Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de la Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral !

Marseillais, Aixois, Aubagnais, Ciotadens, quelque soit l'origine, nous sommes tous animés par la même passion de l'escalade libre. Les articles traiteront principalement des sorties en rocher avec des photos et encore des photos.

Puisqu'il y a du soleil toute l'année en Provence et que nous sommes heureux d'y vivre, c'est évidemment nos belles falaises du sud qui sont visitées régulièrement.

Et puisque le centre du monde vertical est à Marseille, les Calanques et toutes les falaises phocéennes seront à l'honneur. En amoureux transi du rocher, nous irons même jeter un oeil hors de nos frontières ...

La C.M.E.L., c'est aussi une association qui cherche à aménager notre environnement pour la pratique de notre sport favori (Clean Up Day de La Ciotat). Le blog permettra d'en rendre compte.

Bonne lecture à tous les grimpeurs internautes !!!

 

  

P.S. :

Pardonnez une facheuse tendance à laisser le retard s'accumuler dans la publication des articles !

Mais la description d'une voie ou d'un secteur est relativement intemporelle ... peu importe la date d'édition !

Recherche

Contacts C.M.E.L.

Pour toutes demandes d'informations, questions et autres, vous pouvez contacter (remplacer les mots en majuscules : AROBASE, POINT, par leur symbole) : 

 

  • Olivier Didon par mail : didon POINT olivier AROBASE gmail POINT com

                                     ou par téléphone : 06 19 14 01 01

  • Jean-Philippe Dalbavie par mail : jeanphi.dalbavie AROBASE wanadoo POINT fr

                                  ou par téléphone : 06 09 89 64 91

Visites

 

Nombre de visiteurs (depuis 2006) :

 

Articles Récents

A découvrir

 

 

   
La Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral vous offre ses services pour un encadrement en escalade, canyon, via ferrata, parcours accrobatique. Retrouvez le détail des prestations de "nos professionnels au service de votre passion" sur la page dédiée aux moniteurs C.M.E.L. 

 


 

  Saison 2012/2013 : compétition "Blocs qu'on teste" ouverte à tous. Rendez-vous mensuels les vendredis soirs à partir de 19h (le calendrier sur la page Compétition)  à Bloc Session de La Ciotat et finale en avril !


Les autres salles de la région sur la page des salles d'escalade phocéennes.

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 


 

Quelques soient les opinions quant au choix du système de protection, le Parc National des Calanques est bien là (signature officielle en avril 2012).


La place des activités douce de pleine nature comme l'escalade est défendue par l'association "Des Calanques et des Hommes". Historique des actions depuis 2009 sur la page "Avenir de l'escalade dans le Parc National des Calanques".
 


 

 


 

 

 


 

2 janvier 2007 2 02 /01 /janvier /2007 12:46

 

 

 

 

 

La Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral vous souhaite ses meilleurs voeux pour cette année 2007 !

La joie, le bonheur, la santé, la réussite professionnelle, ... tout y passe !

Mais surtout du plaisir sur le rocher quelquesoit le niveau !

Bonne grimpe !

 

Ne cherchez pas, ce n'est pas en Provence ! Le grimpeur est un anonyme dans un essai victorieux.

Mais où est donc cette falaise et quelle est cette voie ?

 

Un indice : Vincent Scharwatt, tu n'as pas le droit de jouer !

 

 

Repost 0
Publié par cmel - dans C.M.E.L.
commenter cet article
31 décembre 2006 7 31 /12 /décembre /2006 12:22

 

Profitant des conditions météorologiques exceptionnelles, quelques grimpeurs sont en avance sur leur programme. En effet, habituellement les fêtes sont la coupure dans la saison du falaisiste sudiste : réveillons et sports d'hiver mettent l'escalade entre parenthèses.

Mais pas cette année !

 

    

 

Avant les vacances, Olivier Didon fait la première de "Merci Madame Pellegrino" 7c à l'Abri bus puis même sanction : F.A. pour "La Guitare" même cotation et même secteur (photo ci contre). Il fait aussi à vue "Les orfèvres" 7b. Cette voie marque aussi le retour en forme de Jean Phi Dalbavie qui l'enchaîne en peu d'essai.

 

Profitant de la visite d'une exilée finlandaise, Vincent Scharwatt fait "Parfum sauvage" 7c à la Grotte de l'Ours. Trouvant la voie facile (pas de blague, c'est dans ta filière, c'est tout !), il essaie sa voisine "La Javanaise" 7c. Mais, il lui manque un essai pour l'enchainer : il faudra revenir !

 

Repost 0
30 décembre 2006 6 30 /12 /décembre /2006 18:16

 

Loin là bas à l'ouest, entre Arles et Saint Rémy de Provence, c'est presque le nord et pourtant encore dans les Bouches du Rhône !

Le massif des Alpilles, longtemps laissé en auto gestion, fait de plus en plus partie des objectifs du CD 13 FFME dont l'énergie est souvent accaparée par les Calanques et les environs de Marseille.

Coordonnées par Jean Goussin et suivies par les clubs principaux du secteur géographique (Chateaurenard, Saint Rémy de Provence, Arles, Eyguières, ...), certaines falaises sont conventionnées (Aureille, Mouriès) et passent déjà à l'étape rééquipement.

 

Le premier chantier est celui de La Civadière à Aureille. Suite au conventionnement dès 2005, les travaux débutent en mars 2006. Axé sur le bénévolat des adhérents des clubs et autres bonnes volontés, les voies sont petit à petit rééquipées.

Face aux plaquettes et goujons de 10 mm posées il y a une douzaine d'années par Serge Jaulin (financé par le Vieux Campeur d'où le surnom de falaise du Vieux), on peut toujours s'étonner de changer un équipement en apparence potable. C'est sans compter sur la grande fréquentation des lieux et les nombreux relais fortement rouillés. D'autre part, la convention exige une mise aux normes de sécurité.

Le rééquipement est fait en scellements galvanisés (couleur dorée) et colle Epcon de chez Spit (couleur beige claire discrète mais difficile à fignoler).

 

 

 

 

Souhaitant montrer son intérêt pour le massif et soutenir les actions en cours, le CD 13 propose à quelques équipeurs marseillais de faire une journée de rééquipement sur place.

Favorisé par les conditions météo (malgré le fort mistral), 4 voies sont rééquipées au secteur Saint Jacques : facile à reconnaitre avec les scellements inox (couleur argentée), la colle rose Hilti et les relais chaînés (si vous vous retrouvez au taquet entre 2 points, vous connaissez les responsables ! Pas la peine de se plaindre aux locaux  ;-))

 

La dure vie d'un Conseiller Technique Départemental : insérer 20 kilos de matériel dans deux sacs dà peine 20 litres !

 

 

Actuellement (janvier 2007), il reste une vingtaine de voies à faire (à partir du secteur Painlevé) et le chantier devrait se conclure pour le printemps.

 

A l'avenir, nous essaierons d'organiser une sortie escalade sur cette falaise, paradis du sextogradiste inférieur (5c - 6a) avec un article à la clé.

 

Repost 0
29 décembre 2006 5 29 /12 /décembre /2006 10:28

 

Dernier candidat à passer sous le feu des projecteurs dans "Kamikazé", Vincent s'éclate pour sa première sortie à Buoux en alignant les 7a.

 

Encore une falaise à revisiter d'urgence avant le retour au frais !!!

 

 

 

Repost 0
28 décembre 2006 4 28 /12 /décembre /2006 11:41

 

Profitant de la corde en place, ça mitraille !

Après Matthieu qui n'a pas laissé le temps au photographe de s'installer, c'est Olivier qui se lance dans "Kamikazé". Un 7a bien engagé à la sauce Buoux !

Dès le départ, le premier point est aux antipodes et ensuite, il faut bien grimper au dessus du ring ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
27 décembre 2006 3 27 /12 /décembre /2006 12:00

 

 

 

 

 

 

Une fois que les sacs sont posés, les cordes délovées, les baudriers ajustés, il faut rentabiliser un secteur jusqu'au bout.

 

 

Sur ce mur de Scorpion, au milieu des longues lignes en 7a, Matthieu décortique ce court 8a : "court et teigneux, ça doit sortir dans la journée !" c'est "La nuit des morts de rire".

 

Tout le monde est convaincu par son optimisme résolu alors que la raison indiquerait : un 8a Buoux, déjà c'est dur et en plus vu la physionomie de la voie, on imagine le gros pas de bloc ; alors un pas bloc ... en 8a ... à Buoux : surdur !?

 

 

Comme prévu, les 2 premiers points se clippent facilement, le troisième plus dur puis c'est LA section : les prises ne prouvent leur existence que par les légères traces de magnésie les recouvrant.

Premier objectif : les tenir. Ensuite, encore faut il trouver la séquence pour les crisper dans le bon ordre permettant d'arriver jusqu'au point suivant. Après, c'est à nouveau rando jusqu'au relais.

En plus, le point protège bien l'enchainement mais ne favorise pas le travail des méthodes.

Plusieurs essais et finalement, ce ne sera pas pour aujourd'hui ; peu importe, il y en a d'autres !

 

 

Repost 0
26 décembre 2006 2 26 /12 /décembre /2006 12:29

 

 En cette fin d'année, il faut solder les articles en réserve avant le passage en 2007. Quelques belles photos méritent une publication.

 

 

L'action se passe donc par un beau dimanche ensoleillé de novembre. Tout est parfait sauf que le Mistral prouve sa présence par un souffle puissant et glacial.

 

 

La petite troupe de ciotadens (Bertille, Cécile, Linda, Stéphanie, Matthieu, les 2 Olivier et Vincent) oriente leur convoi vers le mythique vallon de l'Aiguebrun à Buoux. Choix judicieux de site mais beaucoup moins pour le secteur.

 

Décidés à affronter les voies de TCF (comme bon nombre de grimpeurs ce jour), ils font fi de l'orientation en plein vent. Leur résistance au refroidissement atteint ses limites au bout d'une heure.

 

Ils émigrent sagement au secteur Scorpion où l'abri est total et le climat parfaitement accueillant. Les couleurs jaunes du rocher suffisent déjà à réchauffer les plus gelés d'entre eux.

 

En repos forcé pour quelques semaines (un doigt exprimant ainsi sa saturation d'arquées), Gwen les rejoint pour jouer les apprentis-photographes pendu sur sa corde.

 

Stéph' (photo ci contre) jure contre les cotations serrées de Buoux croyant remonter la ligne finale de "Scorpion" 6a. En fait, tout droit, c'est la fin de "La montée aux enfers" 6c : tout s'explique !

 

Matthieu s'énerve dans "La nuit des morts de rire" 8a particulièrement bloc. Ce ne sera pas suffisant pour le sortir dans l'après midi.

"Kamikazé" 7a : Vincent au repos (total ?) au milieu de voie.

Toujours aussi facile malgré ses avertissements sur sa (prétendue) petite forme : Olivier optimise les phase de repos avant de finir flash "Kamikazé" 7a ; la classe !

 

Un rocher au couleur magique pour "Kamikazé" 7a pour Olivier.

Stéph' observe la suite dans "Carton jaune" 6a+.

 

 "Scorpion" 6a, Bertille confirme son appréciation au sujet de cette voie : trop patinée à son goût.

A l'étage au dessus, la fin d'après midi est propice aux jeux dans les dévers de la Plage : pendule en partant des 6b de droite.

 

 

Au bilan de la journée, l'abandon du frigo de début de séance fut salvateur et vite oublié. Les filles alignent les voies en 6 et les grimpeurs suivent avec quelques 7a à vue.

Retour de nuit vers l'auberge des Seguins qui accueille le groupe pour la réhydratation traditionnelle.

 

Repost 0
25 décembre 2006 1 25 /12 /décembre /2006 10:40

 

Joyeux Noël à tous !

 

 

 

En Provence, la baisse des températures nous fait frissoner mais rien de tel qu'une remontée dans le nord pour rentrer de plein pied dans le véritable hiver. Il impose son impact visuel avec ses arbres givrés et son brouillard cotonneux ; il ne manque plus que la neige qui se fait désirer cette année.

 

Repost 0
Publié par cmel - dans C.M.E.L.
commenter cet article
19 décembre 2006 2 19 /12 /décembre /2006 10:02

 

Toute l'affaire des sentiers des Calanques se retrouvent parfaitement résumé sur cette page :

http://www.lexilogos.com/calanques_onf.htm

 

 

Repost 0
17 décembre 2006 7 17 /12 /décembre /2006 15:41

 

C'est reparti à l'Abri bus.

 

 

Initialement découvert par Fred Ripert et Thierry Cienzo (en 1999-2000), ce petit cirque est délaissé au profit du plus grand potentiel du voisin Minisud. C'est Jean Phi qui s'attache à la première vague d'équipement avec des perles comme "Les Brutes" ou avec Olivier"Galibois".

La deuxième vague suite au conventionnement du vallon vient démocratiser le site et offrir plus de voies d'échauffement.

Fort de la motivation d'Olivier, voici le démarrage de la troisième vague : les "Brutes" sont de retour puisque les voies restant à équiper seront dures, blocs, et bien sur teigneuses.

 

Le premier chantier démarre pour Olivier qui a décidé "de passer tout son temps libre à l'équipement".

Connaissant le Did', il faudra arquer dans ces futures lignes.

 

Les infos à suivre et à lire sur ces pages ... et à la fin des travaux, le topo en photo.

 

Déjà un projet finalisé et libéré par son auteur : à lire sur cet ancien article !

En attendant, n'hésitez pas à monter tester les voies et proposez vos cotations !

 

 

Repost 0