Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de la Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral !

Marseillais, Aixois, Aubagnais, Ciotadens, quelque soit l'origine, nous sommes tous animés par la même passion de l'escalade libre. Les articles traiteront principalement des sorties en rocher avec des photos et encore des photos.

Puisqu'il y a du soleil toute l'année en Provence et que nous sommes heureux d'y vivre, c'est évidemment nos belles falaises du sud qui sont visitées régulièrement.

Et puisque le centre du monde vertical est à Marseille, les Calanques et toutes les falaises phocéennes seront à l'honneur. En amoureux transi du rocher, nous irons même jeter un oeil hors de nos frontières ...

La C.M.E.L., c'est aussi une association qui cherche à aménager notre environnement pour la pratique de notre sport favori (Clean Up Day de La Ciotat). Le blog permettra d'en rendre compte.

Bonne lecture à tous les grimpeurs internautes !!!

 

  

P.S. :

Pardonnez une facheuse tendance à laisser le retard s'accumuler dans la publication des articles !

Mais la description d'une voie ou d'un secteur est relativement intemporelle ... peu importe la date d'édition !

Recherche

Contacts C.M.E.L.

Pour toutes demandes d'informations, questions et autres, vous pouvez contacter (remplacer les mots en majuscules : AROBASE, POINT, par leur symbole) : 

 

  • Olivier Didon par mail : didon POINT olivier AROBASE gmail POINT com

                                     ou par téléphone : 06 19 14 01 01

  • Jean-Philippe Dalbavie par mail : jeanphi.dalbavie AROBASE wanadoo POINT fr

                                  ou par téléphone : 06 09 89 64 91

Visites

 

Nombre de visiteurs (depuis 2006) :

 

Articles Récents

A découvrir

 

 

   
La Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral vous offre ses services pour un encadrement en escalade, canyon, via ferrata, parcours accrobatique. Retrouvez le détail des prestations de "nos professionnels au service de votre passion" sur la page dédiée aux moniteurs C.M.E.L. 

 


 

  Saison 2012/2013 : compétition "Blocs qu'on teste" ouverte à tous. Rendez-vous mensuels les vendredis soirs à partir de 19h (le calendrier sur la page Compétition)  à Bloc Session de La Ciotat et finale en avril !


Les autres salles de la région sur la page des salles d'escalade phocéennes.

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 


 

Quelques soient les opinions quant au choix du système de protection, le Parc National des Calanques est bien là (signature officielle en avril 2012).


La place des activités douce de pleine nature comme l'escalade est défendue par l'association "Des Calanques et des Hommes". Historique des actions depuis 2009 sur la page "Avenir de l'escalade dans le Parc National des Calanques".
 


 

 


 

 

 


 

7 juillet 2010 3 07 /07 /juillet /2010 19:50

 

 

 

 

Provence Verte topo 2010 Couverture red comp  

Connu dans toute l'Europe sous le nom de Chateauvert, le site du Vallon Sourn voit un nouveau guide le décrire.

 

Prenant la suite du précédent topo qui datait de 1996 (et une infime mise à jour en 2002), Philippe Bugada, le club  La Corditelle et le CD 83 FFME publient la nouvelle édition sous le titre : "Grimper en Provence Verte".

 

 

S'étoffant de presque 30 pages, elle regroupe de façon plus logique les sites d'escalade sur cette zone de l'arrière-pays varois : Vallon Sourn (LE site majeur de l'ouvrage), le Val Obscur de Correns (décrit dans le précédent topo sous le nom de l'Hacienda),  La Roquette (une petit falaise de Correns) et le site au-dessus du lac de Carcès.

 

 

On retrouve la maquette commune aux topos du Var mise au point par Philippe Bugada : esthétique et rigeur avec la description en page paire et les voies tracéés sur les pages impaires, les encadrés précis, les plans clairs et colorés.

 

 

 

Les tracés des voies :

Ils sont maintenant sur photos aux rendus lumineux. Les pointillés laissent visibles certains détails du rocher.

Suivant la couleur de la dolomie locale, les lignes tracées en jaune ressortent parfaitement sur un (rocher) fond gris et difficilement sur un fond ocre.

Essentiellement pour la Grande Face, la grande densité de voies rend délicate la distinction de chaque itinéraire. La description se fait sur plusieurs pages. Elle demande un peu de concentration pour s'y retrouver entre toutes les voies, celles décrites sur la page en cours et celles sur la page suivante ou précédente.

 

Les cotations sont inscrites discrètement sur ces tracés. Au premier coup d'oeil, elles ne s'identifient pas vraiment même si dans la mesure du possible, elles sont placés sur un fond sombre. Il vaut mieux se reporter au texte.

Hormis ce léger inconvénient, la qualité est au rendez-vous.

 

 

Le texte :

Les descriptif des voies contient toujours le nombre de points d'assurage en place, la nature de l'équipement (essentiellement des rings à Chateauvert) et la hauteur des voies.

Les quelques mots de commentaires sont toujours présents et ils indiquent les prises taillés aux puristes.

A noter qu'en respect pour leur travail, les noms des équipeurs et des rééquipeurs retrouvent leur place en toute logique.

En revanche, les étoiles (de 1 à 4) ont disparu : pour laisser d'égales chances de séduire le grimpeur sans qu'il soit préalablement influencé ?

 

La lecture est conviviale, les anecdotes (de grimpe ou d'histoire locale) sont nombreuses et se lisent facilement.

 

Un effort à souligner : sans intérêt pour le lecteur français, les textes sont pour la plupart traduits en anglais (y compris les commentaires de chaque voie) ce qui destine ce topo aux visiteurs étrangers et limitent ainsi la concurrence déloyale des compilations étrangères style Rockfax.

 

 

L'illustration :

Elle est riche en photos d'escalade dans tous les secteurs et tous les niveaux (mention spéciale au double page en début de chapitre ; mention négative pour la couverture un peu trop sombre), en photos de paysage, de faune et flore locale.

Dommage que les légendes de ces voies sont toujours reportées à la fin dans un récapitulatif et non au bas de la photo même. C'est lassant d'avoir à tourner les pages pour savoir quelle voie est mise en valeur !

 

Bien incorporé à l'ensemble, la publicité ne surcharge absolument pas les pages (à peine 4 pages et quelques inserts dans les textes décrivant les commerces locaux).

 

 

 

Si vous avez l'ancienne version, pourquoi la renouveler avec l'édition 2010 ?


Outre le regroupement avec les petits secteurs voisins de Chateauvert, le site du Vallon Sourn héberge quelques nouveautés :

  • des cotations revues à la hausse dans tous les niveaux même le 4/ 5 et le 7.
  • Les derniers rééquipements effectués par Fred Bourgeois, Philippe Bugada (18 voies).
  • 20 nouvelles voies (par rapport à l'édition 1996 - 2002) avec la finalisation des vieux chantiers de Marco Troussier à la Grande Face et quelques ajouts de Fred Bourgeois, Philippe Bugada dans divers secteurs (des voies en 5 et 6).

 

 

 

En conclusion, "Grimper en Provence Verte" est un topo qui à la fois, renseigne sur les falaises décrites (c'est sa mission première) mais surtout, donne une irrésistible envie d'aller grimper là-bas (grace aux photos) ; et cet objectif-là, tous les topos ne l'atteignent pas !

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par cmel - dans Topos
commenter cet article

commentaires