Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de la Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral !

Marseillais, Aixois, Aubagnais, Ciotadens, quelque soit l'origine, nous sommes tous animés par la même passion de l'escalade libre. Les articles traiteront principalement des sorties en rocher avec des photos et encore des photos.

Puisqu'il y a du soleil toute l'année en Provence et que nous sommes heureux d'y vivre, c'est évidemment nos belles falaises du sud qui sont visitées régulièrement.

Et puisque le centre du monde vertical est à Marseille, les Calanques et toutes les falaises phocéennes seront à l'honneur. En amoureux transi du rocher, nous irons même jeter un oeil hors de nos frontières ...

La C.M.E.L., c'est aussi une association qui cherche à aménager notre environnement pour la pratique de notre sport favori (Clean Up Day de La Ciotat). Le blog permettra d'en rendre compte.

Bonne lecture à tous les grimpeurs internautes !!!

 

  

P.S. :

Pardonnez une facheuse tendance à laisser le retard s'accumuler dans la publication des articles !

Mais la description d'une voie ou d'un secteur est relativement intemporelle ... peu importe la date d'édition !

Recherche

Contacts C.M.E.L.

Pour toutes demandes d'informations, questions et autres, vous pouvez contacter (remplacer les mots en majuscules : AROBASE, POINT, par leur symbole) : 

 

  • Olivier Didon par mail : didon POINT olivier AROBASE gmail POINT com

                                     ou par téléphone : 06 19 14 01 01

  • Jean-Philippe Dalbavie par mail : jeanphi.dalbavie AROBASE wanadoo POINT fr

                                  ou par téléphone : 06 09 89 64 91

Visites

 

Nombre de visiteurs (depuis 2006) :

 

Articles Récents

A découvrir

 

 

   
La Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral vous offre ses services pour un encadrement en escalade, canyon, via ferrata, parcours accrobatique. Retrouvez le détail des prestations de "nos professionnels au service de votre passion" sur la page dédiée aux moniteurs C.M.E.L. 

 


 

  Saison 2012/2013 : compétition "Blocs qu'on teste" ouverte à tous. Rendez-vous mensuels les vendredis soirs à partir de 19h (le calendrier sur la page Compétition)  à Bloc Session de La Ciotat et finale en avril !


Les autres salles de la région sur la page des salles d'escalade phocéennes.

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 


 

Quelques soient les opinions quant au choix du système de protection, le Parc National des Calanques est bien là (signature officielle en avril 2012).


La place des activités douce de pleine nature comme l'escalade est défendue par l'association "Des Calanques et des Hommes". Historique des actions depuis 2009 sur la page "Avenir de l'escalade dans le Parc National des Calanques".
 


 

 


 

 

 


 

6 avril 2010 2 06 /04 /avril /2010 11:14

 

 

La concurrence de voies modernes peut s'accentuer, il n'en reste que la grande classique des falaises Soubeyrannes est bien la "Traversée de Philémon".

De la cordée familliale en ballade à la collective clinquante d'une grosse dizaine de grimpeurs, cette traversée reçoit assurément le plus de visite ; ceci par toutes saisons et tous temps qu'il soit brumeux, mistraleux ou brillamment ensoleillé !

 

Le fameux Philémon, pêcheur du siècle dernier, sans doute plus agile que la moyenne pour explorer cet ensemble de vires encombrées et dont on a pris le nom en hommage pour baptiser cette voie, serait sans doute surpris de cette affluence régulière dans cet espace d'ordinaire plutôt calme et sauvage. 

 

D'abord découvert en 1958 par André Léone et  Baptistin Lion, le passage fut entièrement parcouru en 1968 par Daniel Quet et R. Canèse (source Amitié Nature La Ciotat).

 

 

 

DSCN5856rec reg red comp  DSCN4798rec reg red comp

 

 

 

 

La "Traversée de Philémon" est certainement le moyen le plus simple et le plus agréable de plonger dans l'univers de Soubeyrannes en parcourant ses corniches suspendues entre ciel, sable, galets et mer.

 

 

Les ouvrages le décrivant (en attendant le futur topo des "Escalades Phocéennes", se reporter au récent topo rose Fenouil-Tassan ou au plus ancien topo de La Ciotat), l'abordent depuis le sémaphore de communication et d'observations . (suivre la crête par un sentier balisé de triangle et point bleu et descendre vers un dièdre (rappel)).

Le parcours traverse vers le nord-ouest avec rappel en cours pour finir par une grande randonnée sur les talus sableux sous le Grand Draïoun (Pas de la Chèvre) aboutissant aux Emigrés (long retour vers le parking du Sémaphore par le sentier des Crêtes).

Ce sens "normal" favorise la facilité technique et fait le plein d'ambiance tout en occupant copieusement la journée.

 

 

 

DSCN4791reg red compSous le sémaphore d'observations et de communications, les strates géologiques alternent leurs couleurs distinctives. La "Traversée Philémon" débute (ou s'achève dans le sens inverse) sous le bandeau de calcaire blanc.

DSCN4795rec reg red comp

 

Les falaises de galets dévorées par l'érosion du vent et des embruns offrent leurs plates-bandes à une jungle méditerranéenne très fertile.

 

 

 

 

En tant que grimpeur (qui a dit flemmard ?!! Efficace, oui !!), privilégier un tantinet d'ascension verticale permet de  répondre à son peu d'enclin à marcher inutilement.

Dans ce cas, la boucle la plus rapide se fait dans le sens inverse (vers le sud-est) et occupe 3 à 4 heures d'une demi-journée.

La marche est copieusement réduite puisqu'on emprunte le sentier sous le site d'escalade du Sémaphore menant aux rappels du cirque du 14 Juillet.

Cette descente commune pour toutes les voies de cette zone peut être embouteillée les jours d'affluence.

 

 

 

DSCN5827rec reg red comp

 


DSCN5832rec reg red comp

Descente vers le fond du vallon sous le site d'escalade du Sémaphore.

 DSCN5835rec reg red comp

 

 

 

 

P1080523rec reg red comp

 Ca souffle fort !


DSCN5841rec reg red comp

 DSCN5845rec reg red comp

 

 

 

 

 

On prend pied sur le sentier balisé de larges traits noirs : vers le nord-ouest, c'est le Pas de la Chèvre puis les Emigrés accédant à la route des Crêtes.

Pour rejoindre la "Traversée de Philémon", c'est vers le sud-est (sur votre droite en regardant la falaise).

L'oeil curieux et aiguisé distinguera les lignes des voies modernes qui serpentent sur cette paroi du Pendule et observera même quelques cordées en action.

 

 

Au terme de cette marche, le chemin remonte dans le sable vers un goulet sableux (toujours balisé et flêché en noir). Quelques pas d'escalade (facile) sont nécessaires pour atteindre la plate-forme où atterit le rappel du sens normal.

 

En une seule longueur où le tirage fera enrager les empressés ou deux petites longueurs (recommandé) pour faire le plein de photos-souvenirs et soutenir joyeusement ses compagnons de fortune, l'accès à la corniche supérieure débute par une traversée ascendante à droite pour contourner le surplomb en repassant au-dessus sur une vire. La suite grimpe dans un dièdre entrecoupé de marches. Quelques goujons oxydés (les plaquettes de Jean-Phi tiennent toujours le coup) et cordelettes assurent correctement ces passages en 4c maximum.

 

 

 

 

 

DSCN5871rec reg red comp

 DSCN5880rec reg red comp

La flèche désigne la remontée du goulet avec quelques pas d'escalade facile.

DSCN5886rec reg red comp Sur la plate-forme, on peut s'encorder tranquillement pour débuter les deux petites longueurs d'escalade (4c maxi).
 DSCN5887rec reg red comp  DSCN5893rec reg red comp  DSCN5906rec reg red compDeuxième longueur : fini le calcaire, changement de couleur et place au grès (ou au sable compressé).

 

 

 

Sur la vire, à gauche, elle se poursuit vers la voie des "Vires Supérieures" avec un pas de 5c (boucle intéressante prochainement décrite) et à droite, c'est le Philémon.

 

 

 

 

 

DSCN5907rec reg red comp DSCN5908rec reg red comp 

 

 

L'itinéraire est des plus simple : on suit vers le sud (à droite en regardant la falaise) cette vire agrémentée de quelques rings (toujours bien enfoncés dans leur support rocheux pour la plupart malgré l'érosion aggressive) dans les pas plus aériens.

En tirant des longueurs ou en corde tendue pour les grimpeurs plus expérimentés, la difficulté s'apparente plus à de la randonnée aérienne ponctuée de quelques pas réclamant une plus grande vigilance pour ne pas déraper.

 

 

 

DSCN5911rec reg red comp DSCN5913rec reg red comp 

 

 

 

 

 

DSCN5918rec reg red comp

Rompant la routine, ce canyon glissant est à franchir avec précaution malgré la facilité.

Dans le sens normal, nombreuses sont les cordées à descendre en rappel ici : moins confortables et deux sont nécessaires dans ce cas.

 DSCN5924rec reg red comp

Pour notre sens "inverse", nous continuons toujours sur la vire.

 DSCN5928rec reg red comp  DSCN5935rec reg red compFin des hostilités au bout de la vire !

 

 

 

Finalement, la vire devient un balcon boisé sous le sémaphore d'observations.

 

Reste une dernière longueur verticale à franchir (contourner le premier dièdre qui est plus délité pour atteindre juste après une cheminée plus facile et plus solide).

 

 

 

 

En suivant le balisage discret (triangle et point bleu), on longe la crête jusqu'au sentier du sémaphore.

 

 

DSCN5954rec reg red comp

 

 DSCN5950rec reg red comp

 

 

 

En sortant aux quatres vents de cette balade vertigineuse, l'avantage est de retrouver immédiatement la voiture, tout en alliant plaisamment grands rappels au 14 Juillet, escalade facile dans la remontée vers la vire, marche aérienne et encordée dans une belle ambiance méditerranéenne, .

 

 

 

 

 

 

DSCN5952rec reg red comp

 

 

 

 

Question logistique, sous les grands surplombs de galets agglomérés, le casque est recommandé.

Un rappel de 2x50 mètres permet de descendre au 14 Juillet (le troisième rappel fait plus de 45 mètres). Quelques dégaines et des sangles pour jouer avec les lunules (parfois) et le tirage complètent l'attirail nécessaire (les chaussons ne sont pas vraiment nécessaires si on se sent à l'aise pour passer la remontée en 4c).

Le mistral est bloqué à 80%. Le restant de ses rafales pourra refroidir quand le soleil n'est pas très fort sinon l'orientation est plein sud (sud-ouest). En fonction de la saison, choisir sa demi-journée : matin à l'ombre ou après-midi au soleil.

 

Dans un sens ou dans l'autre, suivant le temps dont vous disposez, régalez-vous dans le sillage de la corde serpentant dans le sable de la "Traversée de Philémon" !

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires