Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de la Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral !

Marseillais, Aixois, Aubagnais, Ciotadens, quelque soit l'origine, nous sommes tous animés par la même passion de l'escalade libre. Les articles traiteront principalement des sorties en rocher avec des photos et encore des photos.

Puisqu'il y a du soleil toute l'année en Provence et que nous sommes heureux d'y vivre, c'est évidemment nos belles falaises du sud qui sont visitées régulièrement.

Et puisque le centre du monde vertical est à Marseille, les Calanques et toutes les falaises phocéennes seront à l'honneur. En amoureux transi du rocher, nous irons même jeter un oeil hors de nos frontières ...

La C.M.E.L., c'est aussi une association qui cherche à aménager notre environnement pour la pratique de notre sport favori (Clean Up Day de La Ciotat). Le blog permettra d'en rendre compte.

Bonne lecture à tous les grimpeurs internautes !!!

 

  

P.S. :

Pardonnez une facheuse tendance à laisser le retard s'accumuler dans la publication des articles !

Mais la description d'une voie ou d'un secteur est relativement intemporelle ... peu importe la date d'édition !

Recherche

Contacts C.M.E.L.

Pour toutes demandes d'informations, questions et autres, vous pouvez contacter (remplacer les mots en majuscules : AROBASE, POINT, par leur symbole) : 

 

  • Olivier Didon par mail : didon POINT olivier AROBASE gmail POINT com

                                     ou par téléphone : 06 19 14 01 01

  • Jean-Philippe Dalbavie par mail : jeanphi.dalbavie AROBASE wanadoo POINT fr

                                  ou par téléphone : 06 09 89 64 91

Visites

 

Nombre de visiteurs (depuis 2006) :

 

Articles Récents

A découvrir

 

 

   
La Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral vous offre ses services pour un encadrement en escalade, canyon, via ferrata, parcours accrobatique. Retrouvez le détail des prestations de "nos professionnels au service de votre passion" sur la page dédiée aux moniteurs C.M.E.L. 

 


 

  Saison 2012/2013 : compétition "Blocs qu'on teste" ouverte à tous. Rendez-vous mensuels les vendredis soirs à partir de 19h (le calendrier sur la page Compétition)  à Bloc Session de La Ciotat et finale en avril !


Les autres salles de la région sur la page des salles d'escalade phocéennes.

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 


 

Quelques soient les opinions quant au choix du système de protection, le Parc National des Calanques est bien là (signature officielle en avril 2012).


La place des activités douce de pleine nature comme l'escalade est défendue par l'association "Des Calanques et des Hommes". Historique des actions depuis 2009 sur la page "Avenir de l'escalade dans le Parc National des Calanques".
 


 

 


 

 

 


 

30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 23:47

 

 

 

  Lors des vacances de fin d'année, Marseille respire (et pas seulement sous les assauts du mistral ). Les fêtes éparpillent les habitants loin de la ville et les vacanciers préfèrent le ski et la montagne pour réveillonner.

Circuler dans la cité phocéenne devient presque agréable et rejoindre le (désormais) Parc National des Calanques s'avale en quelques minutes.

 

Direction le bout du monde : Callelongue dominé par le cirque des Goudes ; un décor à inscrire au patrimoine mondial des grimpeurs (un équivalent de l'UNESCO pour l'escalade ? ).

 

Avec le vent d'hiver qui intensifie le bleu du ciel, les paysages atteignent l'exceptionnel.

 

 

 

DSC01411rec reg red compDepuis le Pas de la Demi-Lune, les Lames et le Rocher des Goudes se découpent devant l'île Maïre.  DSC01421rec reg red compLe bonheur de faire le plein d'UV sous "l'Arête de la Cordée".

 

 

 

La face sud de Saint Michel d'Eau Douce est un abri bien connu du mistral. Baignée de soleil, elle est appréciée l'hiver.

Les jours de vent d'est, c'est la face ouest qui est protégée. Poutant au sud, le renfoncement du secteur de "La grande vire" épargne les grimpeurs des rafales jusqu'à l'avant-dernière longueur.

 

Profitant de la désertification passagère du lieu, l'occasion est trop belle de grimper une classique.

De plus, l'hiver est la saison idéale pour atténuer les désagréments du rocher patiné (conséquence d'un succès et d'une fréquentation constante) : l'adhérence devient presque correcte (même dans la glissante "Rectiligne").

 

 

Ce sera "Le S", une ligne de fissures qui a la bonne idée de ne jamais dépasser le 5c+.

On imagine la bonne surprise des ouvreurs de 1945 (Roger Duchier et Charles Magol) qui découvre cette profusion de prises dans un profil si raide. Dicté par le rocher, l'itinéraire zigzague (d'où son nom) le long de la ligne de faiblesse.

 

Alors, quand on se met dans la tête de parcourir le maximum de longueur d'une traite, il faudra jouer de malice pour dompter le tirage de la corde.

 

 

 

 

DSC01426rec reg red comp


  DSC01451rec reg red comp

 

 

  S'encombrer de 25 dégaines est une précaution inspirée par la prudence mais finalement inutile. Au terme de l'ascension des 65 mètres de cet empilement de longueurs, le second ne récoltera que 8 dégaines.

Donc, le rack habituel de 12 avec des sangles sera suffisant.

 

 

DSC01432rec reg red comp

 

 

Quelques règles évidentes :

  • Rallonger les dégaines avec des sangles.
  • Clipper les points pour se protéger et récupérer la dégaine précédente pour optimiser l'alignement de la corde.
  • Imaginer la trajectoire pour éviter les frottements sur le rocher.
  • Ne pas s'exposer et rester prudent.

 

 

Au dessus du premier relais, attention à la fausse piste par L2 de "Moby Dick" (rings gris dans un mur en 6b+). "Le S" traverse bien à droite avant de revenir vers la gauche en suivant la fissure (rings inox brillants).

 

Homogènes, les longueurs sont superbes.

 

DSC01439rec reg red comp

 

Au fur et à mesure de l'escalade, le frottement "alourdit" la corde et oblige à s'arrêter au 3ème relais (représentés par les points bleus sur la photo de droite) : 65 mètres, c'est une belle envolée.

 DSC01446rec reg relais red comp

 

 

 

  Reste la longueur de traversée pour sortir sur le plateau de St Michel d'Eau Douce.

 

 

DSC01452rec reg red comp  DSC01465rec reg red compEncore un petit pas de dalle sous la vire sommitale.

 

 

  Le vent d'est accélère sous le sommet et c'est l'ambiance patagonienne au dernier relais. Brassé et immédiatement glacé ; les doudounes trimballées dans le sac sont vite enfilées.

 

 

 

DSC01467rec reg red comp

  En récompense, le panorama sur le Rocher des Goudes !

DSC01473rec reg red comp

 

 

 

  Etonnamment, en s'éloignant de la crête, les puissantes rafales qui remontent le long de la falaise, s'estompent d'un coup et tout le plateau du sommet est abrité du vent .

Sympa ! Ce répit sert à savourer cette belle voie réalisée en deux longueurs.

 

Pour descendre, le rappel unique du côté du "Petit couloir" s'impose pour éviter de multiplier les envols de la corde.

 

 

En retournant en face ouest, on change de saison : le tee-shirt tombe et la chaleur est celle du printemps.

La divine Paroi Jaune nous tend les bras ; mais ceux-ci ne répondent plus à l'exigence des voies continues et aux passages réclamant une certaine solidité des doigts.

 

 

DSC01479rec reg red comp

"Super Nana" (6c d'abord puis 7c) à la Paroi Jaune.

 DSC01478rec reg red comp

 

La Tête du Trou du Chat et la face ouest de St Michel d'Eau Douce.

 

 

Conclusion :

  • A l'abri du vent dominant, ta destination tu choisiras .
  • Le soleil d'hiver en priorité, tu cotoieras.
  • Des micros-abris, tu profiteras (soleil et abri du vent d'est au secteur de "La grande vire" en face sud de St Michel).
  • Avec plaisir et seulement les jours froids et secs d'hiver, les voies patinées tu grimperas .
  • Et surtout, meffi de l'échauffement qui te grille l'énergie pour la suite de ta séance .

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires