Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de la Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral !

Marseillais, Aixois, Aubagnais, Ciotadens, quelque soit l'origine, nous sommes tous animés par la même passion de l'escalade libre. Les articles traiteront principalement des sorties en rocher avec des photos et encore des photos.

Puisqu'il y a du soleil toute l'année en Provence et que nous sommes heureux d'y vivre, c'est évidemment nos belles falaises du sud qui sont visitées régulièrement.

Et puisque le centre du monde vertical est à Marseille, les Calanques et toutes les falaises phocéennes seront à l'honneur. En amoureux transi du rocher, nous irons même jeter un oeil hors de nos frontières ...

La C.M.E.L., c'est aussi une association qui cherche à aménager notre environnement pour la pratique de notre sport favori (Clean Up Day de La Ciotat). Le blog permettra d'en rendre compte.

Bonne lecture à tous les grimpeurs internautes !!!

 

  

P.S. :

Pardonnez une facheuse tendance à laisser le retard s'accumuler dans la publication des articles !

Mais la description d'une voie ou d'un secteur est relativement intemporelle ... peu importe la date d'édition !

Recherche

Contacts C.M.E.L.

Pour toutes demandes d'informations, questions et autres, vous pouvez contacter (remplacer les mots en majuscules : AROBASE, POINT, par leur symbole) : 

 

  • Olivier Didon par mail : didon POINT olivier AROBASE gmail POINT com

                                     ou par téléphone : 06 19 14 01 01

  • Jean-Philippe Dalbavie par mail : jeanphi.dalbavie AROBASE wanadoo POINT fr

                                  ou par téléphone : 06 09 89 64 91

Visites

 

Nombre de visiteurs (depuis 2006) :

 

Articles Récents

A découvrir

 

 

   
La Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral vous offre ses services pour un encadrement en escalade, canyon, via ferrata, parcours accrobatique. Retrouvez le détail des prestations de "nos professionnels au service de votre passion" sur la page dédiée aux moniteurs C.M.E.L. 

 


 

  Saison 2012/2013 : compétition "Blocs qu'on teste" ouverte à tous. Rendez-vous mensuels les vendredis soirs à partir de 19h (le calendrier sur la page Compétition)  à Bloc Session de La Ciotat et finale en avril !


Les autres salles de la région sur la page des salles d'escalade phocéennes.

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 


 

Quelques soient les opinions quant au choix du système de protection, le Parc National des Calanques est bien là (signature officielle en avril 2012).


La place des activités douce de pleine nature comme l'escalade est défendue par l'association "Des Calanques et des Hommes". Historique des actions depuis 2009 sur la page "Avenir de l'escalade dans le Parc National des Calanques".
 


 

 


 

 

 


 

14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 13:21

 

 

 

 

Retour rapide sur la bombe de fin septembre 2010 :

 

Après avoir profondément endormi toutes les associations d'usagers pendant les 10 ans de préparation à la création du Parc National des Calanques, le GIP des Calanques a provoqué un raz de marée en annonçant sans préalable la création de "Réserves Intégrales" sur des falaises maritimes (Devenson, Castelvieil et  Soubeyrannes) où l'escalade est historique, mythique, majeure, ... De ce fait, l'accès est interdit à l'Homme et par conséquent, il en est de même de l'escalade.

 

Que s'est-il passé au sein du GIP

Erreur de communication ou excès de confiance ? Pression ministérielle pour faire de l'écolo à fond ? Application pointilleuse des nouveaux textes décrivant les Parcs Nationaux ? ...

 

Le résultat ne s'est pas fait attendre. En réaction, les grimpeurs se sont unifiés en créant l'association "Des Calanques et les hommes" rassemblant tous les comités et clubs d'escalade adhérents ainsi que d'autres activités de pleine nature (randonnée, kayak de mer, ...).Lire les pages de leur site résumant toutes les actions menées !

 

 

Calanques-et-des-hommes-pub.jpg

 

 

Quelques mois plus tard, la situation a évolué grâce au soutien massif témoigné par l'intermédiaire de la pétition contre les Réserves Intégrales  (plus de 10000 signatures).Continuez la luttte en adhérant à l'association !

 

Les propositions de zones plus adéquates et moins limitantes pour l'histoire de l'escalade dans les Calanques semblent en bonne voie pour être acceptées : Cortiou, sous la Concave jusqu'au début du Devenson (à l'exclusion du sentier vert ; perte de la voie du "Festin de Satan"), une partie de Soubeyrannes avant et sous le Grand Draïoun. Les zones sont détaillées sur cet article.

Même si tant que rien n'est écrit ni signé, il ne faut pas s'emballer, cela semble en bonne voie.

 

 

Les discussions à venir se dirigent vers la charte des usagers du Parc qui délimitera les activités.

Les points sensibles sont le bivouac (pour la levée de son interdiction), la marche de nuit (contre l'interdiction de fréquenter le Parc la nuit), ...

 

Elles sont essentielles puisque notre "liberté" dans le Parc en dépendra.

 

Le tout répressif (interdictions arbitraires) n'est pas une solution. Eduquons les foules par la communication !!!

 

 

 

 

Un grand merci au noyau dur de l'association (Dédé, Féfé, Cédric, Bernard, Samuel, Georges) qui manifeste une énergie débordante à défendre les usagers et les Calanques tels qu'ils les aiment.

 

 

 

 

 

Repost 0
29 novembre 2009 7 29 /11 /novembre /2009 15:34

 

 

Auteur en mai 1951 avec Jean Meunier de la première voie des falaises Soubeyrannes (pour preuve, le tracé sur photo de l'époque de leur parcours dans le chapitre "Le grimpeur" du site qui lui est consacré), le docteur Georges Albert ne chercha pas à poursuivre l'exploration et retourna vite dans les rochers plus consistants des Calanques.

 

A proximité de cet itinéraire mémorable, Hervé pensait avoir repérer une ligne facile ne dépassant pas le 6a/b pour promener la famille (famille très habituée à ce genre de terrain tout de même ). Ainsi naquit "Canaille historique" en mémoire de l'illustre premier parcours des lieux.

 

Pari partiellement réussi car d'une part, une longueur en 6c complique un peu le niveau (le tire-clou sauve heureusement la situation) mais surtout parce que le rocher n'est pas des plus sains par endroit. 5c obligatoire !

L'expérience comme partout dans la falaise ici est de rigueur et la précaution de mise : le pied devra se faire léger par endroit mais sans risque d'envoyer un parpaing .

 

 

Matériel classique de grandes voies : une corde à double de 100m, 12 dégaines (dont quelques longues (ou sangles) pour couper un angle de tirage ...), de quoi faire sa manip' au relais ainsi qu'un bon casque suffisent.

 

 

A la faveur d'un après-midi mitigé, l'occasion de tester cette voie nous est donné.

Alors que l'oubli de la corde oblige à un retour en ville et que les bouchons de La Valentine retarde l'approche, les compagnons d'infortunes patientent amicalement devant la voie sur ce pilier entre le Belvédère et la face du Draïoun (secteur Albert).

 

Les plaquettes dorées indiquent l'attaque sur un beau rocher jaune. Pendant toute l'ascension, on les suivra (sauf L6 commune à plusieurs voies en rings).

 

 

 

 

 

Descriptif des longueurs :


L1 : 5c. Fissure-dièdre en bon rocher jusqu'à une conque puis détour à gauche pour atteindre une couche de calcaire délité. Les morceaux partent par bribes : alléger le pied.

 

DSCN4402rec reg red comp

Le départ !

 DSCN4404rec reg red comp  DSCN4399rec reg red comp

 

 

 

L2 : 6a. Belle traversée où la bonne lecture facilitera les mouvements.

 

 

 

Du premier relais, Gilles se concentre sur l'assurage se sentant épié par le maitre Hervé .DSCN4411rec reg red comp  Lecture en traversée dans L2 : sympa !DSCN4424rec reg red comp

 

 

L3 : 6a. Un pas au-dessus du relais puis une bonne fissure et l'arrivée sur un jardin de kermès.

 

L4 : 6c (passe en 5c/6a et A0). La longueur-clé ! A mi-chemin, profiter de l'arbre mort  pour s'accrocher au plus haut dans la fissure. Technique de pied exigeante, gratonnage précis et éventuels verrous dans la fissure pour se rétablir.

 

 

 

Gilles aux prises avec le pas de L3.

 

DSCN4430rec reg red comp

 L4 : dans le crux, Carine cherche à replacer sa pointe dans l'unique trou à droite.DSCN4445rec reg red comp

 Belle démonstration de verrou de poing dans la large fissure !

 

DSCN4450rec reg red comp

 

 

L5 : 5b. Passage facile mais se grimpe avec précaution sur le rocher délité.

 

L6 : 5b. Une courte montée en poudingue compact sur une vire à poursuivre sur la gauche (rings).

 

L7 : marche. Traversée sur cette large vire sableuse jusqu'au pied de la dernière longueur au bout de la vire (repérer les plaquettes dorées) ; enchainer L6 et L7 provoque un tirage désagréable et oblige à être en corde tendue dans le 5b de L6 : donc, déconseillé.

 

 

DSCN4459rec reg red compPoint rouge perdu sur la vire sous l'écrasante paroi !
DSCN4478rec reg red comp Avec la brume grandissante, l'ambiance devient alpine !

 

 

L8 : 6a. Longueur de sortie sur un conglomérat à base de calcaire. Un petit pas à gauche de la fissure puis deux ressauts sortants sur le plateau. Elle a l'air courte d'en bas mais pas tant que cela !

 

 

 

 DSCN4463rec reg red comp  DSCN4488rec reg red comp

 DSCN4468rec reg red comp

 

La première cordée sort au sommet juste avant l'immersion dans le brouillard.

DSCN4483rec reg red comp

 

 

 

 

Ballade sympa avec de beaux passages entrecoupés de courts moments d'attention (fin de L1 et L5 ; sans risque). Certains apprécient aussi ce type de terrain où il faut choisir ces prises et se placer sans frémir.

 

 

Repost 0
25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 10:03

 

 

La pratique du bloc née à Fontainebleau éclot sous diverses formes : seul en sortant du bureau ou pour gouter intimement à la communion avec la nature ou alors en tribu pour s'encourager dans les challenges et autres jeux d'éliminantes.

 

Vincent Scharwatt, notre porte-drapeau en terrain bleausard, s'est parfaitement intégré dans un bon groupe se réunissant entre session d'entraînement à Block-Out et escalade en extérieur dans la forêt.

 

L'émulation guide vers les sommets et les vannes garantissent l'ambiance détendue.

 

Quand les conditions instables ont déversé pluie et reste d'humidité sur la région, l'éclaircie ne suffit pas à tous sécher. C'est donc vers des sites reconnus pour leur "assèchement" rapide que les différentes "tribus" se dirigent.

A la gorge aux Châts, site si bucolique habituellement, la densité de bloqueurs grimpent en flèche : tout le monde a eu la même idée ! 

 

La petite famille des Bleausards se reconnait d'un coup d'oeil et les nouvelles s'échangent  sur la dernière croix, les projets encore mouillés ... mais aussi sur l'avancement des travaux de la maison, les dents du petit dernier, les soirées endiablées de la proche vie parisienne ...

 

 

 

Question escalade, la Gorge aux Châts offre de jolis passages surtout dans le 5 et 6. Pour le perfeur en bon gros 7, les projets réputés ne sont pas légion (surtout s'ils sont vite expédiés).

 

 

 

 

 Kate s'échauffe sur les grosses prises.DSCN4531rec reg red comp

 La version "statique" d'un beau jeté !

 

DSCN4556rec reg red comp

  "Travaux forcés" 6B classique du coin.

 

DSCN4540rec reg red comp

 

DSCN4532rec reg red comp  

 Vincent repère un départ : pas terrible ! Suivant !

 

DSCN4550rec reg red comp

 Kate s'envoie l'arête bien exposée de "La Consolation" 6C+/7A.DSCN4542rec reg red comp

 Un repérage pour découvrir un petit pied essentiel et directement à l'essai suivant, Vincent fait "Rubis sur l'ongle", le 7B+ référence du coin. Séquence pendant le run sur les 4 photos suivantes :

 

DSCN4534rec reg red comp

  La forme revient ! L'hiver s'annonce prometteur !

DSCN4537rec reg red comp

 DSCN4538rec reg red comp

DSCN4539rec reg red comp

Mais que faire quand le projet de la journée tombe dès les premières heures de la séance ?

Encourager les collègues ?! Se chercher un autre challenge ?

 

 

 

Encore une facette sympa de Bleau et de sa faune aux doigts blanchis !

 

 

 

 

 

 

Repost 0
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 11:32

 

 

 

 

 

 

 

S'il ne fallait qu'un élément dans la panoplie du grimpeur, ce serait la motivation.

 

Pour preuve cette après-midi maussade où l'absence de vent et de pluie est la seule embellie dans cette démonstration déprimante de ce que peut offrir l'automne dans sa pire configuration : un rendez-vous vite ficelé pour Mallombre, un site improbable sous la "route des Crêtes" de La Ciotat, un créneau horaire réduit à moins de 2 heures et ...

 ... la découverte toujours trop tardive de l'oubli des chaussons.

 

Peu importe, quand l'envie est là, le rocher n'attend pas et les baskets font très bien l'affaire.

 

Les voies faciles au calcaire morcelé sont un plaisir jusqu'au 5c :

 

 

"Alvéoles club ciotaden" 4c

 

DSCN4517recregredcomp

 DSCN4519rec reg red comp

 

 

 

Vivement le retour du soleil au printemps pour gouter à ce charmant petit secteur dans de meilleures conditions !

 

 

 

Repost 0
8 novembre 2009 7 08 /11 /novembre /2009 11:24

 

 

 

Unis par le lien de la cordée et par la force des émotions vécues dans les Calanques, les grimpeurs phocéens aiment à se retrouver pour revivre pareil aventure malgré les exils professionnels.

 

Une fois l'an, Grenoble, capitale des activités verticales, voit le rassemblement de trois collègues.

Le choix de l'objectif est le sujet de discussion interminable pour satisfaire le besoin de sensations des uns sans basculer dans le dégout du "trop dur".

Affutés par les travaux de la piscine ou par une riche saison de trails, c'est le plus grimpeur des trois qui tempèrerait presque les ardeurs des deux autres.

 

 

 

 

P1000507rec reg red comp

 

 

 

Retour à la paroi de légende du Vercors : le Gerbier pour un itinéraire moderne d'ampleur : "Aujourd'hui comme hier".

 

Pour une fois, la météo est resplendissante avec un soleil éclatant. La face passant à l'ombre dans l'après-midi, ce plaisir sera de courte durée.

 

 

DSC00421reg red

  A gauche du Gerbier, les 3 Soeurs :

P1000510rec reg red comp

 

 

 

Alléché par le decriptif du topo, cette voie ouverte par le couple Fara s'est vu rééquipée en 1999 et passent avec du 5c obligatoire (mais du vrai 5c ).

La réalité du terrain prouvera qu'on est bien loin des normes fédérales du genre mais les pitons planqués sous l'herbe envahissante sont en nombre.

Les coinceurs peuvent rassurer mais ne sont pas obligatoires (quelques sangles peuvent suffire avec un bicoin pour le pas sous le talus médian).

 

 

 

 

 

P1000517rec reg trace red comp

 

1-topo aujourd'hui comme hier red comp

 

Topos issu des pages du site Promo Grimpe.

 

 

 

 

Trouver le départ dans une face si étendue est la première étape : ouf, le nom est peint sur un bloc ! Excellent indice mais les points d'assurage ne brillent pas pour leur présence indiquant l'itinéraire.

C'est donc en traçant droit vers une rampe en hauteur et s'assurant avec les moyens du bord que l'aventure commence (L1 part en fait en écharpe vers la droite depuis le bloc au nom peint).

L'équipement style montagne (pitons, plaquettes anciennes, spits, goujons) est discret mais bien présent en quantité suffisante.

 

Les longueurs clé en artif' sont bien équipés dans le mur compact et un peu plus large dans la fissure herbeuse (les pitons souvent recouvert par l'herbe, ne se laissent découvrir qu'au dernier moment).

 

 

 

Arrivée de la première longueur (L1 + L2 du topo) après avoir coupé en plein milieu dans le rocher moyen.P1000537rec reg red comp

  L4 après le pas d'A1 sur mur compact. Vincent fait le reportage ...

DSC00424reg red comp

 P1000550rec reg red comp

 

Dans la grande longueur d'A0, l'herbe folle occupe les meilleurs prises. Pour le libre, prévoir le matériel de jardinage et la technique de fissure !

P1000567rec reg red comp 

Trop de mou ? Non, grimace pour le show dans un passage pas trop dur !

P1000570rec reg red comp

Arrivée sur le talus médian.

Superbe vue sur la vallée et les chaines alpines en face : le temps dégagé laisse apercevoir le Mont Viso au loin et bien sur le Mont Blanc !

  Vincent décide fermement de s'arrêter là. L'apre négociation accorde une longueur supplémentaire avec Guillaume : un pas d'artif' puis une superbe cheminée pour une longueur de 40 mètres.

La partie au-dessus du talus est en bon rocher compact. La fissure oblique qui suit, a l'air bien jolie mais ce ne sera pas pour notre expédition : la nuit approche et il y a 7 rappels à enquiller.

 

 

 

 

 

Encore une fois le Gerbier a eu raison de notre enthousiasme amateur : trop de temps perdu en rigolades, commentaires et photos-souvenirs. C'est le but essentiel de ces retrouvailles.

Cela ne pardonne pas : il faudra revenir faire l'intégrale en sortant sur la crête sommitale.

Prévoir de partir plus tôt dans ce cas ...

 

 



Repost 0
2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 13:15





En quelques images, retour sur les collines dévastées par l'incendie de juillet 2009 :


DSCN5079rec reg red comp
La trouée dans la garrigue prend son départ sur les pentes du camp de Carpiagne.
 P1120221rec reg red comp
Vue sur les Trois Ponts et La Valbarelle.
 P1120187rec reg red comp  P1120182rec red compLes pentes du Mont Rouvière.
 P1000620rec reg red comp  P1000622rec reg red compDerrière la résidence de La Rouvière, La Panouse et la Muraille de Chine.




pano-2-incendie-Crovetto rec red comp




Il n'y a pas eu que les collines à s'enflammer. L'opinion publique écoeuré par l'embrasement de leur environnement  s'est emportée sur les responsables désignés : des légionnaires en exercice sur place à ce moment là.
Or, l'expertise (source La Provence) révèle que les balles traçantes ne sont pas la cause du départ du feu.

L'enquête continue ...

Toujours est-il que la Légion s'est employé pendant 9 semaines à consolider les pentes dénudées sur 45 ha.

Encore quelques mois avant de revoir le vert dominer cette noirceur ...








Repost 0
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 13:25

 

 

 

 

Attirés pour une promesse de fiesta autour des 30 ans de Vincent, les invités se retrouvent en tenue légère (short, tee-shirt, baskets, ... et batons) le samedi matin à l'aube à affronter les prémices glacés de l'hiver valaisan dans les faubourgs de Fully.

 

 

 

P1000008rec reg red comp

 Ce village suisse à proximité de Sion se targue d'être la capitale mondiale de la chataigne mais héberge aussi la course de côte la plus dure du monde : le Kilomètre Vertical de Fully.

 

 

La plus dure car la plus courte avec un dénivelé très prononcé et aucun replat : lire le site dédié.

 

 

 

 

 


 

P1000023rec reg red comp

 

[ Lors d'un repérage nocturne, Vincent joue le guide à la Usain Bolt dans le tunnel ]

 

 

 

 

Sous forme de contre-la-montre, les participants de toutes l'Europe défilent suivant leurs prévisions de temps de course : les plus lents à partir de 9h et les plus rapides vers 11h30.

Les organisateurs n'ont pas à se torturer sur l'itinéraire : droit dans la pente et au plus droit.
Les côteaux couverts de vigne sont traversés à cet endroit par des rails, vestiges des aménagements qui tractaient des chariots ves le lac dans les hauts alpages.

Le départ se fait depuis l'ancienne usine et grimpe 1000 mètres de dénivelé plus haut.

 

 

 

 

P1000163reg red red comp  P1000255rec reg red trace red comp

 

 

 

 

 

Si les premiers mètres peuvent se faire au pas de course, très vite, il faut ajuster son rythme sous peine de voir le coeur explosé.
Les bâtons sont d'un grand secours pour donner le tempo mais certains champions (comme Serge Garnier, le vainqueur au scratch), s'en passe avec succès.

 

La gestion de l'effort est primordiale : une légère accélération grisée par les encouragements de la foule et le coeur monte dans le rouge, les jambes crament et le chrono s'emballe !!!!

 

 

  P1000200rec reg red comp

 

 

 

 

 P1000204rec regredcomp  P1000185rec reg red comp

 

 

 

L'entrainement spécifique et le foncier sont les qualités primordiales pour espérer perfer dans cette montée impitoyable.

 

 

 

P1000187rec reg red comp  
P1000212reg red comp  

P1000232rec reg red comp

 

 

 

La course est largement suivie par les villageois qui encourage les concurrents dans une belle ambiance digne de la montée de l'Alpe d'Huez. Le reste de la foule se densifie au fur et à mesure des arrivées au sommet.

 

 

P1000224rec reg red comp

Eddy bien loin de sa forme de 2008, sauve les meubles dans le challenge interne des collègues de Vincent

 P1000223rec reg red comp

Serge Garnier, vainqueur (sans bâtons) des vétérans et au temps scratch.

 P1000228reg redcompPierre Chauvet vainqueur en senior mais battu au scratch.

 

 

 

 DSC0388rec reg red comp

 

 

 

La fine équipe du "Team Vincent" immortalise la course des 30 ans par une photo avec une gloire des trails : Mike Short, un exemple à plus de 60 ans passés.

 

 

 

 

Retour au village pour la traditionnelle brisollée !

 

P1000256rec reg red comp

 

 

 

 

Une course à la portée des habitués des dénivelés pentus des Calanques mais nécessitant un minimum d'entrainement pour passer sous les 45'.

 

 

Ouverture des inscriptions le 1ier septembre 2010 pour l'épreuve du samedi 23 octobre 2010 ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
26 octobre 2009 1 26 /10 /octobre /2009 11:35


 
 

 
 Le deal était clair : 30 ans, ça se fête ... et dignement ! Avec des souvenirs innombrables à raconter pendant la prochaine dizaine !

 Alors, OK pour rejoindre Vincent Morlet sur ses terres valaisannes de Suisse ; OK pour faire illusion dans la course mythique du Kilomètre Vertical de Fully ; OK pour la méga-fiesta en soirée, mais en contre-partie, il faut une sortie escalade pour agrémenter le déplacement.

Le contrat est tacitement validé.




Jour J-1 avant la course : la dépression pluvieuse déverse ses dernières gouttes le matin pendant que les préparatifs de la fête s'activent.

A la veille d'un rendez-vous crucial, point d'énergie superflue à gaspiller !

Le Valais suisse fourmille de site d'escalade fruit des ouvertures prolifiques des frères Rémy et de leurs comparses tout aussi actifs.
Dominant fièrement la vallée du Rhône, la falaise de Dorenaz semble adaptée à une sortie tranquille mais néanmoins courte ; les horaires sont tendus avant l'arrivée des premiers "invités" du soir et le créneau disponible étroit en cette fin d'après-midi !


La grande classique de cette face est "Tichodrome": 5 longueurs passant en 5c obligatoire avec un maximum à 6b.
Annoncée rééquipée en 2000, il est clair que les standards de rééquipement ne sont pas les mêmes qu'en France. Point de rings inox judicieusement placés pour éviter un retour sur vire mais des plaquettes plus ou moins neuves et des goujons solides pour tirer quand la difficulté devient importante. Il faut pouvoir grimper entre les points quand c'est plus facile.
L'orientation au sud est sans doute un avantage ... quand le soleil perce les nuages  .




P1000076reg red comp  P1000069rec reg red compD'aspect délité, ce tas de cailloux tient bien le coup malgré les apparences.



Dernier entrainement avant la montée du lendemain, le dénivelé d'approche est avalé dans un souffle.
Pour ce qui est des préparatifs de grimpe, c'est une autre histoire : renfiler le baudrier mis à l'envers, les dégaines triées une à une, la corde délicatement déroulée anneaux par anneaux, ... Vincent piaffe déjà d'impatience. 15 minutes plus tard, enfin, c'est parti !


Dès la première longueur, le gneiss marque son originalité : des règles franches mais une adhérence toute personnelle auquelle il faut s'habituer petit à petit. Ca n'a pas l'air mais ça accroche très bien !
Le 5c+ de L1 est sévère et crispe déjà les bras.






P1000073rec reg trace red comp P1000074rec reg red comp


Vincent arrive sur une vire herbeuse (ci-contre à droite), alpage suspendu pour troupeau de chamois !
 P1000081reg red comp




Finalement, la suite se fait plus détendu.
L2 est plus physique avec un passage surplombant en dièdre à franchir puis une traversée. L'ambiance se creuse doucement au-dessus de la route.
Le manque d'habitude fait flageller les cuisses les plus robustes. Heureusement que les réflexes les plus ancrés ressurgissent en agrippant les dégaines salvatrices .




P1000098rec reg red comp P1000102rec reg red comp 






L3 en 5c traverse sous un surplomb et remonte le pilier. Le vide gagne encore de l'espace et occupe l'esprit ... surtout quand l'assureur confond assurage et prise d'images : SEEEEECCCCCC !!!!!


Dorenaz - Tichodrome - L3 from CMEL on Vimeo.

 

 
P1000111rec reg red comp






P1000121rec reg red comp L4 courte avec un pas bien protégé en traversée (photo ci-contre).

La longueur finale L5 est la plus dure : 6b. Les plaquettes sont très rapprochées dans la difficulté mais le début plus facile de cette longueur est très exposée : vigilance !








 
P1000133rec reg red compLa descente à pied est rapide en suivant les flèches peintes. La vue sur la vallée du Rhône mène jusqu'aux rives ensoleillées du lac Léman (tout au fond ...).




Bilan : une belle ballade dans un rocher surprenant.
A l'aspect démoli depuis le bas, aucune prise n'a cassé et ceci sans prendre de précautions supplémentaires.
Malgré les vires remplies de prairies, ce n'est pas un talus géant. Il y a une vraie ambiance car les longueurs sont raides et le cheminement contourne les surplombs aériens.
A part au début de la dernière longueur où la chute est déconseillée, l'équipement est suffisant et adapté.
En l'absence de soleil, bien se couvrir en prévision d'une brise froide qui se renforce au sommet.

Dans cette face, les itinéraires se multiplient dans des difficultés supérieures. Le choix est large pour s'aventurer sur ce gneiss ...

Retour à Saillon pour la pasta-party avant la grande journée du lendemain ... à suivre ...
 


 
 
 


Repost 0
10 octobre 2009 6 10 /10 /octobre /2009 11:39


Bascule traditionnelle vers l'hiver pour les robustes habitants des contrées septentrionales, le mois d'octobre conserve en Provence quelques soubresauts de l'été qui s'estompe.

A croire que les représentants de la C.M.E.L. en déplacement obligé sur la capitale emporteraient avec eux une bribe du doux climat phocéen  !
En visite express à Fontainebleau, les conditions mixent un mélange idyllique pour l'escalade : un froid sec pour optimiser les conditions d'adhérence sur le grès et malgré tout, une douceur accommodante autorisant la nudité de bras vigoureux.



Escortant Vincent Scharwatt, notre correspondant local, l'excursion nous mène sur plusieurs sites attestant du retour en forme du phénomène .

Alors que le soleil flirte avec l'horizontale, la moisson est déjà bonne puisqu'en solitaire, il a bouclé ce samedi matin un gros chantier : "Belle crasse" 7C au Mont Pivot ; rejoignant son "team" au rocher des Demoiselles, quatre 7A/7A+ alourdissent la besace et une fin de séance d'insatiable avec quelques 6C, 6B.



DSCN4083rec reg red comp "Yé" 6C
DSCN4088rec reg red comp



 DSCN4097rec reg red comp
La belle arête de "Sexe et dentelles" 5+ au soleil couchant ! Tout le monde n'a pas l'aisance innée du bloqueur .
DSCN4091 Misti 8C rec reg red compEn passant, arrêt-photo sur le dernier 8C trav/bloc de la forêt : "Misti" réalisé par Arnaud Ceintre.


A la différence des incursions en mai, pas de zippettes en sortie de bloc : sensation très agréable gonflant la confiance !



Le dimanche est plus gris mais toujours aussi sec.
Découverte de Buthiers, un site autour d'une base de loisirs avec pas mal de blocs assez haut.


  Echauffement entre deux arbres !DSCN4110rec reg red comp   Il n'y a pas que les 'ricains pour engager la viande !

DSCN4114rec reg red comp"La Fresque" 5-
Sur l'arête droite, "l'angle de la Fresque" en 5+ est encore plus impressionnant. Chapelet, incantation, gris-gris et prières de toutes natures sont les bienvenus pour garder sa sérénité.
 DSCN4120rec reg red comp  DSCN4127rec reg red comp
"Les trous du Culot" (le 8 rouge) 5-. Mais pour quelles raisons perçoit-on un léger tremblement à l'amorce du rétablissement ? Un parfum de solo ...
 DSCN4137rec reg red comp
Pris sur le vif en flagrant délit d'exhibition narcissique devant un touriste ébahi !
DSCN4134rec reg red comp
Après une rapide évaluation avec la corde, le premier essai est le bon pour ce classique : "Lady big claque" 7A+.



Histoire de toucher quelques plats dans des blocs durs et avant de s'appuyer sur les vidéos de Bleau.info, Vincent essaie les références : "Appartenance", une arête en 7C juste à droite de "la Fresque".



DSCN4153rec reg red comp   DSCN4150rec reg red comp DSCN4151reg red comp




 DSCN4160rec reg red comp Ci-contre à gauche, exploration dans la magistrale proue de "Partage" 8A+. Dur, haut ... il faudra le travailler avec la corde ...



Juste derrière, un bloc court réclame un petit nettoyage des mousses pour sans doute une ré-ouverture : "Fossé 1" 4-.


DSCN4162rec reg red comp






L'après-midi se poursuit au Restant du Long Rocher.
Ce mur à trous est écumé : on se croirait à Buoux à pincer, crisper les infractuosités.


DSCN4165rec reg red comp
 "Le Pascalien" 5+ (22 rouge).
DSCN4167rec reg red comp"L'impossible" 6B (23 rouge).
DSCN4178rec reg red comp
"L'Hypothénuse" 4+, une belle coordination pour ce bloc qui n'est pas si simple (au moins du 5).




 
Avec d'aussi belles conditions d'adhérence, ce séjour prend la tête du classement des passages dans la forêt bellifontaine.


 
 




 
 

Repost 0
4 octobre 2009 7 04 /10 /octobre /2009 19:36




Tout est dans le titre !
Il sent la ritournelle du passé dont le souvenir s'arrête à la porte de notre conscience et n'éclot pas au grand jour.
Un nouvel épisode de la série détournée des "Martine" revisité par l'ex-doublette franchouillarde du commentaire sportif ?
"Alors, mon p'tit Jean-Mimi, la forme pour explorer un nouveau monde ?
_ Tout à fait Thierry, tout à fait !".



Non, juste deux grimpeurs phocéens avides de découvertes après avoir atteint leurs sommets de la difficulté dans les années 90 (8b, c'est pas mal pour l'époque !).
Le tournant de la quarantaine réveille quelques vieux fantasmes de rochers ; il est encore temps de les accomplir.
Ni une ni deux, le tandem Thierry Blay et Jean-Michel Ricard compose son projet : les parois légendaires du Yosemite : Salathé, El Capitan, ...

Dévalisant les potes du moindre friend pour se constituer un solide rack et s'initiant aux mystères de l'escalade en fissure (verrous de doigts, de poings, de bras, ...), l'été leur sert de base d'entrainement. Ont-ils pu suivre les conseils du site d'Arnaud Ceintre sur les multiples variantes en fissure ? ...

Le voyage se déroule en cette fin d'été et les amis ont pu le suivre en direct sur leur blog créé pour l'occasion.

La lecture de cette expérience est très intéressante surtout vis à vis des difficultés rencontrées dans la logistique, les manips de portage et de treuillage des sacs en parois.

Constructif pour une prochaine expé ...







Repost 0