Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

Bienvenue sur le blog de la Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral !

Marseillais, Aixois, Aubagnais, Ciotadens, quelque soit l'origine, nous sommes tous animés par la même passion de l'escalade libre. Les articles traiteront principalement des sorties en rocher avec des photos et encore des photos.

Puisqu'il y a du soleil toute l'année en Provence et que nous sommes heureux d'y vivre, c'est évidemment nos belles falaises du sud qui sont visitées régulièrement.

Et puisque le centre du monde vertical est à Marseille, les Calanques et toutes les falaises phocéennes seront à l'honneur. En amoureux transi du rocher, nous irons même jeter un oeil hors de nos frontières ...

La C.M.E.L., c'est aussi une association qui cherche à aménager notre environnement pour la pratique de notre sport favori (Clean Up Day de La Ciotat). Le blog permettra d'en rendre compte.

Bonne lecture à tous les grimpeurs internautes !!!

 

  

P.S. :

Pardonnez une facheuse tendance à laisser le retard s'accumuler dans la publication des articles !

Mais la description d'une voie ou d'un secteur est relativement intemporelle ... peu importe la date d'édition !

Recherche

Contacts C.M.E.L.

Pour toutes demandes d'informations, questions et autres, vous pouvez contacter (remplacer les mots en majuscules : AROBASE, POINT, par leur symbole) : 

 

  • Olivier Didon par mail : didon POINT olivier AROBASE gmail POINT com

                                     ou par téléphone : 06 19 14 01 01

  • Jean-Philippe Dalbavie par mail : jeanphi.dalbavie AROBASE wanadoo POINT fr

                                  ou par téléphone : 06 09 89 64 91

Visites

 

Nombre de visiteurs (depuis 2006) :

 

Articles Récents

A découvrir

 

 

   
La Compagnie des Moniteurs d'Escalade du Littoral vous offre ses services pour un encadrement en escalade, canyon, via ferrata, parcours accrobatique. Retrouvez le détail des prestations de "nos professionnels au service de votre passion" sur la page dédiée aux moniteurs C.M.E.L. 

 


 

  Saison 2012/2013 : compétition "Blocs qu'on teste" ouverte à tous. Rendez-vous mensuels les vendredis soirs à partir de 19h (le calendrier sur la page Compétition)  à Bloc Session de La Ciotat et finale en avril !


Les autres salles de la région sur la page des salles d'escalade phocéennes.

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 


 

Quelques soient les opinions quant au choix du système de protection, le Parc National des Calanques est bien là (signature officielle en avril 2012).


La place des activités douce de pleine nature comme l'escalade est défendue par l'association "Des Calanques et des Hommes". Historique des actions depuis 2009 sur la page "Avenir de l'escalade dans le Parc National des Calanques".
 


 

 


 

 

 


 

14 juin 2014 6 14 /06 /juin /2014 16:09

 

Après un printemps d'une douceur très agréable en Provence, la chaleur s'abat sur tout le territoire français sans aucune transition. Les faces sud sont intenables et il faut bien se réfugier à l'ombre pour espérer grimper.

 

Aucune région n'est épargnée, même les lointaines contrées du nord croulent sous la lourdeur des températures .

Alors quand on retrouve notre Vincent d'Alsace pour une sortie à l'improviste dans son fief natal, la destination fait débat.

A la sortie des bureaux strasbourgeois, le proche Kronthal tend ses bras mais la tendance est plutôt à la détente sans se mettre de projet à arquer.

Et si on explorait cette falaise voisine souvent snobée : le Kobus (juste au-dessus de l'auberge du même nom).

 

 

Elle a pourtant fière allure avec sa face rouge parfaitement identifiable depuis le rond-point de Marlenheim et sa hauteur prometteuse.

 

En soirée, l'ombre gagne vite le pied du mur et rafrichit bientôt toute la paroi.

Pour encore plus de fraicheur, le secteur du Petit Kobus à 5 minutes plus à droite est abrité par les arbres.

 

Le Kobus classique a une marche d'approche réduite au minimum (100 m environ de la contre-allée où on se gare).

La nationale toute proche est moins bruyante qu'au Kronthal (les voitures ont moins de vitesse et la falaise est un peu plus renfoncée).

 

Chaque hiver, la L.P.O. vérifie si un couple de hiboux Grands Ducs vient nidifier dans les surplombs supérieurs à gauche. Si c'est le cas (comme cette année 2014), une interdiction temporaire est en vigueur jusqu'à la mi-juillet pour les voies en deuxième longueur à gauche de "Tronche nabolitaine".

Cela prive des grandes envolées dans les dièdres sombres sur la gauche mais il reste toute la partie inférieure avec de très belles voies ...

 

Très belles effectivement ! C'est une bonne surprise !

 

Vue d'en bas, le mur délimité par les fissures-dièdres (pile en face de l'arbre isolé) parait compact et on imagine quelques crispettes à serrer.

 

Il est en fait rayé de strates bien camouflées qui sont autant de nids à bacs et prises crochetantes. Un bon blocage mène souvent à la faille suivante. Génial !!!

 

En général, l'équipement fait par le "grand artisan local" Armand Baudry est correctement placé avec un peu d'espacement. Les rings sont alignés et c'est le grimpeur qui tourne autour pour suivre les prises.

 

Pour se remettre dans le bain en début de séance, le dièdre de "Momo, ce héros" 5b+ est un bon choix. Après le premier relais, on peut sortir par des gradins faciles ou bifurquer à gauche pour un pas bloc en 6b (= "L'Antéchrist").

 

 

Les étoiles du topo sont absolument justifiées pour :

  • "Le cadran solaire" 6a+ : ça déroule parfaitement jusqu'au dernier point sous le relais où le crux est juste psychologique. Il faut faire un petit rétablissement au-dessus de la dégaine ... "Allez, on se force !"  Sinon, détour possible par la droite ...
  • "Schizo-frêne" 6b : une section à arquer dans le bas en louvoyant un peu à droite puis un régal de mouvements d'allonge jusqu'au relais.
  • "Les bajoues de la Castafiore" 6c (pas si dure pour avoir le + du topo) : belle approche du surplomb et une fantastique boite aux lettres pour permettre de se rétablir sur la lèvre du surplomb (bien lire le rocher et aller vers la gauche pour passer au plus simple). La suite vers le relais est aérée avec un goût de "Panic room"(fameuse voie de l'Etoile Noire ). Un coinceur (ou petit friend) peut rassurer si l'émotion tourne la tête ...

Et aussi pour la voisine :

  • "Osiris" 6b+ : une section bien à droite du ring et la sortie sur des écailles (qui résonnent) à saisir avec délicatesse.

 

Même la courte longueur en fin de séance de "L'avant-dernière tentation du cric" 6a est sympa avec ses mouvements athlétiques à la nuit tombante .

 

"Schizo-frêne" 6b ; juste avant la section dure. "Les bajoues de la Castafiore" 6c ; la boite aux lettres en main droite, sortie du surplomb.

 

Si on arrive à faire jusqu'à 6 longueurs dans la soirée (et en arrivant tard), c'est bien grâce à la latitude de l'Alsace qui repousse le coucher du soleil de près de 30 minutes par rapport à nos habitudes méditerranéennes et ne nous fait plier la corde qu'après 22h (pour les semaines de juin, proches du solstice d'été).

Sans envier les bretons qui cumule décalage horaire de l'ouest et latitude pour grimper jusqu'à 22h30, on en profite déjà un maximum ici !

 

La découverte du Kobus est positive : des voies pas trop courtes, de la belle escalade, des cotations généreuses, des difficultés abordables concentrés dans quelques pas blocs surmontables et un peu d'ombre le soir (attention, c'est la fournaise le reste de la journée ).

Exactement ce qu'il nous fallait !

On y retournera volontiers !

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par cmel
commenter cet article

commentaires