Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de la Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral !

Marseillais, Aixois, Aubagnais, Ciotadens, quelque soit l'origine, nous sommes tous animés par la même passion de l'escalade libre. Les articles traiteront principalement des sorties en rocher avec des photos et encore des photos.

Puisqu'il y a du soleil toute l'année en Provence et que nous sommes heureux d'y vivre, c'est évidemment nos belles falaises du sud qui sont visitées régulièrement.

Et puisque le centre du monde vertical est à Marseille, les Calanques et toutes les falaises phocéennes seront à l'honneur. En amoureux transi du rocher, nous irons même jeter un oeil hors de nos frontières ...

La C.M.E.L., c'est aussi une association qui cherche à aménager notre environnement pour la pratique de notre sport favori (Clean Up Day de La Ciotat). Le blog permettra d'en rendre compte.

Bonne lecture à tous les grimpeurs internautes !!!

 

  

P.S. :

Pardonnez une facheuse tendance à laisser le retard s'accumuler dans la publication des articles !

Mais la description d'une voie ou d'un secteur est relativement intemporelle ... peu importe la date d'édition !

Recherche

Contacts C.M.E.L.

Pour toutes demandes d'informations, questions et autres, vous pouvez contacter (remplacer les mots en majuscules : AROBASE, POINT, par leur symbole) : 

 

  • Olivier Didon par mail : didon POINT olivier AROBASE gmail POINT com

                                     ou par téléphone : 06 19 14 01 01

  • Jean-Philippe Dalbavie par mail : jeanphi.dalbavie AROBASE wanadoo POINT fr

                                  ou par téléphone : 06 09 89 64 91

Visites

 

Nombre de visiteurs (depuis 2006) :

 

Articles Récents

A découvrir

 

 

   
La Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral vous offre ses services pour un encadrement en escalade, canyon, via ferrata, parcours accrobatique. Retrouvez le détail des prestations de "nos professionnels au service de votre passion" sur la page dédiée aux moniteurs C.M.E.L. 

 


 

  Saison 2012/2013 : compétition "Blocs qu'on teste" ouverte à tous. Rendez-vous mensuels les vendredis soirs à partir de 19h (le calendrier sur la page Compétition)  à Bloc Session de La Ciotat et finale en avril !


Les autres salles de la région sur la page des salles d'escalade phocéennes.

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 


 

Quelques soient les opinions quant au choix du système de protection, le Parc National des Calanques est bien là (signature officielle en avril 2012).


La place des activités douce de pleine nature comme l'escalade est défendue par l'association "Des Calanques et des Hommes". Historique des actions depuis 2009 sur la page "Avenir de l'escalade dans le Parc National des Calanques".
 


 

 


 

 

 


 

13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 11:23

 

 

 

  Tous les quatre ans, une olympiade s'achève avec l'année des Jeux Olympiques d'été. Après Londres 2012, ce début d'année 2013 voit la plupart des fédérations sportives tirer le bilan de leurs résultats sur les quatre dernières années et soumettre aux votes le projet et l'équipe dirigeante pour l'olympiade qui débute.

A la Fédération Française de la Montagne et de l'Escalade (F.F.M.E.), avant de clôturer les débats pour les responsables nationaux (AG les 30-31 mars 2013 ; scrutin par listes avec une liste Alternative pour un meilleur équilibre entre toutes les disciplines extérieures et en salle), ce sont déjà les comités départementaux qui font leur assemblée générale.

 

Courant février 2013, le Comité Départemental de la F.F.M.E. des Bouches du Rhône (CD13 F.F.M.E.) se réunit pour dresser le bilan des quatre années passées, valider les comptes et élire le comité directeur qui se réunira lui-même dans la foulée pour élire le bureau directeur (président, trésorier et secrétaire).

 

Claude Fulconis, président en exercice du CD13 FFME, surprend tout le monde en annonçant qu'il ne briguera pas un nouveau mandat et quitte le comité.

 

L'effet de surprise est parfaitement maîtrisé car personne n'était au courant.

Avec l'arrivée annoncée bien à l'avance de nouveaux membres au comité directeur, Claude s'est senti isolé avec la crainte de ne pas disposer totalement du pouvoir décisionnaire.

 

Rassurez-vous, il a idéalement prévu la suite de sa carrière en atterrissant à la présidence du Comité Régional FFME de Provence-Alpes.

 

Evidemment, mis devant le fait accompli, aucune "vocation" n'a eu le temps de se construire et les tours de tables accumulent les refus d'endosser les responsabilités présidentielles.

 

Il faudra quelques semaines pour convoquer une assemblée générale extraordinaire et surtout décider quelques-uns à se dévouer pour diriger le CD13 FFME.

Ainsi dans la continuité de l'équipe précédente (vice président dans l'ancien bureau) et avec une solide expérience de grimpeur/équipeur, Jean-Claude Grand se présente et obtient logiquement les suffrages pour devenir le nouveau président.

Il sera accompagné dans sa tâche par André Bernard comme vice-président, Matthieu Lupo comme trésorier, Marc Dewilde en secrétaire et Bernard Privat en secrétaire adjoint (source site internet du CD13 FFME).

Délaissant temporairement le triathlon, Gilles Bernard revient à son sport numéro un, l'escalade et reprend la direction de la commission équipement.

Cette équipe a fière allure avec des noms bien connus (et unanimement reconnus) du milieu.

Elle se donne 3 mois pour faire la transition sur les dossiers en cours et apprécier l'ampleur de la tâche. Une nouvelle assemblée générale extra-ordinaire fera le bilan et confirmera ou modifiera le bureau directeur.

 

Nous souhaitons bonne chance à cette nouvelle direction.

 

La confrontation à la réalité des relations (maintenant obligatoires) avec les administrations gestionnaires (Parc National des Calanques, ONF) sera un vrai test.

 

 

Les nouveaux dirigeants sont en place et il convient de remercier les actions menées par les anciens.

 

 

 

Même si à la Compagnie, nous avons parfois été en désaccord avec la politique menée par Claude durant toutes ses années au CD13 FFME, nous saluons tout de même ces trois olympiades, soit 12 ans de présidence.

Il faut une volonté forte et une compétence certaine pour tenir aussi longtemps à ce poste. Un grand bravo !

 

Chaque époque a la politique qui lui correspond.

Pendant 17 ans dans les années 90, Daniel Gorgeon avait incarné le développement de l'escalade sur les falaises de la région avec énormément de rééquipement et d'équipement. Aujourd'hui, nous profitons largement de cet investissement.

 

Avec Claude Fulconis, c'est l'application à la lettre des directives nationales : formation des bénévoles, organisations des compétitions, développement des salle (SAE), conventionnement des sites naturels.

Certains points (faibles ?) ont néanmoins créé quelques incompréhensions parmi la base des grimpeurs : distinction des falaises entre sites naturels conventionnés (entretenus et rééquipés) et sites non conventionnés (abandonnés) ; très peu de projet de nouvelles falaises ; "retour de bâton" sur les conventions (entretien régulier des falaises à prévoir et à financer) ; rejets de partenariat avec les topos locaux ; centralisation des décisions avec peu de  délégation ; ...

 

On retiendra une consolidation des acquis : signature de nombreuses conventions avec les grands propriétaires fonciers (Conseil Général des Bouches du Rhône, ONF, ...) qui ont permis de rééquiper  beaucoup de classiques notamment dans les Calanques.

 

 

Alors, merci pour ces années à la tête du CD13 FFME et bonne continuation à la présidence du Comité Régional Provence Alpes de la FFME.

 

DSCN8971rec reg red comp

Claude à l'Etoile Noire lors du Clean Up Day 2006.

 

 

 

 

 

Repost 0
30 avril 2009 4 30 /04 /avril /2009 11:19




A l'origine, au début des années 2000, les débats lors des réunions entre le GIP des Calanques, l'ONF et le Comité Départementale FFME des Bouches du Rhône (= CD13 FFME) faisaient rage pour défendre chacun son domaine (préservation de l'environnement pour les uns, terrain d'escalade pour les autres). Pour les grimpeurs, notre fidèle Gilles Bernard montrait les "crocs" et marquait le territoire (rôle toujours inoccupé depuis son orientation vers d'autres multi-activités).


Afin de montrer combien les grimpeurs sont soucieux des Calanques et de leur environnement fragile, Gilles monte en 2005 un projet-pilote de modification des sentiers d'accès à la falaise du Renard.
En effet, les éboulis abritent la fameuse "Sabline de Provence" (ou "Sabline de Marseille" ou "Herbé à Gouffé" ou "Gouffeia arenarioides"), une frêle plante très discrète, fragile et surtout endémique à la région (entre Marseille et Toulon ; à différencier de celle du Verdon). Elle est de ce fait strictement protégée.
Les grimpeurs arpentant les éboulis menant aux falaises, il est naturel de modifier les tracés pour éviter la destruction des populations de "Sabline".
Non initiatrice de ce projet, l'ONF soutient très mollement cette première action : le chemin est cairné en évitant les emplacements recensés par Robert Giraud et Pascal Auda, botanistes [des années plus tard, il serait utile d'en faire l'entretien avec les moyens mis en oeuvre actuellement].



Il faut attendre l'année 2007 pour voir un nouveau modèle se déclarer. Mené par l'ONF, il entreprend de modifier l'ensemble des accès à la face sud de la Grande Candelle (en résumé, lire par ailleurs le communiqué de presse de l'ONF en date du 3 juin  2008) :
  • concertation avec les usagers (grimpeurs et randonneurs), gestionnaires et propriétaires.
  • Recensement des populations de "Sabline de Marseille", de "Lavatère Maritime".
  • Proposition de nouveaux tracés de sentier sur carte.
  • Puis, mise en application (balisage en croix noires, cairns, protection des plants, modification du départ de la "Cheminée Bouisson", ...) en octobre 2007 avec Vincent Vilmer (représentant CD13 FFME) et d'autres grimpeurs emblématiques du massif comme Pierre Clarac (compte rendu parfaitement détaillé sur son site).





Les mêmes acteurs s'attaquent en 2008 à l'accès à la Brèche de Castelvieil. L'éboulis est ruiné par des décennies de descente en course-glissade. A la destruction du milieu de la "Sabline" s'ajoute l'instabilité des cailloux qui rendent le sentier très inconfortable.


L'ONF reproduit la procédure de la Candelle : concertation, évaluation des zones à protéger puis travaux sur place pour aménager les sentiers et les baliser.

Vincent Vilmer coordonne pour les grimpeurs : "Comme pour l'opération menée à la Candelle avec l'ONF nous faisons appel aux différents acteurs de l'escalade du massif des Calanques pour une concertation sur l'accès à la brèche de Castelvieil. La problématique est sensiblement la même : des sentes multiples créées par les grimpeurs entraînent une forte érosion et une dégradation de l'habitat de la "Sabline de Provence". L'idée est de tracer deux chemins bien balisés partant de la piste d'En-Vau qui éviterait au mieux les plantes protégées et les éboulis . Ces chemins ont déjà été repérés avec l'ONF : sentier "historique" dont le départ ou l'arrivée se situe vers la plage et un sentier prenant son origine plus haut sur la piste."



Le résultat est à la hauteur : le balisage s'identifie clairement, le sentier serpentent par des lacets confortables sans monter droit dans la pente, les éboulis sont évités. Bravo !


 Marquages au sol avec le fameux petit grimpeur bleu (logo et pochoir créés par Gilles Bernard ).





 
 

Parfaitement dans l'air du temps, le CD13 FFME contribue au développement durable de nos activités sportives :


Quelles seront les prochaines actions sur le terrain ?
A suivre ...

 
 
 
 
 



Repost 0
11 mars 2006 6 11 /03 /mars /2006 00:00

 

3/ Bilan et projets de la commission :

Gilles Bernard, responsable de la commission équipement du CD13, fait l'état des lieux des chantiers mis en oeuvre par la commission :

  • Les projets de conventionnements des Calanques :
    • La convention avec le Conseil Général des Bouches du Rhône est signée ; elle passe en préfecture pour vérification et devrait entrer en vigueur dans 2 à 3 mois. Cette convention concernera non seulement les Calanques mais aussi toutes les falaises équipées en catégorie sportives du département. Un article prévoit que les falaises acquises après la signature seront incluses à la convention.

C'est une très grande avancée. Il a fallu le temps mais le résultat est à la hauteur. Bravo à Claude Fulconis et ses collaborateurs.

Un plan sera mis en place avec demande de subventions au CG13 (pour 2007 ?).

 

 

  •  
    • Dans les Calanques, des falaises très fréquentées sont des priorités pour le rééquipement et le conventionnement (équipement parfois dangereux).

A ce sujet, l'Escalier des géants est sur le terrain d'une SCI qui va vendre prochainement. il faudra attendre les futurs propriétaires pour proposer la convention. L'idéal serait que le CG13 s'en porte acquéreur ...

 

  • Plan de rééquipement ONF :

En raison du mauvais temps et des nombreux jours de froid cet hiver (limite d'utilisation de la colle Hilti RE500 : au dessus de 5°C), les travaux sont loin d'être achevés. Aussi, le délai du plan de rééquipement sur les terrains de l'ONF est repoussé d'1 mois : jusqu'à fin avril 2006. Si les travaux ne sont pas réalisés dans les délais, ils seront redistribués aux autres équipes.

 

  • Les comptes de cette commission :

Au titre des produits :

  •  
    • les subventions de la Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports se divisaient en 3 versements (2 x 8000 et 7300€) et sont maintenant dépensées.
    • les bénéfices du topo des Calanques 2004 (part définie par contrat) : 22600€ environ.

Après les dépenses dévolues au plan de rééquipement des falaises des Calanques appartenant à l'ONF, il restera environ 19000€.

Il faudra donc définir les orientations pour utiliser pleinement cette somme.

La politique actuelle reste la suivante : le matériel de la fédération sera uniquement destiné aux rééquipements des falaises conventionnées. A ce titre, le site du Coussou à La Fare Les Oliviers est proposé au rééquipement.

 

( Une question nous vient à la rédaction de ce résumé : sur un site conventionné, doit on équipé de nouvelles voies avec ses propres moyens (pour réduire les couts, c'est souvent avec du goujons de 10 mm) avant que la fédé ne les rééquipe en scellements ou peut on obtenir directement des points de la fédé (ce qui évitera une étape) ? )

 

 

 

 Il est réducteur de ne rééquiper que les sites conventionnés.

Certains sont fréquentés et nécessitent une rapide remise en état de voies jugées dangereuses alors  que il n'y a pas d'échéance de signature à court terme.



Les décisions seront communiquées dans les semaines à venir.

 

A suivre ...

 

 

 

  

 

 

4/ Informations des démarches nationales de la fédération :

Marco Troussier, Consultant Technique National FFME pour les sites naturels d'escalade (SNE) présentent les dossiers en cours développés par la fédération :

 

  • Un projet de présentation type pour les topos fédéraux : la couverture permettra d'identifier clairement le contexte du topo. Des pictogrammes standardisées existent déjà (nature de l'équipement par exemple).

 

  • Longtemps laxiste dans ce domaine, la fédé attaque maintenant les "plagiaires" de topo fédéraux : exemple de l'éditeur anglais Jingo Woobly, auteur de topos sur la Bourgogne et le Vaucluse. Elle est même soutenu par les conseils généraux des départements visés (financeur des rééquipements, ils n'acceptent pas qu'un privé profite de leur investissement).

 

  • Les comités départementaux de la FFME ont maintenant le devoir de faire un topo pour les grosses falaises conventionnées de leur département.

 

  • Concernant le matériel utilisé pour le rééquipement aux normes, les colles préconisées sont celles de haut de gamme : le terme à rechercher est "utilisable en milieu humide" : Epcon, Sika, Hilti RE 500.

 

 

Fin des débats et rendez vous pour le bilan du plan ONF de rééquipement.

 

 

 

 

 

Repost 0
10 mars 2006 5 10 /03 /mars /2006 00:00

 

2/ Rééquipement et conventionnement des Alpilles :

 Jean Goussin, coordinateur du projet de rééquipement des Alpilles et ses collègues des clubs locaux,  présentent l'état des lieux des conventionnements sur ce massif et le plan de rééquipement des falaises locales.

Le projet regroupe les clubs d'escalade de St Rémy de Provence, de Chateaurenard et d'Arles à titre bénévole. Le matériel doit être financé par le CD13 FFME.

Les démarches de conventionnement sont en cours et déjà bien avancées (résultats rapides et efficaces : on pourrait s'en inspirer pour les Calanques par exemple).

 

 

Les falaises des Alpilles concernées sont les suivantes :

  • Aureille : c'est une falaise privée qui vient d'être conventionnée (février 2006). La priorité du rééquipement lui est accordée car les goujons de 10 mm en place ont bien vieilli et ne sont plus aux normes. A ce titre, 1500 rings sont nécessaires pour rééquiper environ 105 voies existantes et une vingtaine de nouvelles. Le chantier débute en ce moment et les infos sont diffusées sur le forum d'Harmonie-Cimes.

 

  • Mouriès : le terrain appartient à la commune de Mouriès. Les discussions avec le maire sont extrêmement positives et il voulait que son adjoint aux sports et son conseil soient au courant avant de signer la convention : donc, conclusion dans les proches semaines à venir !

Comme c'est une collectivité territoriale, la convention prévoit une partie subvention pour l'entretien et le rééquipement : les budgets sont étroits mais il y aura à l'avenir (2007 ? ) une participation sous une forme (financière ? ) ou une autre (aménagement ? ).

 

  • Maussane : les terrains sont privées et appartiennent à un grand domaine (chatelaine ?!). En fait, l'escalade sur cette falaise est actuellement tolérée sans en encourager la pratique. Pour l'instant, le gardien filtre les visiteurs et empêche nos émissaires de présenter les avantages du conventionnement sur le transfert de responsabilités de la propriétaire vers la FFME. Il ne reste plus qu'à envoyer des courriers d'informations à la propriétaire.

 

  • Orgon : le plus grand site du nord des Bouches du Rhône. L'audit des terrains et des voies (nature de l'équipement et avis sur la mise aux normes) est en cours. De nouvelles voies sont en cours d'équipement autour du lac (voir Françoise Lepron ?? ) et le Canal a déjà une vingtaine de nouvelles lignes.

Objectifs : établir les contacts avec les équipeurs et clubs locaux pour organiser le chantier.

 

  • Eyguières, le mont Menu : terrain communal. C'est Claude Fulconis qui s'en charge (depuis quelques mois déjà) mais sans résultat ...

 

  • St Rémy de Provence : les falaises sont conventionnées. Le Mont Gaussier est complétement rééquipé. Un nouveau secteur est en cours de développement  : une paroi déversante (rare dans le massif) avec quelques voies de 7b à 8a+ environs.

 

  • Fontvieille : c'est le site qui donne le plus de difficultés :
      • pour conventionner.
      • pour le rééquipement : audit des voies en cours.

Gros boulot à l'horizon !

 

  • Barbantane : petit site en cours d'arrangement : environ 20 voies (faciles !?).

 

  • Le Bistrot : site connu seulement des forts grimpeurs (c'est logique vu le niveau). Equipé par J.Y. Leguy avant son exil vers de célèbres gorges, cette falaise commence à poser problèmes car les grimpeurs se garent parfois n'importe où dans les prés à proximité. Une solution est en cours d'étude et à présenter rapidement avant que la situation ne s'envenime ! A suivre !

 

  • La Bergerie : quelques voies sur ce site (peu diffusé) avec un gros potentiel. Ce dossier sera étudié prochainement.

 

  • ... et d'autres petites falaises des Alpilles dont la priorité n'est pas immédiate.

 

 Les rééquipements sont encadrés par des habitués et des professionnels qui formeront tous les adhérents de leurs clubs et autres volontaires souhaitant oeuvrer pour la collectivité.

 

 

 

 

Un topo des Alpilles sera ensuite rédigé sur le modèle de celui des Calanques (Gilles Bernard propose son aide pour l'utilisation des logiciels de conception).

 

Les discussions tournent autour du bien fondé de la rémunération ou du bénévolat pour ce travail (l'argent demeure toujours un sujet tabou en France).

L'expérience a montré que les topos sans droit d'auteurs ne sont pas suivis dans leur distribution et donc ne se sont pas bien vendu (car introuvable) : exemple de "Lascours - Roquevaire", de "La Ciotat" fianlement rétrocédé à leurs auteurs pour qu'ils en assurent la diffusion.

Les avis convergent vers une exigence écrite par contrat sur la part des bénéfices exclusivement réservée au rééquipement des falaises (comme c'est le cas pour le topo 2004 des Calanques).

 

Pour les responsables des Alpilles, la priorité est le rééquipement des falaises conjointement à leur conventionnement. Le topo sera rédigé à la suite.

André Bernard souligne que 2 ans de rééquipement plus 2 ans de travail pour le topo entraine une parution de celui ci dans 4 ans.

Vu la demande et l'attente pour ce topo, ce délai est beaucoup trop long (risque de topo étranger comme les Rockfax nordiques). Il faudrait le faire en parallèle au rééquipement pour le sortir dans 2 ans... Les auteurs sont à convaincre !!!

 

 

La suite ... demain !

 

  

Repost 0
9 mars 2006 4 09 /03 /mars /2006 00:00

 

Réunion d'informations sur les travaux de la commission Conventionnement et (Ré) Equipement du CD 13 :

 

Présidé par Claude Fulconis (président CD13) et en présence de quelques représentants des équipeurs du département, plusieurs intervenants ont pris la parole (mardi 7 mars 2006 à la maison des Sports de La Joliette) :

  • Gilles Bernard, responsable de cette commission, a présenté les différents thèmes.
  • Jean Goussin, coordinateur du rééquipement dans les Alpilles.
  • Marco Troussier, CTN Site Naturel d'Escalade, représentant de la FFME.

 

1/ Présentation de Vincent Vilmer :

Les Bouches du Rhône sont le département français regroupant le plus de falaises équipées sur le territoire. Face aux exigences de notre société (recherche des responsabilités dans les environnements à risques) et par conséquent face à la mise en place de la politique fédérale, le Comité Départemental des Bouches du Rhône a une énorme tâche de conventionnement des sites naturels d'escalade à réaliser sur ses falaises.

Le travail était pour l'instant l'oeuvre essentiellement de Gilles Bernard et de Claude Fulconis.

Alors que pour la plupart, les départements où l'escalade est largement développée, sont pourvus depuis longtemps déjà d'un emploi à plein temps destiné uniquement à conventionner les sites, le CD13 fonctionnait toujours avec ses bénévoles.

A partir de maintenant, le vide est rempli grâce à la création d'un poste (C.A.E. de 20h/semaine pour un jeune de moins de 26 ans sur une durée de 2 ans).

C'est donc la candidature de Vincent Vilmer qui a été retenu.

 

 

Sa mission s'articulent autour de 2 pôles : les conventionnements et le rééquipement :

  • Recensement des falaises fréquentées pour l'escalade.
  • Recherche des propriétaires (cadastre) et contacts de ces derniers (si c'est posible : celui du Vallon du Saut s'est exilé en Afrique...).
  • Présentation et proposition du conventionnement (décharge de responsabilité du propriétaire).
  • Dans le cas de collectivités territoriales, demande de subvention pour le rééquipement des falaises conventionnées.
  • Rééquipement des falaises conventionnées : encadrement et formation des bénévoles souhaitant participés ponctuellement aux rééquipements de leur falaise préférée ; répartition et gestion du matériel. 
  • Audit des voies sportives à rééquiper.
  • Tests des points en place sur les falaises et vérification de la solidité suite aux rééquipements (extraction et vérification du respect des normes).

 

 

A noter que 2 types de conventions existent au sein de la F.F.M.E. :

  • Les sites sportifs : ils doivent être équipés selon les normes de solidité (scellements ou goujons de diamètre 12mm résistants à 2500 daN à la traction verticale = cisaillement et 1500 daN à l'arrachement). Marco Troussier précise que l'espacement et le caractère défini pour une voie ne sont aucunement décrits dans les normes d'équipement. Ceci reste une question d'éthique qui est un sujet à débattre au sein de la commision d'équipement lors du projet de rééquipement d'une voie.

La convention "site sportif" une fois signée, décharge toutes responsabilités du propriétaires vers la F.F.M.E.

 

  • Les sites aventures : tous ceux qui ne sont pas sportifs. Par conséquent et à l'heure actuelle, tous les sites naturels non conventionnés en sites sportifs sont considérés juridiquement comme du terrain d'aventure (même si l'équipement à demeure est béton). Par exemple : les 2 Aiguilles à la Sainte Victoire !

La norme du  "Terrain d'aventure" se résume à  : il n'y a aucune norme !  La responsabilité est celle du grimpeur face à ce type de terrain.

 

Les négociations conduites par Vincent Vilmer dans sa mission conduiront à un conventionnement des sites sportifs. La priorité sera donnée aux falaises pour le moment tolérées réclamant une pérénisation de l'activité.

 

 

 La suite ... demain !!!

 

 

Repost 0
10 février 2006 5 10 /02 /février /2006 00:00

L'assemblée générale du comité départementale des Bouches du Rhône de la FFME s'est déroulé hier soir.

Claude Fulconis, président du CD13 pour l'olympiade en cours, dresse le bilan de l'année 2005 écoulée et présente les comptes. A ce sujet, Claude Barbier en sa qualité de controleur des comptes, déconseille de voter le budget qui le sera finalement après quelques vérifications.

 

Au titre des questions :

  • Les comptes clarifiés en amont, Gilles Bernard insiste sur le fait qu'il y aurait plus de topo fédéraux si la communication sur les comptes et les répartitions des bénéfices étaient affichées en toute transparence.

A ce titre, la part des bénéfices (30% selon le contrat) dégagée par le topo des Calanques s'élève à 17000 euros en 1 an. Ils seront intégralement réinvestis sur les falaises du département.

Gilles Bernard continue à superviser la commission rééquipement des falaises du CD13. Il épaulera le futur jeune BE employé dans le courant de l'année pour remplir cette mission conjointement aux démarches de conventionnement.

 

  • Olivier Didon, président de la CMEL et gestionnaire de l'ECA demande des comptes sur les organisations de compétition dans le département et sur le conventionnement de l'Etoile Noire. Les réponses sont emportées et empêchent le dialogue pour d'obscures raisons seules connues du milieu dirigeant (vous avez dit réglement de compte ???).  Olivier donnera son point de vue prochainement !

 

2 nouveaux membres sont intégrés au comité directeur : Bernard Privat et Dominique Page.

 

 A l'horizon 2006 :

  • Le rééquipement sur les terrains de l'ONF se poursuit et doit se terminer selon le contrat fin mars 2006.

 

  • Les conventionnements des Calanques vont enfin aboutir : le Conseil Général est sur le point de signer la convention. Un plan de rééquipement sera mis en place pour les falaises sur ces propriétés.

 

 

Repost 0
8 février 2006 3 08 /02 /février /2006 00:07

Le Comité Départementale des Bouches du Rhône de la Fédération Française de la Montagne et de l'Escalade réunit son assemblée générale jeudi 9 février au soir à la maison des sports de la place de la Joliette.

Tous les licenciés peuvent y participer et poser leurs questions sur le fonctionnement et le bilan de l'année écoulée.

Les dossiers sensibles sont : le conventionnement des Calanques et des autres centres d'escalades, les dossiers de rééquipement, la communication ou plutôt le manque de communication interne ...

A suivre pour un aperçu du déroulement en fin de semaine !

 

Repost 0