Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de la Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral !

Marseillais, Aixois, Aubagnais, Ciotadens, quelque soit l'origine, nous sommes tous animés par la même passion de l'escalade libre. Les articles traiteront principalement des sorties en rocher avec des photos et encore des photos.

Puisqu'il y a du soleil toute l'année en Provence et que nous sommes heureux d'y vivre, c'est évidemment nos belles falaises du sud qui sont visitées régulièrement.

Et puisque le centre du monde vertical est à Marseille, les Calanques et toutes les falaises phocéennes seront à l'honneur. En amoureux transi du rocher, nous irons même jeter un oeil hors de nos frontières ...

La C.M.E.L., c'est aussi une association qui cherche à aménager notre environnement pour la pratique de notre sport favori (Clean Up Day de La Ciotat). Le blog permettra d'en rendre compte.

Bonne lecture à tous les grimpeurs internautes !!!

 

  

P.S. :

Pardonnez une facheuse tendance à laisser le retard s'accumuler dans la publication des articles !

Mais la description d'une voie ou d'un secteur est relativement intemporelle ... peu importe la date d'édition !

Recherche

Contacts C.M.E.L.

Pour toutes demandes d'informations, questions et autres, vous pouvez contacter (remplacer les mots en majuscules : AROBASE, POINT, par leur symbole) : 

 

  • Olivier Didon par mail : didon POINT olivier AROBASE gmail POINT com

                                     ou par téléphone : 06 19 14 01 01

  • Jean-Philippe Dalbavie par mail : jeanphi.dalbavie AROBASE wanadoo POINT fr

                                  ou par téléphone : 06 09 89 64 91

Visites

 

Nombre de visiteurs (depuis 2006) :

 

Articles Récents

A découvrir

 

 

   
La Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral vous offre ses services pour un encadrement en escalade, canyon, via ferrata, parcours accrobatique. Retrouvez le détail des prestations de "nos professionnels au service de votre passion" sur la page dédiée aux moniteurs C.M.E.L. 

 


 

  Saison 2012/2013 : compétition "Blocs qu'on teste" ouverte à tous. Rendez-vous mensuels les vendredis soirs à partir de 19h (le calendrier sur la page Compétition)  à Bloc Session de La Ciotat et finale en avril !


Les autres salles de la région sur la page des salles d'escalade phocéennes.

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 


 

Quelques soient les opinions quant au choix du système de protection, le Parc National des Calanques est bien là (signature officielle en avril 2012).


La place des activités douce de pleine nature comme l'escalade est défendue par l'association "Des Calanques et des Hommes". Historique des actions depuis 2009 sur la page "Avenir de l'escalade dans le Parc National des Calanques".
 


 

 


 

 

 


 

11 octobre 2006 3 11 /10 /octobre /2006 10:19

 

Historiquement, il existe certains chemins escarpés qui ont fait la réputation des Calanques : pas de l'Oeil de Verre sous la Concave, cheminée du Diable et cheminée du CAF au Val Vierge, sentier noir en balcon de la Grande Candelle, corniches Paretti au Devenson, ... pour ne citer que les sentiers sur les terrains de l'ONF.

 

 

En tant que propriétaire et gestionnaire de ces terrains autour de la Candelle et vers le Devenson, l'ONF juge la dangerosité de certains sentiers dans les Calanques (ce qui est légitime mais non fondé en terme de statistiques : les seuls accidents recensés dans ces passages ont été causés suite à un déséquipement du matériel en place).

Or, pour se prémunir de tout accident dont il pourrait être responsable, l'Organisme a demandé (via le GIP des Calanques) aux organismes d'usagers (randonneurs puis grimpeurs) le conventionnement de ces passages dangereux (ce qui déchargerait la responsabilité du propriétaire vers la fédération signataire).

Après avis juridiques des directions centrales, la FFME comme la FFRP ne peuvent assurer la responsabilité d'un sentier même si celui ci comporte des passages rocheux équipés de cable à demeure et donc ne peuvent pas signer de convention.

Devant cette réponse, l'ONF s'enferme dans un processus de destruction : puisque la responsabilité de ces passages à risques leur incombe, il préfère les faire disparaitre plutôt que de chercher à les entretenir régulièrement.

Avertissant certains organismes en plein été, l'ONF met en action son plan dès la rentrée : à terme, destruction de la totalité des sentiers à risques sur ses terrains.

Le premier visé est le sentier menant du Socle de la Candelle au Devenson par le Pas de l'Oeil de Verre.

La procédure débutant fin septembre 2006 est bien entamé :

  • transmission à l'IGN de la suppression des sentiers ; à faire disparaître des cartes (mais en attendant une prochaine édition, combien de cartes circulent avec les tracés actuels ?).
  • suppression des balisages dans ces passages.
  • démontage des cables, mains courantes et scellements en place pour sécuriser le passage.
  • chahutage des sentiers pour ne plus pouvoir les emprunter.
  • panneau d'information au départ des sentiers supprimés.

A suivre en 2007, les sentiers noirs de la Candelle, les corniches Paretti, les cheminées du Val Vierge.

 

Une question simple se pose : pourquoi utiliser un budget si important pour détruire des passages historiques et très fréquentés alors qu'il aurait suffi à entretenir et renforcer la sécurité pour plusieurs années ?

 

Alain Vincent, chef du secteur ONF des Calanques, mène depuis des années une politique d'entravement avec les différents organismes d'usagers des Calanques (notamment les grimpeurs) alors que ceux ci essaient de concilier leurs activités et le respect des milieux naturels (par exemple pour le CD13 FFME : projets de balisage des sentiers d'accès aux falaises évitant les zones sensibles comme les éboulis, ...).

Comme toujours, le manque de dialogue et les actions sans concertations sont sa marque de fabrique.

Comment un organisme gestionnaire de l'environnement peut se vanter de défendre et d'aménager cet environnement avec des actions de cette ordre ?

 

Randonneurs, grimpeurs, amoureux des Calanques, il faut réagir ! 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires