Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de la Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral !

Marseillais, Aixois, Aubagnais, Ciotadens, quelque soit l'origine, nous sommes tous animés par la même passion de l'escalade libre. Les articles traiteront principalement des sorties en rocher avec des photos et encore des photos.

Puisqu'il y a du soleil toute l'année en Provence et que nous sommes heureux d'y vivre, c'est évidemment nos belles falaises du sud qui sont visitées régulièrement.

Et puisque le centre du monde vertical est à Marseille, les Calanques et toutes les falaises phocéennes seront à l'honneur. En amoureux transi du rocher, nous irons même jeter un oeil hors de nos frontières ...

La C.M.E.L., c'est aussi une association qui cherche à aménager notre environnement pour la pratique de notre sport favori (Clean Up Day de La Ciotat). Le blog permettra d'en rendre compte.

Bonne lecture à tous les grimpeurs internautes !!!

 

  

P.S. :

Pardonnez une facheuse tendance à laisser le retard s'accumuler dans la publication des articles !

Mais la description d'une voie ou d'un secteur est relativement intemporelle ... peu importe la date d'édition !

Recherche

Contacts C.M.E.L.

Pour toutes demandes d'informations, questions et autres, vous pouvez contacter (remplacer les mots en majuscules : AROBASE, POINT, par leur symbole) : 

 

  • Olivier Didon par mail : didon POINT olivier AROBASE gmail POINT com

                                     ou par téléphone : 06 19 14 01 01

  • Jean-Philippe Dalbavie par mail : jeanphi.dalbavie AROBASE wanadoo POINT fr

                                  ou par téléphone : 06 09 89 64 91

Visites

 

Nombre de visiteurs (depuis 2006) :

 

Articles Récents

A découvrir

 

 

   
La Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral vous offre ses services pour un encadrement en escalade, canyon, via ferrata, parcours accrobatique. Retrouvez le détail des prestations de "nos professionnels au service de votre passion" sur la page dédiée aux moniteurs C.M.E.L. 

 


 

  Saison 2012/2013 : compétition "Blocs qu'on teste" ouverte à tous. Rendez-vous mensuels les vendredis soirs à partir de 19h (le calendrier sur la page Compétition)  à Bloc Session de La Ciotat et finale en avril !


Les autres salles de la région sur la page des salles d'escalade phocéennes.

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 


 

Quelques soient les opinions quant au choix du système de protection, le Parc National des Calanques est bien là (signature officielle en avril 2012).


La place des activités douce de pleine nature comme l'escalade est défendue par l'association "Des Calanques et des Hommes". Historique des actions depuis 2009 sur la page "Avenir de l'escalade dans le Parc National des Calanques".
 


 

 


 

 

 


 

7 novembre 2008 5 07 /11 /novembre /2008 11:05


A grand renfort de publicité et de dossiers de presse, la FFME aura réussi son plan média ... à défaut de bourrer Bercy et quelques autres couacs (soigneusement oubliés).
Néanmoins, nos grimpeurs français ont su répondre présent : cloturant une carrière bien remplie, Jérôme Meyer est sacré champion d'Europe en bloc. La retraite loin des salles d'isolement est bien méritée.
Une bonne surprise s'ajoute à la fête avec Manu Romain, brillant médaillé de bronze en difficulté.


Les médias ont été sollicité et répondent via quelques séquences vidéo :
Sur le site du Parisien,
Sur le site officiel de la compétition, tous les reportages de promotion de l'évènement diffusés dans les JT des chaines,
Le résumé de Sport+,


La presse écrite grand public est sollicité également :
L'article de Libération avec l'interview de Pierre-Henri Paillasson (DTN),
Un article sur les chances de nos aixois paru dansLa Provence.



Alors, la fédé, prête pour un championnat du monde ?

 
 
 
 
 
 
Repost 0
3 novembre 2008 1 03 /11 /novembre /2008 12:45

 
 






A l'heure où la nature lance les flux migratoires vers des cieux plus accueillants pour de nombreuses escadrilles, ce début novembre fait basculer les grimpeurs dans la même démarche : en route vers les chaudes faces Sud abrité du mistral !
 
 
 
 
 
Repost 0
19 août 2008 2 19 /08 /août /2008 13:31



Fort de son expérience sur les sentiers escarpés du GR20 au travers de la montagne corse, Michaël, nous vante le trajet sud-nord pour les raisons suivantes : 

  • D'abord, on marche toute la journée avec le soleil dans le dos (pas d'éblouissement notoire à craindre ni de contre-jour sur les photos) .  
  • On est à contre-courant des troupes de randonneurs qui ont plutôt l'habitude de faire le trajet Nord-Sud. On ne se retrouve donc pas tous les soirs à partager le bivouac avec le même groupe de 40 personnes. Il y a plus de variété dans les rencontres.
  • En conséquence des deux premiers arguments, on n'est pas obligé de partir à l'aube pour arriver tôt au refuge et garantir sa place (surtout si on bivouaque sous la tente). Conseil à ne pas appliquer au plus fort des mois d'été quand les orages menacent l'après-midi ! 
  • On s'aguerrit au fil des premières étapes plus roulantes avant d'attaquer bien affûté les gros dénivelés (ou alors complètement cuit ??).
  • En juin, on peut ainsi laisser plus le temps aux éventuels névés (dans la haute montagne de la partie Nord) de fondre.




Place à son récit :



Le GR20 ... le sentier de grande randonnée le plus difficile d'Europe (c'est pas moi qui le dit) dans un univers hostile (maquis regorgeant de sangliers et que sais-je encore ...) et qui plus est, sur une île (heureusement que ce n'est pas Alcatraz ; de l'Ile de Beauté, on peut encore s'en échapper).

Le GR20 ... Qui n'a pas entendu parler du GR20, de son fameux "Cirque de la Solitude", de sa difficulté extrême (si si ...), de son
parcours-record en moins de deux jours, de ses défaillances physiques ou mentales, ...

Le GR20 ... Oui, mais pourquoi ai-je décidé de le faire ? Peut-être parce que cette aventure n'est pas si éloignée des principes de l'escalade : l'isolement, la maîtrise de soi, la recherche de ses limites, l'esprit de cohésion (dingue ! C'est du stage commando en milieu extrême ?).


Pour ceux qui n'en auraient pas entendu parler, le GR20 est le sentier de grande randonnée qui traverse la Corse du nord au sud (ou du sud au nord, ça marche aussi !) en suivant la ligne de partage des eaux, empruntant ainsi un itinéraire épousant le relief montagneux, résolument alpin.
Long d'environ 200 km, entre Calenzana et Conca, le sentier se divise généralement en 14-15 étapes de 4 à 8 heures de marche. La majeure partie du sentier s'effectue à plus de 2000m d'altitude avec un dénivelé positif souvent supérieur à 600m.





Lundi 9 juin :
Pour Nik, Liam (les australiens qui m'accompagnent) et moi, notre GR20 démarre du port de Marseille, noyé sous des trompes d'eau. Embarquement à bord du Monte d'Oro pour une nuit de "croisière" (grand luxe !). Avant de rejoindre notre cabine, face aux railleries en tout genre sur la piètre prestation de France-Roumanie (0-0) à l'Euro, le seul réconfort vient d'une bonne Pietra, la bière corse à la châtaigne, histoire de se plonger déjà dans les senteurs de l'île. Ca commence bien !!!


Arrivée le mardi 10 juin à Porto-Vecchio où l'on retrouve Kim ( le quota hollandais) pour un petit dej' à la terrasse d'un café. Une navette nous emmène à Conca, départ du GR20.
Ca y est, c'est parti pour 900 mètres de dénivelé pour la forme afin de rejoindre le refuge d'I Paliri


Mercredi 11 juin :
Départ en direction de Bavella et ces fameuses aiguilles, haut-lieu touristique de la Corse du Sud. Malheureusement, la météo n'était pas des plus clémentes et le spectacle n'était pas à la hauteur de leur réputation. Peu importe, la variante alpine tient toutes ses promesses dans cette ambiance de montagne, inondée dans les nuages et la brume. Les falaises nous entourant sont constellées de trous (les fameux taffonis), autant de prises pour autant d'itinéraires possibles. Arrivée à Asineaù toujours sous les nuages après une autre grosses journée de près de 1100 mètres de dénivelé et 8h de marche. Le sommeil promet d'être lourd jusqu'au moment où ...






...
La suite du détail étape par étape quand Michaël aura réuni tout ses souvenirs (ou le temps et la motivation de le faire).
...
 
 
 
 

Repost 0
11 août 2008 1 11 /08 /août /2008 18:43



8, chiffre de la chance pour la Chine ; en témoigne la cérémonie des Jeux Olympiques débutant le 08/08/08 à 8 heures 08 minutes 08 secondes. (additif septembre 2008 : au jeu des coïncidences, les enquêteurs ont accumulés les 8 dans cette affaire (lire l'article de La Provence). L'origine, elle, est précisément définie : criminelle !).

L'aura de ce chiffre n'a pas atteint les confins de la périphérie marseillaise.
Après diverses alertes et quelques années de répit, le massif des Calanques fut la proie des flammes ce jour.
Au dessus du Roy d'Espagne, 10 hectares sont partis en fumée au départ de la fontaine d'Ivoire (le lieu-dit et non le site d'escalade).
 Les pompiers ont vigoureusement réagi en déployant de lourds moyens pour contenir l'incendie. Mais l'intensité du vent a prolongé le désastre une nuit supplémentaire pour manger le plateau de l'Homme Mort avec un bilan de 80 hectares de brulés.

La rage nous submerge quand on voit le triste spectacle des troncs rabougris et de la colline grisatre. Surtout que l'origine est évidemment criminelle. Comment peut-on avoir si peu de considération pour la nature en l'attaquant si lachement ? Honteux ! Sans parler des risques liés aux habitations au Roy d'Espagne, à la Cayolle et vers la calanque de Sormiou.

A lire en détail dans les pages de La Provence.

 
 
 

Repost 0
5 août 2008 2 05 /08 /août /2008 10:20


Fort d'un réseau de magasin s'étalant dans les grandes agglomérations françaises, il manquait stratégiquement une implantation dans le sud.

Depuis fin juillet, poursuivant son développement, "Au Vieux Campeur" s'est donc installé à Marseille sur le Prado à l'emplacement de l'ancien magasin Go Sport.





A l'ouverture, les rayons "Terre" avec montagne, randonnée, escalade sont disponible. Suivra la spécialité annoncée de ce magasin : la plongée.


Avec cette nouvelle enseigne, le consommateur pourra faire jouer la concurrence sans oublier ses commerces fétiches : La Montagne, Expé.

 
 
 
Repost 0
27 juillet 2008 7 27 /07 /juillet /2008 11:28
 

A l'époque de la grotte des Goudes, de l'avénement de la Paroi des Toits, l'un de ces équipeurs emblématiques des années 90 - 2000 fut élevé à un titre (ad vitam eternam) plus qu'honorifique : Empereur des Calanques.


Profondément amoureux de ce massif légendaire, Gilles Bernard le défendit bec et ongles face aux grignotages de nos terrains de jeux par des administrations peu portées sur le sens de nos activités de pleine nature.
 Son investissement l'a même fait basculer dans le ventre mou de la fédération qu'il a réussi à tenir éveiller à la force de son énergie débordante.

La lourdeur des règles toujours plus administratives (faire des dossiers pour tout) l'éloigne des falaises bien-aimées.

En guise de déclic, ce sont ses enfants qui préfèrant les épreuves combinées, le font plonger dans le monde du triathlon.
Compétiteur dans l'âme, Gilles s'investit comme d'habitude : à 300% ! Et des courses, on peut en noircir le calendrier !
En moins de 6 mois, il est déjà initiateur diplomé pour les jeunes, membre du comité directeur de ce nouveau club et bien sûr s'entraine au rythme d'un professionnel en empilant des kilomètres en natation, vélo et courses fractionnées.


Ce nouveau défouloir ne l'empêche heureusement pas de venir rejoindre les collègues pour serrer quelques réglettes : "fatche, la conti que le fractionné peut donner !!!"




Si en rentrant d'une falaise, votre véhicule est mométanement immobilisé pour laisser passer quelques cyclistes ou coureurs (comme ici à Codolet), peut-être apercevrez-vous la silhouette mise à mal par l'effort de notre Empereur !
 
Allez Gillou !!!!

 




 
 







Repost 0
24 juillet 2008 4 24 /07 /juillet /2008 17:01



Avec un carnet de croix plus que rempli au travers des buildings planétaires, Alain Robert a commandé sa prochaine tour d'escalade.

A Marseille avec ses 33 étages cuminant à 147 mètres, la tour CMA CGM fera pâle figure face aux géants américains ou asiatiques. Toujours est-il que le spectacle de ce chantier grandiose laisse entrevoir le fabuleux phare que sera cet édifice (fiche technique).

Construction de l'armature béton et de l'enveloppe métallique :

 

Photos
site de La Provence.

Installation des panneaux de verres.



Débuté en juillet 2006, la tour atteint son dernier étage deux ans plus tard à l'été 2008 à un rythme effréné.
La livraison est prévue pour la rentrée 2009. Pour les allergiques au solo extrême sur support en verre, une quinzaine d'ascenseurs mèneront au restaurant panoramique dominant tout le port et le Nord de la ville.
A l'étroit dans leur précédent siège social, l'armateur français (3ème mondial) a donc lancé cette construction de la Tour Jacques Saadé qui est à l'image de la société : en pleine expansion !






 Les anciens sièges paraissent ridiculement minuscules par rapport à la nouvelle tour !

Soulignons que malgré son poids d'acteur majeur des transports maritimes, la CMA CGM est toujours restée fidèle à Marseille et a ainsi contribué au rayonnement de la ville à travers le monde.



Les aménagements d'Euroméditerranée ne s'arrêteront pas là puisque quatre autres tours d'envergures (de 140m à 85m) sont en projet au-delà du centre commercial géant des Terrasses du Port et de l'Euromed Center. A suivre à l'horizon 2011 ...

Alain Robert aura encore des petits projets pas loin de la maison ;-)))


Seule notre "Bonne Mère" veille encore et toujours sur tous les marseillais du haut de ses 161 mètres.
 
 
 





Repost 0
22 juin 2008 7 22 /06 /juin /2008 11:27


Pour une fois, le basculement des saisons sera parfaitement au diapason de la nature.
En ce 21 juin, l'été s'ouvre sur un concert de cigales en fond de grosses chaleurs.
A peine une semaine de retard par rapport aux dernières années ! Les GPS sont définitivement réglés sur le Nord et la recherche de faces ombragées.
Avec la belle saison, les critiques arrivent : "Fait trop chaud !".
Profitons de la plage, de la bronzette, des cigales, de l'apéro, du pastaga, ...

Alors, musique !!!
 
 
 
 
Repost 0
27 mai 2008 2 27 /05 /mai /2008 13:28


Gavé de vidéos toutes plus léchées les unes que les autres, mettant aux prises des grimpeurs parfaitement calés dans leur méthode ou prouvant la maestria du réalisateur maitrisant à la perfection le montage et les effets sonores, nous avons perdu l'enthousiasme et l'émotion des débuts où la moindre séquence nous faisait vibrer.

Dans ce flot continuel, il faut de l'originalité pour maintenant éveiller un intérêt : soit c'est le collègue qui est en action et là, c'est le vécu et le ressenti qui nous captive, soit il faut des superstars en plein effort. Et encore, à trop en voir, on se lasse.
Dans cette dernière catégorie, la vidéo de Chris Sharma en pleine tentative à vue à la grotte de Baltzola pendant le Dima Rock Master 2008 est recommandable.

A trois mouvements de l'enchainer, on vibre avec la foule bouche-bée à chaque dégaine clippée. Malgré son aisance dans "Nuska"ce plafond interminable en 8c/8c+, on est proche de lui car il cherche les prises (enfin, à peine), les méthodes et les repos pour se refaire. Dommage que la petite section finale ait eu raison de sa performance, à moins que la pluie n'ait détrempé cette sortie. Il mérite bien son statut de "King climber".


A voir sur le site de Desnivel :
http://www.desnivel.com/tus_paginas/videos/object.php?o=17143





Additif juillet 2008 :
Unanimement reconnu comme le meilleur grimpeur à-vue de la planète, le basque Patxi Usobiaga s'est empoché la croix à-vue loin des caméras et de la foule.
 
 
 
 
Repost 0
24 janvier 2007 3 24 /01 /janvier /2007 15:44

 

 

 

Oubliées ces températures négatives !

Oubliée cette saison de temporisation et de repos pour la nature !

Oublié ce rocher glacé qui refroidit votre motivation !

Oublié ce Mistral polaire qui pénètre même au plus profond des fibres High Tech !

 

Et pourtant, l'hiver est bien là.

 

 

Après 2 mois de douceur, de bourgeonnement prématuré, il se rappelle à nous brusquement.

Ce dimance, c'était escalade en short et depuis mardi, c'est bonnet, Gore Tex, gants et thermos de thé.

 

 

Patience ! Faites comme l'oiseau, sortez la doudoune et gonflez les plumes !

Dans une quinzaine de jours, la vague sibérienne sera passée et la clémence provençale refera surface.

 

 

Néanmoins, le réchauffement climatique s'est clairement ressenti.

Les hivers prochains seront-ils la seule saison grimpable de l'année face à une canicule intenable d'avril à novembre ???

 

Repost 0