Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de la Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral !

Marseillais, Aixois, Aubagnais, Ciotadens, quelque soit l'origine, nous sommes tous animés par la même passion de l'escalade libre. Les articles traiteront principalement des sorties en rocher avec des photos et encore des photos.

Puisqu'il y a du soleil toute l'année en Provence et que nous sommes heureux d'y vivre, c'est évidemment nos belles falaises du sud qui sont visitées régulièrement.

Et puisque le centre du monde vertical est à Marseille, les Calanques et toutes les falaises phocéennes seront à l'honneur. En amoureux transi du rocher, nous irons même jeter un oeil hors de nos frontières ...

La C.M.E.L., c'est aussi une association qui cherche à aménager notre environnement pour la pratique de notre sport favori (Clean Up Day de La Ciotat). Le blog permettra d'en rendre compte.

Bonne lecture à tous les grimpeurs internautes !!!

 

  

P.S. :

Pardonnez une facheuse tendance à laisser le retard s'accumuler dans la publication des articles !

Mais la description d'une voie ou d'un secteur est relativement intemporelle ... peu importe la date d'édition !

Recherche

Contacts C.M.E.L.

Pour toutes demandes d'informations, questions et autres, vous pouvez contacter (remplacer les mots en majuscules : AROBASE, POINT, par leur symbole) : 

 

  • Olivier Didon par mail : didon POINT olivier AROBASE gmail POINT com

                                     ou par téléphone : 06 19 14 01 01

  • Jean-Philippe Dalbavie par mail : jeanphi.dalbavie AROBASE wanadoo POINT fr

                                  ou par téléphone : 06 09 89 64 91

Visites

 

Nombre de visiteurs (depuis 2006) :

 

Articles Récents

A découvrir

 

 

   
La Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral vous offre ses services pour un encadrement en escalade, canyon, via ferrata, parcours accrobatique. Retrouvez le détail des prestations de "nos professionnels au service de votre passion" sur la page dédiée aux moniteurs C.M.E.L. 

 


 

  Saison 2012/2013 : compétition "Blocs qu'on teste" ouverte à tous. Rendez-vous mensuels les vendredis soirs à partir de 19h (le calendrier sur la page Compétition)  à Bloc Session de La Ciotat et finale en avril !


Les autres salles de la région sur la page des salles d'escalade phocéennes.

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 


 

Quelques soient les opinions quant au choix du système de protection, le Parc National des Calanques est bien là (signature officielle en avril 2012).


La place des activités douce de pleine nature comme l'escalade est défendue par l'association "Des Calanques et des Hommes". Historique des actions depuis 2009 sur la page "Avenir de l'escalade dans le Parc National des Calanques".
 


 

 


 

 

 


 

27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 13:06

 

Ce printemps 2013 restera dans les annales comme le plus froid depuis 25 ans.

Pendant que la France déprime de l'absence de soleil et affronte encore quelques chutes de neiges, les grimpeurs phocéens restent en face sud et profitent de la collante.

Surfant sur le retour en forme, Olivier joue à corser la difficulté de "Woman", le petit 7c du secteur SDF à l'Etoile Noire.

 

Olivier (à gauche) au pied de la première section difficile de "Woman" et son voisin dans "Pile" 7b.

Habituellement, la sortie commune avec "Wonder" se fait dans les grosses failles à bacs pour engager tranquillement jusqu'au relais.

Cette variante de sortie plus directe part vers la droite de la dernière dégaine et remonte dans l'axe pour atteindre le relais.

 

 

 

Mousquetonnage avec l'écaille en main droite.

Un beau plomb à prendre en cas de zip à ce moment

Séquence fine et placement précis pour rejoindre la prise à gauche puis la faille.

 

 

 Agrémentée de ce deuxième passage corsé, la cotation gonfle à un gros 7c aux portes du 7c+.

Avis aux répétiteurs ...

 

Repost 0
22 mai 2013 3 22 /05 /mai /2013 19:22

 

 

 

 

Contest de bloc (ouvert à tous)

 

 

Salle Bloc N Roc de Vitrolles

Samedi 25 mai 2013 à 15h (ouverture de la salle), à 16h (début de la compétition).

Nombreux lots à gagner.
Inscription au contest : 10 €
Date limite d'inscription :

le 21 mai sur le site :  http://www.blocnroc-escalade.fr/

  Vitrolles BLoc N Roc Contest du 25 mai 2013 Affiche red

 

 

 

 

 

Repost 0
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 18:23

 

 

Avant la dernière étape du challenge "Bloc qu'on teste", le vendredi 3 mai (à partir de 19h) à la salle Bloc Session de La Ciotat, retour en images sur l'évènement du Mega Bloc qu'on teste 2013 de début avril.

 

Quand la pluie s'en mêle ce samedi 6 avril, l'affluence n'est pas remise en cause mais tout le monde reste bien à l'abri à l'intérieur ou sous le préau.

Le succès est toujours au rendez-vous avec plus d'une centaine de visiteurs (participants ou non).

En début d'après-midi, les challenges enfants permettent aux plus jeunes de se défouler.

 

A partir de 16h, place aux circuits "confirmés" et "experts" : 40 blocs au total des deux catégories.

 

 

Matthieu Lupo s'est couvert pour arbitrer les blocs sur la structure extérieure .

 

 

Le grenoblois Matthieu Gery fera les 40 blocs de qualification.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En parallèle de la catégories "experts", les "confirmés" ont leur finale :

 

 

Certains se détachent rapidement du lot parmi les "experts" et se retrouvent en finale.

Ecrasante vainqueur dans sa catégorie féminine, Marie Da Silva est conviée à faire le bloc de finale avec les garçons où elle monte aussi haut que les meilleurs.

 

 

 

Finale des "experts"

Rémi Alline

Guillaume Georges

 

 

Marie Da Silva

Matthieu Gery

Maxime Sembelly

 

D'ailleurs, il est bien difficile de déterminer objectivement le vainqueur car tous tombent au même niveau.

La photo finish aurait pu distinguer les différences entre chacun mais c'est au ressenti des 5 finalistes que la hiérarchie se joue.

La discussion aboutit à un consensus et le classement suivant pour les experts garçons :

  1. 1. Maxime Sembelly
  2. 2. Guillaume Georges
  3. 3. Matthieu Gery
  4. 4. Rémi Alline

 

Au classement toutes catégories, Marie aurait directement intégré la deuxième place ...

Elle recevra une mention spéciale lors de la remise de lots aux podium de chaque catégorie.

 

Tous les résultats sont disponibles sur le site de Bloc Session.

 

La cérémonie des podiums et remise de prix est expédiée vite fait ...

Le barbecue nourrit toute l'assemblée et le groupe rock prend le relais animant la soirée.

Vite affublé d'un bandeau rouge autour de la tête, l'hommage délirant à Patrick Edlinger n'est pas loin.

 

La soirée se terminera tard pour conclure une riche journée.

 

Bravo à toute l'équipe (Matthieu, Nicolas, Clément, Jean-François et bien d'autres) pour l'organisation et à la prochaine session du Bloc qu'on teste !

 

 

Repost 0
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 18:29

 

 

Comprendre les mécanismes corticaux qui conduisent à la prise de décision du grimpeur reste une énigme.

Notamment quand il se met une destination en tête et n'en démord plus, perdant toute lucidité rationnelle face aux signaux extérieurs cherchant à l'avertir de son erreur.

 

Ainsi, en ce dernier lundi de Pâques, alors que toutes les prévisions météo annoncent la pluie et que les nuages noirs le confirment visuellement, Vincent, notre bleausard maison en séjour phocéen, suggère de se diriger vers La Matrice au vallon des Escourtines.

Etrange perspective d'aller grimper sur un site typiquement d'été, en face nord, sujet à l'embroussaillement chronique et qui n'a dû voir personne depuis octobre dernier.

 

Parmi ses compagnons d'infortune en manque d'inspiration, personne ne trouve à redire et l'argument final l'emporte : "s'il pleut, on sera à l'abri ; le retour au parking sera rapide et on pourra toujours se rabattre sur la salle Grimper".. 

On envisage même l'installation de tyrolienne, de rappel et de pendule pour égayer l'après-midi (l'imagination sera bridée par la réalité de la configuration des lieux  ).

 

 

 

Arrivé sur place, la confrontation aux traînées noirâtres sur le rocher ouvre les yeux : le dévers résurge de partout dans les voies dures : impraticable !

 

DSC02484rec reg red comp

 DSC02473rec reg red comp

 

A droite, les dévers trempés !

 

 

 

En patrouillant le long des gouttières naturelles, l'extrémité gauche du site révèle un îlot de rocher sec sur ce petit morceau de mur à réglettes : six voies à se mettre sous les dents pour remplir une après-midi promise aux visites culturelles de notre capitale européenne.

Finalement, ce n'est pas si mal.

 

Malgré l'impression juste verticale, le mur penche assez au sommet pour créer un abri ... suffisant pour déposer la corde au sec.

Cette trouvaille miraculeuse sera éprouvée dès les premières gouttes de pluie.

Après un rapide élargissement de l'espace au pied des voies (envahi de salsepareilles), c'est parti pour l'enchaînement successif de ces quelques lignes d'une douzaine de mètres.

Les noms tout droit tirés des derniers épisodes de la saga Matrix éveillent quelques souvenirs virtuels et pourtant, ça réveille !!

Les mouvements eux, sont biens réels et les cotations à l'image du reste du site, sont serrées.

 

 

 

DSC02448rec reg red comp

  "Link" : la voie la plus abordable en 5c ; une traversée sur grosses prises avec une sortie en dièdre athlétique. Elle traverse le mur et coupe les autres lignes, établissant un lien ...

comme le fait le transmetteur Link dans Matrix Reloaded .DSC02431rec reg red comp

 

 

 

Les amateurs de rappels gazeux pourront s'amuser à sortir sur le plateau (rétablissement physique sans tomber sur le relais de "Link").

D'un solide pin, un premier petit rappel permet d'atteindre le relais du 8a "L'été en pente douce".

La corde en place pourra ensuite servir à penduler ...

 

 

 

 

  DSC02438rec reg red compDu relais de "Link", rétablissement immédiat sur le plateau ... moussu !   "Allez !!!"DSC02471rec reg red comp   Expérience marrante à deux sur un relais suspendu : une jambe par dessus celle de son voisin ; fini les manières dans la cordée  DSC02475rec reg red comp
Pour montrer l'exemple aux plus jeunes !DSC02488rec reg red comp   La balançoire magique !DSC02494rec reg red comp   Instinct de grimpeuse DSC02434rec reg red comp

 

 

 

Après cet intermède ludique, retour à la grimpe !

 

Le mur monte seulement à une quinzaine de mètres mais l'effort est sérieux : dans le bon 6. Les bacs ne sont pas si fréquents ou s'atteignent au prix de bons blocages.

L'escalade est plutôt technique sur des réglettes franches. Doigts solides nécessaires pour palier l'adhérence moyenne sur ce rocher licheneux de face nord.

 

 

 

 

DSC02537rec reg red comp   Les mouvements en extension dans "Pentaconta" chauffent bien les gros muscles.DSC02500rec reg red comp
  Au départ de "L'Oracle". Faudrait-il un brin d'extra-lucidité pour comprendre la méthode finale ? Un gros blocage et des placements précis qui mérite bien le 6b+.DSC02485rec reg red comp   Dans le film, "L'Architecte" représente le concepteur de La Matrice et en dévoile toutes les subtilités. Ici, c'est avant tout de doigts qu'il faudra pour garder la lucidité de bien lire la dernière section avant le relais. DSC02527rec reg red compMême s'il n'y a pas de vent et qu'il ne fait pas trop froid, il vaut mieux se couvrir ...

 

 

 

 

La ligne naturelle de "Niobé" suit une fissure ronde dans sa partie médiane, juste assez creusée pour servir de verticales à l'espacement idéal.DSC02504rec reg red comp  DSC02507rec reg red comp DSC02513rec reg red comp 

 

 

  Au-dessus de cette fissure, un trou aide au rétablissement sur la vire.

Pour rejoindre le bac suivant, deux méthodes : soit à gauche en tirant sur une verticale marron en main gauche, soit à droite en montant bien les pieds et un gros blocage (photo ci-dessous à gauche).

 

 

 

DSC02517reg red comp  DSC02523rec reg red comp

 

 

"Les Sentinelles", voie la plus difficile sur le topo, est laissée de côté pour ce jour de volume.

Ça tire déjà assez fort jusqu'au 6b+ et en faisant l'essuie-glace d'un côté à l'autre du secteur, les bras fatiguent vite.

Pour une après-midi qui semblait perdue, elle fut finalement bien remplie et La Matrice n'était pas un si mauvais choix.

 

 

 

Repost 0
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 13:15

 

 

 

De décembre à mars, l'hiver bat son plein.

Et en cette saison 2012-2013, l'Hexagone l'a particulièrement ressenti à coup de bourrasques de neige, de circulation bloquée, de réveils verglacés et de gelées sibériennes, le tout renouvelés en épisodes fréquents et réguliers.

Les stations de ski font le plein profitant d'un enneigement record mais les falaises se désolent.

Même à La Ciotat, ville provençale connue pour sa douceur hivernale, le site emblématique de l'Etoile Noire semble abandonné pendant toute cette période ... (comme chaque année ).

 

Et pourtant, à regarder de près, il y existe tout de même quelques bribes de vie grimpante qu'on peut observer de façon discontinue : une cordée par ci par là et même quelques sorties club qui bravent la morosité des températures et l'invasion inconfortable des motards en plein circuit (interdit !) de cross ou encore des amateurs de carabine à plomb (prouvant l'étendue de leur paresse en montant en voiture jusqu'en face nord ).

 

 

La fréquentation se disperse sur quelques secteurs :

Au mur du SDF : en l'absence de vent et avec du soleil, ça colle bien l'après-midi ; sauf que le soleil n'atteint que le rocher et pas l'assureur au pied.

 

DSC01311rec reg red comp

 

 

 

 

 

 

Comme le club Urban Roc encadré par François Legrand, il est possible d'écumer, au coeur du mois de janvier, les secteurs de la face sud en suivant la course du soleil : en matinée (sans vent !!!), au secteur "Avec vue sur la mer", puis en se décalant vers les Fissures et le Grisbi.

 

 

DSC01663rec reg red comp

Encore plus courte que les deux pins qui la surmontent, la petite barre du secteur "Avec vue sur la mer" offre néanmoins du grès aux sculptures et au grain faits pour l'escalade.

Au relais de "Bermaxa" ci-dessus et dans "Belle fille sûre" à droite.

 DSC01664rec reg red comp

 

 

 

 

"Bichique" : un petit pilier avec quelques réglettes à serrer au départ et une sortie facile. Alevin extrêmement prisé à La Réunion (excellent en cari), le Bichique désigne aussi dans le langage courant créole, tout ce qui est petit. Nom idéal pour cette voie ... DSC01669rec reg red comp "Kikette B" : la voie la plus facile du secteur remonte un dièdre avec une écaille énorme et peu d'inclinaison ; 90% de la voie en 4c et un pas plus marqué en 5 juste sous le relais. En moulinette ou avec une dégaine longue en place, ce pas peut être masqué et on peut même s'étonner de la cotation du topo ... DSC01666rec reg red comp
 DSC01670rec reg red comp

  Dans "Paume cannelle", le départ technique et l'appui caractéristique de la paume main droite qui donne son nom à la voie.DSC01671rec reg red comp

Assuré par un multiple champion du monde d'escalade, c'est la classe  !

 

 

Sensible aux vents, ce petit secteur est fortement déconseillé par mistral et perd le soleil vers 13h l'hiver.

 

 

Autant se décaler sur les faces sud pour profiter du réchauffement jusqu'en milieu d'après-midi (ombre vers 16h en hiver).

 

Présentée comme un abri certain du mistral, il s'avère que selon les orientations de ce vent puissant (de N-N-O à N-O), il peut passer sur le premier secteur de la face sud (les Fissures) et s'étouffer petit à petit en descendant (parfaitement abrité à partir du secteur Blade).

Cette situation est encore confirmée pour le dimanche de Pâques lorsque les pins sont secoués violemment sur la crête. Les rafales sont contenues au pied du rocher mais suffisamment régulières pour rafraichir et empêcher de totalement se libérer de la gore-tex.

 

 

 

A l'ombre de la fin d'après-midi, habillé de la tête au pied en parfaite illustration de la panoplie hivernale, le décomposé au départ de "Géométrie variable"DSC01719rec reg red comp   Selon la lecture du grès, la difficulté proposée s'étend de 5c à 6a ... DSC01725rec reg red comp Importance du grattonage des pieds pour s'étirer vers la marche à gauche.DSC01726rec reg red comp 

 

 

 

 

La même voie au soleil ... En tee-hirt, mais toujours avec le bonnet, parure essentielle du grimpeur en extérieur DSC02340 rec reg red comp DSC02369rec reg red comp 

 

 

Quand le week-end pascal arrive, l'excitation du retour en falaise met les grimpeurs en effervescence.

Ces trois jours de Pâques sont le point de bascule théorique entre la fin de l'hiver et l'amorce du printemps, synonyme de déplacements en masse à l'extérieur.

Mais bien souvent, le climat tangue encore entre les deux situations et s'emmêle dans une météo mitigée, ponctuée de giboulées, de coup de chaud avant un brusque refroidissement.

 

 

Heureusement qu'en Provence, il est encore possible de composer ... et que le secteur Fissures de l'Etoile Noire concentre la chaleur du soleil, en défense au refroidissement venté.

 

 

 

DSC02402rec reg red comp

DSC02410 rec reg red comp "Century" 6b : des mouvements morphos pour rejoindre une belle écaille (6a seulement pour les (très ?) grands).

 

 C'est beau la solidarité : quelques conseils pour l'ascension de la grande classique en dièdre "Faucon millenium".DSC02412 rec reg red comp  DSC01883rec reg red comp

 

 

 

Si le grimpeur se caille gentiment entre deux voies, il pourra toujours tirer profit des conditions avantageuses d'adhérence pour réaliser son projet.

 

Comme Vincent qui optimise ses montées dans la fissure de "Han Solo" : un repérage en posant les dégaines et un enchainement dans la foulée.
 
 
Attention aux images trompeuses de facilité dans cette voie teigneuse ; avec la grosse marge, ça passe plus proprement  !
Au 3/4 de la voie, le repos marque l'ancien emplacement du relais. Encore trois mètres et un blocage sur une grosse verticale pour conclure.DSC02379 rec reg red comp

 

 

 

 

"L'aventure intérieure", 7a+ classique dans ce rail de fissure protégé par de beaux scellements inox (merci JP et Oliv' pour le rééquipement ).

 

DSC01692rec reg red comp

  Le secteur Grisbi est une destination intéressante avec des voies abordables comme ce dièdre "Cross-over" en 6a+ ...DSC02416rec reg red comp

... et aussi quelques voies à méthodes en 7 (à noter que la voie "Nous en étions à eau de couilles je crois !" est un 8a. Longtemps ignorée et cotée dans le topo à 7b+, quelques forts grimpeurs ont corrigé l'impression et remontant la cotation à sa juste valeur).

 

 

 

Ainsi s'achève l'hiver 2012-2013 à l'Etoile Noire !

 

Profitez bien de votre printemps en vous éclatant sur les parois phocéennes !

 

 

 

 

 

 

Repost 0
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 11:23

 

 

 

  Tous les quatre ans, une olympiade s'achève avec l'année des Jeux Olympiques d'été. Après Londres 2012, ce début d'année 2013 voit la plupart des fédérations sportives tirer le bilan de leurs résultats sur les quatre dernières années et soumettre aux votes le projet et l'équipe dirigeante pour l'olympiade qui débute.

A la Fédération Française de la Montagne et de l'Escalade (F.F.M.E.), avant de clôturer les débats pour les responsables nationaux (AG les 30-31 mars 2013 ; scrutin par listes avec une liste Alternative pour un meilleur équilibre entre toutes les disciplines extérieures et en salle), ce sont déjà les comités départementaux qui font leur assemblée générale.

 

Courant février 2013, le Comité Départemental de la F.F.M.E. des Bouches du Rhône (CD13 F.F.M.E.) se réunit pour dresser le bilan des quatre années passées, valider les comptes et élire le comité directeur qui se réunira lui-même dans la foulée pour élire le bureau directeur (président, trésorier et secrétaire).

 

Claude Fulconis, président en exercice du CD13 FFME, surprend tout le monde en annonçant qu'il ne briguera pas un nouveau mandat et quitte le comité.

 

L'effet de surprise est parfaitement maîtrisé car personne n'était au courant.

Avec l'arrivée annoncée bien à l'avance de nouveaux membres au comité directeur, Claude s'est senti isolé avec la crainte de ne pas disposer totalement du pouvoir décisionnaire.

 

Rassurez-vous, il a idéalement prévu la suite de sa carrière en atterrissant à la présidence du Comité Régional FFME de Provence-Alpes.

 

Evidemment, mis devant le fait accompli, aucune "vocation" n'a eu le temps de se construire et les tours de tables accumulent les refus d'endosser les responsabilités présidentielles.

 

Il faudra quelques semaines pour convoquer une assemblée générale extraordinaire et surtout décider quelques-uns à se dévouer pour diriger le CD13 FFME.

Ainsi dans la continuité de l'équipe précédente (vice président dans l'ancien bureau) et avec une solide expérience de grimpeur/équipeur, Jean-Claude Grand se présente et obtient logiquement les suffrages pour devenir le nouveau président.

Il sera accompagné dans sa tâche par André Bernard comme vice-président, Matthieu Lupo comme trésorier, Marc Dewilde en secrétaire et Bernard Privat en secrétaire adjoint (source site internet du CD13 FFME).

Délaissant temporairement le triathlon, Gilles Bernard revient à son sport numéro un, l'escalade et reprend la direction de la commission équipement.

Cette équipe a fière allure avec des noms bien connus (et unanimement reconnus) du milieu.

Elle se donne 3 mois pour faire la transition sur les dossiers en cours et apprécier l'ampleur de la tâche. Une nouvelle assemblée générale extra-ordinaire fera le bilan et confirmera ou modifiera le bureau directeur.

 

Nous souhaitons bonne chance à cette nouvelle direction.

 

La confrontation à la réalité des relations (maintenant obligatoires) avec les administrations gestionnaires (Parc National des Calanques, ONF) sera un vrai test.

 

 

Les nouveaux dirigeants sont en place et il convient de remercier les actions menées par les anciens.

 

 

 

Même si à la Compagnie, nous avons parfois été en désaccord avec la politique menée par Claude durant toutes ses années au CD13 FFME, nous saluons tout de même ces trois olympiades, soit 12 ans de présidence.

Il faut une volonté forte et une compétence certaine pour tenir aussi longtemps à ce poste. Un grand bravo !

 

Chaque époque a la politique qui lui correspond.

Pendant 17 ans dans les années 90, Daniel Gorgeon avait incarné le développement de l'escalade sur les falaises de la région avec énormément de rééquipement et d'équipement. Aujourd'hui, nous profitons largement de cet investissement.

 

Avec Claude Fulconis, c'est l'application à la lettre des directives nationales : formation des bénévoles, organisations des compétitions, développement des salle (SAE), conventionnement des sites naturels.

Certains points (faibles ?) ont néanmoins créé quelques incompréhensions parmi la base des grimpeurs : distinction des falaises entre sites naturels conventionnés (entretenus et rééquipés) et sites non conventionnés (abandonnés) ; très peu de projet de nouvelles falaises ; "retour de bâton" sur les conventions (entretien régulier des falaises à prévoir et à financer) ; rejets de partenariat avec les topos locaux ; centralisation des décisions avec peu de  délégation ; ...

 

On retiendra une consolidation des acquis : signature de nombreuses conventions avec les grands propriétaires fonciers (Conseil Général des Bouches du Rhône, ONF, ...) qui ont permis de rééquiper  beaucoup de classiques notamment dans les Calanques.

 

 

Alors, merci pour ces années à la tête du CD13 FFME et bonne continuation à la présidence du Comité Régional Provence Alpes de la FFME.

 

DSCN8971rec reg red comp

Claude à l'Etoile Noire lors du Clean Up Day 2006.

 

 

 

 

 

Repost 0
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 15:33

 

 

Avec son image d'athlète fin et sec, le grimpeur traine un idéal d'ascète aux yeux du grand public.

Et pourtant, dans la réalité des falaises, le gourmand cède souvent à la tentation d'une barre chocolatée ou d'une boisson énergistante entre deux runs, d'une fougasse en guise de pique-nique et bien sur, de la sacro-sainte bière en récompense des durs efforts de la journée.

 

A la C.M.E.L., on a basculé depuis bien longtemps dans l'hédonisme assumée : pizzas party improvisées (made in Bringueronne évidemment), soirées de gourmets bios agrémentées des divins bourgognes du Domaine de La Galopière et parfois cloturées du surprenant Lagavulin aux accents de "pierre à fusil".

 

Alors, quand les fêtes de fin d'année laissent place au mois de janvier, la tradition de l'Epiphanie donne le prétexte à savourer quelques galettes (frangipanes ou briochées) et à tirer les rois au pied du rocher.

 

 

Les enfants sont les premiers à s'enthousiasmer d'une sortie escalade pour satisfaire leurs appétits des sucreries et aussi courir dehors avec les copains de connivence.

 

DSC01593rec reg red comp

 

DSC01523rec reg red comp

Pour bénéficier d'une reprise en douceur, autant pour l'ensoleillement riche que pour la complaisance de la grimpe, le cirque des Dansaïres est un choix privilégié.

 

 

 

 

Toute la cuvette aubagnaise se retrouve au pied de ce mur gris, correctement abrité et bien orienté pour l'hiver.

 

A 20 minutes du parking, ce site attire aussi bien les clubs alignant les moulinettes que les familles prêtes à tracter un peu en fin de séance ou les jeunes couples s'extirpant tardivement de leur amoureuse grasse matinée.

 

Sur la gauche de la falaise, des voies plus faciles permettront aux débutants de vivre des émotions denses.

 

 

 

 

 

 

DSC01527rec reg red comp
DSC01536rec reg red comp

  "Lightning cars" 4c

Quelques prises commencent à se patiner ... et à peine plus dure que ces deux voisines en 4.

 

DSC01544rec reg red comp

 

 

 

Dans la partie principale, les longueurs peuvent atteindre pratiquement 40 mètres et montent jusqu'à 6c.

 

 

"Bringueronne" 4bDSC01555rec reg red comp   "Bob l'éponge" 4bP1090162 rec reg red comp

 

Dans la première partie du raide et fort prisu "Lili des Bellons" en 5b ; un hymne à la jeunesse de Marcel Pagnol

DSC01539rec reg red comp

  Même difficulté pour sortir de "Be bop" mais différence de style : dalle à droite et prises franches et athlétiques à gauche dans la fissure. C'est une question de gout !

DSC01587rec reg red comp

  A l'extrême droite, "Caroline", une belle voie en 5b.P1090174 rec reg red comp   P1090217rec reg red comp
  Après un départ abordable, "Mini-sudiste" se radicalise avec des gouttes d'eau plus fines et des pas techniques.P1090243rec reg red comp   P1090248rec reg red comp
Depuis le sommet de "Caroline", vue sur le Garlaban et le secteur Fantôme (qui attend toujours la percée d'un sentier d'approche pour être visité).P1090170 rec reg red comp   Le vallon des Dansaïres, la cuvette d'Aubagne et la Sainte Baume au loin.P1090173rec reg red comp

  Final dalleux dans "Ligne noire".

Heureusement qu'un groupie "pousse" le grimpeur vers le sommet

P1090200 rec reg red comp

  Sortie à près de 40 mètres du sol. Ouf, belle longueur !!P1090209rec reg red comp

 

 

 

 

 

 

Pour varier et délaisser les gouttes d'eau du calcaire gris pour les réglettes façon Lascours, il suffit de se déplacer de soixante mètres sur la gauche pour grimper au secteur Weltmeister (dont les noms de voies rappellent quelques souvenirs du temps où le foot renvoyait une image encore positive).

 

 

 

"Zidaninho" 6c

Départ en finesse, des verticales en calcites, une section conti sur réglettes franches et un final aérien sur gouttes d'eau profondes (avec un espacement marqué à cet endroit). La classe !
DSC01590rec reg red comp

 

DSC01562rec reg red comp

"Weltmeister" 6c+

Une première section où il faut comprendre la méthode la plus simple avant de tracter sur les doigts ; la deuxième partie dure après la vire est plutôt une affaire de lecture pour deviner où se niche les prises crochetantes ; pendant ce temps, les bras gonflent doucement mais surement.
DSC01602rec reg red comp

 

Fin du premier crux avec la saisie du bac sur la marche intermédiaire !DSC01612rec reg red comp

 

 

 

 

"Finale d'honneur" 6c+

Equipement serré pour la section à minis réglettes. Heureusement car c'est une question de lecture pour trouver le bon cheminement latéral (il vaut mieux être serein). Attention, il reste un pas sous le relais

 

P1090228 rec reg red comp

  DSC01578rec reg red comp


DSC01580rec reg red comp

 

 

 

 

 

 

S'il vous reste des bras, le court bombé jaune est à deux pas.
Se fier à son aspect raccourci sera une erreur tant la taille des prises devient ridicule à la sortie du dévers.

L'approche sur les colonnettes est sympa mais les rétablissements horribles .

Apparemment, les cotations du topo sont loin d'être définitives et attendent leurs révisions à une large hausse ...

Avis aux répétiteurs pour leurs propositions ...

 

 

 

P1090260rec reg red comp

  Sur ces photos d'une visite en automne, la Sainte Baume se noircit d'un orage violent.


P1090262 rec reg red comp

 

"Triple X" pour l'un et "Le pape des escargots" pour l'autre. Dans les deux cas, ça se corse sérieusement ...

7c pour le premier, 7b pour le deuxième ? A vous d'affiner la proposition ...P1030705rec reg red comp

 

 

Le cirque des Dansaïres est donc un coin complet pour les grimpeurs de 5 et 6.

Les adeptes du 7 et plus montront à l'étage supérieur au Bombé ou à l'Abri bus (attention site à laisser tranquille de janvier à juin) ou à Mini Sud.

 

Après des efforts si bénéfiques, place à la bière

Repost 0
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 13:39

 

 

A Marseille, le monde entier est invité à célébrer la culture dans la région pendant toute l'année 2013.

 

Mais, pour un trio de grimpeurs marseillais, leur culture de l'aventure, de l'exploration, c'est à l'étranger qu'ils veulent la partager.

 

 

 

En février 2012, Paul Barnéoud (dit Polo), Robin Coullet et Cyril Mokobodzki (dit Moko) ont déjà fréquenté l'Amérique du Sud.

Ils investissent la Sierra Nevada del Cocuy en Colombie et remplissent leurs objectifs : répétition en libre de "Tierra de condores" (800 m, 7b max, 7a oblig., alt. : 5330 m, face Est du Ritacula Blanco) puis ouverture d'une nouvelle voie : "Tierra de Gladys" (7c max, 500 m, alt. : 4550 m).

 

 

 

 

 

Pour 2013, Polo et Moko rempilent en compagnie de Nicolas Geoffroy (dit Nico des Goudes) pour un projet d'exploration des grandes faces granitiques dans la vallée du Cochamo (Chili). Leur but est de répéter les itinéraires existants pour mieux cibler l'ouverture d'une nouvelle voie sur ces big walls encore vierges (1000 m de hauteur).

 

Ils ont ouvert une souscription sur Internet (Red Hot Chile Cochamo) pour financer le matériel nécessaire à l'ouverture de la nouvelle voie (spits, portaledge pour les bivouacs en paroi, perforateur, ...).

Il faut réaliser un total minimum de 1500€ (il manque encore moins de 300€).

 

Ils restent encore quelques jours avant la clôture des participations, alors, n'hésitez pas, cliquez sur le lien vers le site "Red Hot Chile Cochamo" : toutes les sommes de 5€ à 300€ sont possibles avec un cadeau en prime selon le niveau de participation (tee-shirt, poster, sponsor publié chez les partenaires presse, photo dédicacé, nom gravé au sommet, ...).

 

 

Bon courage pour la réalisation de ce projet !

On attend le reportage ...

 

 

 

 

Additif (29/01/2013) :

 

Bravo à l'équipe ! La barre des 1500€ est atteinte et même dépassée. L'expédition est donc financée et se fera bien.

 

Repost 0
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 18:17

 

 

Tous les membres de la Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral vous souhaitent ses meilleurs voeux pour 2013.

 

Profitez des émotions simples au quotidien et dans vos prochaines escalades.

 

 

Voeux blog CMEL 2013

 

 

 

 

 

 

Repost 0
31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 13:13

 

 

 

 

En plein hiver, les faces ensoleillées de Lascours font le plein de grimpeurs : Dansaïres, Grand Vallon, Vallon du Marseillais (en l'absence de mistral) attirent les cordées chaque week end.

Sur la route, l'arrêt à Napollon s'impose (à la sortie d'Aubagne, continuer tout droit sur la D96 en direction de Roquevaire ; à 1 km du rond point, enseigne verte sur votre gauche).

 

 

 

 DSC01173 rrrc

 

Avec ses fougasses longues comme le bras à moins de 3 euros, ses fabuleuses tartelettes aux pignons, amandes ou noix et bien d'autres spécialités, "Le Fournil de Marie" est une adresse à fréquenter assidument.


DSC01189rec reg red comp

 

De plus, si la patronne vous a servi, alors, vous ressortirez avec l'agréable sensation d'être un habitué du village tant la convivialité de l'accueil est ici préservée (un service en voie de complète disparition dans la majorité des commerces français).

C'est donc le sourire aux lèvres que vous approcherez de la falaise avec l'assurance d'un bon casse-croûte.

 

 

 

 

Au Grand Vallon, le grand mur de Graffiti est une destination majeure pour les chasseurs de croix.

 

Le cadre majestueux, les voies longues (35 mètres), le léger dévers et les sections rési conservent année après année leur lot d'aficionados qui viennent étoffer leur liste de 8a et plus.

 

 

  "Croutes que coûte" 8bDSC01205rec reg red comp Seb' Bouin en plein travail de "Déséquilibre Technique Naturel (D.T.N.)" 9a (à doigts ) pour compléter sa liste de voies en 9.DSC01206 rrrc 

 

 

 

 

 

Si l'alternance "essais-repos" rythme l'après-midi pour certains, d'autres viennent se détendre dans le mur à gouttes d'eau intercalé avant le bombé .

 

 

DSC01176rec reg red comp "Toile de fond" 6a+ entre deux touffes d'herbes et une fin technique dans les cannelures.DSC01182rec reg red comp

 

 

 

 

DSC01183reg red comp   "Légende du roi" 6c avec un mouvement d'allonge puis une belle continuité de gouttes d'eau lascouriennes jusqu'au relais.DSC01187rec reg red comp

 

 

 

 DSC01198 rrrc1

  Histoire de se forcer un peu malgré le manque de pêche, une montée dans "Le nouveau monde" 7b : un blocage au départ, un dièdre technique (= lisse ) puis encore un dièdre mais cette fois-ci, déversant et ... harassant.

 

DSC01203rec reg red comp

 

 

En référence à Jean-Phi, notre référent C.M.E.L. de l'escalade à Lascours, la séance se doit d'honorer "La Jeanphithéatre" dont le crux sous le surplomb se montre impitoyable avec les amorphes du serrage de prises .

 

 

 

Dernier secteur à profiter du soleil dans le Grand Vallon, ce secteur Graffiti est un must pour l'hiver.

 

Mais attention, le soleil ne fait pas tout et si les journées sont froides, si le Mistral arrive à placer quelques rafales, alors, il faudra s'emmitoufler copieusement entre deux escalades .

 

 

 

 

Repost 0