Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de la Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral !

Marseillais, Aixois, Aubagnais, Ciotadens, quelque soit l'origine, nous sommes tous animés par la même passion de l'escalade libre. Les articles traiteront principalement des sorties en rocher avec des photos et encore des photos.

Puisqu'il y a du soleil toute l'année en Provence et que nous sommes heureux d'y vivre, c'est évidemment nos belles falaises du sud qui sont visitées régulièrement.

Et puisque le centre du monde vertical est à Marseille, les Calanques et toutes les falaises phocéennes seront à l'honneur. En amoureux transi du rocher, nous irons même jeter un oeil hors de nos frontières ...

La C.M.E.L., c'est aussi une association qui cherche à aménager notre environnement pour la pratique de notre sport favori (Clean Up Day de La Ciotat). Le blog permettra d'en rendre compte.

Bonne lecture à tous les grimpeurs internautes !!!

 

  

P.S. :

Pardonnez une facheuse tendance à laisser le retard s'accumuler dans la publication des articles !

Mais la description d'une voie ou d'un secteur est relativement intemporelle ... peu importe la date d'édition !

Recherche

Contacts C.M.E.L.

Pour toutes demandes d'informations, questions et autres, vous pouvez contacter (remplacer les mots en majuscules : AROBASE, POINT, par leur symbole) : 

 

  • Olivier Didon par mail : didon POINT olivier AROBASE gmail POINT com

                                     ou par téléphone : 06 19 14 01 01

  • Jean-Philippe Dalbavie par mail : jeanphi.dalbavie AROBASE wanadoo POINT fr

                                  ou par téléphone : 06 09 89 64 91

Visites

 

Nombre de visiteurs (depuis 2006) :

 

Articles Récents

A découvrir

 

 

   
La Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral vous offre ses services pour un encadrement en escalade, canyon, via ferrata, parcours accrobatique. Retrouvez le détail des prestations de "nos professionnels au service de votre passion" sur la page dédiée aux moniteurs C.M.E.L. 

 


 

  Saison 2012/2013 : compétition "Blocs qu'on teste" ouverte à tous. Rendez-vous mensuels les vendredis soirs à partir de 19h (le calendrier sur la page Compétition)  à Bloc Session de La Ciotat et finale en avril !


Les autres salles de la région sur la page des salles d'escalade phocéennes.

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 


 

Quelques soient les opinions quant au choix du système de protection, le Parc National des Calanques est bien là (signature officielle en avril 2012).


La place des activités douce de pleine nature comme l'escalade est défendue par l'association "Des Calanques et des Hommes". Historique des actions depuis 2009 sur la page "Avenir de l'escalade dans le Parc National des Calanques".
 


 

 


 

 

 


 

17 décembre 2009 4 17 /12 /décembre /2009 12:02

 

 

 

Suite à l'article précédent, les "Réserves Intégrales" soulèvent des débats intéressants pour la préservation de l'environnement.

Le but initial du Parc National est de protéger la faune et la flore des Calanques contre les nuisances humaines et la sur-fréquentation.

La position des usagers des activités douces dites de pleine nature (randonnée, escalade, VTT, kayak) est d'optimiser une politique d'éducation du grand public par l'information et la communication à l'opposé d'une politique aveugle d'interdictions totales sans concerations.

 

 

Attachons-nous essentiellement aux oiseaux puisqu'ils représentent la majorité de la faune locale.

 

Avec sa géologie de falaises terrestres et surtout maritimes, les Calanques sont un refuge pour de nombreuses espèces dont certaines sont protégées (Faucon Pélerin) et parfois en voie de disparition (Aigle de Bonelli par exemple).

 

En généralisant, la période sensible pour les oiseaux est celle de la nidification.

Pourquoi appliquer une interdiction rigoureuse toute l'année alors que la période critique ne couvre que quelques mois ? Pourquoi ne pas s'appuyer sur des formules qui ont fait leur preuve ailleurs et les appliquer intelligemment dans les Calanques ?

 

On peut s'étonner de voir qu'en France, chacun dresse des règles dans son coin sans utiliser ce qui fonctionne dans d'autres régions (en passant, c'est aussi valable pour les Comités Départementaux de la FFME).

 

 

Deux points sont essentiels dans la protection de l'environnement :

  • Un choix justifié et argumenté de l'interdiction si elle doit intervenir (en dernier recours) ;

 

  • L'éducation du grand public et pour notre sujet, en particulier les usagers (grimpeurs, randonneurs).

 

Une interdiction si elle est justifiée et clairement expliquée sera plus facilement admise par les usagers et donc, respectée.

Pour la justifier, il faut qu'elle soit géographiquement ciblée et fixée temporairement selon les périodes sensibles.

 

L'observation précise et régulière des oiseaux protégés permet de suivre leur nidification et de déterminer l'emplacement des nids pour chaque saison.

Il sera simple de charger des agents du futur Parc d'observer et d'argumenter ensuite une zone d'interdiction qui sera effective à partir de la nidification constatée (et pas seulement en vertu des dates théoriques) et levée lors de l'envol des petits.

 

L'éducation du public passe par une communication claire et intelligemment diffusé.

Rien ne sert de mettre seulement un panneau d'interdiction au pied de la falaise sensible : après une heure de marche, les randonneurs auront quelques difficultés à renoncer à leurs projets (c'est humain ou plutôt "français").

Il faut donc avertir le plus en amont pour que les grimpeurs ne projettent pas leur sorties dans une zone sensible.

Les moyens modernes que sont Internet semblent le plus efficaces pour communiquer en temps réel.

Des panneaux d'informations sur les parkings habituels mentionneront le rappel à la protection et l'avis sur les endroits précisément qui sont occupés par un nid et son couple de parents.

Si on veut la diffuser au maximum, l'information doit aller au devant du public et il ne doit pas aller la chercher car ce serait le meilleur moyen de ne pas être averti.

 

 

 

 

DSCN4201rec reg red comp DSCN4299rec reg red comp 

 

 

 

 

L'exemple pratique d'Arguibelle (site des Pyrénées au sud de Pau) est intéressant : sur l'unique parking, l'information sur les oiseaux migrateurs est immanquable.

 

Les nombreux secteurs sont représentés sur un plan et pour chacun, la mention "Ouvert" ou "fermé" (à la manière d'un col de montagne) est affiché. En fonction des observations des oiseaux migrateurs, les secteurs sont autorisés ou non suivant la présence d'un couple d'oiseaux en pleine nidification.

 

 

 

DSCN4301rec reg red comp  DSCN4300reg rec red comp

 

 

 

 

 

Autre exemple : en Alsace, les Vosges hébergent de nombreux faucons pélerins. Les falaises sont partagées entre ces oiseaux et les grimpeurs et temporairement fermées lors de la nidification.

 

On peut donc envisager sur les parkings, ces panneaux qui permettraient aux grimpeurs ou randonneurs de modifier aussitôt sa destination.

 

A l'inverse, une interdiction complète à l'année serait mal perçue et mal comprise si les couples ne nichent pas régulièrement. Dans l'esprit frondeur du français, elle ne serait pas suivi.

 

Espérons que les discussions seront sages et sauront trouver un fonctionnement de cette nature.

L'association "Des Calanques et des Hommes" oeuvrent dans ce sens ...

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires