Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de la Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral !

Marseillais, Aixois, Aubagnais, Ciotadens, quelque soit l'origine, nous sommes tous animés par la même passion de l'escalade libre. Les articles traiteront principalement des sorties en rocher avec des photos et encore des photos.

Puisqu'il y a du soleil toute l'année en Provence et que nous sommes heureux d'y vivre, c'est évidemment nos belles falaises du sud qui sont visitées régulièrement.

Et puisque le centre du monde vertical est à Marseille, les Calanques et toutes les falaises phocéennes seront à l'honneur. En amoureux transi du rocher, nous irons même jeter un oeil hors de nos frontières ...

La C.M.E.L., c'est aussi une association qui cherche à aménager notre environnement pour la pratique de notre sport favori (Clean Up Day de La Ciotat). Le blog permettra d'en rendre compte.

Bonne lecture à tous les grimpeurs internautes !!!

 

  

P.S. :

Pardonnez une facheuse tendance à laisser le retard s'accumuler dans la publication des articles !

Mais la description d'une voie ou d'un secteur est relativement intemporelle ... peu importe la date d'édition !

Recherche

Contacts C.M.E.L.

Pour toutes demandes d'informations, questions et autres, vous pouvez contacter (remplacer les mots en majuscules : AROBASE, POINT, par leur symbole) : 

 

  • Olivier Didon par mail : didon POINT olivier AROBASE gmail POINT com

                                     ou par téléphone : 06 19 14 01 01

  • Jean-Philippe Dalbavie par mail : jeanphi.dalbavie AROBASE wanadoo POINT fr

                                  ou par téléphone : 06 09 89 64 91

Visites

 

Nombre de visiteurs (depuis 2006) :

 

Articles Récents

A découvrir

 

 

   
La Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral vous offre ses services pour un encadrement en escalade, canyon, via ferrata, parcours accrobatique. Retrouvez le détail des prestations de "nos professionnels au service de votre passion" sur la page dédiée aux moniteurs C.M.E.L. 

 


 

  Saison 2012/2013 : compétition "Blocs qu'on teste" ouverte à tous. Rendez-vous mensuels les vendredis soirs à partir de 19h (le calendrier sur la page Compétition)  à Bloc Session de La Ciotat et finale en avril !


Les autres salles de la région sur la page des salles d'escalade phocéennes.

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 


 

Quelques soient les opinions quant au choix du système de protection, le Parc National des Calanques est bien là (signature officielle en avril 2012).


La place des activités douce de pleine nature comme l'escalade est défendue par l'association "Des Calanques et des Hommes". Historique des actions depuis 2009 sur la page "Avenir de l'escalade dans le Parc National des Calanques".
 


 

 


 

 

 


 

11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 20:34

 

 

 

 

Tout comme le vignoble alsacien qui s'étend du nord au sud de cette région, les sites d'escalade ne se limitent pas aux alentours de Saverne ou aux confins nord du département du Bas-Rhin.

 

En descendant plus au Sud tout en montant vers le Haut-Rhin, les crêtes sont toujours protégées par la silhouette de fiers édifices moyen-ageux.

 

  L'hégémonie du grès s'effritent pour laisser la place à quelques originalités comme au Falkenstein (détail dans le topo des Vosges du Nord) : un site perdu dans la forêt (au nord ouest de Sélestat) dont le sommet émerge à peine du massif boisé. Pourtant, la hauteur dépasse allégrement les 40 mètres et même 50 mètres parfois.

 

 

DSCN6321rec reg red comp


 

DSCN6322rec reg red

  La facilité des itinéraires (du 4c au 6c), l'opportunité de grimper en deux longueurs et la possibilité d'installer des moulinettes directement depuis le sommet-point de vue rend ce site intéressant. L'isolement (35 bonnes minutes d'approche) en garantit un certain calme. DSCN6318reg red comp

C'est le grain du rocheux qui marquera le plus les esprits aventureux : des cristaux incisifs qui martyrisent les épidermes les plus épais. L'adhérence est maximale et le caractère des voies plutôt physique. Les passages les plus durs sont à mettre à l'actif de section bloc.

 

 

 

 

 

 

  En descendant sur l'autoroute, des falaises rouges évidentes attirent l'oeil juste après Colmar. Du grès et sans doute des anciennes carrières !

C'est le site ultra-classique de Gueberschwihr ! Sauf que les parois les plus visibles ne sont pas celles fréquentées.

Futé le faucon pélerin  ! Il a investi les plus belles parois qui lui sont strictement réservées et privant ainsi les patauds grimpeurs de ce terrain si séduisant.

Malgré tout, il reste de quoi se rabattre : deux parties séparées par la route : l'Ancien Gueberschwihr et le Nouveau.

N'émergeant pas des arbres, c'est certainement moins grandiose mais finalement, après essai, c'est pas si mal. Les locaux le savent bien car il y a foule surtout au Nouveau Gueberschwihr.

 

 

 

Décrivons d'abord l'Ancien ...

 

Depuis le grand parking des randonneurs (maison forestière St Marc), l'accès est immmédiat (accès fléché et panneau) et les affleurements gréseux rivalisent de formes et de sculptures pour les amateurs de blocs. La hauteur les rend parfois exposés et il convient de s'entourer des précautions suffisantes de sécurité (crash-pad, pareur). Plus loin, les blocs sont prévus pour être moulinés avec un relais au sommet.

 

 

Le royaume du faucon pélerin ! Inaccessible aux grimpeurs  !

 

DSCN6294rec reg red comp

 

On peut toujours saliver devant autant de dièdres, de fissures, de murs à réglettes arrondies. Mais rien n'y fait ! Tout ce rocher restera vierge. Le maître des lieux demeurera indélogeable de son fief !

  Un aperçu des blocs disséminés dans la forêt !DSCN6304rec reg red comp

Le grès alvéolé tend les bras et on cède à la tentation d'une traversée sur bacs au ras du sol ; le tapis de feuille aidant, le retour au sol est amorti.

 

 

 

Pour les voies, il faut avancer encore de quelques pas pour apercevoir l'envergure suffisante : une ancienne carrière en demi-cercle colonisée par de hauts pins rectilignes.

C'est la petite carrière du Vieux, hommage au regretté Pierre Rouzo.

Ce fier équipeur des environs montpellierains (Claret, St Bauzille de Montmel en particulier), disparu il y a quelques années (juillet 2007), a laissé un grand vide aussi bien dans ces prises de positions tranchées sur les forums du net que dans le coeur de ses amis. Et des amis, il en avait jusque dans l'Est lointain en la personne de Serge Haffner, grand développeur de l'escalade sud-alsacienne qui grave son souvenir dans la dénomination des voies du secteur.

Fin de la parenthèse !

 

 

DSCN6295rec reg red comp  DSCN6290rec reg red comp

 

 

 

Des rails de fissures à verrous, du mur dalleux ou entrecoupé de surplombs athlétiques, il existe plusieurs styles dans ce secteur ... mais pas vraiment de voies faciles (un seul 5) ...

 

 

  Pour ça, il faut choisir le Nouveau Gueberschwihr !

 

 

 

 

Bien avant la maison forestière sur la route menant à Osenbach depuis le village de Gueberschwihr, les voitures s'alignent le long de cette montée.

Le repérage du parking est facilité par les panneaux de recommandations des chasseurs fixés sur la gauche de la route (photo ci-dessous).

 

C'est le monde à l'envers 

Les grimpeurs sont-ils si nombreux, si menaçants dans cette région pour voir les rôles s'inverser à ce point  : c'est le chasseur qui demande un peu de respect pour sa pratique au prix de messages affichés au départ du sentier d'accès au Nouveau Gueberschwihr.

De nos yeux de provençaux, cette lecture ressemble à une hallucination : inimaginable de voir nos fiers "régulateurs de gibiers" renoncer aux collines ou même les partager .

 

 

 

P1040088rec reg red comp
P1040092rec reg trace red comp
 P1040094rec reg red comp

 

 

  Le chemin s'enfonce dans les bois et dépasse quelques blocs poffés. Il en existe de nombreux autres en contrebas. A peine plus loin, emprunter le sentier descendant en lacets dans la pente (photo ci-dessus). Au bout de quelques mètres, la première tour fait son apparition. Sans dépasser les 20 mètres et plutôt à 10 mètres de moyenne, la hauteur parait raisonnable : sans doute, l'effet des arbres voisins qui rallongent visuellement l'ensemble .

 

 

P1040096rec reg red comp  P1040099rec reg red comp  P1040103rec reg red comp

 

 

  Sur ces tours, murs, dièdres, arêtes, pas moins de 47 voies équipées sous le 6a !

Largement de quoi attirer tout ce que Mulhouse, Colmar et toute la région autour comptent de clubs et de grimpeurs débutants à confirmés. Les week-ends et vacances scolaires, la fréquentation sera donc copieuse.

 D'abordables, ces voies ne le sont que par le chiffre car il faudra parfois une bonne dose de force pour décoller dès le 5b où les départs surplombants ne sont pas à négliger même si les prises franches sont fournies. Les plus belles voies correspondent bien aux coups de coeur attribués dans le topo 2010.

 

Dans ce fourmillement, on découvre une image familière : celle du mur de la Carrière (aperçu en photo rabougrie ci-dessus à droite) !

Ici, on touche l'historique ! L'histoire de l'escalade sportive s'est écrite sur ces parois ; à la fois alsacienne et retentissant dans la France entière !

 

Qui n'a pas entendu parlé de "Mythoman" 8a et ses multiples combinaisons ou de "Protection rapprochée" premier 8a local en 1986 par Jean-Pierre Minazzi (ou sa version en 8c par Pierre Bollinger sans la prise taillée) et des premières extrêmes enfin réalisées à l'aube du 21ème siècle (récit par Thomas Leleu de la première de "La Croisade" 8b+ et de "La puce" 8a+) ?

 

 

Qui n'a pas quelques souvenirs de "l'Art" aujourd'hui 8b/8b+, ce toit géant à 3 mètres du sol qui préfigure l'escalade de voie sur-bloc (9 mouvements dans le dur) et résume un peu le style en force de l'escalade alsacienne . Ce monument de puissance dompté par Jean-Minh Trinh-Thieu en 1995 correspond maintenant aux efforts des grimpeurs de bloc (vidéo ci-contre).

 

 

 

 

Outre la page sur le site web de Serge Haffner, vous trouverez les falaises de Gueberschwihr comme tous les sites des Vosges du Sud (dont la Martinswand par exemple, site majeur de grandes voies en granit) décritent dans le tout récent topo "Est'calades" édition 2010 de Jacques Dreyer.

 

 

 

 

En retournant dans la vallée, ne manquez pas le panorama sur le village de Gueberschwihr accroché à flanc de coteau dont il tire des vins réputés. Cette vue vous donnera peut-être l'envie de déambuler dans les rues typiquement alsaciennes avec maisons à colombages et clocher roman.

Du grès mauve dont sont faits leurs monuments, les habitants de la région ont développé un penchant fort pour la couleur et l'application sur les façades : du plus bel effet réjouissant ... au plus criard. Affaire de goûts mais on ne peut retirer le côté enjoué !

 

DSCN6305rec reg red comp DSCN6308rec reg red comp 

 

 

 

 

 

 

 

  Dans la catégorie "carrières de grès", il suffit de prolonger d'une quinzaine de kilomètres sur la D83 en dépassant Rouffach pour arriver à Bergholtz.

Site sportif aussi réputé et donc aussi courru que Gueberschwihr, l'ancienne carrière de Bergholtz se cache dans la forêt et déploie presque 80 voies. Le niveau moyen est plus élevé et il vaut mieux faire du 6a pour tenir la séance.

 

Aujourd'hui, le rocher étincelle de tous ses feux mais apparemment, dans les années 90 quand les premiers équipeurs ont commencé le chantier, la mousse masquait considérablement les parois et brimaient le potentiel des lieux.

Le jardinage gagna donc ses lettres de noblesse ici vu les belles réglettes maintenant dégagées.

 

Parking en haut du village (rue des sapins) au coeur du vignoble  : P1010369rec reg red comp

Quitter la piste par ce sentier à gauche (flèchage clair sur les arbres à droite).P1010371rec reg trace red comp

 

 

L'étonnement premier est de grimper toujours plus loin dans la forêt (large piste) sans jamais voir le moindre caillou.

Et enfin, en longeant à flanc, quelques traces mauves émergent des arbres et de la mousse. C'est là !

 

 

 

P1010374rec reg red comp
P1010390rec reg red comp
 

Quelle motivation immense pouvait posséder nos ancêtres pour exploiter une carrière complétement perdue dans la forêt  ?

Exploitation qui, entre parenthèses, fit quelques dégats à la vue des croix et inscriptions gravées de la fin du XIXème siècle (non, ce sont pas des épitaphes en mémoire de grimpeurs imprudents sacrifiés sur l'autel de la croix moderne ).

 

Lequel de ces carriers aurait imaginé un instant que ce rocher servirait à autres choses que la matière première aux constructions et que les falaises ainsi créées bénéficieraient pour les loisirs sportifs ?

 

P1010386rec reg red comp

 

 

  Les faces sont plus longues qu'au Nouveau Gueberschwihr et l'activité humaine d'extraction a modifié le style (moins d'alvéoles) : entre deux lignes de fissures, on rencontre plus de réglettes comme au Kronthal (ou à l'Etoile Noire pour des références plus phocéennes).

Néanmoins, le grès est plus sableux que sur les autres sites : si votre oreille se tend curieusement en devinant le souffle heurté d'un sanglier ; non, c'est juste un grimpeur éliminant tous grains susceptibles de faire glisser ses doigts .

 

 

P1010389rec reg red comp  P1010396rec reg red comp

 

 

Paradis du 6 (topo sur le site de Serge Haffner), la difficulté de Bergholtz plafonne à 8a (sans jeu de mot puisque le style reste en mur ou léger dévers). Pas de voies mythiques, peu connu hors de la région, le site est toutefois recommandé en cas de visite entre Mulhouse et Colmar.

L'ombre des arbres profitera plus lors des chaleurs estivales qu'en mi saison où l'humidité se fera ressentir.

 

 

Comme à Gueberschwihr, il est clairement demandé aux grimpeurs de quitter les lieux avant la nuit afin de laisser la faune locale s'épanouir en toute tranquilité.

 

Si avec ça, l'escalade alsacienne n'est pas désignée comme l'exemple parfait de l'activité en harmonie avec l'environnement ...

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires