Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de la Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral !

Marseillais, Aixois, Aubagnais, Ciotadens, quelque soit l'origine, nous sommes tous animés par la même passion de l'escalade libre. Les articles traiteront principalement des sorties en rocher avec des photos et encore des photos.

Puisqu'il y a du soleil toute l'année en Provence et que nous sommes heureux d'y vivre, c'est évidemment nos belles falaises du sud qui sont visitées régulièrement.

Et puisque le centre du monde vertical est à Marseille, les Calanques et toutes les falaises phocéennes seront à l'honneur. En amoureux transi du rocher, nous irons même jeter un oeil hors de nos frontières ...

La C.M.E.L., c'est aussi une association qui cherche à aménager notre environnement pour la pratique de notre sport favori (Clean Up Day de La Ciotat). Le blog permettra d'en rendre compte.

Bonne lecture à tous les grimpeurs internautes !!!

 

  

P.S. :

Pardonnez une facheuse tendance à laisser le retard s'accumuler dans la publication des articles !

Mais la description d'une voie ou d'un secteur est relativement intemporelle ... peu importe la date d'édition !

Recherche

Contacts C.M.E.L.

Pour toutes demandes d'informations, questions et autres, vous pouvez contacter (remplacer les mots en majuscules : AROBASE, POINT, par leur symbole) : 

 

  • Olivier Didon par mail : didon POINT olivier AROBASE gmail POINT com

                                     ou par téléphone : 06 19 14 01 01

  • Jean-Philippe Dalbavie par mail : jeanphi.dalbavie AROBASE wanadoo POINT fr

                                  ou par téléphone : 06 09 89 64 91

Visites

 

Nombre de visiteurs (depuis 2006) :

 

Articles Récents

A découvrir

 

 

   
La Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral vous offre ses services pour un encadrement en escalade, canyon, via ferrata, parcours accrobatique. Retrouvez le détail des prestations de "nos professionnels au service de votre passion" sur la page dédiée aux moniteurs C.M.E.L. 

 


 

  Saison 2012/2013 : compétition "Blocs qu'on teste" ouverte à tous. Rendez-vous mensuels les vendredis soirs à partir de 19h (le calendrier sur la page Compétition)  à Bloc Session de La Ciotat et finale en avril !


Les autres salles de la région sur la page des salles d'escalade phocéennes.

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 


 

Quelques soient les opinions quant au choix du système de protection, le Parc National des Calanques est bien là (signature officielle en avril 2012).


La place des activités douce de pleine nature comme l'escalade est défendue par l'association "Des Calanques et des Hommes". Historique des actions depuis 2009 sur la page "Avenir de l'escalade dans le Parc National des Calanques".
 


 

 


 

 

 


 

23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 13:51


Une nouvelle chronique de Vincent sur une course routière classique du Jura :





20 septembre 2009 - Pontalier :  la Transroller  , 34 km de roller sur les routes vallonées du Doubs à destination du village de Mouthe, arrivée de la mythique Transjurassienne (pour les fondeurs hivernaux).



DSC01060rec reg red comp  9ème participation pour ma part (toutes les éditions). Je commence à connaître la musique, mais finalement je vais faire encore plus ample connaissance avec le goudron ...

  Grâce à Re....a, je me présente avec un rhume qui ne laisse presque plus passer l'air dans mes poumons ...
La route est moitié mouillée, moitié sèche. Dilemme sur le choix des roues ! Mais finalement je reste sur mes pneus secs ce qui semble être le meilleur choix.

Départ prudent cette fois-ci. Je me laisse emmener par les groupes qui se font et se défont dans les premiers kilomètres.
Sortie de Pontarlier : ça y est, on roule bien. Bon groupe d'environ 40 coureurs.
Je reste un peu à l'arrière pour essayer de faire le minimum d'effort mais ça fait un peu l'élastique, ça frotte pas mal et là : C'EST LE DRAME !!!  
Je vois le gars juste devant moi qui s'effondre comme les Tours Jumelles de Manhattan. En un instant, je le vois glisser sur le dos juste devant mes pieds et je réalise que je vais aller voir le goudron d'un peu plus prêt ! Et hop, je chute, bing bang bong, badaboum, tel un spécialiste à la Eddy Cannelle bien lancé, je roule sur l'épaule puis sur le dos et deux gars en font de même et m'atterrissent dessus.  
Bien ! Bravo ! Tout va donc pour le mieux. Je me relève vite en constatant que tout le monde est déjà reparti. En fait, ils doivent avoir l'habitude de tomber ces mecs ! Le coude saigne mais c'est pas la cata !
Je repars. C'est le bazar !
Le groupe est 150 mètres devant et entre deux, quelques gars à la dérive.
Je remonte vite mais ça pète devant et je me retrouve dans le 2ème morceau. Je laisse rouler les autres pour me refaire la cerise mais on ne revient pas franchement sur la tête. Quelques kilomètres passent et dans une bosse, on est deux à accélérer pour revenir sur le groupe de tête.
Je profite de l'aide du gars puis il coince. Alors je donne tout et reprend le groupe en arrivant vers le lac de St Point.



Ouf ! Je suis un peu sec. Je suis à l'arrière et on doit souvent combler quelques trous. 
Bon, finalement ça va mieux. Sauf que sur ce parcours vallonné, je me fais mettre 10 mètres dans chaque descente.
A l'approche de la côte du Brey, le groupe s'étire et je suis pas au mieux à l'arrière. Ca part devant !!! 5 mecs !
Je suis trop loin et bientôt dans le rouge. Je remonte au mieux et bascule en haut avec 50 m de retard sur la tête. Rapidement un groupe de 4/5 se forme puis se déforme au gré des relais désordonné. Je motive les gars mais je suis sec. L'un m'énerve : il veut pas rouler, je l'engueule, il me dit "j'ai un gars devant..." !!!??!!??? ... Rien à foutre ! On n'est pas au Tour de France  : "t'as pas intérêt à sprinter co... !" C'est quoi ces gars qui roulent pas. On n'est même pas avec les Elites et parce qu'il a un pote devant, il roule pas ???
  Bon finalement, voilà le clocher de Mouthe et le groupe de derrière menace. Il faut se remettre à l'ouvrage. Dans le village, on retrouve une route mouillée où la prudence est de rigueur. On est alors 5 à 500 m de l'arrivée. Malheureusement, il me manque des forces pour passer quelques gars : je finis dernier du groupe.
 
Au bilan : 10ème place cette année (15ème en 2008), en 59'36 pour 34 km. Meilleur temps, meilleure place, donc content malgré cette chute qui me laisse quelques steacks en souvenir ... enfin, ça fait partie du jeu !  Y'a moyen de faire mieux, l'année prochaine j'espère !

 
L'attraction terrestre me réserve encore quelques facéties. Dès le lendemain, jour de récup' pourtant, une impossibilité de déclipper en VTT et rebelotte, me voilà à terre. De nouveau quelques bosses sur mon corps déjà meurtri !!! 
Ca c'est fait !



 
   Vins' l'équilibriste




PS : vivement la neige, ça fait moins mal .

 
 
 
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires