Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de la Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral !

Marseillais, Aixois, Aubagnais, Ciotadens, quelque soit l'origine, nous sommes tous animés par la même passion de l'escalade libre. Les articles traiteront principalement des sorties en rocher avec des photos et encore des photos.

Puisqu'il y a du soleil toute l'année en Provence et que nous sommes heureux d'y vivre, c'est évidemment nos belles falaises du sud qui sont visitées régulièrement.

Et puisque le centre du monde vertical est à Marseille, les Calanques et toutes les falaises phocéennes seront à l'honneur. En amoureux transi du rocher, nous irons même jeter un oeil hors de nos frontières ...

La C.M.E.L., c'est aussi une association qui cherche à aménager notre environnement pour la pratique de notre sport favori (Clean Up Day de La Ciotat). Le blog permettra d'en rendre compte.

Bonne lecture à tous les grimpeurs internautes !!!

 

  

P.S. :

Pardonnez une facheuse tendance à laisser le retard s'accumuler dans la publication des articles !

Mais la description d'une voie ou d'un secteur est relativement intemporelle ... peu importe la date d'édition !

Recherche

Contacts C.M.E.L.

Pour toutes demandes d'informations, questions et autres, vous pouvez contacter (remplacer les mots en majuscules : AROBASE, POINT, par leur symbole) : 

 

  • Olivier Didon par mail : didon POINT olivier AROBASE gmail POINT com

                                     ou par téléphone : 06 19 14 01 01

  • Jean-Philippe Dalbavie par mail : jeanphi.dalbavie AROBASE wanadoo POINT fr

                                  ou par téléphone : 06 09 89 64 91

Visites

 

Nombre de visiteurs (depuis 2006) :

 

Articles Récents

A découvrir

 

 

   
La Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral vous offre ses services pour un encadrement en escalade, canyon, via ferrata, parcours accrobatique. Retrouvez le détail des prestations de "nos professionnels au service de votre passion" sur la page dédiée aux moniteurs C.M.E.L. 

 


 

  Saison 2012/2013 : compétition "Blocs qu'on teste" ouverte à tous. Rendez-vous mensuels les vendredis soirs à partir de 19h (le calendrier sur la page Compétition)  à Bloc Session de La Ciotat et finale en avril !


Les autres salles de la région sur la page des salles d'escalade phocéennes.

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 


 

Quelques soient les opinions quant au choix du système de protection, le Parc National des Calanques est bien là (signature officielle en avril 2012).


La place des activités douce de pleine nature comme l'escalade est défendue par l'association "Des Calanques et des Hommes". Historique des actions depuis 2009 sur la page "Avenir de l'escalade dans le Parc National des Calanques".
 


 

 


 

 

 


 

8 mars 2006 3 08 /03 /mars /2006 00:00

Les précisions suivantes sur le fonctionnement et les dangers engendrés par les chenilles processionnaires du pin sont tirés des sites web :

http://cani-wap.chez-alice.fr/dossiers/chenille.htm

http://patrick.oger.free.fr/nature/processionnaire/

http://www.vulgaris-medical.com/front/?p=index_fiche&id_article=1003

 

Les chenilles sont couvertes de poils dont la base contient un venin. En se détachant, les poils laissent échapper ce venin qui provoque l'effet urticant bien connu. Nous sommes plus ou moins sensibles : de simples démangeaisons à de plus importantes lésions au niveau des yeux et de la bouche (éviter de se frotter les yeux après avoir touché des branches).

 

Les poussières venimeuses peuvent rester à la suite du passage d'une chaîne de chenilles (sur les branches des pins eux mêmes, sous les cocons remplis de cette poussière). Le vent en favorise la diffusion.

C'est pourquoi, il arrive d'avoir de fortes démangeaisons sans avoir été en contact direct ou proche avec des chenilles (le frottement sur des branches peut suffire). Le premier geste sera de rincer à grande eau.

Les animaux domestiques (en particulier les chiens) sont à surveiller car des risques mortels peuvent faire suite à l'ingestion de chenilles (lésions de la langue l'empêchant de boire et de s'alimenter).

 

D'autre part, on apprend que les cocons blancs visibles sur les pins servent d'abris aux chenilles pendant l'hiver. Elles ne sortent de cette boule de soie que la nuit pour l'entretenir et se nourrir des aiguilles du pin. C'est ainsi que les pins-hôtes sont dévorées !

 

N'ayant qu'un prédateur (le coucou), leur expansion ne peut être ralenti que par le traitement chimique dont l'action atteint uniquement la chenille processionnaire.

 

Vigilance jusqu'en avril !!

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires