Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de la Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral !

Marseillais, Aixois, Aubagnais, Ciotadens, quelque soit l'origine, nous sommes tous animés par la même passion de l'escalade libre. Les articles traiteront principalement des sorties en rocher avec des photos et encore des photos.

Puisqu'il y a du soleil toute l'année en Provence et que nous sommes heureux d'y vivre, c'est évidemment nos belles falaises du sud qui sont visitées régulièrement.

Et puisque le centre du monde vertical est à Marseille, les Calanques et toutes les falaises phocéennes seront à l'honneur. En amoureux transi du rocher, nous irons même jeter un oeil hors de nos frontières ...

La C.M.E.L., c'est aussi une association qui cherche à aménager notre environnement pour la pratique de notre sport favori (Clean Up Day de La Ciotat). Le blog permettra d'en rendre compte.

Bonne lecture à tous les grimpeurs internautes !!!

 

  

P.S. :

Pardonnez une facheuse tendance à laisser le retard s'accumuler dans la publication des articles !

Mais la description d'une voie ou d'un secteur est relativement intemporelle ... peu importe la date d'édition !

Recherche

Contacts C.M.E.L.

Pour toutes demandes d'informations, questions et autres, vous pouvez contacter (remplacer les mots en majuscules : AROBASE, POINT, par leur symbole) : 

 

  • Olivier Didon par mail : didon POINT olivier AROBASE gmail POINT com

                                     ou par téléphone : 06 19 14 01 01

  • Jean-Philippe Dalbavie par mail : jeanphi.dalbavie AROBASE wanadoo POINT fr

                                  ou par téléphone : 06 09 89 64 91

Visites

 

Nombre de visiteurs (depuis 2006) :

 

Articles Récents

A découvrir

 

 

   
La Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral vous offre ses services pour un encadrement en escalade, canyon, via ferrata, parcours accrobatique. Retrouvez le détail des prestations de "nos professionnels au service de votre passion" sur la page dédiée aux moniteurs C.M.E.L. 

 


 

  Saison 2012/2013 : compétition "Blocs qu'on teste" ouverte à tous. Rendez-vous mensuels les vendredis soirs à partir de 19h (le calendrier sur la page Compétition)  à Bloc Session de La Ciotat et finale en avril !


Les autres salles de la région sur la page des salles d'escalade phocéennes.

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 


 

Quelques soient les opinions quant au choix du système de protection, le Parc National des Calanques est bien là (signature officielle en avril 2012).


La place des activités douce de pleine nature comme l'escalade est défendue par l'association "Des Calanques et des Hommes". Historique des actions depuis 2009 sur la page "Avenir de l'escalade dans le Parc National des Calanques".
 


 

 


 

 

 


 

9 novembre 2006 4 09 /11 /novembre /2006 15:35

 

Le regroupement d'associations (CAF, UCL, CD13 FFME, ...) continue sa communication autour de la destruction des sentiers des Calanques par l'ONF.

Alors quand c'est Alain Vincent qui accumule les contre vérités dans une interview fin octobre, le CAF répond point par point à l'argumentation infondée du responsable ONF.

 

 

Article de Marseille Hebdo du 25 octobre 2006 :

La réponse du CAF deux semaines plus tard :

 

 

A cette réponse du CAF, on peut ajouter qu'une fois encore Alain Vincent profite d'une tribune de large écoute pour donner une mauvaise image de l'escalade et enfoncer les grimpeurs :

  • "... il faut savoir que depuis dix ans, le nombre de couloirs d'escalades a doublé ..." :  C'est faux !

Le topo des Calanques 2004 indique 3436 voies répertoriées dans les Calanques ; si on applique le raisonnnement de M. Vincent, 10 ans  en arrière, c'est à dire en 1996, il n'y aurait qu'environ 1700 voies, soit 1700 environ équipées jusqu'à aujourd'hui. Or entre le topo 1997 et 2004, environ 660 nouveaux itinéraires sont apparus mais dont une grande part de rééquipement de voies déjà existantes (et donc non recensées en 1997). D'autre part, depuis 2003, le moratoire sur l'équipement est en vigueur et scrupuleusement respecté (hors quelques chantiers frauduleux insignifiants). Effectivement, l'activité fut importante mais on est loin du compte annoncé par M. Vincent.

 

  • " ... on ne peut pas équiper des voies d'escalade partout, surtout quand ces aménagements sont de nature à détruire l'environnement." : mais qui obstrue les actions en faveur de l'environnement ?

Comme toute autre activité de pleine nature, l'escalade a un impact sur l'environnement ; un impact certes ! mais de là à dire qu'elle vient à détruire l'environnement, la nuance est grande. M. Vincent n'hésite jamais à employer les termes les plus négatifs sur l'escalade.

 

Le grimpeur endommage l'environnement de plusieurs façons bien connues (hors celles communes aux randonneurs, chasseurs, ... : déchets et bruits) :

    • par sa seule présence : dans les zones où la faune est sensible et dérangée par cette présence, l'escalade est interrompue pendant les nidifications (Cancéou) ou interdites (la Muraille de Chine).

 

    • par l'accès aux voies ou la descente d'un sommet escaladé : le milieu naturel provençal n'a pas la densité de végétation suffisante pour canaliser un marcheur sur un seul chemin ; les traces sauvages fleurissent donc de partout. C'est ce qui se passe avec les grimpeurs accédant aux falaises par des éboulis très sensibles (Herbe à Gouffé). Depuis déjà plus de 2 ans, le CD13 FFME propose à l'ONF la mise en place de sentier d'accès tracé par des botanistes évitant soigneusement les zones sensibles et permettant de canaliser les grimpeurs jusqu'à la falaise. L'ONF fait obstacle à ces projets craignant qu'un bon chemin favorise la fréquentation et ainsi augmente l'impact sur l'environnement. Malgré les explications (mais encore faut il les écouter), ils n'arrivent toujours pas à comprendre que ce sont les voies en place qui crééent l'intérêt et non pas la qualité ou le confort de l'accès.

 

 On peut rajouter qu'à l'heure où les (longues) négociations avec les propriétaires des Calanques se concluent par des conventionnements (Conseil Général des Bouches du Rhône), l'ONF fait encore de l'obstruction et n'avance pas sur ce dossier.

 

A quand une politique de l'ONF menée en concertation, sereinement et objectivement dans les Calanques sans subir les sautes d'humeurs ou les idées préconçues des responsables locaux ?

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires