'ombre en pleine journée.

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
10 avril 2010 6 10 /04 /avril /2010 19:32

 

 

Dans les gorges de la Jonte, la dolomie favorise les gros bacs et les sculptures diverses très utiles pour le grimpeur mais s'associe aussi à une raideur conséquente.

Ainsi, même en frôlant à peine les 100 mètres mais perché au sommet d'un talus d'égal dénivelé, le gaz se creuse indéniablement.

Les émotions sont toujours au rendez-vous et elles sont amplifiées par le vol silencieux des vautours fauves.

 

L'expérience des grandes voies locales permet de lire le topo entre les lignes (astuce pas forcément systématique) : l'équipement (ou rééquipement) en broches scellées (= rings), fruit d'une première vague de travaux plus anciens, est à la fois marqué par plus d'espace entre les points et des cotations plus sèches. Par conséquent, les longueurs en goujons et plaquettes équipées plus récemment sont plus serrées et les cotations parfois plus flatteuses.

 

Averti de ces interprétations, le grimpeur pourra choisir son itinéraire en toute tranquilité.

 

 

Lorsque des grimpeurs sortent leur baudrier une semaine par an, il vaut mieux privilégier les voies en 5c maxi.

Privilégiant les faces les plus ensoleillées, direction le secteur Licorne : une tour détachée du reste de la face au terme des falaises équipées en direction de Meyrueis et au bord du Belvédère des vautours.

 

La voie de "la Licorne" comporte deux longueurs sur coinceurs dans un mur raide fissuré. Entrelacée avec celle-ci, nous partons pour "La douceur des choses" : 4 longueurs plafonnant à 5c, toutes équipées en rings sur 80 mètres (5b+ obligatoire).

 

 

DSCN5971rec reg trace red comp

 

En jaune, le tracé classique. En rouge, les deux nouvelles longueurs directes (5c+).

DSCN5975reg trace red comp Le chemin monte directement depuis la route un peu plus haut que le parking.

 


DSCN5981rec reg red comp
 

Sur le sentier bien pentu, une fissure est maintenant équipée en rings pour un accès direct en deux longueurs jusqu'au premier relais de l'itinéraire classique.

Bien raide et bien physique, le 6a n'est pas loin ! Trop dur pour des compagnons en pleine reprise  !

 

P1080601rec reg red comp

 Décalage vers la rampe boisée de la première longueur. Le relais confortable est déjà empreint d'une belle ambiance.

 

DSCN6001rec reg red comp

Des buis jaunis, une grimpeuse chaudement vêtue : c'est l'automne ? Non, juste un hiver qui s'étire en rognant sur un timide printemps.

 

 

 

 

DSCN6011rec reg red comp

  Dans L2, le 5c est marqué sur un pas physique au pied usé.

 

DSCN6007rec reg red comp

 

 

 

 

 

La troisième longueur en 5b est sans doute la plus belle avec une superbe envolée sur des bacs. Arrivée sur une vire, le mur lisse se contourne idéalement par la droite. Magique !

 

 

 

DSCN5996rec reg red comp

Vue sur le pilier du secteur "Arcadie" (d'accès interdit au printemps pour permettre la nidification du vautour) et le cirque du secteur "Joyeux merdier".

 P1080630rec reg red comp

 

Dernière longueur en 5c toujours pas donnée ! Le mur est raide et les rings espacés.

 

 

 

P1080636rec reg red comp

  Malgré quelques bacs, costaud le 5c ici !

 

P1080641rec reg red comp

 

 

 P1080662rec reg red comp

 

Derniers mouvements avant le rétablissement sur la plate-forme !

 P1080659rec reg red comp

  Le sommet de la tour est très venté.

Le froid s'associe à l'effroi pour abandonner l'idée de rejoindre le plateau par la tyrolienne en place (deux câbles fixés sur relais en rings chainés). Ce sentiment (non partagé par le quota féminin de l'équipe) pousse vers la descente la plus rapide en trois rappels.

 

P1080681rec reg red comp

 P1080700rec reg red comp

 

 

Au pied, l'abri et le soleil se réunissent pour réchauffer les grimpeurs.

 

Ainsi, comme dans notre contrée phocéenne face au mistral, le vent est ici aussi un acteur majeur du choix de la falaise. Si l'abri est difficile à trouver et même si , la parade peut s'imaginer en prévoyant la panoplie protectrice : bonnet, coupe-vent et polaire.

 

Belle voie de 80 mètres en 4 longueurs qui peut être homogénéïsée par le départ direct dans la fissure. Méfiance en abordant ces 5c forts exigeants.

 

 

 

 

Le dernier rappel de descente longe une belle longueur d'une trentaine de mètres morcelés de trous : la première longueur d'"Un jardin en plus" en 6b+.

Certes très jolie, l'espacement des spits se conjugue à une continuité redoutable. La trouille gagne du terrain à force de voir ses avants-bras gonflés et ses forces s'estomper.

Dur retour à la réalité du cailloux !

 

 

 

 

Repost 0
8 avril 2010 4 08 /04 /avril /2010 15:34

 

 

 

 

 

Des falaises envoutantes, des noms plus qu'évocateurs pour les connaisseurs ...

 

 

Le Révérend


DSCN6027rec reg red comp

 

Peyreleau, Le Rozier

 

DSCN6065rec reg red comp

 

 

Le rocher de Capluc et ses maisons accolées à la dolomie.

 

DSCN6072rec reg red comp

DSCN6154rec reg red comp 

Le Rozier

 

DSCN5962rec reg red comp

Le ravin des échos, la Cathédrale

 

P1080753rec reg red comp

 

 

Ravin des échos, Cathédrale, cirque des Vases

DSCN6156rec reg red comp


DSCN6028rec reg red comp

 

La Cathédrale
 P1080817rec reg red comp

 

 

 

Le cirque des Vases

 

DSCN6030rec reg red comp

 DSCN6029rec reg red comp

 

 

 

La Roche Décollée

 

P1080815rec reg red comp

 Le Vase de Sèvre

 

P1080821rec reg red comp

 Le Vase de Chine et vase de Sèvre

 

P1080822rec reg red comp

 

 

 

Tous ces noms et ces images réveillent les souvenirs de l'ancien visiteur et l'oriente vers les fabuleuses gorges de la Jonte.

Aux portes de Millau, l'univers minéral décline ses trois gorges pour les activités de pleine nature : parapente, via ferrata vers la Dourbie, canoë et baignade dans le Tarn, randonnée dans la Jonte et surtout escalade dans ces trois lieux fantastiques.

 

Loin de l'été et de son étouffement dû à la fois à la chaleur et la sur-fréquentation touristique, les vacances de Pâques sont un bon compromis ... surtout en cette période d'hiver prolongé qui éloigne la cuisson potentielle sur les parois orientées plein sud.

En jouant astucieusement sur les chevauchements des zones scolaires, il est même possible de se retrouver bien isolé au pied des falaises : choisir la semaine hors de la zone de Millau et hors de celle de Paris.

 

Dans ces conditions, le choix pour se loger est plus souple car les gites ne sont pas complets.

La réservation est faite par téléphone au Gite Evolutions de Peyreleau (confirmation par l'envoi par courrier de 25% d'arrhes).

A l'embouchure des gorges de la Jonte et à mi-chemin entre les deux autres destinations verticales que sont le Tarn et le Boffi, Peyreleau est le village jumeau du Rozier et néanmoins historiquement rival.

Une rivière les sépare de quelques mètres mais c'est un gouffre à la fois social et administratif (département différent, région différente) qui les éloigne. La tour de Peyreleau témoigne de cette antagonisme en n'affichant aucune horloge à la vue des voisins de l'autre rive.

 

PeyreleauDSCN6071rec reg red comp

 Sous la tour (sans horloge côté Rozier) de Peyreleau, le gite Evolutions avec sa salle panoramique.

 

P1080917rec reg red comp

 

 

 

La réservation est au minimum en demi-pension avec petit déjeuner (classique et sobre : boissons chaudes à la demande (café, lait, thé, chocolat), pains, confitures, beurre, jus d'orange) repas du soir (copieux : entrée, plat et dessert) et nuit ; possibilité de pension complète et de pique-nique à emporter pour le midi.

 

Sylvain, accompagnateur en moyenne montagne et grand connaisseur de la faune et flore de la région, accueille ses hôtes dans cette ancienne maison en pierres rallongée d'une salle à manger panoramique.

Stéphanie, son épouse, est aux fourneaux pour préparer les repas du soir inspirés par la gastronomie locale et arrosés des boissons régionales (vins et apéritifs).

 

 

DSCN6104rec reg red comp

Grande salle à manger pour accueillir des groupes et vue panoramique sur les falaises des gorges de la Jonte.

 DSCN6103rec reg red comp

 

 

Difficile pour des grimpeurs de tenir l'horaire strict du repas du soir (19h), mais le confort de n'avoir rien à préparer et se régaler est à ce prix.

 

La plupart des chambres accueillent 4 lits auxquelles s'ajoute un dortoir de 6 lits. Les draps ne sont pas fournis ; seuls un oreiller, une housse de lit et une couverture sont disposés : prévoir donc son duvet ou des draps.

La salle de bain (douche et lavabo) avec toilettes sont sur le palier.

 

Le séjour à ce tarif (36,50€ / personne / jour en demi-pension) est vraiment très intéressant et la prestation largement honnête pour des grimpeurs habitués au camping.

 

 

Avec cette qualité d'hébergement, aucune excuse pour ne pas réussir ses objectifs sportifs : une grande voie par jour ...

 

 

 

 

 

Repost 0
23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 09:22

 

 

 

La Corse, paradis des amoureux de la nature : coeur montagneux ceinturé de plages délivrant ses plaisirs marins.

 

Quand on parcourt l'ile au milieu des touristes du continent, les cimes se dressent nues à tous vents.

Loin d'imaginer que le paysage peut s'apparenter à celui des chaines alpines, il faut venir hors saison à la sortie de l'hiver admirer le manteau blanc recouvrant les sommets (et profiter d'une circulation fluide sur les petites routes ).

 

Quelques images de ce spectacle : 

 

DSCN5643rec reg red comp

Au-dessus de Vizzavona, le Monte d'Oro ressemble plus à un sommet alpin qu'à une colline provençal.

  Un pic granitique caractéristique du coin, dominé par la montagne enneigée : DSCN5651rec reg red comp

 

 

 

DSCN5678rec reg red comp

 

Dominant Bastia d'un côté, la plaine de Patrimonio et le golfe de St Florent de l'autre, le Serra di Pignu héberge aussi un petit site d'escalade : U Pignu. (mise à jour du topo officiel). Assurage en Moon-boots nécessaire !

 

 

DSCN5673rec reg red comp

Bastia, son port, ses ferrys ...

 

 

DSCN5684rec reg red comp 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
14 septembre 2009 1 14 /09 /septembre /2009 13:03



Dans ces belles journées de fin d'été, les conditions sont excellentes pour aller grimper sous d'autres cieux.

En arrivant à Venasque, le nouveau secteur à gauche de St Pierre est encore vide mais pas pour longtemps : parfois, la conjonction de phénomènes fait murir la même idée dans l'esprit d'un petit groupe de personne ayant les mêmes objectifs.
On le constate souvent en falaise : un site d'habitude désert va se remplir de façon inexpliqué un jour donné comme si tout le monde s'était passé le mot.

Ici, l'ensoleillement, la douceur du cadre et surtout l'attrait de la nouveauté sont sûrement les arguments expliquant cette affluence.



 DSCN3964rec reg red comp
Le village perché de Venasque sous l'oeil du Géant de Provence !
  Le secteur classique de St Pierre (à gauche en descendant depuis le parking) : DSCN3974reg red comp
 DSCN3970rec reg trace red comp
Des cairns, des murets, tout est mis en oeuvre pour bien délimiter le sentier et ne pas perdre le grimpeur en route. Aucune raison de s'écarter du droit chemin !
Une communication claire, précise et affichée en nombre conséquent du parking jusque sur le site lui-même : impossible de manquer ses recommandations et donc de ne pas les appliquer !DSCN3967rec reg red comp




L'accès est des plus simple : sur le plateau, rejoindre le parking classique du secteur St Pierre (sur la route D247 entre Venasque et Le Beaucet, prendre la piste en cailloux).
Des panneaux rappellent les règles de bonne conduite : bien se garer sur le parking (et pas sur le chemin ou en bord de vignes), respecter les propriétés, n'emprunter que le sentier officiel, pas de feu, ramener tous ses déchets et ne pas bivouaquer.
Le sentier bien cairné descend vers une gorge qu'on désescalade facilement (sauf pour les chiens effrayés ; n'est-ce pas Samy ). Le secteur St Pierre est sur votre gauche en descendant alors que le nouveau secteur est à droite.

Il est facile de le reconnaitre avec son plafond soutenu par de beaux murs de pierre .




 DSCN4025rec reg red comp DSCN3978rec reg red comp




A Venasque, on encourage les néo-visiteurs à se familiariser avec le style particulier sous peine d'exploser ses avants-bras.
En effet, la molasse locale a une structure légèrement différente de celle de Buoux : dans le rocher blanc, des galettes à saisir en tendu ou à pincer avec le pouce mais aussi des plats (pas évident à bien tenir surtout dans le rocher gris).
La continuité est mise en avant et les "bouteilles" sont la sanction pour les impatients et les frénétiques de l'arquée.




P1120030rec reg red comp
Echange non verbal explicite entre Guillaume et Samy, le labrador en position polie de demande.
  Arnaud à l'échauffement dans ce beau 5c : technique en bas puis sortie un peu plus physiqueDSCN3980rec reg red comp DSCN3983reg red compDéjà un crux à la première dégaine dans ce 6a+ ! Extension complète !





Une première vague d'équipement s'est fait sur le mur tout à gauche du dévers dont la liste des voies se trouve sur cette page de CampToCamp.
Pour la suite, Pierre Duret et ses amis ont poursuivi avec le dévers et le mur de droite. Au total, une quarantaine de voies parfaitement équipées en scellements !
On apprécie les petits plus comme les dégaines sur maillons rapides laissées à demeure : elles permettent de ne pas penduler et racler sa corde quand on retire les dégaines.


Après la voie "Tarzan", Guillaume, notre source locale, nous dicte les voies de gauche à droite :
Dans le plafond :
? 8a
? 7c (croise la précédente)

Au départ du mur de pierres (les plus belles voies) :
"Pierre sèche" 7b
"New time" 7a+ (si on reste sur le pilier sommital) 7a au plus facile.
? 7a
"Terapiraté" 7a
"No tuffas route" 6c
"Hibou joujou caillou" 6b+

Dans le rocher gris :
? 6b+
? 6b+
"La commission"  6a+ (un pas très bloc)
? 5c

Après le dièdre :
? 6b
? 6a
? 5c
? 6a+
En départ commun :
? 6a+
? 6a

Ensuite, il y a encore quelques voies en 7 (7a/a+ ??) dans la fin du mur.



Les habitués de Buoux (par exemple) trouveront ces cotations un peu commerciales surtout quand on a la fibre adaptée à la conti'.
Profitons-en ! C'est l'occasion de se faire plaisir avec quelques perfs à vue !





Toutes les voies démarrant sur le mur de pierres sont recommandées : superbes prises, grain agréable, continuité homogène, un régal !DSCN3999rec reg red comp

DSCN4002rec reg red comp
DSCN4008rec reg red comp"Hibou, Joujou, Caillou" 6b+ : pour se donner confiance avant d'attaquer plus costaud à sa gauche.

DSCN4004rec reg red comp







DSCN4012rec reg red comp  DSCN4017rec reg red compPetit 7a pour les locaux, 6c/6c+ pour les puristes  mais super classe pour tout le monde  !
DSCN4016rec reg red comp



L'ombre des arbres au pied des voies ne suffira pas lorsque le soleil est brulant. La mi-saison est la plus propice pour  fréquenter les lieux.




  Grand succès dans ces voies !DSCN4020rec reg red comp   Même les plus anciens se font plaisir ici ! Claude en action !DSCN4021rec reg red comp   Une main tendue vers l'aventure DSCN4000rec reg red
DSCN4029rec reg red comp   "Pierre sèche" 7b : un départ en tirant à la corde pour ne pas effriter le mur de pierres puis une section où l'usage précis du talon est obligatoire. Quelques mouvements pour entamer les bras avant le rétablissement. DSCN4031rec reg red comp L'envolée sur le pilier aérien teste le peu de jus qu'il reste aux froussards : assez et c'est le relais ou trop peu et c'est le squat point par point.DSCN4032rec reg red comp





Ce nouveau secteur est vraiment un bijou de Venasque.


La nuit venue, la falaise tient encore en émoi les grimpeurs les plus épris de ce rocher magique. Sur les conseils de Guillaume, une dernière série dans la fissure déversante de "Mouv' extrême", sonne le glas de cette visite euphorique. Au pied de la gorge d'accès, ce 6b de pure continuité sur grosses prises (un peu humide) est assailli aux lueurs des frontales stroboscopiques.


Sur le chemin, une promesse retentit : revenir !

 
 
 
 

Repost 0
14 août 2009 5 14 /08 /août /2009 22:47





L'été venue, l'Homme retrouve ses instincts grégaires et s'agglutine au pied des falaises les plus réputées pour communier à grands renforts de cris et encenser le dieu des croix.

Sans doute popularisé par l'acharnement de Chris Sharma à libérer "Biographie" puis par ses exploits dans le 9ème degré, il est amusant de voir les américains (au même titre que les grimpeurs d'Europe de l'Est)  fréquenter en nombre à Céüse, "la plus belle falaise du monde".

Plus proche de la Côte d'Azur, les japonais préfèrent les Gorges du Loup et son fameux site de Déversé (le "plus grand stade en plein air du monde" ). Le nombre de voies en 8 sup' et plus est d'une densité incroyable (plus d'une vingtaine de 8b+ à 9a), le tout dans un style très à la mode (rési sur colonnes en bon dévers).
 
Spot d'été par excellence, l'ombre tient la fraicheur toute la matinée jusqu'à 15h et le courant d'air dans les gorges renforce les bonnes conditions.


La Côte est à 1/2 heure avec son lot d'hébergements et de réjouissances (restau', bars, plages, ...).

On rejoint l'entrée des gorges au Pont du Loup :
  • de Nice, par Cagnes/mer, St Paul, Vence, Tourrettes sur Loup.
  • de Cannes, par Mougins, Grasse et Magagnosc.
De là, remonter la rive gauche sur la D6 en direction de Gréolières, "Cascade du Saut du Loup".

Le site est invisible de la route en montant car il se trouve en sortie du premier grand tunnel. On se gare au milieu de la file des touristes admirant le paysage. Le sentier grimpe dans la pente vers les hauteurs (main courante) et atteint la face en 5 minutes.

Sur place, la hauteur est conséquente mais c'est seulement le premier tiers qui attire les foules. Les grandes voies (souvent itinéraires d'artif') sont (beaucoup) moins répétées.




Dans l'immensité du secteur Pupuce surplomb, les voies de Déversé paraissent bien petites.DSCN3934rec reg red comp
Photo de droite, la vue de la face au-dessus de la sortie du tunnel.
DSCN3930rec reg red comp
DSCN3935rec reg red compAu Pont-du-Loup, l'intersection avec la D6 en direction de Courmes, Gréolières.

A la sortie du premier tunnel, parking sauvage en bord de route !
DSCN3916rec reg red comp
DSCN3915rec reg red compLa discrète corde fixe indique le sentier d'approche.
DSCN3907rec reg red comp
Enzo Oddo au travail dans ... ?  "PuntX" ??? (sera enchainée le 4 septembre 2009).
DSCN3894rec reg red comp
DSCN3900rec reg red comp DSCN3904rec reg red compEnchainement de "Quoussaï - Les Maux de la fin" 8c.




La proximité d'une zone urbaine à forte densité et l'accès facile font du secteur Déversé un rendez-vous incontournable pour les mutants locaux ou de passage. Les détracteurs trouvent que les voies dures sont bidouillées, que le style confère plus au centre d'entrainement en falaise mais en tous cas, l'engouement reste certains et tous les meilleurs mondiaux s'y sont frottés (Patxi Usobiaga, Adam Ondra, Dave Graham, ...).

Autour de "Déversé satanique" l'une des premières voies dans ces colonnes déversantes (passée de 8b/b+ à l'ouverture à 8a aujourd'hui grâce à la maitrise de ce style d'escalade en coincements, pinces et autres astuces), les voies mythiques ont étoffé l'offre en 9a : "Kinematix", le 9a le plus répété au monde (16 fois fin septembre 2009), la fine colo' d'"Abysse", les passages blocs de "PuntX" , le départ en traversée-bloc d'"Inga", mais aussi "7 pm JP chaud" un 8c court de référence, "TripTikTonic" un 8c+ majeur d'après ses répétiteurs et sans parler des multiples combinaisons de 8b à 8c.

Lors d'une visite en saison, le spectacle est continu lors des essais des grimpeurs et si les conditions sont bonnes, vous pourrez assister à l'accomplissement euphorique dans un projet extrême.

Pour grimper plus humainement dans le 5, 6 ou 7, de nombreux autres secteurs jalonnent les gorges en jouant avec le soleil. Il n'y a plus qu'à faire son choix sur le topo des Alpes Maritimes ou sur les mises à jour du site Nice Climb (rubrique topos).




DSCN3895rec reg red comp  DSCN3921rec reg red comp
DSCN3924rec reg red comp DSCN3911rec reg red comp


En été, les Gorges du Loup résonnent surtout des cris des groupes descendant la rivière en canyoning : il faut bien que les BE locaux vivent .

 
 
 

 
 
 

Repost 0
12 août 2009 3 12 /08 /août /2009 19:33
 
 


A peine décalé du déversoir à touristes qu'est l'autoroute du soleil, Omblèze est un destination de premier choix : ombre suivant l'orientation des falaises, fraicheur grâce aux bois, à la rivière coulant au fond des gorges et variété des profils (dalles, murs, dévers).

A 45 minutes de Valence,la capitale drômoise, la falaise est réputée grâce au travail (entre autres) de l'infatigable Philippe Saury.

Avant une visite directement sur le rocher (plus de 200 voies à tester), voici déjà quelques images pour vous décider à inscrire ce site dans vos priorités :



P1110493rec reg red comp
P1110513rec reg red comp
Panneau d'information dans les gorges et falaises ombragées à proximité de la route.
 P1110519rec reg red comp




P1110511rec reg red comp Il y a aussi du gros dévers et de bons projets.
P1110537rec reg red compLa falaise à la renommée "internationale" hébergeant la fameuse "Hirondelle des faubourgs" (6c max).




Avec sa classique "Jojo le bricoleur", une grande voie en 6a max, la falaise d'Anse est plutôt adaptée à l'hiver avec sa face sud baignée de soleil.

 P1110502rec reg red comp P1110503rec reg red comp


...

 
 
 

Repost 0
8 février 2009 7 08 /02 /février /2009 13:00



Le forum des grimpeurs de CampToCamp s'agite parfois avec force sur un sujet tumultueux.

Après le Caroux et son projet de rééquipement  malgré un environnement très favorable à l'assurage naturel et avant les attaques en règle sur la communication et la carrière de Fred Rouhling, le plus médiatisé (et controversé chasseur de croix extrêmes français), l'Hortus est sorti de son isolement sauvage pour être étalé sur la place publique. : en cause, des nettoyages rocheux invasifs, des nouveautés et des rééquipements d'anciennes voies prétendument non conformes à l'esprit caractéristiques des lieux : engagement, sauvagerie et respect des ouvertures d'origine.







Visible au loin depuis l'autoroute A9, le Pic Saint Loup fait face à l'Hortus, Le site des grandes voies de la région montpellieraine.


Pourtant, la hauteur n'est pas démesurée (100m au plus) mais l'ambiance est vite présente avec sa disposition au sommet du vallon.
En rendant une visite de courtoisie, la premier constat est le calme de la falaise. Les vrais locaux, ce sont les chèvres ayant désertées leurs troupeaux et goutant au retour à la nature en liberté. Parcourant le pied de la face, les lignes de spits ne brillent pas de mille feux. Ce sont plutôt des itinéraires discrets d'âge varié avec quelques cordelettes flottant au vent en guise de signalétique.




Le Pic Saint Loup !
Au pied de la falaise, un seconde chèvre a élu domicile : nouveau havre pour caprins déserteurs de troupeaux ? La première est déjà une star !
 Dolmen pour liliputien ou tabouret pour grosses fesses

LA cordée de la journée dans la partie droite de la falaise ...



Les grimpeurs présents sur place ne perturbe pas l'équilibre stable du site.
Comme souvent, les polémiques du Net semblent bien loin de la réalité pratique en falaise.

Les gardiens du temple veillent à conserver l'esprit maison.


 
   



L'avantage indéniable est de redonner un intérêt à un site très attachant.


Retrouvez toute l'activité à l'Hortus sur le site du topo officiel : http://www.topo-thaurac.com/Hortus/pages/accueil.html
 
 
 
 

Repost 0