Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de la Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral !

Marseillais, Aixois, Aubagnais, Ciotadens, quelque soit l'origine, nous sommes tous animés par la même passion de l'escalade libre. Les articles traiteront principalement des sorties en rocher avec des photos et encore des photos.

Puisqu'il y a du soleil toute l'année en Provence et que nous sommes heureux d'y vivre, c'est évidemment nos belles falaises du sud qui sont visitées régulièrement.

Et puisque le centre du monde vertical est à Marseille, les Calanques et toutes les falaises phocéennes seront à l'honneur. En amoureux transi du rocher, nous irons même jeter un oeil hors de nos frontières ...

La C.M.E.L., c'est aussi une association qui cherche à aménager notre environnement pour la pratique de notre sport favori (Clean Up Day de La Ciotat). Le blog permettra d'en rendre compte.

Bonne lecture à tous les grimpeurs internautes !!!

 

  

P.S. :

Pardonnez une facheuse tendance à laisser le retard s'accumuler dans la publication des articles !

Mais la description d'une voie ou d'un secteur est relativement intemporelle ... peu importe la date d'édition !

Recherche

Contacts C.M.E.L.

Pour toutes demandes d'informations, questions et autres, vous pouvez contacter (remplacer les mots en majuscules : AROBASE, POINT, par leur symbole) : 

 

  • Olivier Didon par mail : didon POINT olivier AROBASE gmail POINT com

                                     ou par téléphone : 06 19 14 01 01

  • Jean-Philippe Dalbavie par mail : jeanphi.dalbavie AROBASE wanadoo POINT fr

                                  ou par téléphone : 06 09 89 64 91

Visites

 

Nombre de visiteurs (depuis 2006) :

 

Articles Récents

A découvrir

 

 

   
La Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral vous offre ses services pour un encadrement en escalade, canyon, via ferrata, parcours accrobatique. Retrouvez le détail des prestations de "nos professionnels au service de votre passion" sur la page dédiée aux moniteurs C.M.E.L. 

 


 

  Saison 2012/2013 : compétition "Blocs qu'on teste" ouverte à tous. Rendez-vous mensuels les vendredis soirs à partir de 19h (le calendrier sur la page Compétition)  à Bloc Session de La Ciotat et finale en avril !


Les autres salles de la région sur la page des salles d'escalade phocéennes.

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 


 

Quelques soient les opinions quant au choix du système de protection, le Parc National des Calanques est bien là (signature officielle en avril 2012).


La place des activités douce de pleine nature comme l'escalade est défendue par l'association "Des Calanques et des Hommes". Historique des actions depuis 2009 sur la page "Avenir de l'escalade dans le Parc National des Calanques".
 


 

 


 

 

 


 

11 août 2008 1 11 /08 /août /2008 18:43



8, chiffre de la chance pour la Chine ; en témoigne la cérémonie des Jeux Olympiques débutant le 08/08/08 à 8 heures 08 minutes 08 secondes. (additif septembre 2008 : au jeu des coïncidences, les enquêteurs ont accumulés les 8 dans cette affaire (lire l'article de La Provence). L'origine, elle, est précisément définie : criminelle !).

L'aura de ce chiffre n'a pas atteint les confins de la périphérie marseillaise.
Après diverses alertes et quelques années de répit, le massif des Calanques fut la proie des flammes ce jour.
Au dessus du Roy d'Espagne, 10 hectares sont partis en fumée au départ de la fontaine d'Ivoire (le lieu-dit et non le site d'escalade).
 Les pompiers ont vigoureusement réagi en déployant de lourds moyens pour contenir l'incendie. Mais l'intensité du vent a prolongé le désastre une nuit supplémentaire pour manger le plateau de l'Homme Mort avec un bilan de 80 hectares de brulés.

La rage nous submerge quand on voit le triste spectacle des troncs rabougris et de la colline grisatre. Surtout que l'origine est évidemment criminelle. Comment peut-on avoir si peu de considération pour la nature en l'attaquant si lachement ? Honteux ! Sans parler des risques liés aux habitations au Roy d'Espagne, à la Cayolle et vers la calanque de Sormiou.

A lire en détail dans les pages de La Provence.

 
 
 

Repost 0
5 août 2008 2 05 /08 /août /2008 10:20


Fort d'un réseau de magasin s'étalant dans les grandes agglomérations françaises, il manquait stratégiquement une implantation dans le sud.

Depuis fin juillet, poursuivant son développement, "Au Vieux Campeur" s'est donc installé à Marseille sur le Prado à l'emplacement de l'ancien magasin Go Sport.





A l'ouverture, les rayons "Terre" avec montagne, randonnée, escalade sont disponible. Suivra la spécialité annoncée de ce magasin : la plongée.


Avec cette nouvelle enseigne, le consommateur pourra faire jouer la concurrence sans oublier ses commerces fétiches : La Montagne, Expé.

 
 
 
Repost 0
27 juillet 2008 7 27 /07 /juillet /2008 11:28
 

A l'époque de la grotte des Goudes, de l'avénement de la Paroi des Toits, l'un de ces équipeurs emblématiques des années 90 - 2000 fut élevé à un titre (ad vitam eternam) plus qu'honorifique : Empereur des Calanques.


Profondément amoureux de ce massif légendaire, Gilles Bernard le défendit bec et ongles face aux grignotages de nos terrains de jeux par des administrations peu portées sur le sens de nos activités de pleine nature.
 Son investissement l'a même fait basculer dans le ventre mou de la fédération qu'il a réussi à tenir éveiller à la force de son énergie débordante.

La lourdeur des règles toujours plus administratives (faire des dossiers pour tout) l'éloigne des falaises bien-aimées.

En guise de déclic, ce sont ses enfants qui préfèrant les épreuves combinées, le font plonger dans le monde du triathlon.
Compétiteur dans l'âme, Gilles s'investit comme d'habitude : à 300% ! Et des courses, on peut en noircir le calendrier !
En moins de 6 mois, il est déjà initiateur diplomé pour les jeunes, membre du comité directeur de ce nouveau club et bien sûr s'entraine au rythme d'un professionnel en empilant des kilomètres en natation, vélo et courses fractionnées.


Ce nouveau défouloir ne l'empêche heureusement pas de venir rejoindre les collègues pour serrer quelques réglettes : "fatche, la conti que le fractionné peut donner !!!"




Si en rentrant d'une falaise, votre véhicule est mométanement immobilisé pour laisser passer quelques cyclistes ou coureurs (comme ici à Codolet), peut-être apercevrez-vous la silhouette mise à mal par l'effort de notre Empereur !
 
Allez Gillou !!!!

 




 
 







Repost 0
24 juillet 2008 4 24 /07 /juillet /2008 17:01



Avec un carnet de croix plus que rempli au travers des buildings planétaires, Alain Robert a commandé sa prochaine tour d'escalade.

A Marseille avec ses 33 étages cuminant à 147 mètres, la tour CMA CGM fera pâle figure face aux géants américains ou asiatiques. Toujours est-il que le spectacle de ce chantier grandiose laisse entrevoir le fabuleux phare que sera cet édifice (fiche technique).

Construction de l'armature béton et de l'enveloppe métallique :

 

Photos
site de La Provence.

Installation des panneaux de verres.



Débuté en juillet 2006, la tour atteint son dernier étage deux ans plus tard à l'été 2008 à un rythme effréné.
La livraison est prévue pour la rentrée 2009. Pour les allergiques au solo extrême sur support en verre, une quinzaine d'ascenseurs mèneront au restaurant panoramique dominant tout le port et le Nord de la ville.
A l'étroit dans leur précédent siège social, l'armateur français (3ème mondial) a donc lancé cette construction de la Tour Jacques Saadé qui est à l'image de la société : en pleine expansion !






 Les anciens sièges paraissent ridiculement minuscules par rapport à la nouvelle tour !

Soulignons que malgré son poids d'acteur majeur des transports maritimes, la CMA CGM est toujours restée fidèle à Marseille et a ainsi contribué au rayonnement de la ville à travers le monde.



Les aménagements d'Euroméditerranée ne s'arrêteront pas là puisque quatre autres tours d'envergures (de 140m à 85m) sont en projet au-delà du centre commercial géant des Terrasses du Port et de l'Euromed Center. A suivre à l'horizon 2011 ...

Alain Robert aura encore des petits projets pas loin de la maison ;-)))


Seule notre "Bonne Mère" veille encore et toujours sur tous les marseillais du haut de ses 161 mètres.
 
 
 





Repost 0
16 juillet 2008 3 16 /07 /juillet /2008 11:26





Dans le massif des Dentelles de Montmirail, le grimpeur phocéen réagit par dichotomie : hiver en face Sud du Clapis et été en face Nord de la chaîne de Gigondas.

Loin de connaitre toutes les richesses de ce spot touffu, il est possible de varier les plaisirs : l'ombre s'étend aussi par-delà les cimes au bord du vignoble de Beaumes de Venise. Déjà pourvu de secteurs de perfectionnement dans les murs gris (décrit dans le topo 2003), le site de la Cascade Lafare sous le Rocher de St Christophe s'est étoffé ces dernières années de nouvelles voies plus dures ( et même bien pus dures).
  
 
 

DSCN1572rec reg red comp

 

 


En guise d'ombre, il faut décoller tôt pour en profiter car l'après-midi le grand mur est plein cagnard (dès midi).




DSCN1546rec reg red comp
"Pouss' mouss'" 5b ; une jolie voie qui n'est pas si rando !
Les anciens secteurs comme le bien nommé "Couloir de la Glisse" (on assure en équilibre précaire sur une dalle patinée parsemée de quelques plaques métalliques servant de marches aux randonneurs rejoingnant le sentier longeant la paroi) sert de tremplin pour les grimpeurs de 5-6. Les voies en 5 sont conseillées car assez homogène et dans du beau rocher mais dès la hausse des difficultés, les départs deviennent très blocs et du coup, moins intéressants.




DSCN1558rec reg red comp


A la sortie de "Pouss' mouss'" avec le secteur école de la Tyrolienne en arrière-plan.




Entre deux familles profitant du cadre pour une sortie pique-nique, il est temps de se faufiler vers d'autres horizons tout neuf. 
Sur le versant ouest, le secteur Pékin ou secteur de la Vire Cablée a doublé le nombre de ses lignes. Le profil de ce mur légèrement bombé apporte son lot de haut niveau avec du bon 8.
Heureusement que quelques lignes de faiblesse encadrent la compacité des ventres aux coulées ocres ! C'est l'occasion de suivre une longue fissure bien physique en 6c+ (au-dessus du 5b de "Dièdre à sec") qui met à jour les angoisses des grimpeurs les plus stables d'apparence.



DSCN1560rec reg red comp

Dans la fissure en 6c+ !


  Au bout de la vire, au secteur du Dièdre des Cascades !

DSCN1570rec reg red comp

 

 

DSCN1564rec reg red comp


En suivant la vire jusqu'à son terme, le calcaire se fissure plus et la difficulté redevient plus humaine. Au secteur du "Dièdre des Cascades", une belle voie s'achemine jusqu'au sommet : dans la première longueur, deux crux entrecoupe l'ascension. L'un à méthode est à base de règles crochetantes et l'autre bien plus technique demande de la conviction pour appuyer ce pied imaginaire et atteindre un eldorado fantasmé.
Vraisemblablement, "No limit à la fuite" 6c+ !

 




Pour les gros grimpeurs (entendez par là, les mutants octogradistes), la lèvre surplombant le chemin d'approche (secteur du Grand Toit) offre des challenges à l'effort violent. Une bonne dizaine de lignes entre 6b+ et 7b sont disposées à droite du toit. A découvrir lors d'une prochaine visite ...

De topo, point d'infos si ce n'est celles glanées auprès des locaux avisés (au gite de Gigondas ?) ou en farfouillant sur Internet. En premier lieu, vous trouverez l'article du numéro 10 d'Escalade Mag' sur les nouveautés des Dentelles et ces tracés avec quelques nouveautés au secteur de la "Vire câblée" sur le site du CAF Avignon.



 
 
 
 
 
 

Repost 0
7 juillet 2008 1 07 /07 /juillet /2008 15:56




La rumeur autour du site d'escalade de Gargantua diffusait ses volutes diffamatoires jusqu'au plus profond des échoppes marseillaises : "c'est moisi !", "tout taillé", "une vraie carrière !", ...

Il est temps de lancer les investigations pour démêler le vrai du faux dans toutes ces allégations de fond de déchetterie. Rendez-vous avec quelques indics avignonais en ce début juillet et déjà des réponses dès l'approche :

La carrière ? Oui, vers Roquemaure, on passe devant une carrière à ciel ouvert (sur le D980) à au moins plusieurs centaines de mètres (voire kilomètres ;-)) du parking.


Moisi ? Profonde cavité (la bouche grande ouverte d'un géant rabelaisien ?) débouchant à mi-hauteur d'une colline parsemée de dalles calcaires, la vue est bien dégagée sur la plaine du Rhône et le mont Ventoux en toile de fond. En cherchant bien, quelques cheminées d'une industrie bien implantée sur les bords du fleuve se découvrent au-delà des bosquets d'arbres. A la limite, c'est la circulation des trains de marchandises qui pourraient nous sortir de la tranquilité ? On n'est quand même loin des sites encombrés par les ronflements routiers.


DSCN1461rec trace red comp

DSCN1464reg red comp 



Taillés ? Il faut s'approcher encore plus prêt (ou plutôt, grimper) pour s'en rendre compte mais oui, c'est clairement un site bricolé. C'est la seule vérité (... qui a peut-être entrainé d'autres dérives calomnieuses ;-)).
La tendance s'est même accélérée avec toutes les nouvelles voies extrêmes (l'équipement est placée en premier puis les prises manquantes sont taillées !?!???!!).
Effectivement, les ayatollahs du 100% nature devront passer leur chemin avant de lever une fatwa sur les équipeurs de la grotte. Les itinéraires sont logiques mais réellement façonnés par la main de l'homme.


DSCN1465rec reg red comp

 En guise de grotte, on dispose d'un vrai tube émanant des tréfonds (des Cévennes ?  ;;-))) qui peut se parcourir de maintes façons, en fonction de son potentiel dans les joutes apnéïques et les contorsions reposantes : par les côtés pour s'échauffer, appréhender le style et entrainer la fibre aux blocages.

DSCN1467rec reg red comp

 

Puis, vient l'heure des combinaisons en décalant le départ de plus en plus vers le fond de ce gouffre. Les mouvements se compilent à l'infini vers des difficultés mutantes [additif de septembre 2008 avec l'équipement de nouveaux projets] : 8c, 8c+, 9a ? ... premières à suivre dans les chroniques spécialisées !





Outre le temple des voies de haut niveau en plafond, ce site a le grand avantage d'être bien ombragé et de rester frais pendant l'été, phénomène amplifié par la ventilation d'un judicieux thermique (comparé à l'asphyxie étouffante du parking) : le soleil ne lèche que le pan droit de la grotte (quand on regarde le fond). Mais attention, cette orientation nord le rend sensible au mistral.

Au terme d'un dénivelé harrassant, l'approche ne dure finalement qu'à peine dix minutes.



  DSCN1474rec reg red comp
 Dans une tentative en 8c ...

  P1060988rec reg red comp




Tous ces éléments en font un site moderne pour tous grimpeurs ne dédaignant pas empoigner des prises taillées.

D'ailleurs, à voir la fréquentation massive du gratin local pendant cet été 2008, plus d'interrogation sur l'intérêt (ou alors, c'est le prix du pétrole qui empêche de rouler plus loin ?).





Tous les cadors se sont donnés rendez-vous pour plier les connexions et (depuis septembre), les nouveaux itinéraires aux frontières de l'extrême !

Rassurez-vous ! Avant le 8-sup', il y a assez de voies en 6 costaud et 7 pour remplir une bonne séance et repartir les épaules oedèmateuses et les abdos liquéfiés.




DSCN1477rec reg red comp
Olivier dans sa bête noire : "Satan" intégrale en 8a+ (enfin enchainée au bout de multitudes d'essais).
  DSCN1478rec reg red comp


  DSCN1481rec reg red comp





Les conseils pour grimpeurs de petit 7 : 


"Champagne Supernova" 6c continuité avec mur, dièdre et petit bombé à rétablir. Garder des forces pour aller à la chaine !
"La Belle Vie" L1 6a (L'1 6c) bon échauffement jusqu'au relais et plus corsé au dessus (ne ratez pas les prises clés).
"Test de sécurité" L1 6c bonne conti avec déjà un léger dévers.
"La Gargantuesque" L1 7a bonnes prises (taillées) éloignées en bas puis conti sur grosses prises en dévers. La suite est en 8b : pas de commentaire !
"Le complexe d'Oedipe" 7b suit une belle colonne tourmentée puis il faut s'activer : force et méthode puis résistance pour réussir à clipper au dessus.
"La Fissure" 7a prise taillée au départ puis conti dans la fissure. Se fait bien à vue.



Pour les belles voies en 8, il faudra demander sur place aux locaux en train de pourchasser la première des derniers projets (à suivre sur les carnets de croix de 8a.nu de Christophe Zehani, Olivier Bert, ...). Sinon se reporter au topo 2005 des falaises du Gard.
Sur ce même site, on peut lire une liste des voies parcourues dans la grotte comme une ébouche de topo !
Pour se faire une idée visuellement, une vidéo dans "Résurgence du pire" 8b. 




En conclusion, un site d'été à visiter pour les adeptes du bourrinage en plafond !
 
 
 
 
 
 
 

Repost 0
3 juillet 2008 4 03 /07 /juillet /2008 10:44

 


La canicule s'installe.

Travailler dans une atmosphère asphyxiante à plus de 27°C réclame une soupape de décompression.
Reprenant les habitudes de 2007, un petit groupe se retrouve dans le courant d'air ombragé de la Bergerie.
Entre deux traversées d'échauffement, les commentaires vont bon train sur les projets estivaux.



 

 Nouveau champion de Triathlon, Sir Djamoul montre qu'il a toujours les Calanques dans la peau et ne se verra pas déposséder de son titre d'Empereur des Calanques.


 



Les dégaines sont alignées dans les longueurs jusqu'à la pénurie. Trop de voies ? Trop d'enthousiasme ?
Finalement, prévu pour rester une petite heure, c'est à la frontale à presque 23h que les dernières cordes sont repliées.


Vraiment, un site parfait pour s'oxygéner après le boulot !

 
 


 
 
Repost 0
24 juin 2008 2 24 /06 /juin /2008 13:33





Victime des soubresauts climatiques réhabilitant la saison printanière à part entière dans le calendrier météorologique, peut-être aussi victime de l'absence de rassemblement de grimpeurs (nos fameux Clean Up Day) permettant de ré-inscrire l'Etoile Noire comme destination exclusive, la fréquentation des carrières de La Ciotat était proche du No man's land à la sortie de l'hiver.
Les averses et la fraicheur des températures n'ont en fait que reporté l'afflux de grimpeurs dans ces falaises de grès. Dès fin mai, les cordes commencèrent à refleurir dans les secteurs les plus fréquentés : le Frigo, Jeux de boules, SDF, Avec vue sur la mer.

Après l'hiver, l'Etoile Noire revient à la vie et en ce mois de juin, la magnésie blanchit les prises (les traits germent plus que de nature au SDF ; la brosse serait-elle restée à la maison ?) et les encouragements se mêlent aux chants des oiseaux.



Carine à la sortie de "Hudson Hawk" 6c : 
 

 
Un spécialiste du verrou dans la fissure de "Hudson Hawk".



"The Persuaders" 6a :





Ce dimanche, le Frigo se transforme en lieu de rendez-vous pour grimpeurs marseillais. De vrais retrouvailles en forme de collective improvisée !

 



 


François dans "Mathador" 6a+ :

 
  
"RMIste dalle" 6c+ avec une recherche des meilleurs prises à droite pour Hervé.
  

Guillaume dans l'ultra-classique du coin : "Triple Flop" 7a.
 

 
 
La fin de journée est interrompue par des rumeurs fracassantes au loin. Non, rien à voir avec le stand de tir !
Les avertissements sont plus marqués et Marseille croule sous un orage diluvien. Ouf, La Ciotat est épargné le temps de rejoindre la voiture.
 
 
  
 


 
Repost 0
22 juin 2008 7 22 /06 /juin /2008 11:27


Pour une fois, le basculement des saisons sera parfaitement au diapason de la nature.
En ce 21 juin, l'été s'ouvre sur un concert de cigales en fond de grosses chaleurs.
A peine une semaine de retard par rapport aux dernières années ! Les GPS sont définitivement réglés sur le Nord et la recherche de faces ombragées.
Avec la belle saison, les critiques arrivent : "Fait trop chaud !".
Profitons de la plage, de la bronzette, des cigales, de l'apéro, du pastaga, ...

Alors, musique !!!
 
 
 
 
Repost 0
19 juin 2008 4 19 /06 /juin /2008 12:42




Au-dessus de Marseille, la chaleur fait gonfler les nuages à grande vitesse laissant craindre l'explosion orageuse pour ceux qui auront le malheur de se trouver dessous.





 

 
 Préservé de cette menace, le Vallon des Aiguilles dresse ses fières tours parcourues de classiques ancestrales (enfin, du siècle dernier, c'est déjà l'aube des temps).
Au sommet de la paroi de "la Tour" (justement), le retour à pied vers le col des Chèvres mène à proximité (ou même devant) d'un gendarme dont l'extrémité se dédouble en deux oreilles dressées aux aguets.


 


Prolongé son ascension au-dessus du niveau de la mer dans cette voie de 40 mètres est un plaisir bien avant d'être une obligation. Le réel sommet atteint vous transforme en alpiniste victorieux.
Le rocher blanc et licheneux est creusé en de multiples écailles et gouttes d'eau se laissant dominer pour un 6a des plus abordables (6a+ pour le topo).


 
Avec des coinceurs, on peut aussi remonter une fissure voisine en 5b.

  


 




On remarquera que les plaquettes de 2002 subissent déjà l'attaque en règle des embruns soufflés par quelques rafales d'un puissant mistral. L'oxydation est révélatrice du sens du vent. Leur épaisseur laisse une marge encore conséquente avant de s'alerter sur leur solidité.



Alors profitez de votre passage pour toucher "les oreilles de lapin".

 
 
 



Repost 0