Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de la Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral !

Marseillais, Aixois, Aubagnais, Ciotadens, quelque soit l'origine, nous sommes tous animés par la même passion de l'escalade libre. Les articles traiteront principalement des sorties en rocher avec des photos et encore des photos.

Puisqu'il y a du soleil toute l'année en Provence et que nous sommes heureux d'y vivre, c'est évidemment nos belles falaises du sud qui sont visitées régulièrement.

Et puisque le centre du monde vertical est à Marseille, les Calanques et toutes les falaises phocéennes seront à l'honneur. En amoureux transi du rocher, nous irons même jeter un oeil hors de nos frontières ...

La C.M.E.L., c'est aussi une association qui cherche à aménager notre environnement pour la pratique de notre sport favori (Clean Up Day de La Ciotat). Le blog permettra d'en rendre compte.

Bonne lecture à tous les grimpeurs internautes !!!

 

  

P.S. :

Pardonnez une facheuse tendance à laisser le retard s'accumuler dans la publication des articles !

Mais la description d'une voie ou d'un secteur est relativement intemporelle ... peu importe la date d'édition !

Recherche

Contacts C.M.E.L.

Pour toutes demandes d'informations, questions et autres, vous pouvez contacter (remplacer les mots en majuscules : AROBASE, POINT, par leur symbole) : 

 

  • Olivier Didon par mail : didon POINT olivier AROBASE gmail POINT com

                                     ou par téléphone : 06 19 14 01 01

  • Jean-Philippe Dalbavie par mail : jeanphi.dalbavie AROBASE wanadoo POINT fr

                                  ou par téléphone : 06 09 89 64 91

Visites

 

Nombre de visiteurs (depuis 2006) :

 

Articles Récents

A découvrir

 

 

   
La Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral vous offre ses services pour un encadrement en escalade, canyon, via ferrata, parcours accrobatique. Retrouvez le détail des prestations de "nos professionnels au service de votre passion" sur la page dédiée aux moniteurs C.M.E.L. 

 


 

  Saison 2012/2013 : compétition "Blocs qu'on teste" ouverte à tous. Rendez-vous mensuels les vendredis soirs à partir de 19h (le calendrier sur la page Compétition)  à Bloc Session de La Ciotat et finale en avril !


Les autres salles de la région sur la page des salles d'escalade phocéennes.

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 


 

Quelques soient les opinions quant au choix du système de protection, le Parc National des Calanques est bien là (signature officielle en avril 2012).


La place des activités douce de pleine nature comme l'escalade est défendue par l'association "Des Calanques et des Hommes". Historique des actions depuis 2009 sur la page "Avenir de l'escalade dans le Parc National des Calanques".
 


 

 


 

 

 


 

1 mai 2007 2 01 /05 /mai /2007 18:57

 

Dans l'arrière pays montpellierain siège le site d'escalade du Thaurac.

Les touristes connaissent plus volontiers la grotte des Demoiselles (où on peut acquérir la dernière édition 2006 du topo) et les rafraichissantes Gorges de l'Hérault. C'est sur l'ensemble de falaises dominant le village de Saint Bauzille de Putois que le grimpeur pourra s'exprimer.

 

 A 2 heures de Marseille, la visite s'envisage facilement.

L'intérêt de ce site aux multiples secteurs permet de s'orienter selon les orientations, l'ensoleillement et le niveau recherché. De ce point de vue, de nombreuses voies abordables sont confortablement équipées. Les cotations sont assez souples (un air de Calanques) et on peut vite faire une perf' à vue ou après travail.

 

 

 

En rive droite, le Rocher de Sion : quelques voies de plusieurs longueurs (70m) dont trois sont équipées. Dans le socle surplombant, quelques voies dures attendent leurs répétiteurs.

 

A droite, les rubans parallèles de l'Hérault et de l'asphalte surlignent les murs ocres des Lamentations avec quelques bijoux de 35 mètres dans le 5, 6 et 7.

 

 

 

 

Falaises de la Benje - secteur Romane et Sycophantes :

 

"Romane" 5c : une première partie en dalle puis le rocher se redresse avec la bonne idée de se creuser en quelques bacs salvateurs.

 

Juste au dessus de la route de la grotte des Demoiselles, les arbres inondent d'ombre le pied de la falaise. Un avantage particulièrement intéressant en période de chaleur. Le profil, c'est essentiellement du mur ou de la dalle à goutte d'eau et à prises crochetantes : on peut le comparer à notre calcaire du Grand Vallon à Lascours.

"Les bras tomberont trois fois" 6c : un départ lisse semble-t-il ?! Approchez vous pour voir apparaitre les fines écailles suffisantes pour décoller !

 

 

 

Les voies de ce secteur sont assez longues : 20 à 30m. Equipement en scellements et relais chaînés.

 


 

Photo ci contre : "Subtilités calcicoles" 6c : une approche en 6a dalle puis le franchissement du bombé par une fissure verticale. Le tout est parfaitement protégé. Le mur final est colonisé par l'urticante Rue (en fleur à cette époque) comme de nombreuses voies et pied au Thaurac. Méfiance et contact à éviter !

 

 


 

 

 

En déambulant dans la plaine, il est possible de trouver une aire de bivouac qui ne dérange pas les activités locales.

 

 

 

Une visite au Thaurac n'est pas complète sans profiter de la Grande Face par exemple et de ses 100m de rocher verticaux.

 

 

Au gré des 4 ou 5 longueurs parcourant la Grande Face, vous trouverez de pittoresques offrandes aux dieux de l'escalade comme cette tête d'os. Chaque voie vous laissera découvrir son totem surprise.

 

Pour atteindre le départ des voies, le seul accès atterit sur cette vire étroite à 50 mètres au dessus de la route. Ambiance rime alors avec prudence.

 

 

"L'été en pente douce"

90 mètres, 4 longueurs équipées, 6b+ maxi, 5c obligatoire.

Pour démarrer de la vire, la plupart des voies réclame de s'arracher un peu.

Pas d'exception à la règle pour L1 : un pas athlétique pour rejoindre une fissure plus sympa.

 

 

L2 : un système de fissure à remonter puis une traversée fine pour récupérer une autre fissure. Et au fond coule une rivière ...

 

 

L3 : la longueur clé est surement la plus belle ! Une traversée sous un surplomb pour rencontrer la faiblesse du rocher : inversée sur colonnes pour s'étendre vers quelques réglettes. La suite permet de remonter une fissure-dièdre plein gaz dans de splendides nuances ocres. Quelques oppositions agrémentent cette parfaite longueur digne des certaines vues du Verdon.

 

 

Pour retoucher le plancher des vaches, la descente par les rappels de la voie du Capucin complète bien la ballade : rappels de 45 mètres avec fil d'araignée.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires