Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de la Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral !

Marseillais, Aixois, Aubagnais, Ciotadens, quelque soit l'origine, nous sommes tous animés par la même passion de l'escalade libre. Les articles traiteront principalement des sorties en rocher avec des photos et encore des photos.

Puisqu'il y a du soleil toute l'année en Provence et que nous sommes heureux d'y vivre, c'est évidemment nos belles falaises du sud qui sont visitées régulièrement.

Et puisque le centre du monde vertical est à Marseille, les Calanques et toutes les falaises phocéennes seront à l'honneur. En amoureux transi du rocher, nous irons même jeter un oeil hors de nos frontières ...

La C.M.E.L., c'est aussi une association qui cherche à aménager notre environnement pour la pratique de notre sport favori (Clean Up Day de La Ciotat). Le blog permettra d'en rendre compte.

Bonne lecture à tous les grimpeurs internautes !!!

 

  

P.S. :

Pardonnez une facheuse tendance à laisser le retard s'accumuler dans la publication des articles !

Mais la description d'une voie ou d'un secteur est relativement intemporelle ... peu importe la date d'édition !

Recherche

Contacts C.M.E.L.

Pour toutes demandes d'informations, questions et autres, vous pouvez contacter (remplacer les mots en majuscules : AROBASE, POINT, par leur symbole) : 

 

  • Olivier Didon par mail : didon POINT olivier AROBASE gmail POINT com

                                     ou par téléphone : 06 19 14 01 01

  • Jean-Philippe Dalbavie par mail : jeanphi.dalbavie AROBASE wanadoo POINT fr

                                  ou par téléphone : 06 09 89 64 91

Visites

 

Nombre de visiteurs (depuis 2006) :

 

Articles Récents

A découvrir

 

 

   
La Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral vous offre ses services pour un encadrement en escalade, canyon, via ferrata, parcours accrobatique. Retrouvez le détail des prestations de "nos professionnels au service de votre passion" sur la page dédiée aux moniteurs C.M.E.L. 

 


 

  Saison 2012/2013 : compétition "Blocs qu'on teste" ouverte à tous. Rendez-vous mensuels les vendredis soirs à partir de 19h (le calendrier sur la page Compétition)  à Bloc Session de La Ciotat et finale en avril !


Les autres salles de la région sur la page des salles d'escalade phocéennes.

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 


 

Quelques soient les opinions quant au choix du système de protection, le Parc National des Calanques est bien là (signature officielle en avril 2012).


La place des activités douce de pleine nature comme l'escalade est défendue par l'association "Des Calanques et des Hommes". Historique des actions depuis 2009 sur la page "Avenir de l'escalade dans le Parc National des Calanques".
 


 

 


 

 

 


 

10 mai 2009 7 10 /05 /mai /2009 13:39

Au coeur de la forêt de Fontainebleau, certains sites d'escalade concentrent des arguments défavorables :
  • ♦ la proximité de la route nationale entre Barbizon et Fontainebleau charriant un volume important de décibels motorisés (heureusement atténué par les arbres et la densité des boules de rochers qui agissent comme un mur anti-bruit).
  • ♦ Le parking déversant une foule de randonneurs, joggers, VTT-istes, grimpeurs et autres usagers en promenade dans la forêt (heureusement diluée rapidement dans différentes directions).
  • ♦ Les déchets éparpillés sur le sol par cette même foule d'usagers (sans parler du produit de leurs besoins naturels) .
  • ♦ Les résidus (capotes entre autres) des rencontres nocturnes très agitées, dissimulés derrière les premiers blocs.

A la lecture de ce tableau idyllique, qui voudrait passer une demi-journée au site du Cuvier ?

Et pourtant, le succès ne faiblit pas pour le site le plus fréquenté de la région (et fréquenté est à mettre à l'échelle de la plus grande ville de France toute proche : c'est donc beaucoup de bloqueurs !).
A croire que le rocher ici est d'une qualité telle que les grimpeurs oublient tous les inconvénients.
Et bien, c'est le cas :
  • ♦ la finesse du grès ,
  • ♦ la beauté de l'escalade ,
  • ♦ la richesse de la gestuelle
  • ♦ la proximité du parking permettant de grimper vite,
  • ♦ les réceptions sur un tapis de sables amortissants,
  • ♦ les passages historiques et références du bloc bellifontain
  • ♦ et le nombre de blocs abordables à extrêmes.
Tous ces éléments font du Cuvier le rendez-vous incontournable des Bleausards.



Même par une journée maussade de mai, à 9h30, le parking est déjà envahi.

En habitué, Vincent Scharwatt nous fait profiter de ses connaissances.

 

Echauffement aisé pour certains et impossible à décoller pour d'autres. Question de niveau !!!


Fontainebleau - Bas Cuvier (mai 2009) from CMEL on Vimeo.
  La découverte d'une variante dans la méthode est l'occasion de se frotter une nouvelle fois avec le premier 6A de la forêt : "La Marie Rose".
  Pour la vidéo, Vincent retourne dans ce bloc référence de 5 mouvements (ouvert par Robert Paragot et non Lucien Bérardini ) : "La Joker" 7A.
  



Le Bas Cuvier est déjà un réservoir de blocs. Si votre progression vous lasse de l'ensemble, à deux pas, la suite du mythe se trouve au Cuvier Rempart ; mais là, c'est une autre histoire ! Il faut les bonnes conditions de collante et surtout le jus ! On attendra que Vincent retrouve la forme .





La couche superficielle prend souvent cette allure de peau d'éléphant craquelée. Impressionnant !
 


 
 
 
 

Une question se pose : si un grimpeur se retrouve à Paris pour diverses raisons (professionnelles ou personnelles) et souhaitent profiter d'une journée de liberté pour découvrir l'escalade à Fontainebleau. Comment peut-il faire sans l'usage de la voiture ?
Celle-ci est effectivement utile pour se déplacer dans l'immensité de la forêt d'un site à l'autre mais il existe une solution : le Rocher Canon.
Un pur piéton pourra marcher vers de nombreux sites de blocs mais celui-ci est le plus facilement accessible via le RER et ne réclament que 30 minutes de marche.


De Paris-Gare de Lyon, emprunter le Transilien jusqu'à la gare de Bois-le-Roi (station juste après Melun). Compter 35 minutes de transport pour 7,55€ l'aller en plein tarif. Repérer les horaires du retour pour ne pas passer une heure à attendre le train suivant et vous laisser le temps de savourer une bière au bar riverain.
Ensuite, l'accès à pied est très simple : suivre le balisage rouge et blanc du GR qui traversent le village et s'enfoncent dans la forêt. Marcher tout le temps tout droit sur cette large piste sans suivre des balisages partant à gauche. Sans aucun dénivelé, l'approche prend 30 minutes et laisse apprécier ces bois aérés (rien à voir avec nos pinèdes denses et broussailleuses ; les fougères remplacent la salsepareille).
Traverser deux routes et à la 3ème route, le parking du Rocher Canon est indiqué en face.


  
 
 



  Question matériel, le bloc a l'extrême avantage de ne réclamer que le strict minimum : sa paire de chaussons.
A Bleau, le sable est un bon matelas primaire et si le crash-pad n'est pas de la partie, peu importe. D'autant plus que le Rocher Canon livre des blocs sans sorties lointaines et peu exposées.
Faire des blocs à son niveau et rebrousser chemin si on ne sent pas le rétablissement n'est pas une honte. Il est toujours possible de retenter une nouvelle méthode ou de passer au bloc voisin.
Se joindre à un groupe est une solution si le besoin d'une parade ou d'un pad se fait ressentir.

Le jeu est alors de trouver le départ d'un circuit et d'aligner les numéros à la suite ou au gré de vos envies : une vingtaine dans la journée aura raison de vos bras.



Couleur Abréviation Signification Cotation
Blanc E Enfant spécifique
Beige F Facile - 1er pas 1-2
Jaune PD Peu Difficile - Débutant 2-3
Orange (parfois vert) AD Assez Difficile - Grimpeur Moyen 3-4
Bleu D Difficile - Grimpeur Confirmé 4-5
Rouge TD Très Difficile - Grimpeur très Confirmé 5-6
Noir/Blanc ED Extrêmement Difficile - Grimpeur Spécialiste 6-7
(Aucun circuit) ABO Abominablement Difficile - Haut niveau 8-9
(source article Wikipédia)

Attention, rappelez-vous que les cotations falaises et blocs tout en suivant la même échelle (5c, 6a, 6b, ...) sont décalés. Suivant ces dispositions techniques et sa fibre explosive, un grimpeur de 6a fera du 5 bloc par exemple. Le plaisir est dans la gestuelle quelquesoit le niveau.

Généralement homogène dans une difficulté, certains demanderont plusieurs assauts avant de déchiffrer la méthode spécifique. Les discussions avec les locaux sont très utiles dans ce cas et favorisent la persévérance.

A votre prochaine visite à Paris, ne faites pas la grimace ! N'oubliez pas vos chaussons et profitez-en !

 
  Ca, c'est de la "Cuvée canon de mai" !!!!
 

  
 
 
 
 
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires