Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de la Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral !

Marseillais, Aixois, Aubagnais, Ciotadens, quelque soit l'origine, nous sommes tous animés par la même passion de l'escalade libre. Les articles traiteront principalement des sorties en rocher avec des photos et encore des photos.

Puisqu'il y a du soleil toute l'année en Provence et que nous sommes heureux d'y vivre, c'est évidemment nos belles falaises du sud qui sont visitées régulièrement.

Et puisque le centre du monde vertical est à Marseille, les Calanques et toutes les falaises phocéennes seront à l'honneur. En amoureux transi du rocher, nous irons même jeter un oeil hors de nos frontières ...

La C.M.E.L., c'est aussi une association qui cherche à aménager notre environnement pour la pratique de notre sport favori (Clean Up Day de La Ciotat). Le blog permettra d'en rendre compte.

Bonne lecture à tous les grimpeurs internautes !!!

 

  

P.S. :

Pardonnez une facheuse tendance à laisser le retard s'accumuler dans la publication des articles !

Mais la description d'une voie ou d'un secteur est relativement intemporelle ... peu importe la date d'édition !

Recherche

Contacts C.M.E.L.

Pour toutes demandes d'informations, questions et autres, vous pouvez contacter (remplacer les mots en majuscules : AROBASE, POINT, par leur symbole) : 

 

  • Olivier Didon par mail : didon POINT olivier AROBASE gmail POINT com

                                     ou par téléphone : 06 19 14 01 01

  • Jean-Philippe Dalbavie par mail : jeanphi.dalbavie AROBASE wanadoo POINT fr

                                  ou par téléphone : 06 09 89 64 91

Visites

 

Nombre de visiteurs (depuis 2006) :

 

Articles Récents

A découvrir

 

 

   
La Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral vous offre ses services pour un encadrement en escalade, canyon, via ferrata, parcours accrobatique. Retrouvez le détail des prestations de "nos professionnels au service de votre passion" sur la page dédiée aux moniteurs C.M.E.L. 

 


 

  Saison 2012/2013 : compétition "Blocs qu'on teste" ouverte à tous. Rendez-vous mensuels les vendredis soirs à partir de 19h (le calendrier sur la page Compétition)  à Bloc Session de La Ciotat et finale en avril !


Les autres salles de la région sur la page des salles d'escalade phocéennes.

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 


 

Quelques soient les opinions quant au choix du système de protection, le Parc National des Calanques est bien là (signature officielle en avril 2012).


La place des activités douce de pleine nature comme l'escalade est défendue par l'association "Des Calanques et des Hommes". Historique des actions depuis 2009 sur la page "Avenir de l'escalade dans le Parc National des Calanques".
 


 

 


 

 

 


 

16 juin 2008 1 16 /06 /juin /2008 12:13



Profitant de l'exil d'un CMEListe au paradis du bloc (comprenez Fontainebleau, sa forêt, son grès), Gwen s'essaie à cette activité lors d'un week-end bleausard. Il nous raconte ses deux jours.




Au terme de longue tractations, il faut passer aux actes. A force, de dire, je vais, je vais ..., il faut agir. Les dates sont enfin fixées et les billets retenus. Jusqu'au derniers jours, la tension est présente : sec ou pluvieux. Finalement, la pluie annoncée pour dimanche s'épanchera samedi en une grosse averse et nous épargnera le reste du temps.

Samedi 14 juin, première étape de l'excursion découverte : le Cuvier. Au bord de la route, le parking est déjà bien garni ... de voitures et donc de grimpeurs. Hallucinant d'en voir autant ! J'en oublie le nombre conséquent de boules greseuses.

 
 
 
 

       



Dans les allées en direction du secteur facile, Vincent montre ses réalisations devant la "Bérézina", "Carnage", ... en quelques mois, il est devenu un réel spécialiste des lieux. J'ai l'impression de me voir : lui dans mon rôle de "guide" (mais à Bleau) avec méthodes à la baguette et anecdotes d'ascension dans les classiques.


Premier contact : le grain est fantastique (oui, c'est vrai, plus fin qu'à l'Etoile Noire !) mais dès les cotations les plus simples (4, 4+), il faut déjà s'employer.
Passage obligé dans le premier 6A de la forêt : "La Marie Rose", une dalle à méthode qui demandent quelques essais de découverte (même pour Vincent l'octogradiste).
Après l'échauffement et l'escalade dans tous les sens malgré les appels au calme de Vincent, il m'oriente vers un projet soit disant fait pour moi : "Duroxmanie" en 6C bloc. Pas moyen d'arriver à dépasser les 4 mouvements. L'averse me sauve et on part faire le tour des blocs mythiques au Rempart : "Big boss" et compagnie.

 
 
 

     Loin de l'éthique esthétique à "la Edlinger", il faut parfois savoir assurer ses rétablissements avec toute la surface de son corps.



Une liaison en voiture pendant que la route sèche et nous allons à la gorge aux Chats. Sur un petit monticule, le site est très beau (loin de l'ambiance routière du Bas-Cuvier). Quelques essais infructueux dans un 6B avant de réussir une traversée plus adaptée à ma fibre continue : "Arachnée" (rouge 14).
"La grêve des nains" en 6A passe bien mais mon postérieur ne décolle pas d'un centimètre dans le départ assis en 7A.
Pour le fun, Vincent me montre un jeté qui envoie bien. Sensation intense des mains qui restent accrochées sur le bac de sortie : génial !



 Une belle arête en 6C : "La Consolation". Il faut se sentir car la réception au sol n'est pas terrible.






  
 
  
 

Soleil couchant sur la forêt !



La nuit arrive et nous repousse jusqu'au lendemain.

Premier bilan : le bloc, c'est l'école de l'échec, de la modestie, du travail, de la remise en question et de la patience.
Réussir à intégrer ces principes demande d'être un local ou de venir pour un long séjour. A chaque fois, il m'aura manqué l'un d'eux (surtout la patience).


En guise de transition, la vidéo réalisée par notre guide local :

Bleau Trip 14 juin 2008 part1 sélectionné dans N.C.





Dimanche, le ciel est noir mais ça tiendra.
Première étape aux Trois Pignons avec des blocs plantés dans le sable au milieu des arbres.




 
S'éclater dans du 4+, c'est le top !

  

L'épineux problème de la redescente ! Surtout quand on a lutter à grimper par le passage le plus facile !

Quand on est adepte du plafond, on ne renie pas une fosse à papiers-toilettes pour son projet en 7B ! 




Des grimpeurs partout, de tous niveaux et de tous âges : de la famille avec les petitous aux groupes de sexagénaire en passant par les troupeaux d'hollandais fans absolus de la forêt.

Aidé par une allonge conséquente, je réussis "Chapeau chinois" (rouge18 bis) en 6B avec de bonnes prises en dévers et un petit balan.



    "Le surplomb des frelons".




L'après-midi, nous poussons vers le Cul de Chien et ses longues travées de sable. C'est la plage sans la mer. Certains n'hésitent pas à jouer au beach-volley et les enfants se régalent dans ce bac à sable géant.



 Le fameux "Bilboquet" planté au milieu d'une immensité sableuse : deux passages pas trop dur qui permettent de fouler le sommet !

[Ajout 04 2013 : interdiction de grimper dessus depuis juillet 2012]








Sur place, Vincent en profite pour répéter devant les objectifs photos et vidéos quelques uns de ses classiques :


"Le Toit du Cul de Chien" 7A     
A l'autre toit du Cul de Chien !
  
"Eclipse" 7C
  
"Arabesque" 7B+
  
Zoom sur les prises de sortie d'Arabesque : taillées !!!




En conclusion, une découverte passionnante de la forêt qui réclame une prochaine visite ... et peut-être un abonnement régulier !
 
 
 
 
La seconde partie du Bleau trip juin 2008 à voir aussi sur le blog de Vincent :


Gwen a Bleau Part 2 sélectionné dans N.C.





Repost 0
9 juin 2008 1 09 /06 /juin /2008 15:52



Avec son habituelle force de frappe dont l'efficacité n'est plus à démontrer, Hervé Guigliarelli expédie le rééquipement complémentaire du Roy d'Espagne.

Prévu dans le plan de rééquipement des terrains du Conseil Général dans les Calanques, le chantier prévoyait un lifting des précédents rééquipements en rajoutant quelques points au départ expos des voies. Surtout, il devait permettre de remplacer tous les relais hors normes comme les troublantes "queues de cochon" (génératrice de quelques accidents ces dernières années). Une balade dominicale en quelque sorte !

Au bilan, en ajoutant un point par-ci et un relais par-là, Hervé comptabilise exactement 180 points placés sur les trois secteurs du topo 2004. L'équivalent de plus d'une quinzaine de couennes ou de trois grandes voies de la Paroi Noire.
Les habitants de la tour voisine ont subi le vrombissement nocturne du perfo pendant une quinzaine de jours à raison d'à peine trois visites par semaine. Quand on parle d'efficacité, ce ne sont pas des paroles en l'air !
Si les départs des voies expos sont sécurisées par l'ajout d'un point supplémentaire, le danger reside toujours dans l'espacement entre le deuxième et le troisième. A part, remplacer de zéro et casser les points en place, pas vraiment de solution.

Reste à retirer les restes d'équipement anciens pour achever le travail.

Merci et bravo pour l'investissement.

Après le lifting, redécouvrons les lignes oubliées de ce spot de soirée estivale !

 
 
 
 

Repost 0
1 juin 2008 7 01 /06 /juin /2008 16:09


Au terme d'un siège conséquent, Vincent Scharwatt enchaine le superbe bloc "Opium" 8A à Fontainebleau évidemment. Félicitations pour cette croix !
Il aura fallu quelques séances pour trouver la méthode permettant d'amortir ce diabolique balan.
Pour revivre l'action, visionnez la vidéo sur le blog de Vincent.
 
 

 
  
 

 
Repost 0
30 mai 2008 5 30 /05 /mai /2008 13:57


 
 

A l'image du printemps miraculeux pour la végétation et exécrable pour le grimpeur, la pluie s'est invitée vendredi 16 mai 2008. Imprévue au programme, elle a obligé à une annulation intempestive de la soirée. Tout est remis à plus tard ? ...
... C'est sans connaitre l'entêtement des irréductibles de l'Etoile Noire.


A 16h, les dernières averses égrènent leurs ultimes gouttes.
A 17h, le ciel s'éclaircit. Bingo ! C'est parti !
A 18h, la route menant à l'Eldorado de La Ciotat est sèche, un bon présage pour l'état des falaises.
Pierre-Marie, Vincent et Gwen piaffent d'impatience.





Vite, vite ! Arrivés sur place, le sol est à peine détrempé et le grès n'a déjà plus qu'un lointain souvenir de la dépression de la journée.


Pierre-Marie apprivoise prudemment le grès et préfère les réglettes franches au pas d'adhérence stressant.



Vincent
(l'Alsacien, ancien marseillais et néo bleausard, tout ça à la fois !), venu spécialement pour l'évenement doit repartir avec les bouteilles.
La nuit approche mais les frontales sont là : essai
infructueux dans "Pablo Zarvatt" mais ce n'est que partie remise tant la section à méthode bleausarde lui a plu.

Alors que la foule s'embrase au passage des bolides du Rallye de la Sainte Baume rugissant sur la route des Crêtes pour une classique nocturne, la fine équipe remballe le matos vers 23h.







 

A la voiture, les bières sont fraiches et tout le monde trinque joyeusement : on l'aura fait notre apéro-falaise !








En juin, à la date reportée, Olivier, Laurent et quelques autres participants épars seront bien seuls.

Tout sera remis à l'année prochaine pour un rassemblement festif avec une communication plus agressive et peut-être les 20 ans de l'Etoile Noire.




 
 
 


Repost 0
29 mai 2008 4 29 /05 /mai /2008 14:27


Au hasard d'une recherche anodine sur Google, un lien mène vers une vidéo sympathique : à la gloire du Président parcourant la fissure d'"Ewaks" 7b. Il était resté discret et aucune publicité pour ce film promotionnel.
L'intro est marrante avec cet effet déformant sur le panorama de La Ciotat.



 
 

Rappelez-vous : une sortie au soleil avec les petites familles rassemblées sous les faces doucement chauffées du secteur Fissures à l'Etoile Noire.
Stef était pendu au sommet et shootait la scène. On aperçoit même le talon des Testa Rossa de Vincent et sa descente après avoir randonné "l'aventure intérieure"
 
 
 
 

 

Repost 0
27 mai 2008 2 27 /05 /mai /2008 13:28


Gavé de vidéos toutes plus léchées les unes que les autres, mettant aux prises des grimpeurs parfaitement calés dans leur méthode ou prouvant la maestria du réalisateur maitrisant à la perfection le montage et les effets sonores, nous avons perdu l'enthousiasme et l'émotion des débuts où la moindre séquence nous faisait vibrer.

Dans ce flot continuel, il faut de l'originalité pour maintenant éveiller un intérêt : soit c'est le collègue qui est en action et là, c'est le vécu et le ressenti qui nous captive, soit il faut des superstars en plein effort. Et encore, à trop en voir, on se lasse.
Dans cette dernière catégorie, la vidéo de Chris Sharma en pleine tentative à vue à la grotte de Baltzola pendant le Dima Rock Master 2008 est recommandable.

A trois mouvements de l'enchainer, on vibre avec la foule bouche-bée à chaque dégaine clippée. Malgré son aisance dans "Nuska"ce plafond interminable en 8c/8c+, on est proche de lui car il cherche les prises (enfin, à peine), les méthodes et les repos pour se refaire. Dommage que la petite section finale ait eu raison de sa performance, à moins que la pluie n'ait détrempé cette sortie. Il mérite bien son statut de "King climber".


A voir sur le site de Desnivel :
http://www.desnivel.com/tus_paginas/videos/object.php?o=17143





Additif juillet 2008 :
Unanimement reconnu comme le meilleur grimpeur à-vue de la planète, le basque Patxi Usobiaga s'est empoché la croix à-vue loin des caméras et de la foule.
 
 
 
 
Repost 0
18 avril 2008 5 18 /04 /avril /2008 12:35

Profitant dès que possible de son nouveau jardin, Vincent nous envoie le récit de ses dernières réalisations à Fontainebleau (en date du 16 avril 2008) ainsi qu'une rencontre avec une figure internationale de la Varraping connection. A lire ci dessous :






Depuis deux semaines, j'ai remarqué que les blocs un peu haut et expo me plaisaient bien. J'ai fait "Le Désert des Tartares" (tout seul) en 4 séances quand même [Note : côté 7C, ce bloc ouvert par Jean Pierre Bouvier est une référence parmi les blocs très engagés vu la hauteur et la sortie à plus de 6 mètres du sol ... surtout sans pareur. Un mental à toute épreuve ce Vincent ; la preuve en image avec cette vidéo lors de son enchainement ; ainsi que quelques autres].







Ensuite, je me suis lancé dans le travail de "Miséricorde" [7C+] (le plus beau bloc de la forêt). Y a une vidéo de Loïc Gaidoz dans ce bloc pour le compte de Freestone.



Le lendemain, je retourne à Franchard Cuisinière pour tordre le coup à ce beau challenge, je m'échauffe dans "The Beast", une trav' en 8a avec Laure.

J'entends arriver un groupe de grimpeurs.
Il semble qu'ils soient au moins quatre, deux personnes parlant Anglais et les deux autres essayant de le parler avec un fort accent français. [...]
Rien d'exceptionnel, lorsque je sens passer l'un d'eux, sauter de bloc en bloc derrière moi. Je me retourne et j'entraperçois un grimpeur pas très grand, très fin, les cheveux mi long bouclés, au jogging gris puma assez ample. Je repense à la couverture du dernier Grimper d'avril.
C'était bien lui !!!
Sieur Dave Graham en personne accompagné par les locaux Antoine Vandeputte, Nils Ménégatti et par un cameraman.
Un grand moment de ma vie de grimpeur !
 Antoine enchaine trois fois "Karma" 8A+ sous l'objectif du cameraman. Le projet était d'essayer le départ assis ... sans trop de motivation apparemment. Dave ne grimpe pas trop car il s'est blessé lors de l'ouverture de son 8C "The Island".
Ils restent 1 heure environ. [...] Moi, j'enchaine mon 7C+ sous l'oeil du maître ... Un grand moment !

Il a vraiment trop la classe ce Dave d'autant plus que dans l'article sur les falaises espagnoles, tu ne le voyais pas vraiment dans une voie en dessous de 8c et là, il a montré les méthodes d'une trav en 3 à Laure...

Je peux mourir tranquille.

A bientôt !



Repost 0
5 avril 2008 6 05 /04 /avril /2008 16:31



Après d'une part, la signature avec le CD13 FFME de la convention des falaises sportives sur les terrains du Conseil Général des Bouches du Rhône et d'autre part la demande de subvention pour remettre aux normes de sécurité les voies sportives, l'heure est au démarrage du plan de rééquipement sur le terrain.


  Profitant d'une accalmie dans son emploi du temps avant le rush du printemps, Bernard Privat ouvre le bal en livrant le fruit de son travail dans "La Directe" au Crêt St Michel.



 




La ligne de scellements inox remplace avantageusement les restes de plaquettes et pitons rouillés de cette classique.
La première longueur reste identique mais les deux suivantes sont fusionnées en 40 mètres d'envolée jusqu'à la bonne vire. Le final dans la dalle rouge est toujours aussi magique : beau résultat !
 






Vincent Vilmer et Gilles Bernard s'active pour nettoyer une ligne de rappel au dessus des Dalles de l'UEREPS. La purge n'est pas encore finie pour le dernier rappel. La descente pourra se faire soit rapidement avec 50m ou alors en plus fractionné avec une longueur de corde plus réduite.
Il existera à terme deux lignes de descente en rappels de part en d'autre de la falaise pour privilégier ce moyen et ne plus emprunter définitivement les éboulis où la Sabline de Provence (plante endémique des Calanques et de ce fait, protégée) a bien du mal à résister au ravinement des cailloux.



Pour la suite, des équipeurs chevronnés comme Xavier Legendre, Pierre Clarac, ... activeront leurs chantiers ; mais seulement après la saison estivale ...


A suivre dans ces pages au fur et à mesure des réalisations !



Repost 0
24 mars 2008 1 24 /03 /mars /2008 19:24



Parmi les grimpeurs avignonais, il existe une caste en pleine expansion d'adorateurs fanatiques de Venasque et de son rocher unique.
Cette exclusivité se traduit par une réponse directe et inaltérable lors du choix de la destination du jour : "bah, on va à Venasque".

Approchant ces énergumènes d'un peu trop près, il fallut bien se plier à leur étranges habitudes.

Même dans les froides journées qui dépouillent la forêt de son habit vert et laisse découvrir de loin les fameuses piles d'assiette de cette molasse caractéristiques, Venasque reste une destination envisageable. L'approche est réduite, le froid peu incisif et le vent absent : ça colle !

Si effectivement, le calcaire se classe dans la même famille que celui de Buoux, sa présentation est tout autre : pas vraiment de vaguelettes à micro-gouttes, éventuellement quelques secteurs à trous qu'il faudra dénicher loin des sentiers battus mais de vrais empilements plus ou moins profond en bacs ou fines réglettes. A arquer ou à saisir en tendu, les plats se servent toujours bien frits.

Du 5 au très dur, il y en a pour toutes les difficultés avec des envolées bien protégées surtout en comparaison de l'espacement buouxien. Par rapport à la falaise référence de Buoux auquelle on compare souvent le site, ici, point de voies de plusieurs longueurs mais de la couenne de bonne hauteur (30 mètres en moyenne) : largement de quoi se charger les bras en acide lactique.

 


Même l'hiver, les piliers ventrus typiques de Venasque attirent leurs thuriféraires !
 

 

A gauche de ce pilier, la célèbre "Intégrale de Peuterey" : départ costaud puis continuité facilitée par les traces de pof sur toutes les bonnes prises crochetantes jusqu'au relais à la strate. 7a+ si on s'arrête ici et 7b+ si on passe le final au dévers plus penché et à l'allonge plus saignante.





 


Piles d'assiettes énormes dès le 6a de "Con la luz"  ; une vraie voie homogène où il suffit de tendre le bras pour refermer les doigts sur un bac.
  

Départ athlétique pour François dans "Boule de calin" 7a.
  
Technique avancée de talonnage sous les conseils expérimentés de Guillaume.



En attendant le topo annoncé régulièrement pour la saison suivante, vous pouvez toujours visiter les lieux les weeks ends. Les locaux sauront vous guider dans votre recherche.


Repost 0
22 mars 2008 6 22 /03 /mars /2008 16:42

Après les quelques jours d'acclimatation, le repérage des topos bleausards, l'apprentissage et l'orientation dans la légendaire forêt bellifontaine, Vincent Scharwatt laisse percer le potentiel de bloqueur qui était en lui.

En peu de temps, il atteint le 7A bloc (mi novembre 2007, soit une semaine ?), première étape vite confirmé par de nombreuses répétitions à ce niveau.
Janvier 2008 : il faut à peine attendre le retour de la trêve des Fêtes pour franchir de nouveaux paliers : "Pince mi, pince moi" 7B+ et le même jour "Pancras assis" 7C bloc.


Additif septembre 2008 : la vidéo est maintenant en ligne sur le site Vimeo (qualité conservée en plein écran).




Pancras 7c au Mont Pivot (Fontainebleau) from Vnt Prod. on Vimeo.



Ces difficultés ensuite tombent à presque chaque sortie avec des passages célèbres comme "Carnage", "La Bérézina", "l'Arrache coeur", "L'insoutenable légèreté de l'être", "Big boss", "Fourmis rouges", "Eclipse" et bien d'autres encore.

Fin janvier, c'est le 7C+ qui devient une habitude et enfin, le sommet avec le premier 8A bloc de "T-Rex assis". Là, il y a un écart et la course à l'extrême s'estompe avec ce chiffre. Place à la beauté des blocs et du pur geste !

Pour un falaisiste convaincu qui s'accrochait coute que coute  à faire des croix en s'efforçant de gommer une (soit disante) faiblesse en continuité, c'est bien la preuve de ses talents intrinsèque de bloqueur convaincu.
Force et puissance !!!!



Retrouvez toutes ses réussites dans sa liste sur Bleau.info !


Repost 0
Publié par cmel - dans C.M.E.L.
commenter cet article